Journal TCP/IP over Bluetooth

Posté par .
Tags : aucun
14
26
août
2008
Je continue mon aventure avec mon nouveau portable, qui n'a aucune interface réseau de fonctionnelle sous Ubuntu IntrepidIbex alpha4.

Pour me simplifier les mises à jour, j'ai opté pour la configuration du réseau en passant par le bluetooth. C'est simple et ça marche plutot bien (même si le débit est lent). Aucun packages supplémentaires à installer.

Le portable joue en quelque sorte le rôle de serveur. Je charge le module bnep (Bluetooth Network Encapsulation Protocole):

# modprobe bnep

Ensuite pour indiquer qu'on va jouer le role de fournisseur de réseau, on lance la commande:
# pand --listen --role NAP

Je passe sur mon autre PC qui va me servir de passerelle:

# modprobe bnep

Cette fois on se connecte au portable via le bluetooth:
# pand --connect [Adresse materielle]

Pour avoir l'adresse matérielle j'ai simplement lancé:
# hcitool scan

Il reste plus qu'a monter les interfaces bnep0 sur chacune des machines, avec adresse IP qui vont bien etc. Sans oublier de mettre en place du masqurading si besoin.

Au final je peux faire les mises à jour via synaptic (70ko/s de moyenne), plus besoin de m'embeter à recuperer les packages par clef usb.
  • # génial !!

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    t'as un blog sinon ?
    • [^] # Re: génial !!

      Posté par . Évalué à -1.

      non pourquoi? A la lecture de tes journeaux toi non plus tu dois pas avoir de blog.
  • # TCP/IP over atmosphere

    Posté par . Évalué à 10.

    Ça me rappelle la fois où j'ai utilisé linmodem pour transférer des données d'un ordinateur portable à un autre ordinateur. Sauf que l'ordinateur portable n'avait pas de carte réseau, et que son port série ne fonctionnait plus. C'était raté pour la connexion PPP et je n'avais pas le câble qu'il faut pour une connexion sur port parallèle. Seule possibilité, utiliser les cartes son des deux machines. Comme je n'avais qu'un seul câble jack-jack, alors qu'il en faut deux pour établir une connexion dans les deux sens, j'ai dû utiliser l'atmosphère comme support des signaux. C'est beau comme une symphonie, deux ordinateurs parlant le V23 en plein air.

    Dans la rubrique galère matérielle, ça me rappelle aussi la fois où j'ai dû faire swapper mon 386 sur disquette parce que j'avais enlevé une de ses deux barrettes de RAM de 2 Mo chacune, pour en faire je ne sais plus trop quoi, et que le noyau de ma disquette de secours était trop gros pour démarrer un minicom dans ces 2 Mo de mémoire. (D'ailleurs, je ne sais pas comment ça se fait qu'un noyau minimaliste ait eu du mal avec une machine avec 2 Mo, c'est bizarre.) Tout ça pour disposer d'un terminal série pour se loguer sur une machine dont la pile réseau déconnait sévère.
    • [^] # Re: TCP/IP over atmosphere

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Tien ton experience m'interesse, y a quoi comme softs pour faire de la modulation "vocale" ? J'avais vaguement chercher à une epoque sans grande réussite.
      • [^] # Re: TCP/IP over atmosphere

        Posté par . Évalué à 2.

        Idem, en fait c'est tellement tordu que ça m'intrigue "grave" : peux-tu détailler un peu plus la manip? Merci!
      • [^] # Re: TCP/IP over atmosphere

        Posté par . Évalué à 10.

        Sous Linux, il n'y a malheureusement pas grand chose. La page du site linmodems [1] recense dans la rubrique "Related Software" quelques programmes.

        * Il y a notamment Multimon [2] que les radio-amateurs connaissent. Je suppose que les techniques de modulation utilisées sont conçues pour être très robustes, même quand le signal est fortement dégradé.

        * J'avais utilisé linmodem [3] de Fabrice Bellard (celui qui a, entre autres, fait qemu). Le projet est abandonné, ce qui est dommage, parce que ça avait l'air très bien parti.

        * Un certain Tony Fischer avait écrit un programme pour les Silicon Graphics Indy [4]. J'ai bien une Indy mais je n'ai jamais réussi à faire compiler son programme sans le compilo de Silicon Graphics. Apparemment, le programme a été porté sous Linux [5].

        * Il y a aussi AuDSL [6], que je n'ai jamais réussi à faire fonctionner non plus.

        Il faut peut-être voir s'il y a des programmes open-source écrits pour d'autres systèmes que les Unix. Faire un portage de la partie modulation/démodulation devrait normalement se faire sans trop de difficultés. Bon, là, j'ai pas trop le temps de chercher, mais je pense que ça serait amusant de pouvoir du soft-modem sous linux sans avoir à tripatouiller du code en C pour que ça marche.

        Je pense aussi qu'il faut aller chercher du côté des radio amateurs. Ils doivent avoir pas mal de choses intéressantes. Dans la même veine, j'avais vu des gars qui s'envoyaient des signaux radio d'une hémisphère à l'autre en utilisant la pleine Lune comme réflecteur. Comme le signal est du genre planqué à moins plusieurs dizaines de dB sous le niveau du bruit, il faut faire comme le programme SETI et faire du calcul pour extirper le signal. Les gars transféraient quelque chose comme un bit par seconde, mais ça marchait ! (Bon, je raconte tout ça de mémoire parce que je ne retrouve plus le lien, mais l'idée est là. Bref, il faut s'intéresser au radio-amateurisme, y'a plein de choses amusantes.)


        [1] http://www.linmodems.org/
        [2] http://www.baycom.org/~tom/ham/linux/multimon.html
        [3] http://bellard.org/linmodem.html
        [4] http://www-users.cs.york.ac.uk/~fisher/modem/
        [5] http://www.ms.mff.cuni.cz/~pacoo0bm/zap/fischer.html
        [6] http://www.araneus.fi/audsl/
    • [^] # Re: TCP/IP over atmosphere

      Posté par . Évalué à 3.

      Dans le genre ''j'ai pas assez de RAM mais j'ai des disquettes'', j'avais aussi envie de swap mais le problème c'est que je n'avais pas de mkswap sur place. je me souviens alors avoir mis un fichier de swap de 1.4 Mo sur la disquette pour le copier plusieurs fois sur le disque dur. Après j'ai pu me débrouiller pour passer un fichier swap de 32 Mo en le gzippant. ça devait être une distrib assez moderne sur 8 Mo de RAM je crois.

      Mais quand on regarde Vista, on relativise. Finalement nos linux ils fonctionnent pas si mal que ça sur nos vielles machines ...
      • [^] # Re: TCP/IP over atmosphere

        Posté par . Évalué à 9.

        Vous me faites penser à ces vieux assis sur leur banc habillés de noirs dans Astérix en Corse, à papoter en se ressassant leurs souvenirs.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.