Journal ATHOS consulte sur le libre

Posté par .
Tags : aucun
0
5
sept.
2008
ATHOS (http://www.athos.asso.fr/ ) association hospitalière de promotion des TIC lance une enquête pour une plate-forme du libre pour l'hôpital (public).

Plus de précisions ici : http://hospilibre.olympe-network.com/ où on voit qu'ils ne sont pas satisfait de l'ADULLACT.

Les hospitaliers traînent dans le coin peuvent aller répondre à un questionnaire ici : http://hospilibre.olympe-network.com/limesurvey/index.php?si(...)

Cette information est franchement savoureuse :
- un lien vers adullact santé sur la page d'accueil d'ATHOS
- quand on connait la philosophie très propriétaires des éditeurs "publics" de logiciels hospitaliers
- les prochaines journées sont sponsorisées par des éditeurs de logiciels propriétaires...

Le chemin vers le logiciel libre n'est-il pas semé de contradictions (faire du commerce avec que chose que l'ont peut obtenir gratuitement n'est pas la moindre de ces contradictions)

Si un membre d'Athos passe par ici (ou si vous connaissez un membre d'Athos), ce serait intéressant qu'il propose une dépêche expliquant la démarche.

PS : Ce journal est pavé de Trolls, marcherez vous dedans ?
PPS : Dans une heure c'est vendredi, c'est permis :-)
  • # Iomeda

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour ceux que çà interesserai, j'ai travaillé sur ce projet de dossier médical hospitalier qui est en libre actuellement.
    http://www.iomeda.org
  • # Quelques précisions

    Posté par . Évalué à 4.

    M'étant jeter corps et ame dans ce projet, je vais préciser quelques points :

    1) Pas de dépêches actuellement : Nous sommes en phase de prospection, étude de faisabilité.L'idée est de savoir quels hôpitaux sont prêts à dégager du temps pour nous aider à construire une plate-forme perenne. Nous espérons que les contributions individuelles seront nombreuses mais il est important que ce projet soit aussi soutenu par les institutions. Nous avons diffusé l'info qu'aux membres de l'asso ATHOS (Ce sont ceux que nous connaissons le mieux), une fois réconforté sur nos bases, nous communiquerons à plus grance échelle .

    2) on voit qu'ils ne sont pas satisfait de l'ADULLACT.. Faux. Nous ne sommes pas satisfait par le manque d'intérêt des structures hospitalières pour l'ADULLACT. Nous essayons donc une autre approche qui, nous espérons, sera complémentaire (plus d'info ici : http://hospilibre.olympe-network.com/index.php/faq/47-il-exi(...)

    3) Toute notre démarche est expliquée ici : http://hospilibre.olympe-network.com/

    4) A propos d'Athos : Cette asso est née avec le minitel il y a 18 ans et n'a pas pris une ride depuis. L'idée est de partager son retour d'expérience sur des soutions [NTIC] mises en place dans les hôpitaux (petits, moyens, universitaires).Certes ces journées (comme le journal le précise) sont sponsorisées par des éditeurs de logiciels propriétaires (malheureusement l'argent est le nerf de la guerre) mais je peux vous assurer que les logiciels libres (et certaines sociétés officiants dans le libre) prennent une grande part dans les solutions proposées par "les conférenciers".
    • [^] # Re: Quelques précisions

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est ouvert aux établissements privés ( cad clinique ) ce type d'initiative ?

      Enfin, je ne voudrais pas vous décourager. Il y a 2 ou 3 mois , j'ai eu une réunion de l'Omhedit pour un groupe de travail sur le CBU.

      Il y avait mes collègues de différents établissements public et privé de ma région. J'ai clairement lancé l'idée du libre et on m'a un peu pris de haut sur ce sujet.

      D'ailleurs, ce qui m'amuse et que dans les participants ils y avaient beaucoup de SHS(Siemens) et quand on voit le coup de ...bip.. qu'ils font avec Sante/400 et la mise en demeure de migrer vers Sante.com . On se dit qu'il vaut mieux avoir un logiciel libre, où on peut changer de SSII comme on souhaite.
      • [^] # Re: Quelques précisions

        Posté par . Évalué à 2.

        "C'est ouvert aux établissements privés ( cad clinique ) ce type d'initiative ?"
        Pour le moment nous essayons de consolider ce projet avec des établissements publics. Dans un deuxième temps, il est plus qu'évident que les cliniques pourront participer mais cela reste à définir.

        "J'ai clairement lancé l'idée du libre et on m'a un peu pris de haut sur ce sujet."

        Notre démarche est très clairement "orientée" décideurs (responsable info - DSIO): Notre démarche est plus pragmatique que dogmatique. Nous voulons apporter aux décideurs une vision plus claire (ce qui marche dans les autres hôpitaux avec références & contacts) de l'offre en logiciels libres dans le secteur hospitalier. Libre à eux de choisir le logiciel mais, au moins il y a aura eu une comparaison offre libre / offre propriétaire, ce qui est loin d'être le cas actuellement .

        Une petite vingtaine d'hôpitaux ont déjà répondu à notre questionnaire (essentiellement responsables service info - quelques DSIO).Il y a donc un potentiel .
        • [^] # Re: Quelques précisions

          Posté par . Évalué à 1.

          Notre démarche est très clairement "orientée" décideurs (responsable info - DSIO)

          ... il n'y avait que mes homologues : responsable info, DSIO :)
        • [^] # Re: Quelques précisions

          Posté par . Évalué à 1.

          Pour le moment nous essayons de consolider ce projet avec des établissements publics.

          Quand vous serez prêt. Contactez moi.

          Notre démarche est très clairement "orientée" décideurs (responsable info - DSIO)

          Il était tous responsable info comme moi.
    • [^] # Re: Quelques précisions

      Posté par . Évalué à 1.

      Pas de dépêches actuellement : Nous sommes en phase de prospection, étude de faisabilité.

      Ah, zut, j'ai gaffé.
      Je te prie de m'excuser.
      • [^] # Re: Quelques précisions

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce n'est pas bien grave. Notre site "temporaire" est référencé dans les index de google, il est donc normal que n'importe qui puisse le consulter, libre au visiteur de diffuser l'info.
        D'ailleurs ceux qui veulent nous rejoindre dès maintenant peuvent répondre à notre questionnaire et/ou nous contacter.

        Pour ma part, cette plate-forme a de grandes chances d'exister mais la question est de savoir sous quelle forme :

        1) portée par des initiatives individuelles , soutenue par quelques hospitaliers + ou - sur leurs temps libres (Quid de la pérennité de la plate-forme) .

        2) soutenue par ces mêmes hospitaliers avec un appui institutionnel pour certains (faible % du temps de travail accordé au suivi de cette plate-forme), financement octroyé, ...

        Selon l'orientation (1 ou 2), les objectifs, moyens mis en oeuvre, ... seront biensûr différents

        Il est donc normal que dans cette première phase, notre communication soit limitée . Le bouche à oreilles Ok (plus il y aura de monde intéressé, plus ce projet aura de la légitimité aux yeux des institutions), mais la grande déclaration officielle sera pour plus tard, quand les véritables objectifs & moyens auront été validés.
  • # Addulact

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Sans vouloir jetter de l'eau sur le sable... L'addulact, j'ai fréquenté. Une très grande partie des 'participants' sont les collectivités qui arrivent à travailler gratos avec le travail des bénévoles du libre. Quand à l'esprit du libre, euh... no comment....
  • # Libre et économie, une contradiction ?

    Posté par . Évalué à 2.

    faire du commerce avec que chose que l'ont peut obtenir gratuitement n'est pas la moindre de ces contradictions

    Euh... Il faudrait préciser où est la contradiction. Parce que des modèles économiques liés au libre, il y en a déjà un paquet.

    http://www.aful.org/professionnels/modeles-economiques-ll/mo(...)

    À moins que je n'ai pas compris la phrase ?
    • [^] # Re: Libre et économie, une contradiction ?

      Posté par . Évalué à 1.

      J'avais pourtant écrit que ce journal était pavé de trolls...

      Je n'ai pas écrit qu'il y avait une contradiction entre "libre et économie" mais entre "commerce (lucratif)* et gratuit".

      Le libre peut être perçu comme un don ou un troc qui contribuent tous 2 à l'économie (le mot économie est présent dans les articles correspondants de Wikipédia - suivre les liens)

      * J'ai ajouté "lucratif" parce que commerce peut aussi signifier être en relation avec quelqu'un

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.