• # Non ici

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

  • # Licence ?

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est une question à la con mais si on s'oppose à HADOPI et qu'on pirate FR2 il y a un problème.
    Bref vous avez une autorisation de diffusion ?
    L'emission est sous licence libre ?

    Bref on ne peut pas dire que si on est contre HADOPI on est pas forcement des adeptes de la diffusion illégale d'oeuvre protégé et diffuser de telles oeuvres...

    Oui c'est du pinaillage trollesque mais on est vendredi
    • [^] # Re: Licence ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est quand même une émission de débat public sur une chaîne publique.
      Je ne considère pas cela comme une oeuvre avec droits d'auteur(s)...

      Ensuite, le contenu est diffusé sous un certain format qui n'est pas lisible par tout le monde .
      On ne peut pas se plaindre d'une association qui traduirait un texte officiel en braille et le diffuserait pour des aveugles.
      Ou dans le cas présent, une association qui ferait une retranscription texte du débat et le diffuserait pour les sourds (ou les moules...).
      Il n'y a pas eu des débats sur l'interopérabilité des formats de diffusion ?

      Si un diffuseur veut contrôler 100% de la diffusion, il doit contenter 100% des 'consommateurs' potentiels.
      • [^] # Re: Licence ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Si un diffuseur veut contrôler 100% de la diffusion, il doit contenter 100% des 'consommateurs' potentiels.
        Le contrôle s'effectuant aussi dans le temps et l'espace, je ne pense pas que le diffuseur serait réjouit de savoir que son oeuvre est disponible sur un serveur qu'il ne maîtrise pas.
        Contrôler 100% de la diffusion ne veut pas dire contenter 100% des consommateurs potentiels. Si le diffuseur ne veut pas de ces formats de diffusion alors c'est son choix quand même. Après, ceux qui ne sont pas d'accord peuvent toujours se plaindre au près de la chaine.

        Je ne considère pas cela comme une oeuvre avec droits d'auteur(s)...
        Vivre dans un pays de liberté ne veut pas dire que tu peux faire ce que tu veux non plus. Libre à toi de considérer ce que tu veux. En revanche agir à sa guise est une toute autre histoire.

        La liberté est un droit dont le prix à payer est le devoir qu'on a vis-à-vis d'elle.
      • [^] # Re: Licence ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        C'est quand même une émission de débat public sur une chaîne publique.
        Je ne considère pas cela comme une oeuvre avec droits d'auteur(s)...


        Moi je suis bien d'accord avec ta vision des choses, à mon humble avis, les œuvres financé par l'argent public devraient automatiquement s'élever dans le domaine public. Mais c'est pas le cas, donc la critique ci-dessus est tout à fait correct.

        Ensuite, le contenu est diffusé sous un certain format qui n'est pas lisible par tout le monde .
        On ne peut pas se plaindre d'une association qui traduirait un texte officiel en braille et le diffuserait pour des aveugles.


        Ce n'est pas parceque ça ne te parait morale que c'est légale. Tu as le droit de retranscrire une œuvre sous droit d'auteur stricte en braille pour ton usage personnel, mais légalement, tu n'as pas droit de la diffuser.

        Dans l'absolue, le diffuseur n'a pas d'obligation légal en terme d'accès à l'œuvre qu'il diffuse. Après il y a sans doute des spécificités, genre une chaîne télé doit surement avoir des obligations vis à vis du télétexte etc. Ça ça ne m'étonnerais pas, et ça doit se jouer au niveau du CSA, par contre, ça m'étonnerais (malheureusement) qu'il y ai une obligation de diffuser en theorra…
  • # diffusion autorisée

    Posté par . Évalué à 7.

    Bonjour,
    Merci pour le billet.
    J'étais sur le plateau de l'émission et j'ai obtenu l'accord de la prod pour 'pirater' l'émission autant que je le souhaite, bien qu'elle ne soit pas sous licence libre.
    Bien à vous.
    • [^] # Re: diffusion autorisée

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ils t'ont fait un accord écrit ? Méfis toi quand même. :)
      • [^] # Re: diffusion autorisée

        Posté par . Évalué à 4.

        non, pas d'accord écrit. Mais je les vois mal attaquer leur propre invité.
        • [^] # Re: diffusion autorisée

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Bonjour,

          non, pas d'accord écrit. Mais je les vois mal attaquer leur propre invité.

          Le jour où ils t'attaqueront, le fait que tu sois un invité ne changera rien, peut être même que cela retourné contre toi.

          Maintenant, peut être que tu es co-auteur, en ayant participé directement à l'émission, dans ce cas, il est probable que tu puisses placer les document uniquement sur ton site perso, comme pour les musiciens inscrit dans une des association de répartition des droits (genre SACEM). A vérifier toutefois, je n'ai jamais lu ce point précis.

          A bientôt
          Grégoire
    • [^] # Re: diffusion autorisée

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tu veux dire le même type d'accord que quand Ramalax disais que mixer des licences CC ensemble était légalement possible, dixit Mélanie de CC-France ?

      (Pour la petite histoire, je sais plus qui était le membre de Ramalax qui me soutenait mordicus que si c'était possible de mettre la vidéo en licence art libre et la bande son avec des oeuvres en CC car c'était des éléments séparés, et que c'était aussi possible de mixer des licences CC type ShareAlike entre elles, et que mais si Mélanie de CC-France l'avait confirmé. J'ai posé la question dans une conf publique de Mélanie et la réponse était très clairement non les deux ne sont pas possible, il n'y a que les licences By et By-Nc qui permettent une compatibilité avec d'autres licences CC, grâce à l'absence de clause "ShareAlike".)

      « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.