Journal Nestor, serveur domestique

Posté par .
Tags : aucun
1
20
août
2008
Dans son journal "Applications web vs applications classiques: quid du futur ?", Tanguy_k pointe le doigt sur le conflit entre application web et application desktop.

Ce sujet m'ayant intéressé, j'ai commis un commentaire un petit peu long, dans lequel je présente ma vision du futur, plutôt positionnée entre les deux options : Un serveur domestique, ou serveur perso, sur lequel seraient stockées les données, et installées des applications serveurs diverses. Par exemple on pourrait avoir sur ce serveur le lecteur mpd, pour lire et diffuser de la musique (musique stockée elle-même sur le serveur).

Pour ne pas abuser, j'ai arrêté mon commentaire. Mais ensuite d'autres choses me sont venu en tête, et donc je ne résiste pas à les soumettre ici.


Divers utilisation de ce type de serveur :
- Filer (Accès, partage, stockage de fichiers)
- Musique / vidéos (stockage, partage, lecture à distance)
- Photos
- Bureautique (Stockage, édition collaborative, édition à distance)
- Annuaire (Partage, accès a distance, utilisation par d'autres applis)
- Serveur mail
- Divers fonctions web, genre blog etc...
- Serveur de configuration (stockage et partage de configs de divers applis)
- p2p (c'est mieux quand c'est sur un serveur allumé 24/24 :D)
- clusterisation pour des opérations lourdes (rendu 3D, encodage vidéo etc..)
- serveur de jeu (il va finir sur les genoux le pauvre serveur)

D'autres utilisation peuvent être trouvées j'en suis sur.


Un gros problème de ce truc, c'est que ça demande d'avoir chez soit un serveur, et de configurer ce serveur !! Et là actuellement c'est plutôt compliqué à faire. Il faudrait donc adapter un peu nos applications et nos distributions afin de rendre les choses plus faciles.


Imaginons que j'ai chez moi deux ordinateurs: Un sera destiné à être serveur (Nestor), l'autre sera un pc de bureau (Polux).

Lorsque j'installe mon OS sur Polux (C'est le pc de bureau dont je parle, vous suivez ?), il me demande si je souhaite utiliser un serveur domestique, et si c'est le cas il configure ce qu'il faut pour s'y connecter. Polux saura alors que Nestor est là pour jouer le rôle de serveur domestique. Pour le cas ou rien n'est installé sur Nestor, Polux me propose une solution d'installation d'un serveur domestique sur Nestor (disquette/clef USB de boot, tout ça.... :p ).

Par la suite, si j'installe mpd sur Polux par exemple, et bien, étant donné que je lui ai parlé de Nestor, il va me proposer d'installer mpd directement sur Nestor, et d'installer en local simplement un client mpd, mpc par exmple, configurer pour se connecter à Nestor.
Si je lui demande d'installer open-office, Polux me proposera automatiquement d'installer en plus sur Nestor la partie serveur de Open-Office permettant d'avoir par exemple une interface web simplifiée pour l'édition de mes documents, un mode d'édition collaborative ou des trucs du genre.
Lorsque j'installerai Firefox, Polux ira automatiquement voir si Nestor à un serveur de configuration pour synchroniser les profiles Firefox sur plusieurs postes. Si il n'y a pas de serveur de configuration sur Nestor, Polux me proposera d'en installer un.

Quelques jours plus tard, mon frère sur son propre ordi (Polux2) souhaite installer kimdaba (gestionnaire de photos). Polux2 (qui à entendu parlé de Nestor) lui propose automatiquement d'installer sur Nestor une partie serveur pour kimdaba permetant d'avoir une interface web, de récolter des commentaires et des annotations sur les photos. Grâce à ça je pourrais me connecter à Nestor avec mon téléphone portable (OpenMoko biensur), et mettre une photo de ma famille en fond d'écran en accédant à mes albums photos par un client kimdaba léger.

Ainsi, la gestion de Nestor devient totalement transparente. Au cours de l'installation de divers logiciels sur divers postes, des outils complémentaires seront installés sur le serveur.




C'est bien beau, mais comment on fait pour que ça installe automatiquement sur le serveur ??

Fatalement, c'est un point délicat. Je pensais au début à une connexion ssh pour pouvoir lancer les commandes qu'il faut (apt-get etc..), ou d'autres solution du genre.
Mais cela pose un problème de dépendance. Il ne faut pas que le serveur soit dépendent d'un poste client en particulier, ou d'un OS particulier sur le poste client.

Il faut qu'avec un poste client et n'importe quel OS on puisse manipuler le serveur domestique pour le configurer ou lui ajouter/supprimer des applis.

Il faudrait donc mettre en place un protocole simple permettant à un client de questionner le serveur, et lui faire installer ou supprimer des éléments. Ça existe peut être déjà, je n'en sais rien. Mais avec un système de ce genre, tout devient très simple :D.

Lors de l'installation d'une appli sur Polux, il va demander via ce protocole à Nestor si il connait l'application en question. Nestor lui répondra, soit qu'il l'a déjà installée, soit qu'il la connait mais qu'elle n'est pas installée, soit qu'il ne la connait pas.
Du coup si besoin, et si possible, Polux demandera à Nestor d'installer l'appli.
Ensuite il faut aussi que l'appli soit configurable à distance, mais c'est une autre histoire :)



Ainsi, à partir de deux PC vides, il est très simple de mettre en place une solution super pratique de serveur domestique.


Ce serait quand même vachement cool, non ?
  • # Jolies pensées :-)

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Ton idée est jolie, mais il manque à mon sens l'essentiel: avant que tout soit automatisé, il faudrait tout bêtement que ça fonctionne "out of the box" et que ce soit facilement administrable "de base".

    Pour une personne qui veut une configuration tip-top, ok. Plonger dans les docs, se palucher les ficheirs de config, pas de problème. Mais pour madame Michu, elle fait comment ?

    Je prends l'exemple simple de ce que tu appeles le filer (un serveur de fichiers quoi). Tu en connais un qui fonctionne avec des paramètres tout simples dès qu'on l'a installé ?
    ... Windows ... Ah ben oui. Clic clic clic, je met le répertoire en partage et hop. C'est non sécurisé ? Ah bon ? Madame Michu n'en sait rien du tout et en plus elle s'en fiche.

    Il n'est pas possible pour madame Michu de simplement aller dans son gestionnaire d'application Ubuntu et de cliquer sur "serveur de fichiers pour la maison" et hop, c'est installé. Installé de manière basique, standard, sans surprise et, important, administrable autrement qu'en allant dans ce bon sang de fichier /etc/chose.conf en décommentant la ligne "AllowFooBar=yes" et en relançant le démon. Et surtout en n'ayant pas à demander à google comment on fait pour que ça fonctionne.

    Un exemple tout frais: j'ai mis en place PowerDNS. Un bon petit serveur. Il sait entre autres utiliser les fichiers de configuration de Bind. Ok, très bien. Mais il tient compte de quoi dans ces fichiers ? Ce n'est pas indiqué dans la doc. Il faut donc aller dans le code source pour tenter de trouver la réponse. Je sais lire un code source de cette taille, ça va encore, mais j'y ai passé plus de deux heures. Et en plus je me suis rendu compte que des options supplémentaires sont disponibles dans le fichier de configuration générale du logiciel. Options parfaitement indispensables pour qu'il puisse utiliser correctement les fichiers venant de Bind. Rien de tout cela n'est indiqué dans la documentation officielle. Dans un cas comme celui-là (et il y en a beaucoup), non seulement madame Michu est hors circuit, mais également la (quasi) totalité des utilisateurs avertis, ainsi qu'une grosse majorité d'informaticiens.

    A mon très humble avis, il manque vraiment la brique de base dans tout ça: une interface (web?) d'administration qui soit standard. Afin que les développeurs de PowerDNS ou de Samba ou de Baccula ou de etc etc puissent faire ce qu'il faut sans pondre 2000 lignes de code adapté à la célèbre interface web de gestion (hyper bugguée et de toute manière hyper pas complète puisque peu de logiciels sont supportés).

    Utopie: madame Michu sélectionne le bon paquet à installer (madame Michu n'est pas non plus idiote, elle sait télécharger et installer sous Windows, alors elle sait ouvrir Synaptic et autre). Elle valide son choix, ça mouline, ça installe le logiciel, ça installe les fichiers pour l'interface web et voilà. Ensuite elle se rend dans le centre de contrôl (web donc) et elle voit une nouvelle entrée dans le menu pour ce qu'elle vient d'installer. Admettons que ce soit le filer, elle clique dessus, elle peut cocher/décocher les options, entrer des noms d'utilisateurs etc.
    Et en web, ça veut dire que ça fonctionne avec la machine qui est dans le cellier, sans écran, qui sert de serveur. Ca veut dire que ça fonctionne à distance chez l'oncle René qui n'y comprend rien satané modernisssse, mais qui veut partager les photos du petit.
    • [^] # Re: Jolies pensées :-)

      Posté par . Évalué à 2.

      Evidemment, la base de tout ça est la simplicité d'utilisation. Donc s'il faut aller tripatouiller des fichier de config divers et variés, qu'il faut accéder à ces fichiers en ssh et les éditer avec VI, et qu'enfin il faut relancer quelques démons avant que ça marche.... Madame Michu va te prendre pour un Sataniste moderne et refuser de toucher à tes sataneries :D


      Je suis tout à fait d'accord avec toi. Un/des outil(s) de configuration simple, c'est la base de tout.
      Mais c'est pas comme si c'était impossible. Il y a quelques années, on ne pouvait pas avoir un bureau sous linux sans toucher un terminal ou un fichier d'config. Alors que désormais il est quand même généralement possible d'arriver à faire plein de choses sans une ligne de code ou une édition de fichier d'config.
      Donc ce problème n'est en fait qu'un but. Il ne reste plus qu'a se mettre au travail pour le réaliser :D
      • [^] # Re: Jolies pensées :-)

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il ne reste plus qu'a se mettre au travail pour le réaliser
        Chiche ?!
        Je suis certain que dans les parages de ce bouchot, il y a des gens qui pensent comme nous et qui sont prêts à déposer leurs idées ; surtout les idées inutiles, nous ne sommes pas informaticiens (éventuellement du dimanche) pour rien.
    • [^] # Re: Jolies pensées :-)

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'idée, si j'ai bien compris, est d'avoir des distributions spécialement adaptées à ce genre d'usage, surtout pour Nestor. Dès lors, on peut obtenir quelque chose de simple à configurer, car comme la distribution est spécifique à cet usage, sa configuration par défaut spécialement étudiée devrait très bien faire l'affaire. Par exemple, par défaut, elle pourrait configurer Samba pour écouter sur le réseau local et non sur le Net, ou ce genre de choses spécifiques à un serveur domestique.

      J'approuve fortement l'idée du journal. J'ai moi-même un serveur perso dont la philosophie colle parfaitement à l'idée de l'auteur, et je trouve ça absolument génial en termes de liberté, de souplesse et de possibilités. Diffuser le concept au grand public ne peut être que bénéfique.
      • [^] # Re: Jolies pensées :-)

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L'idée, si j'ai bien compris, est d'avoir des distributions spécialement adaptées à ce genre d'usage
        Je vois plutôt cela comme un standard. Du genre "la norme pour l'interface de gestion est...".

        Si on parle de distributions spécifiques, il en existe déjà quelques unes dans différents domaines. Ce que je leur reproche c'est de ne pas être différentes des autres, et d'être, au final, souvent moins faciles à étendre. Par contre, ce qui est "fait pour" est en principe facile à administrer. Tu installes l'ensemble en une seule fois, tu configures avec un navigateur et ça roule. C'est le point fort. Reste que ça nécessite d'adapter à chaque fois une interface de configuration. Si il y a 5 distribution comme ça qui incluent Samba, alors il y a 5 interfaces différentes (5 fois plus de bugs, les programmeurs sont répartis sur 5 projets au lieu d'un, etc).
        • [^] # Re: Jolies pensées :-)

          Posté par . Évalué à 2.

          quelques remarques :
          - partager un dossier simplement sous linux, cela fonctionne avec gnome et kde (peut-être avec d'autres). Pour gnome cela semble basique mais est possible de base pour n'importe quel utilisateur. Pour kde il faut le mot de passe superutilisateur, mais on peut proposer d'activer un partage simple de fichiers. Il manque quand même d'installer une protection basique, et simple, de partage : un simple mot de passe. Peut-être que ce n'est pas le plus sécurisé, mais dans un réseau local cela peut être pratique et surtout cela reste simple.

          - une interface de gestion web, cela existe et fonctionne bien : webmin
          Cela me semble plus ou moins le standard à ce niveau.

          Enfin, un serveur web personnel, pourquoi pas, mais je verrais plus cela comme la possibilité de basculer son ordinateur personnel principal en serveur web lorsque l'on est en déplacement, que comme un système qui le remplacera complètement. Surtout que par wifi (bonjour les ondes...) ou par ethernet, le débit n'est pas aussi confortable que sur un disque dur local. Mais certaines idées sont intéressantes, par exemple pour le partage des photos, cela serait pratique de gérer cela à partir d'un ordinateur, et que depuis les postes clients ont puisse faire éventuellement des modifications de base (et avancées) comme sur flickr par exemple.

          Sinon ce n'est pas un peu l'idée d'Ulteo cela ?

          De plus, si on utilise un second serveur ou un serveur public destiné à être partagé avec le reste de la famille (ce qui permet aussi de faire des sauvegardes), pouvoir synchroniser les données de l'ordinateur principal, en flux continu mais au fur et à mesure (sans prendre toute la bande passante), et si des modifications sont faites sur le serveur par un tiers, pouvoir récupérer les modifications (comme avec rsync / unison).
          Autre idée : utiliser une sorte de p2p local (freenet ?), pour que toute modification faite sur un poste, se répercute sur les autres. Cela ajoute la préservations des données par redondance.

          Et pour la rédaction de documents "openoffice" et de bureau à distance, dans le cas de déplacements de l'utilisateur, je crois plus dans l'affichage déporté, que dans l'utilisation d'applications web.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Jolies pensées :-)

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            partager un dossier simplement sous linux, cela fonctionne avec gnome et kde
            C'est exactement l'inverse que ce qu'il faut. Ca n'est possible qu'en ayant un serveur X, et ça ne fonctionne QUE pour le partage, pas pour le reste. Alors installer un serveur X juste pour partager des répertoires c'est amusant une fois et ça s'arrête là.

            une interface de gestion web, cela existe et fonctionne bien : webmin
            Nous n'avons pas dû utiliser la même alors :-)
            Question bugs, webmin se pose là.
      • [^] # Re: Jolies pensées :-)

        Posté par . Évalué à 1.

        Le problème pour que ça se diffuse c'est qu'il faut des machines à bas cout et consommant très peu. Un eeepc en fait, mais en mais avec un gros disque et pas d'écran.
        • [^] # Re: Jolies pensées :-)

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les EEE ont pas le monopole du bas coùt à basse consommation, loin de là...
          Les MIPS et Arm (qu'on retrouvent dans la plupart des routeurs, NAS, téléphones, etc.) jouent largement mieux à ca.
          • [^] # Re: Jolies pensées :-)

            Posté par . Évalué à 2.

            Nan mais on s'en balance du processeur qu'il y a dedans. C'était juste pour dire que ce qui serait très bien pour faire diffuser une distro telle que celle présentée, ce serait une machine type eeepc mais en serveur.
        • [^] # Re: Jolies pensées :-)

          Posté par . Évalué à 3.

          • [^] # Re: Jolies pensées :-)

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne connaissais pas et c'est vrai que ça à l'air pas mal.
            Bon aprés si elle pouvait avoir un disque un poil plus gros ce serait nickel. Et pas que du windows en France.
        • [^] # Re: Jolies pensées :-)

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je pense qu'un serveur domestique peut se résumer à un nas avec un raid 1, configurable par une interface web avec webwin, ça semble tout à fait adapté et adaptable.

          Il me semble de Linksys fournit plus ou moins les sources de ses nas et le NAS200 me semblerait adapté, à voir.
        • [^] # Re: Jolies pensées :-)

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          il faut des machines à bas cout
          Vu que les ceux qui ont un ordinateur à la maison en change au moins tous les 4 ans, la machine à bas coût devient gratuite.

          et consommant très peu
          Pour ?
          60 watts pour une machine tout à fait ordinaire (sans moniteur) ça fait 52 € par an.
  • # Ton Nestor il existe le problème c'est qu'il nous écoute pas

    Posté par . Évalué à 6.

    Si tu rajoutes un modem ADSL à ton Nestor il devient une MachinBox. Mais personnellement la mienne ne m'écoute pas vraiment. Pourtant avec son disque dur de 40 Go sa faible consommation et son absence de bruit, c'est un Nestor de grande qualité. Malgré que son petit nom soit Free je ne suis pas libre de faire tourner autre chose dessus.
  • # Domogik

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Décidément on croise de plus en plus de gens voulant une soution "centralisée" pour leur besoin, et j'en fais partie :D
    Je suis dans un premier temps tombé sur le VHS-4 de ve-hotech[1], il a l'air très prometteur (Linux, l'équipe à l'air ouverte d'esprit, plein d'excellentes idées, et j'en ai au moins autant à leur donner s'ils veulent écouter :D) mais visiblement en pause depuis l'été car je n'ai plus vu de news depuis un moment.

    Depuis, et sans pour autant me faire laisser tomber le VHS-4, je suis tombé sur un projet, Domogik[2], qui a démarré sur les forums ubuntu (eh oui)[3] et part dans le même genre de direction, en commençant par la domotique pour leur coté, mais le serveur musical et autres (mais pas toutes) idées que tu developpes y sont (comme dans pas mal de NAS commerciaux fonctionnant sous linux)

    Tes idées sont excellentes, pourquoi ne pas rejoindre le projet pour faire avancer tes idées sur leur serveur ?
    (Serveur de conf avec installation automatique, personnellement j'en ai jamais vu) ça fera probablement avancer les projets, et les soft GNU/Linux coté client du coup :D

    [1]http://www.fr.ve-hotech.com/index.php/home
    [2]http://domogik.mirelsol.org/?q=node/4
    [3]http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=200018
    • [^] # Re: Domogik

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      A mon avis, si il doit y avoir un serveur central à la maison, ça sera bien évidement d'abord de la domotique.
      Du genre, gérer le déverrouillage de la porte, gérer une politique du chauffage dans la maison(temperature en fonction de l'heure, de la présence ou l'absence de personne,...), mise en route automatique de la cafetière, télévision permettant de piloter le tous(forcer la mise en route de la cafetière, déverrouiller la porte, voir où en est la machine à lavée dans son cycle, quelles lumières sont allumés, ... .)
      Ensuite, ce serveur permettra surement également de centraliser sa collection de films, musique, partager la connexion, de gérer les albums photos, ... .

      Bon aller, on va jouer les apprentis devins. Je paris que tout ça, ca va commencer par un partenariat entre Microsoft et une boite de prise électrique genre Legrand. Legrand proposera des interrupteurs/serrures/boitiers de contrôle de lumière/... électrique, et Microsoft une édition de Windows intitulé "Domotic Server" ou un truc du genre. Ce partenariat embêtera directement deux boites : Apple et les libristes. Apple car il donnera à Microsoft l'occasion de développer un outil permettant de valoriser plusieurs de leurs produits actuels. Comme ils savent si bien le faire, un utilisateur de Domotic Server aura tout intérêt à avoir un téléphone tournant sous Windows Mobile, permettant de tout contrôler dans la maison. De plus, la collection de films/musiques centralisé sera bien évidemment innacessible sans Windows Media Player, DRMisé, et acheté sur MSN Music, menaçant directement iTune.
      Les libristes seront fortement ennuyés car comme à leur habitude, ils commenceront à lancer des projets d'envergures quand Microsoft aura un produit prêt, et aura déjà acquis un marché. Or le risque est d'avoir des machines à lavés/cafetières/... intelligentes mais reposant sur des protocoles fermés, rendant difficile à un concurrent de Microsoft la fourniture du serveur. On peut même imaginer qu'il y ait une licence Microsoft dans chaque machine à lavé/cafetière/... (un genre de Windows Embedded). Bref, il sera bien plus difficile de rattraper le retard sur ce coût.

      Alors pour ton projet, ce que je suggères :
      Tu as, sur le serveur:
      - un système de gestion centralisé des données, une sorte de base de donnée capable d'encaisser des enregistrements de 700Mo par exemple(Ouai bah ça va, il n'y a pas que les DivX qui font 700Mo!) et de gérer des droits différents par enregistrement, avec une interface permettant de l'interroger/l'enrichir
      - Un serveur d'application, qui de préférence sorte des pages web, accessible de n'importe où sur la planète. Par exemple, on peut imaginer une bête serveur web, et la disponibilité d'une lib js permettant d'interroger la base de donnée.
      Mais je vois plus un serveur d'application Java.
      Il faut bien entendu que les applications lourdent tournant dans le parc informatique du domicile puissent automatiquement déployer leur pendant web. Ainsi par exemple, un Openoffice travaillerait sur les documents directement stockés sur le serveur. Mais en plus, il déploierait une visionneuse de document, voir une suite allégée à la google doc, sur le serveur.

      L'avantage de cette solution, c'est que le serveur a des interfaces bien définit, et n'est qu'un composant logiciel indépendant de la plateforme. Et ensuite, les applications sont directement adaptés pour s'y connecter. Ainsi, pas besoin d'un serveur Ubuntu pour avoir un client Ubuntu : tu install le package sur le serveur Fedora, et quelque soit l'édition sur le poste client les programmes sont directement capables de consommer les services du serveur.

      Bon aller, assez de délire pour ce soir : dodo();
      • [^] # Re: Domogik

        Posté par . Évalué à 3.

        Si je ne me trompe pas, il me semble que Legrand fait déjà de la domotique, X10, au moins, il me semble...

        ... bon, maintenant, X10, c'est quand même assez foireux... par exemple, ça ne passe pas les disjoncteurs différentiels et choses du genre... du coup, pas d'accès aux salles d'eau, ni à l'éclairage principal, dans les logements récents, à moins de mettre des coupleurs sur le tableau électrique... sans compter un fonctionnement des plus erratiques, pour ce que j'en ai vu chez un pote qui a acheté quelques modules... par contre, ça marche sous Linusque.

        Dommage, car j'aimerais bien au moins gérer l'éclairage du salon, automatiquement, en fonction du media que j'y passe (TV => pas mal de lumière ; Film => peu de lumière ; Zique => entre-deux)... ou, soyons fous, gérer le chauffage, en prenant en compte des infos venant de stations météo, pour optimiser... ou encore, gérer l'arrosage des plantes... ou même, braquer une webcam sur les plaques de cuisson et le four pour voir où la pitance en est, et les arrêter/booster au besoin, pendant que je déguste ma Chimay dans le salon...

        Faire des stats sur la conso électricité/eau/gaz serait aussi moult top... je crois que EDF&cie mène des expérimentations avec une box, et Poweo en propose une (avec abonnement) à connecter au net, qui va envoyer les stats sur leur site, d'où on pourra les consulter.

        Sinon, apparemment la mode serait plutôt au bus KNX, mais il faut tirer des câbles, il me semble...



        Bon, autrement, serveur "domotique", pour ce qui est des media, j'ai déjà depuis quelques années, avec MythTV (pour le salon, le bureau, et le laptop) et SlimServer (pour le radio-réveil), plus un MPD, sur le HTPC du salon (même si je m'en sers peu), et ça roxe. Il y a aussi d'autres mignonneries (fichiers, imprimantes, scanner, P2P, mail, jabber...), le tout sur deux machines, chaque service dans son conteneur (VServer et OpenVZ... je compte passer la première machine sur OpenVZ aussi - en plus, c'est cool : Sid propose maintenant un 2.6.26 avec OpenVZ intégré ; ça fleure bon pour l'avenir)...

        ... maintenant, un truc où ce sont les machines clientes qui vont aller trifouiller les serveurs, pourquoi pas, mais sans moi... je suis bien trop parano, et j'aime bien trop mettre les mains dans le camboui pour ça.

        En fait, mon but secret serait de transformer mon habitat en PC géant, dont je serais le principal bug :) Hein ? Arf, damnaide... ce n'est plus un secret, maintenant...
      • [^] # Re: Domogik

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Je paris que tout ça, ca va commencer par un partenariat entre Microsoft et une boite de prise électrique
        Va pas leur donner de mauvaises idées !! :p

        J'ai envie de dire "il n'y a qu'à" les devancer ^^
        Je ne sais pas qui gère le X10, mais peut-être que l'améliorer est possible, proposer plein de nouvelles choses pour que ce ne soit plus "bancal" et il ne restera plus qu'aux fabricants à l'implémenter puisqu'il sera libre (s'il ne l'est pas déjà, il va falloir en créer un nouveau :/)

        Je sais, j'ai tendance à être utopiste, mais je suis un "jeunot" par rapport à la plupart d'entre vous sous Linux, et j'en suis d'autant plus motivé et plein d'idées. Je pense sincèrement qu'en s'y prenant tôt et avec les compétences qu'il y a ici et ailleurs il est possible de faire quelque chose de sérieux et de réussi comme XMPP.

        J'en ai marre d'entendre les copains dire qu'il n'y a pas de protocole standard pour la domotique et que chaque constructeur fait ce qu'il veut dans son coin; c'est peut être vrai, j'en sais rien, mais j'ai pas envie que ça fasse comme dans d'autres domaines où le libre est coincé à cause de ces non-standards fermés et impossibles à implémenter proprement sous Linux (d'où l'éternel retard en effet)

        Bref .. on y va ? :D
    • [^] # Re: Domogik

      Posté par . Évalué à 1.

      Domogik à l'air très intéressant. Malheureusement il me semble trop tourné domotique.

      Le problème de la domotique, c'est que ça demande de mettre les mains sous l'capot. C'est pour ça que je parlais de serveur domestique, et pas domotique :)
      Pour installer une gestion de la lumière dans mon salon, il faut que j'installe des lampes adaptées (ou un truc du genre), et que j'installe le système pour les contrôler sur le serveur.
      Du coup, on sort du principe de "pas besoin de toucher au serveur" que je décris.
      Évidement l'un n'empêche pas l'autre. Nestor peut très bien également prendre en charge de la domotique. Mais la domotique me semble plus complexe quand même. C'est pas (encore) exploitable par un lambda quelconque.

      Et puis ce que je décris n'est pas juste un serveur perso tout automatisé. Le poste client doit aussi prendre en compte qu'un serveur domestique est disponible !! Sinon il ne peut pas proposer automatiquement d'installer des éléments sur ce serveur domestique :D (Il faudrait par exemple pour Debian que Synaptic soit adapté, et que les paquets inclus les infos concernant les dépendences serveur)

      Mais bon, je vais voir si je peux leur suggérer quelques idées du coté de domogik :)



      Sinon Ve-hotech Home Server ça à l'air plutôt sympa aussi !! J'ai pas regardé en détail, mais ça à l'air d'être à peut près le même principe. Mais quand est-il de l'interaction entre les clients et le serveur ?
      Je vais aller étudier un peu plus en détail leur proposition :)
      • [^] # Re: Domogik

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour vehotech je vais te faciliter la tâche, c'est une interface web, évidemment: http://www.fr.ve-hotech.com/index.php/produits/interface-uti(...)
        Il propose aussi un serveur web que tu pourra publier sur le net.

        Pour Domogik c'est ce que je disais, ils sont partis coté domotique pour commencer, peut être parce que c'est le plus complexe à faire, mais si tu lis les idées du sujet sur le forum ubuntu, il y en a beaucoup d'autres, et il "suffirait" de coder les tiennes de ton coté pour tout grouper ensuite avec une seule interface web pour administrer tout ça. Enfin ce ne sont que suggestions, mais j'adore toutes ces idées, je vais être emmerdé pour toutes les suivre et encore pire pour y participer ^^

        >Mais la domotique me semble plus complexe quand même. C'est pas (encore) exploitable par un lambda quelconque.
        Certes, mais ce n'est pas quelque chose qu'on modifie tout le temps, ça se fait soit à la construction de l'habitation, soit on ajoute des modules (il existe des modules sans fil (CPL) ne nécessitant pas de refaire toute la maison justement pour ça)
        MisterHouse avec une interface plus léchée (du peu que j'en ai vu) et complète niveau config devrait permettre de faire ce qu'il faut non ?
        (Voir Calaos, je pense qu'ils utilisent leur propre soft mais tout à l'air fonctionnel puisqu'ils vendent déjà )
        http://www.calaos.fr/joomla/index.php

        Pour le fait que le serveur prenne en compte les postes clients, je n'ai pas assez de connaissances mais est-ce que simplement la découverte d'une nouvelle ip sur le réseau, avec un service permanent sur le serveur ne conviendrait pas ?
        Après il faut que le poste client reçoive les propositions d'installer des softs, à chaque fois qu'il va aller se connecter sur l'interface web par exemple ? Ou avec un portail captif pour qu'il donne au moins le nom de la machine à la première connexion, et en profite pour proposer les applis et la configuration.
  • # SSH

    Posté par . Évalué à 2.


    C'est bien beau, mais comment on fait pour que ça installe automatiquement sur le serveur ??

    Fatalement, c'est un point délicat. Je pensais au début à une connexion ssh pour pouvoir lancer les commandes qu'il faut (apt-get etc..), ou d'autres solution du genre.
    Mais cela pose un problème de dépendance. Il ne faut pas que le serveur soit dépendent d'un poste client en particulier, ou d'un OS particulier sur le poste client.


    Facile : tu utilises Paramiko (implémentation pure-Python de SSH), avec éventuellement une jolie interface en PyQt4 dessus. Un coup de py2exe pour la version Windows, un coup de py2app pour la version Mac, et la version Linux se suffira bien à elle-même (au pire, un coup de Freeze pour dire).

    J'avais fait ça (Linux et Windows seulement) pour le boulot et ça marchait pas mal.
    • [^] # Re: SSH

      Posté par . Évalué à -4.

      hyper simple
      • [^] # Re: SSH

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Du point de vue du développeur.

        Le consommateur n'aura rien à faire :)
      • [^] # Re: SSH

        Posté par . Évalué à 2.

        On parle d'implementation là.
        Pour faire ce dont Nicolas (l'auteur du topic) parle, il faut un minimum de connaissances hein. Après tout ça est transparent pour l'utilisateur.
  • # Un serveur Web ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    A l'heure du "Web 2.0" et des pseudo applications lourdes en html, tu n'a donc pas pensé comme "protocole universel pour se connecter à Nestor" de faire un site web ajax ergonomiquement bien foutu pour que même madame Michu s'y retrouve ? :)

    Et même si tu ne veux pas avoir une bonne interface graphique pour gérer tout ça, ce qui serait tout de même pratique, actuellement, avec un peu de dev, rien n'empeche de faire même une console complète (avec autocompletion, commandes de tail -f qui passe, etc. ), etc. dans une page web (merci le reverse ajax).
    • [^] # Re: Un serveur Web ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Actuellement j'utilise mpd+icecast pour lire la musique.
      Icecast stream de l'ogg ce qui ne pose pas de soucis pour le lire via mon téléphoné (windows mobile).
      Foutre tout ça dans une page web, ça veut dire flash -> donc illisible sur mon téléphone (comme sur toute les plateformes un peu exotiques).
      • [^] # Re: Un serveur Web ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il n'y a vraiment que le flash pour lire un flux audio dans une page web ? On faisait comment avant ? Je me rappelle des vieux sites avec un player WMP intégré (qui empêchait parfois de couper le son :/)

        Un firefox avec plugin vlc ou mplayer peuvent lire un flux audio aussi facilement qu'un flux vidéo non ?
        • [^] # Re: Un serveur Web ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >Un firefox avec plugin vlc ou mplayer peuvent lire un flux audio aussi facilement qu'un flux vidéo non ?

          Oui avec la balise Object tu laisse l'os prendre la main sur l'objet, mais bon pas mal de webmaster prefere imposer leur solution via un plugin.

          Est ce que la balise video/audio permettra a l'utilisateur de definir le player ou sera t-on obligé d'utiliser le player du navigateur ?
          • [^] # Re: Un serveur Web ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Est ce que la balise video/audio permettra a l'utilisateur de definir le player ou sera t-on obligé d'utiliser le player du navigateur ?

            Cela devrait dépendre du navigateur, non?
          • [^] # Re: Un serveur Web ?

            Posté par . Évalué à 0.

            > Oui avec la balise Object tu laisse l'os prendre la main sur l'objet, mais bon pas mal de webmaster prefere imposer leur solution via un plugin.

            Un webmaster n'a pas moyen d'imposer le plug-in. Que ce soit pour du contenu flash ou pour du contenu audio, il ne fait qu'indiquer une ressource, et éventuellement suggérer un plug-in. Mais l'utilisateur (le navigateur) est toujours libre de faire ce qu'il veut. Que le webmaster utilise la balise object, la balise embed, ou la balise applet, c'est toujours la même chose, ça ne fait que signaler au navigateur : "Tiens, y a ce fichier là, il est cool, et c'est tel type de données". Après, libre au navigateur d'utiliser l'info comme il veut.

            Après il y a des deux types de plug-ins : des applications, ou des machine virtuelles. Les applications sont généralement faites pour lire un média, les machines virtuelles exécutent des script/applet, qui peuvent eux-même éventuellement lire des médias.

            Les webmasters préfèrent utiliser des applets (flash, java, flex...) pour imposer/proposer à l'utilisateur une manière de lire leurs médias. Mais ils n'imposent pas pour autant le plug-ins qui interprètera l'applet (mais en cas de monopole et de format fermé....).

            Donc il aurait été plus juste de dire :
            Pour lire des fichiers audio/video, un player sous forme de plug-in peut prendre la main, mais beaucoup de webmestres préfères utiliser un applet pour proposer/imposer un player personalisé.


            Est ce que la balise video/audio permettra a l'utilisateur de définir le player ou sera t-on obligé d'utiliser le player du navigateur ?
            Moi je verrai plutôt ça comme pour le rendu des images. Sur ton navigateur, tu ne cherche pas à changer le module qui fait le rendu des images jpeg. ça n'a pas trop d'intérêt.
            Et bien c'est la même chose pour la vidéo et l'audio. Le navigateur se chargera de faire le rendu de tous les médias. Pourquoi s'embêter à changer de moteur de rendu ? Après, comme ça se fait pour totem ou amarok, il sera peut-être possible de changer le moteur de rendu de certains navigateurs, mais ce ne sera plus vraiment la même chose qu'un plug-in.

            Évidement tu va me parler de l'interface, les boutons play pause etc... et l'intégration dans le site

            Normalement, si j'ai bien saisi, il y aura une api javascript pour tout ce qui est interaction (normal, le javascript est là pour ça). Les webmestres seront donc libre de faire des interfaces comme ils le souhaitent pour contrôler les médias de leurs sites. Et on peut présager que les navigateurs proposeront des fonctions de base pour le cas ou le webmaster n'a rien fait.
            Comme ça se fait actuellement en Flash, on trouvera probablement des script JS tout-en-un implémentant de belles interfaces oeil-bonbon (j'espère, parce-que sinon ça va décourager beaucoup de monde de devoir coder tout).

            Au final, espérons que l'intégration d'une vidéo sera équivalente à l'intégration d'une image. Vivement que ça se mette en place !!!

            Par contre pour tout ce qui est player flash avancé, style youtube, c'est pas les balises video qui vont les remplacer. Pour ce genre de choses très particulières et très personnalisées, il faudra toujours faire appel à des trucs type machines virtuelles (si ça pouvait être libre, ce serait mieux :D ). C'est ce que font silverlight, fex, etc...
  • # Utilisations possibles de Nestor

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je me suis configuré un petit "Nestor" il y a un peu plus d'un an.
    Au départ je comptais principalement m'en servir comme serveur emails et jabber, pour un peu plus de vie privée.

    Aujourd'hui il fait :
    - Filer (Accès, partage, stockage de fichiers) je n'utilise pas de soft particulier : ftp, http
    - Musique (stockage, partage, lecture à distance) de toute ma discothèque ( accessible vi mt-daapd [1] ou ampache [2])
    - Photos ( j'utilise un petit gestionnaire en php [3], mais il en existe plein)
    - Bureautique (Stockage, édition collaborative, édition à distance) j'utilise un wiki qui me sert un peu de fourre-tout, des docs, des liens, ...
    - Annuaire : dans le webmail seulement [4], je n'ai pas installé de soft spécifique, mais j'y pense
    - Serveur mail : postfix [5]
    - Serveur d'impression avec Cups
    - Serveur de scanner [6] : je peux demander un scan grâce à sane depuis n'importe quel poste connecté à mon réseau
    - p2p : avec mldonkey, mais il sert très peu [7]
    - aggrégateur RSS : avec tinytinyrss [8] et son plugin firefox [9], en utilisant la fonctionnalité de publication des articles et en bidouillant un peu le source, il fonctionne un peu comme de l'imap pour les emails. C'est à dire que j'aggrège les sources dans tinytinyrss, je lui demande de les publier. Elles sont donc toutes accessibles via un seul autre flux RSS. Lorsque mon aggrégateur s'y connecte il reçoit tous les derniers articles, et ceux-ci sont alors considérés comme lus dans tinytinyrss.
    - Serveur de favoris : à la manière de Delicious avec Insipid [10] et son plugin firefox
    - Serveur jabber : comme ca mon email me sert aussi de jid
    - Par la force des choses il est devenu aussi serveur DNS et DHCP pour que mon nom de domaine soit traduit en adresse de réseau interne

    Et la machine n'est pas une foudre de guerre, il s'agit d'un 500Mhz [11] basse consommation avec un dd de portable de 60Go et avec 256Mo
    Et ça suffit largement pour tout ça.
    Le plus coûteux c'est l'accès aux pages chiffrées. Pour le reste, c'est nickel!

    [1] http://www.fireflymediaserver.org/
    [2] http://ampache.org/
    [3] http://sourceforge.net/projects/sacrapute
    [4] http://www.dokuwiki.org/dokuwiki
    [5] http://www.postfix.org/
    [6] http://www.sane-project.org/ voir le tuto http://clx.anet.fr/spip/article.php3?id_article=215
    [7] http://mldonkey.sourceforge.net/Main_Page
    [8] http://tt-rss.org/trac/
    [9] https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/3342
    [10] https://neuro-tech.net/insipid/²
    [11] https://www.prolibre.com/eshop/index.php?main_page=product_i(...)
    • [^] # Re: Utilisations possibles de Nestor

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      arg zut, je me suis planté dans les numéros
      le webmail [4] c'est roundcubemail http://roundcube.net/
      et pour le wiki, je n'avais pas mis de numéro dans le texte
    • [^] # Re: Utilisations possibles de Nestor

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci beaucoup pour ces suggestions. Y a des trucs très intéressant là dedans :)
    • [^] # Re: Utilisations possibles de Nestor

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      ça c'est du geek ! bravo !

      mais 60go de hdd pour tout ça : c'est pas un peu limite ?
      • [^] # Re: Utilisations possibles de Nestor

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour le stockage de données, je dirais personnellement "bougre que oui" (/me est tout joyeux des deux disques de 1To qu'il vient de recevoir ce matin, grâce à une promo LDLC sur les Seagate en version boîte... ça va lui redonner un air de jeunesse, au bon vieil Athlon XP-m 2500+)...

        ... pour les binaires, par contre, non, c'est très large... même en mettant chaque service dans un conteneur (une sorte de super-chroot, qui fait que la base du système est répliquée dans chaque "machine"), il y a de quoi en mettre des tonnes...

        ... à la limite, ce qui risque de prendre de la place, ce sont les logs, les éventuels caches, et basta. Le reste, c'est peanuts.

        En comptant tout (un petit "du -h"), mon plus gros conteneur, c'est MythTV (~1Gio), et le plus petit, le serveur à SSHFS (~300Mio)... ça fait de la très grosse marge, 60Gio... et ce sont des install de Debian pour lesquelles je n'ai rien fait de particulier afin qu'elles soient légères en place. Il y a moyen de grave gagner en optimisant.
    • [^] # Re: Utilisations possibles de Nestor

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour le delicious-like, tu peux jeter un oeil (si tu t'ennuies) à Semantic Scuttle [1], qui est lui même une évolution de Scuttle (qui est abandonné). Il reprend l'API de deli.cio.us, et y ajoute notamment une gestion hiérarchique des tags. Le tout dans une interface pas vilaine.

      Je n'ai pas testé de plugin Firefox particulier, mais un simple bookmarklet fait mon bonheur (et comme ça, je suis libre d'utiliser le navigateur moderne que je veux).

      [1] http://sourceforge.net/projects/semanticscuttle

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.