Journal Weboob devient Website Extractor Professional

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
29
1
avr.
2017

Weboob, la suite logicielle interagissant avec des sites Web, vient de faire l’objet d’une acquisition par l’éditeur Microsoft à la suite d’une OPA agressive sur l’Association Weboob, qui valorise cette dernière près de 500 millions d’euros.

Fort de ce rachat, l’éditeur de Redmond, en perte de puissance, attribuée selon certains à son âge et à son « obésité », a vu le cours de ses actions se redresser fortement.

« J’ai immédiatement repéré le potentiel de ce jeune projet, et lui ai tout naturellement fait une proposition, avec des avances (sur les bénéfices) », confie Mark Du True, le consultant à l’origine de la décision.

L’objectif affiché par la société, selon le communiqué de presse publié en début de soirée, est d’en faire la référence du data scrapping auprès des professionnels au sein du pôle Data Interface for Cyberspace Knowledge & Synergies, nouvellement créé.

Afin de mettre en conformité la solution avec les standards de l’industrie, l’acquéreur a décidé de changer le nom du produit en Website Extractor Professional, qui se déclinera en trois éditions : Starter (entrée de gamme), Enterprise (pour les amateurs), et Ultimate (pour pasBillpasGates).

« Nous nous réjouissons des retombées potentielles que Website Extractor Professional va permettre en termes de synergies entre les partenaires stratégiques de Microsoft dans une logique win‐win. », explique Roger Philibert, Directeur Financier de Microsoft France.

L’ensemble des composants va subir une refonte, tels boobank qui devient Bank Integration Flexibility For Loyal Experts ou radioob métamorphosé en Preview Online Radios Now.

« C’est quoi ce langage chelou sans accolades ? » a pour sa part réagi Pierre Tramo, chef de projet.

Il a depuis fait son objectif de rendre Website Extractor Professional le logiciel avec le plus de classes du monde.

« C’est pas mal, il faudrait en faire une version Web » a proposé Henry pendant un brainstorming agile.

L’éditeur serait d’ailleurs en train de tabler sur un pont .NET afin de pouvoir écrire des modules en F#. Le premier viserait Office 350, dans l’optique de faciliter son intégration avec OneDrive.

Si les adeptes des solutions Microsoft se réjouissent du support multi‐plate‐forme (Windows 7, Windows 8 et Windows 10) de Website Extractor Professional, certains irréductibles développeurs prétendent que le bureau de l’association aurait été « enfumé par le nuage ».

  • # tombé dans les filets de Microsoft

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est toujours triste de constater qu'un logiciel libre tombe dans les filets de Microsoft, d'un autre côté c'est plutôt salutaire que ce nom pourri, sans doute issu d'une blague potache de geeks alors boutonneux, soit enfin modifié.

    Les logos avec les zizi et les éjaculats vont également disparaîtres ?

  • # Sankukai

    Posté par . Évalué à 5.

    J'ai appris lors de l'anniversaire de Cozy cloud que weboob avait été forké et intégré à Cozy sous forme de connecteurs. On va donc pouvoir assister à une bataille entre Nitot et Microsoft ce qui va nous rappeler les grandes heures de la télé d'antan.

  • # Poisson d'avril

    Posté par . Évalué à -10.

    MDR :D
    Joli poisson au demeurant ;)

  • # Tonalité

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est très Jazzy le F#. Même si Je ne suis pas fier que Weboob finisse dans l'escarcelle de Microsoft, au moins ça va swinguer !

  • # Rip Weboob

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 01/04/17 à 10:05.

    Il a depuis fait son objectif de rendre Website Extractor Professional le logiciel avec le plus de classes

    Monde de merde !

  • # C'est du génie !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    C'est pas mal, il faudrait en faire une version web

    Genius!

    • [^] # Re: C'est du génie !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Y aura-t-il un module WEP pour WEP ?

      Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

  • # Mark Du True.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    « J'ai immédiatement repéré le potentiel de ce jeune projet, et lui ai tout naturellement fait une proposition, avec des avances (sur les bénéfices) », confie Mark Du True, le consultant à l'origine de la décision.

    Pourfendeur des libertés de tout poils, et découvreur de potentiel de jeune projet, M. Du True est passé du côté sombre depuis bien longtemps.

    « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.