Journal Refaire vivre les anciens jeux vidéos.

Posté par .
Tags : aucun
2
5
mar.
2005
Bonsoir à tous,

Adepte des jeux vidéos des années 80 et 90, des jeux de plateforme, de la 3D isométrique, etc., je suis forcé de reconnaître qu'aujourd'hui je ne trouve plus mon bonheur et que tous ces softs qui tendent à imiter parfaitement la réalité le font souvent au dépit de l'intérêt du jeu lui-même, en tout cas c'est le sentiment que j'en ai.

Par exemple, j'ai récemment ressorti PUSHOVER des cartons, Ce jeu où il fallait placer des dominos à la bonne place pour finir un niveau réclamait énormément d'astuce et ce n'est pas le mode 320*200 que proposait la majorité de ses contemporains qui m'a dissuadé d'entamer un nouveau tour de ses 100 niveaux.

A tel point qu'au final, moi-même et beaucoup de personnes de mon entourage ont pensé qu'offrir une version moderne de ces vénérables ancêtres à la communauté serait très profitable. Ce qui m'amène à une question : Quid de la règlementation en matière de clônes de logiciels, spécialement en ce qui concerne les jeux vidéos ? Il y a évidement les brevets logiciels contre lesquelles nous nous battons depuis un moment maintenant, mais même sans cela, jusqu'où peut-on pousser l'imitation sans verser dans la contrefaçon ? Dans le cas de PUSHOVER, si je réécris un logiciel sur le même principe, avec un nom différent, des graphismes entièrement différents, mais conservant la même configuration des niveaux (placement des dominos), est-ce illégal ? Peut-on également parler de contrefaçon si l'on réimplémente un logiciel à l'identique ou presque mais sur une plateforme sur laquelle il n'est pas disponible ?

Il me semble que la législation a toujours été floue dans ce domaine particulier. Je pense à des affaires comme « ifrance », « KIllustrator » et surtout « Mobilix » dans lesquelles les plaignants n'ont eu qu'à user de leur poids pour se débarrasser de quelque chose qui ressemblait de loin à leur marque, ce qui était très contestable.

Bref, est-il encore raisonnablement envisageable d'essayer de faire revivre ces merveilleux petits softs qui ne prennent pratiquement aucune place, même si la majorité d'entre eux se trouvent déjà sur abandonware ou oldware ?
  • # Quelques pistes

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je suis dans le même trip que toi en ce moment, à fond dans Caprice32 (émulateur Amstrad) et Dosemu (émulateur DOS), à me confronter avec de bons vieux souvenirs plus ou moins valables.

    Quelques pistes donc.

    D'un point de vue légal, beaucoup de choses peuvent être protégées. Il y a les choses évidentes, les graphismes et la musique des jeux, par exemple. Notons au passage que réinterpréter la musique requiert aussi une autorisation, en général. Il est également possible de protéger les règles d'un jeu (je sais qu'il y a eu des combats judiciaires entre auteurs de jeux de société sur la substance des règles elles-mêmes, pas simplement du point de vue d'un plagiat de texte). J'imagine qu'il peut être possible de protéger (ou de défendre) les niveaux d'un jeu, surtout quand un travail pas trivial du tout est requis pour les créer (niveaux d'un jeu de réflexion, par exemple). Il y a ensuite bien sûr les marques de commerce, il faut donc faire attention aux noms utilisés. Notons que l'identité de certaines personnages ou lieux peut être aussi protégée, les éditeurs de comics sont spécialistes de ce genre de litige. Il y a enfin les brevets, mais c'est suffisamment d'actualité pour ne pas s'y étendre.

    Comme on l'a vu dans certains affaires que tu mentionnes, il y a surtout le combat potentiel d'un nain contre un géant. Pour caricaturer, tant que tu ne gênes personne, tu peux presque tout te permettre (cas de xrick, qui ne réimplémente que l'exécutable, et distribue tels quels graphismes, musiques et niveaux). Si tu gênes quelqu'un de suffisamment gros, tu ne tiendras pas le coup face aux procédures judiciaires, à moins d'être extrêmement bien organisé (béton armé d'un point de vue légal) et bien financé (le temps que les attaques contre ton béton armé cessent).

    Les approches possibles sont variées, et dépendent du contexte et de l'objectif. Est-ce qu'il s'agit de faire perdurer l'esprit d'un certain type de jeu, et donc de faire un clone, remis au goût du jour ? (Ça marche bien pour les jeux de réflexion ou d'action assez simples.) Est-ce qu'il s'agit de faire perdurer un jeu précis, et donc d'émuler le système sur lequel il tournait, ou de réimplémenter l'exécutable ? (Cas de jeux avec un scénario ou un univers prenants, que l'on ne peut pas vraiment cloner -- exemple phare, Day of the Tentacle, avec Dosemu pour émuler le système pour lequel il a été conçu, ou avec ScummVM pour interpréter les données du jeu sur une grande variété de plates-formes modernes.) On peut mélanger les deux, avec par exemple un remix des graphismes de Maniac Mansion, tout en conservant le reste des données du jeu...

    En gros donc, il y a trois grandes directions :

    * Le clone. Avantage : version au goût du jour (graphismes, sons, techniques de programmation employées), les ennuis légaux se porteront surtout sur le concept du jeu (assez rare, non ?) ou sur l'emploi de certains noms. Désavantage : il faut tout recréer.

    * L'émulation. Avantage : un émulateur, trois mille jeux sortis des oubliettes. Pas d'ennui légal tant que l'on ne distribue pas de jeu. Désavantage : pas de jeu à distribuer, il faut que l'utilisateur les possède déjà ou les télécharge par ailleurs.

    * La réimplémentation de l'exécutable. Avantage : on peut améliorer le jeu, par exemple corriger des bugs présents dans l'original, ou augmenter la résolution de l'affichage ; on peut mieux l'intégrer dans les environnements modernes (appli KDE ou autre, par exemple). Désavantage : comme pour l'émulation, on ne peut pas distribuer les données du jeu ; cela nécessite de plus un travail énorme (ingénierie à rebours presque complète) pour une rentabilité faible (un seul jeu ressuscité).

    J'ai justement jeté un coup d'oeil prolongé à Another World, dont l'utilisation de la Sound Blaster pose problème sous Dosemu (ça fait mal aux oreilles), c'est instructif mais c'est totalement galère vu les protections anti-copie mises en place (l'exe est compressé puis chiffré et le déchiffreur est lui même chiffré, toutes les astuces possibles sont utilisées pour dérouter le relecteur éventuel -- déplacement de bouts de code, sauts camouflés, etc.)

    Quelques derniers détails. Souvent, les auteurs ne voient pas d'inconvénient à ce que l'on s'intéresse à leur jeu, mais ne possède pas les droits. Parfois, un auteur décide de faire une version Windows de l'exécutable de son jeu, alors que quelqu'un travaille justement à une réimplémentation -- ce fut le cas pour Little Big Adventure. Résultat : le réimplémenteur a considéré qu'il était poli d'arrêter.

    (Désolé s'il y a des répétitions, c'est craché d'un seul jet.)
    • [^] # Re: Quelques pistes

      Posté par . Évalué à 7.

      Bah moi en ce moment, mon trip c'est les jeux de baston 2D sur cps2 et neo geo (une console sortie en 1990 dont les jeux avaient des graphismes comparables avec les jeux 2D de la playstation avec une résolution moins élevée) en émulation, un genre qui pourrait encore évoluer et être encore plus beau si il n'y aurait pas en ce moment une phobie des jeux en 2D. Certainement pas assez impressionnant techniquement donc pas très vendable. Pourtant c'est magnifique un beau jeu 2D (par exemple Castlevania : symphony of the night), et surtout très intéressant au niveau du gameplay (je pense à Street fighter alpha 3 ^^, je sais c'est pas bien de télécharger des jeux qu'on a pas acheté mais celui là j'ai (eu) l'original sur Dreamcast)

      Pour les clones, ils ne sont jamais parfait, n'intègrent pas toujours tout le jeu et tout de la même manière, ne ne satisfairont pas (à part pour un puzzle game à la limite), les inconditionnels du jeu en question.

      Donc mon idée, plutôt que de faire un clone d'un jeu pas très original, pourquoi ne pas faire un jeu du même genre, mais avec d'autres avantages :
      - nouveaux modes de jeux
      - nouveaux éléments de gameplay
      - jeux différents donc nouveaux graphismes, personnages, histoire...

      Plutôt que de passer des centaines d'heure à travailler à coder, à refaire des graphismes, je pense que ça serait vraiment plus intéressant de créer.

      Perso, je me met à ça pendant les grandes vacances, par contre les graphismes... (je débute un peu mais j'ai déjà essayé de faire des jeux simples, et je commence à me débrouiller en C)
      Bon, il reste le projet game of the month qui fait un excellent boulot mais bon, faut pas trop espérer être l'élu.

      En ce qui concerne l'émulation, ça existe déjà avec Mame qui émule beaucoup de jeux d'arcade, et beaucoup d'autres émulateurs sont disponibles sous Linux même si ce n'est pas toujours libre. C'est même d'ailleurs souvent disponible sur les sources PLF pour mandrake.
    • [^] # Re: Quelques pistes

      Posté par . Évalué à 4.

      Parfois, un auteur décide de faire une version Windows de
      l'exécutable de son jeu, alors que quelqu'un travaille justement à une réimplémentation -- ce fut le cas pour Little Big Adventure. Résultat : le réimplémenteur a considéré qu'il était poli d'arrêter.


      Tu ne confondrais pas avec Another World, par hasard? Parce que, pour autant que je saches, le projet de réimplémentation de LBA (Twin Engine) est toujours vivant (quoique pas très actif). En revanche, le projet de réimplémentation d'Another World (RAW) a été effectivement stoppé lorsqu'Éric Chahi a annoncé au recodeur qu'il envisageait de peut-être ressortir le jeu.

      Par ailleurs, on notera qu'il existe de plus en plus de ces projets de réimplémentation, et qu'il s'agit à mon sens d'une excellente nouvelle, même si avoir un cadre juridique plus clair serait un plus. L'arrêt de RAW a du être un coup dur pour son auteur, par exemple (même si depuis il se rattrape avec REminiscence, un port du moteur de flashback).
      • [^] # Re: Quelques pistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tu ne confondrais pas avec Another World, par hasard?

        Après enquête, ouais, c'est fort possible. Pourtant j'étais sûr que non. Enfin bref, c'est dommage qu'il se soit arrêté, mais fort poli de sa part. Bon ben va falloir améliorer Dosemu...

        Pour ce que est de REminiscence, c'est du très bon, j'ai joué les deux premiers niveaux de Flashback sans problème, en remarquant seulement deux imperfections : manque la musique (mais c'est une grosse difficulté) et un problème de rafraîchissement de l'écran dans le niveau 2 (corrigé dans la prochaine version).
  • # Faut demander aux specialistes

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Des specialistes de ton sujet qui pourront surement te repondre : http://www.remakes.org/(...)
  • # lois

    Posté par . Évalué à 8.

    Les cas que tu cites sont des problèmes de marques. Tu prends un autre nom et le problème est joué.

    Il n'y a pas de protection de règle de jeu.

    Il y a évidement des copyright sur la musique, les dessin. Pour la disposition des pièces, j'aurais plus de doute.

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Plusieurs exemples

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Lbreakout, diamonds, frozen bubble, clanbomber, wormux...

    Sont des clones de jeux ayant existés, cela ne semble pas poser de problèmes.
    Je pense qu'il doit etre possible de cloner pas mal de choses sans etre inquiété...soit parceque l'éditeur a disparu, soit parcequ'il en a rien a faire, soit parcequ'il ne peut rien faire contre.

    Par contre il y a des exemple de "cassage" de projet : http://www.freecraft.org/(...)

    sur Slashdot (le lien vers la news est sur la page indiqué précédement):
    "As of June 20th, FreeCraft is shut down. The development team received a cease and desist order due to the name 'FreeCraft' causing possible confusion with the names StarCraft and WarCraft, and also some of the ideas within the engine were too similar to WarCraft 2. There will be no more updates to this game, and it is no longer available for download."
  • # Privateer...le remake

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je viens de tomber sur cette news sur Linuxgames.com...il existe un remake du jeu de combat/trading spacial Privateer.
    Dans les lignée des Wings Commander,..vous êtes un pilote privé, vous allez de systèmes en systèmes en fonction des missions que vous acceptez pour gagner des brouzoufs et améliorer votre vaisseau...convoyage, transport..etc...
    Il y a une histoire cachée derrière le but initial.

    http://priv.solsector.net/(...)

    Pour le download il y a bien in fichier Torrent mais il ne s'agit que de la version Win32. Pour la version Linux :
    http://prdownloads.sourceforge.net/wcuniverse/privateer1.0.bz2.run?(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.