Journal Le libre à la télévision

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
1
21
jan.
2008
Salut,

Encore en 2008, nombreux sont ceux qui ne savent pas ce qu'est le libre, qui ne connaissent pas Linux ou qui l'imaginent encore comme un clone de MS-Dos avec d'obscures lignes de commande. Nombreux sont ceux qui ne savent pas qu'on peut contribuer sur Wikipédia, qu'il existe de la musique libre (ou du moins, téléchargeable gratuitement et légalement)...

Dans le même temps, de plus en plus de français ont accès au haut débit, ce qui a permis à la télévision sur IP de voir le jour. Fut un temps, lancer une nouvelle chaîne de télévision nécessitait des budgets colossaux. De nos jours, 750 euros par mois pour la plate-forme de diffusion, quelques caméras DV grand public et un rideau vert tendu dans une cave parisienne ont permis à la chaîne Nolife de voir le jour (avec un budget de départ de 100 000 euros).

De nombreuses émissions sont crées par des bénévoles, mais il n'existe encore rien sur le libre. Je me demandais donc si ça n'intéresserai pas un LUG ou diverses associations (April, Aful...) de parler de la partie logiciel (sortie des softs intéressants, jeux vidéos, rencontres, aspects juridiques tels que les DRM ou les lois liberticides...). De même que Wikimédia France pourrait parler de Wikipédia ou des projets visant à promouvoir ou transmettre une culture libre (OLPC, colloques...). Il pourrait également y avoir une rubrique sur la musique libre (avec l'aide de Jamendo ?)

Il y a plein de sujets à aborder. Il suffirait de placer le résultat sous licence Creative Commons BY-SA pour que ce soit distribuable sur un site dédié, et diffusable par une chaîne telle que Nolife. Je ne pense pas qu'une telle émission (qui pourrait être mensuelle) nécessiterai de gros moyens (la communauté d'un site web amateur a bien réussi à créer une émission de près d'une heure sur le cinéma horrifique, avec interviews, news, critiques...). Ça permettrait en tout cas de promouvoir le libre, certains logiciels et artistes, mais également informer sur des sujets importants, à un public qui n'y est pas forcément habitué, mais qui pourrait néanmoins se sentir concerné.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nolife_%28t%C3%A9l%C3%A9vision%(...)
  • # Nolife voit le jour

    Posté par . Évalué à 5.

    « un rideau vert tendu dans une cave parisienne ont permis à la chaîne Nolife de voir le jour »

    ...ensuite Il a fallu l'emmener très vite aux urgences (services ophtalmologique), ses pauvres yeux n'avaient pas tenu le coup. Manque d'habitude.

    Non, blague à part, où peut on regarder les émissions de cette chaîne pleine d'auto-dérision ?
  • # La télévision aux oubliettes

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.


    Encore en 2008, nombreux sont ceux qui ne savent pas ce qu'est le libre, qui ne connaissent pas Linux ou qui l'imaginent encore comme un clone de MS-Dos avec d'obscures lignes de commande. Nombreux sont ceux qui ne savent pas qu'on peut contribuer sur Wikipédia, qu'il existe de la musique libre (ou du moins, téléchargeable gratuitement et légalement)...

    Alors qu'en 2008, on peut parfaitement utiliser des lignes de commandes lumineuses qui améliore votre productivité, tout en écoutant de la musique sous licence libre (donc pas forcément obtenu gratuitement, d'ailleurs moi on m'a jamais filé de la musique sous licence libre gratuitement, j'ai toujours du payer au moins un FAI pour en avoir). :)


    Dans le même temps, de plus en plus de français ont accès au haut débit, ce qui a permis à la télévision sur IP de voir le jour. Fut un temps, lancer une nouvelle chaîne de télévision nécessitait des budgets colossaux. De nos jours, 750 euros par mois pour la plate-forme de diffusion, quelques caméras DV grand public et un rideau vert tendu dans une cave parisienne ont permis à la chaîne Nolife de voir le jour (avec un budget de départ de 100 000 euros).


    Oui m'enfin ça reste une chaîne de télévision, non? Quel intérêt à encore la télévision aujourd'hui, à l'heure du haut débit? Quand je demande à mon entourage en général la réponse est qu'on peut se poser et regarder sans avoir à chercher. C'est subjectif, mais je considère pas ça comme un avantage. De plus pour celui qui veut pas chercher et regarder "la même chose que tout le monde", une page avec les trucs les plus téléchargés/mieux noté, et c'est partie. Y a qu'à voir miro pour se rendre compte.

    Personnellement je n'aime plus les licences CC qui foutent encore plus la confusion sur ce qu'est une licence libre. Je lui préfères largement la licence art libre qui à l'avantage supplémentaire d'être bien adapté au droit français.

    Voila, récemment j'ai entendu, qu'ils voulaient enlever les publicités (encore une bonne raison de jeté la télé) des chaînes publiques mais que c'était un complot des chinois du FBI pour faire disparaître les chaînes publiques. Bah en fait je vois pas ce qu'il y a de dramatique à ça, en fait si les chaînes privés pouvaient disparaître par la même occasion, ça nous débarrasserait d'un sacré goulot d'étranglement de la culture et d'un horrible outil de lavage de cerveau de masse.
    • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu chipotes sur des détails (le fait de payer un abonnement Internet, le choix des licences...). Quand aux chaînes publiques, elles ne se limitent pas à France 2 et aux soirées avec Drucker. Il y a de très bons documentaires ou films sur France 5 et Arte. TV5 permet aux expatriés de continuer à regarder des émissions en français. Le service public, c'est également des stations de radio... Même si je ne suis pas un fana de la télé, ce n'est pas le cas de tout le monde, et on ne peut pas voir non plus le service public comme n'étant qu'une seule chaîne ne visant qu'un seul public.
      • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

        Posté par . Évalué à 6.

        et il y a aussi France 4, qui à part pour taratata ne faut pas tripette.

        5 épisodes du prince de bel air+42 épisode d'un gars une fille.

        Cette chaine ne sert à rien et coute pas mal. ils auraient mis une mire, ca ne serait pas plus mal.
        • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je n'ai plus accès à la TNT actuellement, mais France 4 c'est (c'était?) des séries anglaise ( Ab Fab, Doctor Who) ou US (Spin City) en VF et VO (ce qui est rare sur les autres chaînes), des films (et pas du Max Pécas), et des concert souvent sympa.
          S'il y a une chaîne que je regrette de ne plus avoir, c'est bien celle là.
          Quant aux redifs d'un gars, une fille, ma télé a un bouton fort pratique me permettant de l'éteindre ou de changer de chaîne.
          • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Plus, c'est quasiment la seule chaîne à passer des pièces de théatre de temps en temps. Et effectivement, les séries britanniques (j'aime bien Doctor Who et Coupling), on n'en voit pas ailleurs (à part Torchwood sur NRJ12 ?), et surtout pas en VO (enfin Coupling en VO, je n'ai malheureusement pas trouvé et c'est dommage, mais bon j'ai les DVD des premières saisons, donc...)
      • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.


        Tu chipotes sur des détails (le fait de payer un abonnement Internet, le choix des licences...).

        Ce sont pas des détails, où alors si tu considères ça comme des détails, dit toi bien que les détails ont plus d'importance que le gros truc global super simplifié pour que tout le monde comprenne.

        Tu me fairas pas gober qu'une musique libre permet d'avoir de la musique gratuitement, bah non c'est des conneries. Peut être que pour toi acheter un ordinateur avec des enceintes, éventuellement un baladeur multimedia, et payer un accès internet (ou acheter un media qui contiens les fichiers) et l'électricité pour faire fonctionner le tout, ça relève du détail. Mais il y a des gens en ce monde qui ont pas les moyens financier de subvenir aux besoins essentiels de leur famille. Va donc leur expliquer que c'est "gratuit".

        Et tu crois sans doute aussi que le journal qu'on te distribue dans la rue sans que tu le paies est gratuit. Non, il n'est pas gratuit, quelqu'un a payé en argent pour le produire, et toi tu le paies en acceptant d'incruster des images publicitaires dans ton cerveau.

        Il faut arrêter avec ce putain de mythe de la gratuité.


        Quand aux chaînes publiques, elles ne se limitent pas à France 2 et aux soirées avec Drucker. Il y a de très bons documentaires ou films sur France 5 et Arte.

        Mouais, je ne regarde vraiment que très peu la télé, donc Drucker ça me parle pas vraiment. C'est vrai que sur arte et France 5 y avais des programmes sympa des fois, mais c'est toujours à des heures pas possible, et comme avec ce pathétique media qu'est la télévision, tu ne chosis pas l'heure où tu regardes le programme qui peut t'intéresser, et bah là 5 pour le commun des mortels qui travaillent la journée et dorment la nuit c'est "bonjour les zouzous", "midi les zouzous" et "bonne nuit les zouzous".


        Le service public, c'est également des stations de radio... Même si je ne suis pas un fana de la télé, ce n'est pas le cas de tout le monde, et on ne peut pas voir non plus le service public comme n'étant qu'une seule chaîne ne visant qu'un seul public.

        Mais où ça un service public? Parceque si c'est du service public, je suppose qu'on y diffuse des programmes du domaine public, parceque ce que le public finance on peut s'attendre à ce qu'il en détienne les droits.

        Je peux me tromper mais il me semble que ce n'est pas le cas. Où sont les archives publiques de ce soit disant service public?
        • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

          Posté par . Évalué à 0.

          Où sont les archives publiques de ce soit disant service public

          à l'INA.

          http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php

          Forcément, il y a un coût pour financer le stockage et la mise à disposition. Et comme ce n'est pas un service jugé universel et indispensable, ce sont ceux qui utilisent qui paient.

          Il y a également des coûts de production et de diffusion non négligeables pour la plupart des programmes, il y également les programmes qui ne sont pas issus du service public (séries et films étrangers par exemple), il y a également tous les intervenants à une création du service public qui viennent du privé et qui demandent à conserver l'ensemble de leurs droits, etc. etc. qui justifient que ça ne tombent pas bêtement dans le domaine public.

          Il y a également le fait qu'on ne peut pas en France "mettre" une oeuvre dans le domaine public. Il y a nécessaire un droit d'auteur (dont une partie inaliénable) dont on ne peut qu'attendre l'expiration.

          Bref, les simplifications, toussa...
          • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.


            Forcément, il y a un coût pour financer le stockage et la mise à disposition. Et comme ce n'est pas un service jugé universel et indispensable, ce sont ceux qui utilisent qui paient.

            Tu parles de la redevance télé? Pour le problème du coût de stockage et de mise à disposition, il existe de fantastiques technologies qui permet de les répartir entre toutes les machines connecté à l'Internet, ça s'appel le pair à pair. Et devine quoi, avec cette technologie, ce sont ceux qui l'utilisent qui paient (stockage, bande passante, électricité, etc.)!


            Il y a également des coûts de production et de diffusion non négligeables pour la plupart des programmes, il y également les programmes qui ne sont pas issus du service public (séries et films étrangers par exemple), il y a également tous les intervenants à une création du service public qui viennent du privé et qui demandent à conserver l'ensemble de leurs droits, etc. etc

            Si une personne ne veut pas qu'une œuvre qu'il a contribué à concevoir tombe dans le domaine public, il n'a qu'à pas accepter l'argent public.


            Il y a également le fait qu'on ne peut pas en France "mettre" une oeuvre dans le domaine public. Il y a nécessaire un droit d'auteur (dont une partie inaliénable) dont on ne peut qu'attendre l'expiration.


            Bien entendu il est impossible pour un auteur en vie de placer son œuvre dans le domaine public où une licence qui aurait le même effet. D'ailleurs tu n'as pas le droit de mettre ton code sous la licence de ton choix d'après ce que tu me dis «il y a nécessaire un droit d'auteur (dont une partie inaliénable) dont on ne peut qu'attendre l'expiration.».

            La partie inaliénable c'est le droit moral qui n'est pas un gros soucie, il s'agit notamment de la paternité. Le droit de repentir lui est tout simplement impossible à mettre en œuvre de nos jours. L'autre partie est tout logiquement nommé le droit immo^w patrimonial qui est celui qui permet aux «industrielles de la culture» de ruiner les vies de personnes qui ont commis le crime immonde de partager de l'information.
            • [^] # Re: La télévision aux oubliettes

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai pas dit que la solution était parfaite. Mais puisque t'as l'air de jouer délibérément aux imbéciles heureux même quand la réponse est évidente ou que tu la connais, j'ai répondu sur le même registre. Arrête donc un peu de faire l'ingénu à chaque fois que ça parle de propriété intellectuelle, ta position est claire et connue.
  • # Et j'ai la preuve... :)

    Posté par . Évalué à 7.

    Encore en 2008, nombreux sont ceux qui ne savent pas ce qu'est le libre, qui ne connaissent pas Linux


    Et j'en ai la preuve...
    http://talkback.zdnet.com/5208-12355-0.html?forumID=1&th(...)

    C'est une réponse à un article (que je n'ai pas lu :( )
    http://education.zdnet.com/?p=908

    Et ce monsieur a un blog hi-tech qui est l'un des plus lu ou monde :
    http://jerryleecooper.com/
    • [^] # Re: Et j'ai la preuve... :)

      Posté par . Évalué à 10.

      Il est rigolo le premier lien :
      Apple tried to create their own system for years, but finally gave up recently and moved to Intel and Microsoft.
      Je ne savais pas que les nouveaux Mac étaient sous Windows...

      Ca aussi :
      I dont see how this will happen at all.Vista is far more powerful than windows XP, and runs twice as fast. It is also much harder to pirate, and this point more than anything else has the Linux crowd in a panic.
      It wont be long until Windows XP is no longer supported, and when that happens, what is Linux going to do ?
      Linux will have to find a way to work under Vista from here on, since it wont be able to rely on XP being readily available anymore.

      J'ai hâte que Linux soit compatible Vista :D

      S'il est tellement lu, ça serait pas parce que les gens veulent se marrer ?
      • [^] # Re: Et j'ai la preuve... :)

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Dans un message il dit : "I'm new here". Donc j'y crois pas trop au fait que ce sois un blog très lu, mis à part le fait qu'il ait posté un tel message qui a amené un paquet de geeks sur son site.
        • [^] # Re: Et j'ai la preuve... :)

          Posté par . Évalué à 2.

          non en fait c'est "un des blog le plus lu" est de moi. J'ai juste oublié de mettre le smiley :(

          J'ai juste lu quelques posts de cette personne et j'ai l'impression qu'il croit que linux est un concurrent de Ms Office et qu'il tourne par dessus windows (il a besoin de tous les drivers de windows).

          Y'a aussi d'autre post assez délicieux. Je me demande donc si c'est pas de la désinformation car à un tel niveau....
    • [^] # Re: Et j'ai la preuve... :)

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Encore en 2008,[...]
      Et j'en ai la preuve...


      Sauf ton lien date de 2007 :-)
  • # Je ne vois pas le rapport

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Quel est le rapport entre nolife et le libre ?

    Si c'est en tant qu'exemple de chaîne créées avec trois bouts de ficelles et qui fait des programmes de niche sympathiques et dont l'idée pourrait être reprise, pourquoi pas, mais dans ce cas, je citerais plutôt téléplaisance.org (que personne ne regarde ;)).

    Si c'est en tant que diffuseur éventuel de libre, non, ils ne parlent pas de libre, en bons gamers, pour eux, un pc est sous windows (mais ils connaissent marathon). ils sont contre la redistribution de leurs émissions (en même temps, on les comprend vu le taux de rediffusion), donc une émission en CC...
    • [^] # Re: Je ne vois pas le rapport

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les émissions Duo Comics sont dispos sur le blog des auteurs

      http://arkham-comics.blogspot.com

      L'équipe de The Incredible Horror Show a annoncé que leurs émissions seront également dispos sur leur site, quand ce dernier sera prêt

      http://freneticarts.blogspot.com

      Et si Nolife ne parle pas du libre, ce n'est pas parce qu'ils n'en ont pas envie, mais parce qu'ils n'ont pas les ressources humaines et financières pour parler de tout ce qu'ils voudraient. On peut ajouter qu'effectivement, ils ne sont pas forcément experts dans le domaine du libre (qui l'est réellement ?), et c'est bien pour ça que j'avais cité d'autres structures et associations pour s'en charger. Quand au public de la chaîne, il est quand même assez varié (pour preuve, je ne suis pas un gamer et je n'ai ni Windows, ni la moindre console). J'ai croisé des personnes assez variées sur leur forum, et avant de passer à Linux, nombre de personnes utilisaient précédemment Windows...
  • # Arte ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je m'étais déjà demandé comment faire "encore plus" découvrir le monde du libre, et la télé est apparu comme le médium touchant la plus grande masse.
    Egalement parce que, hélas, on entend encore des phrases du style "Ils l'ont dit à la télé, donc c'est vrai" ou quelque chose approchant. Le but n'est pas de leur faire croire que tout est vrai, mais au contraire de profiter de ça pour ouvrir un peu l'esprit d'une grande populace, qui n'est pas le genre à fouiner sur le web et encore moins à croire au libre.
    Les très grosses entreprises communiquent facilement par ce biais, et en fait, n'ont même plus à envoyer un porte parole, les 'journalistes' (si on peut appeler ça comme ça) sont la plupart du temps déjà convaincus de ce qu'ils disent.. Ne revenons pas aux "révolutions sociales" annoncées par les produits Apple (le Macbook Air :o ) et les "révolutions informatiques mondiales" avec les produits MS
    J'ai eu les cheveux qui se sont dressés sur la tête plus d'une fois en entendant certaines choses à propos du domaine informatique
    (le seul où je peux vraiment facilement remarquer les conneries qui sont sorties grâce à mes quelques connaissances et mes sources d'information (Mais commenf faisais-je avant de lire DFLP ? xD )

    Bref, j'y ai plus d'une fois pensé en regardant des émissions "peu suivies" transmises en vidéo par le web, je pense notemment à "j'ai-oublié-le-nom" qui suivait l'ouverture et peut-être le déroulement des dernières RMLL
    Même pensées en regardant Tekzilla, Webbalert, Geekbrief disponibles par Miro par exemple.
    Une émission simple, accessible (ou plusieurs émissions de différents niveaux de compétences) avec des débats organisés, des mises en pratique. Je suis persuadé que cela serait possible.
    Et j'ai pensé à Arte qui fait quand même preuve d'une bonne ouverture d'esprit générale, ils ont des émissions sur des sujets très variés, ils diffusent pas mal de leurs émissions sur le web.. Il n'y aurait plus qu'à avoir un bon dossier, et convaincre :)
    Qu'en pensez vous ?
    Ne serait-ce pas un défi de plus que la communauté (du) libre pourrait relever ?
    • [^] # Re: Arte ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Arte étant une chaîne franco-allemande et les allemands étant beaucoup plus doués que nous en informatique, beaucoup plus investis dans le libre, avec plus de rigueur et tout ce qu'on veut, ça m'étonne que de leur côté, ils n'aient encore rien proposé.

      On remarquera quand même au passage (du moins, si je ne dis pas de conneries) qu'Arte est la seule chaîne a avoir diffusé des reportages sur Linux par le passé.
      • [^] # Re: Arte ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je ne post pas souvent et je remarque seulement maintenant qu'on ne peut pas éditer ou supprimer nos messages. C'est nul...

        Pour en revenir à Arte, en y réfléchissant bien, c'est quand même une chaîne culturelle généraliste, et autant une émission régulière sur le cinéma ou la musique peut avoir cours, autant sur l'informatique, je pense qu'ils ne le feraient qu'une fois de temps en temps. J'avais soumis l'idée de Nolife, justement parce son public est plus réceptif à l'informatique et aux nouvelles technologies.
        • [^] # Re: Arte ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Une fois de temps en temps c'est toujours mieux que rien :) et ça permet de mettre un pied (gauche?) dedans .. si après d'autres chaînes sont plus intéressées .. tant mieux :)
          Il y a aussi les chaînes TNT qui ont des émissions sur tout et n'importe quoi, ça sera ptet facile de leur proposer un programme de plus dans leur grilles déjà bien vides. Au pire ça ne leur coûte pas de spectateurs, ça ne peut qu'en rapporter ou ne rien changer.
          (Reste évidemment le coût du plateau ... )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.