• # Pas qu'un peu

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce n'est pas que "[tu] réduis quelque peu ses propos", c'est que tu les détournes carément. Il ne parlait pas "du logiciel libre" en général mais du cas particulier SCADE (Esterel) qui ne peut apparemment pas être libéré entre autres à cause de contrats avec Intel.

    A mon sens, il ne détourne pas vraiment la question, mais comme le sujet n'était pas du tout le logiciel libre, il n'avait pas beaucoup de temps pour répondre.

    • [^] # Re: Pas qu'un peu

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je n’ai pas écouté, mais d’après ce que tu dis, le titre de ce journal ne devrait pas plutôt être « Pour Gérard Berry, ce logiciel libre c'est compliqué à cause d'Intel » ? :p

      Ah, une seule lettre vous manque, et…

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Pas qu'un peu

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 18/11/14 à 15:22.

        Je rajouterai "en" : "ce logiciel en libre c'est compliqué".
        Car je ne vois pas le rapport avec le libre sinon (vu que si j'ai bien suivi, pour le moment ce n'est pas libre, donc on ne peut pas parler ni de logiciel libre ni de ce logiciel libre, juste de la difficulté de mettre du code qu'on ne possède pas en libre parce qu'on n'a pas fait attention à maitriser les licences de ce qu'on prend, bref c'est surtout à cause de soit-même et de ses choix de facilité lorsqu'il fallait décider des briques)

        bref, le logiciel libre n'est pas le sujet, le sujet est plutôt la maitrise des droits sur ce qu'on utilise.

        Ce logiciel en libre, c'est compliqué à cause des choix historiques faits par les décideurs du logiciel en question.

    • [^] # Re: Pas qu'un peu

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 18/11/14 à 15:33.

      D'accord avec ça, ce n'est pas du logiciel libre en général dont il parle, néanmoins, il élude quand même la question. Je me rappelle avoir écouté cette émission, et, si je rappelle bien, dans un premier temps, il répond carrément à coté en expliquant l'origine du nom Esterel au point que le présentateur de l'émission, perdu, ce sent obligé de le remettre sur les rails. Ensuite, il zig-zag en expliquant les problèmes lié aux matériel, en l’occurrence, Intel et le besoin de trouver des financements, du secteur industriel, etc …. Bref, le modèle open-source ne semblait pas coller avec le développement d'Esterel, ce qui peut se comprendre, mais la façon dont il essaye d'éviter le sujet est effectivement amusante.

      Marrant, aussi, je me suis dit, à ce moment là, que c'était un coup à finir en journal sur linuxfr, ça a pas loupé.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Pas qu'un peu

        Posté par . Évalué à 1.

        Je pense que lorsqu'il parle du nom, c'est parce qu'il avait mal écouté la question qui disait "Le non-intérêt pour les langages…", il devait avoir autre chose en tête à ce moment et qu'il a du entendre, c'est: "Le nom [blanc dans le cerveau] intérêt [blablabla]", il a du croire que l'auditeur avait deux questions, une sur le nom et une sur le privateur/libre.
        Je ne vois pas pourquoi il aurait voulu éluder la question. Sur France Inter, je ne pense pas que ce soit un tabou de parler de logiciel non-libre.

        • [^] # Re: Pas qu'un peu

          Posté par . Évalué à 3.

          Bwalors, Gérard Berry qui buggue, c'est le comble !

          Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Pas qu'un peu

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il ne parlait pas "du logiciel libre" en général mais du cas particulier SCADE (Esterel).

      Il ne parlait sans doute pas de SCADE mais plutôt du compilateur pour le langage Esterel.
      Ce sont deux langages qui n'ont pas vraiment de points communs à part d'être fondés sur le même paradigme (synchrone) et d'avoir été à une époque développés par la même société (Esterel Technologies).

      • [^] # Re: Pas qu'un peu

        Posté par . Évalué à 1.

        Autant, ôh… temps, au temps! pour moi, je m'étais basé sur l'article de Wikipedia: Esterel_Technologies qui ne mentionne que "SCADE" dans la section "Produits".

        • [^] # Re: Pas qu'un peu

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a SCADE suite basé sur lustre, et Esterel Studio basé sur Esterel.

          "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Pas qu'un peu

      Posté par . Évalué à 3.

      Sauf que la question de l'auditeur parlait, elle, du logiciel libre… Et surtout, que sa réponse, avant d'être recadré par le présentateur partait complètement en live à tel point que j'avais l'impression que ce sujet lui posait problème.

  • # Et alors?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Ça te choque Gérard Berry qui mange un i5?

    http://devnewton.bci.im

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.