Journal L' Hebocon, un tournoi de robot lowtech

Posté par .
Tags :
20
16
août
2015

Cher journal,
en ce dimanche brumeux, je voudrais te parler de l'hebocon.

L'hebocon est d'origine japonaise et consiste à faire jouter des robots dans des règles similaires au sumo. Le principe du jeu est de pousser le robot de l'adversaire en dehors de l'arène avec son propre robot. Bien entendu, les robots doivent être des prototypes uniques fabriqués par les participants du tournoi.

Jusque-là rien de bien original… sauf que la particularité de l'hebocon est que les robots doivent être les plus pourris possibles ! Toute tentative d'esthétisme ou d'audace technique peut être sévèrement sanctionnée et entraîner une disqualification !

J'ai découvert cette pratique au travers de ce reportage proposé par le magazine Tracks de la chaîne arte.

Je fais le vœu, cher Journal, que ce loisir nippon viendra un jour fleurir notre beau pays.
Bien à toi,
omc.

  • # oO !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Merci pour ce journal et cette découverte.

    La vidéo vaut son pesant de cacahuète et les robots sont vraiment énormes avec une décoration vraiment douteuse du meilleurs goût.

    J'adore.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: oO !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 17/08/15 à 18:09.

      Rhalala, j'ai adoré. C'est juste parfait.
      Le principe de ces « batailles de robots pourris » est vraiment excellent. Je préférerais un principe de collaboration entre robots plutôt qu'être adversaires.

      Il y en a quelques uns vers la fin de la vidéo qui me plaisent vraiment. En particulier le truc composé de 3 roues, une bouteille en plastique, propulsé par un moteur électrique qui actionne une hélice (le top aurait été de remplacer le moteur par un élastique ou un poids). D'ailleurs je n'ai pas compris ce que fait l'adversaire qui tape sur ses trucs en bois. On dirait que c'est un système de démarrage (pourri) mais je ne pige pas le principe.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.