Journal Bookmark : MySQL abandonné par Oracle ? Pas si sûr !

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
5
21
sept.
2010
Oracle vient de releaser une Release Candidate de MySQL en version 5.5 [1].

http://emeapressoffice.oracle.com/content/detail.aspx?Releas(...)

Au menu : réplication (enfin !), des performances améliorées, et des corrections de bug.

À mon avis, ça méritait juste un passage en 5.2. Ah, le marketing…

Enfin, est-ce que le développement de cette version était public, ou que tout a été délivré d'un coup ? Je n'ai pas eu de confirmation.

Mais la bonne nouvelle, c'est que Oracle communique son intention de continuer à maintenir et faire évoluer MySQL.
  • # Oui mais ...

    Posté par . Évalué à 7.

    Apparement le storage par defaut de mysql passe de MyIsam en Innodb.
    Ce dernier est open source mais propriété d'oracle.
    De plus dans ma boite on utilise des logiciels dont la société a étée racheté par Oracle.
    A l'origine ces softs fonctionnaient avec MySql mais depuis le rachat par Oracle cette option n'est plus supportée (reste Oracle ou SqlServer ...).
    Pareil d'ailleurs pour Tomcat qui se voit remplacé par Weblogic.
    En bref on support l'open source mais par sur nos produits ...

    Enfin Oracle est-il passé sur IIS ? ...
    http://.../content/detail.aspx?Releas
    • [^] # Re: Oui mais ...

      Posté par . Évalué à 3.

      > Ce dernier est open source mais propriété d'oracle.
      Tu noteras que c'est également le cas pour MyISAM.

      > A l'origine ces softs fonctionnaient avec MySql mais depuis le rachat par Oracle cette option n'est plus supportée

      Quelle boite et quels softs ? ça me semble curieux qu'Oracle retire le support d'un de ses produits dans un autre, à moins que le rachat de cette boite a eu lieu avant le rachat de Sun (et donc MySQL).

      > Enfin Oracle est-il passé sur IIS ? ...

      Le lien est cassé, mais la plupart des sites d'Oracle utilisent Oracle HTTP Server une variante propriétaire d'Apache (du moins ceux que BigIP ne masquent pas)
      • [^] # Re: Oui mais ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Je pense que notre ami confond IIS avec ASPX comme il a essayé de le souligné avec une balise (pas mail de mettre une balise dans un lien...).
        Enfin du moins, c'est ce que j'ai compris...
        • [^] # Re: Oui mais ...

          Posté par . Évalué à 1.

          aspx c'est pas pour IIS (.net) ?
          • [^] # Re: Oui mais ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Mono sur Apache aussi est capable d'interpreter ASPx, meme si c'est LE mal.
            • [^] # Re: Oui mais ...

              Posté par . Évalué à 1.

              >Mono sur Apache aussi est capable d'interpreter ASPx, meme si c'est LE mal.
              Ouais c est une drole de solution ca.
              Je me demande si c'est réellement utilisé en entreprise ce truc.
              • [^] # Re: Oui mais ...

                Posté par . Évalué à 1.

                >Mono sur Apache aussi est capable d'interpreter ASPx, meme si c'est LE mal.

                Ouais c est une drole de solution ca.
                Je me demande si c'est réellement utilisé en entreprise ce truc.


                je n'en sais actuellement rien de rien (enfin si mais dans d'autres circonstances) mais nom d'un moing:

                Il ne faut pas (surtout pas) sous-estimer la puissance du côté obscur de la force.. ;)
            • [^] # Re: Oui mais ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Soit mais:
              wget -S http://emeapressoffice.oracle.com/content/detail.aspx?Releas(...)

              --2010-09-21 17:38:44-- http://emeapressoffice.oracle.com/content/detail.aspx?Releas(...)
              Résolution de emeapressoffice.oracle.com... 85.133.72.15
              Connexion vers emeapressoffice.oracle.com|85.133.72.15|:80... connecté.
              requête HTTP transmise, en attente de la réponse...
              HTTP/1.1 200 OK
              Cache-Control: private
              Content-Length: 36195
              Content-Type: text/html; charset=utf-8
              Server: Microsoft-IIS/7.5
              X-AspNet-Version: 2.0.50727
              Set-Cookie: ASP.NET_SessionId=zesy2g45zdsd5vf2ckzqscjh; path=/; HttpOnly
              X-Powered-By: ASP.NET
              Date: Tue, 21 Sep 2010 15:35:08 GMT
              Connection: keep-alive
              Longueur: 36195 (35K) [text/html]
              Sauvegarde en : «detail.aspx?ReleaseID=5573»


              C'est bien du IIS.
              • [^] # Re: Oui mais ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                C'est un serveur Linux qui se fait passé pour IIS, etc… etc… (ou pas).

                « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

            • [^] # Re: Oui mais ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              S'il fait ça aussi bien que pour les programme, ça m'étonnerait qu'une page soit générée.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Oui mais ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour InnoDB, au regard des manques de MyISAM, c'était déjà ce que beaucoup de gens utilisaient, donc ça ne fait que reconnaître cet état de fait. Mais c'est effectivement peu étonnant de la part d'Oracle.

      De quand date le rachat ? C'est peu étonnant de leur part s'ils l'ont fait à l'époque où ils n'avaient pas MySQL. Ça reste une technique de merde.

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # La réplication dans MySQL n'est pas une nouveauté.

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    La réplication asynchrone existe depuis un moment dans MySQL, c'est la réplication semi-synchrone qui est une nouveauté.
  • # pfff

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    tu devrais utiliser MariaDB, c'est la meme chose sans les bugs :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.