Journal racketiciel.info et AFUL

Posté par .
Tags : aucun
27
11
juil.
2010
Salut à toi réceptacle à fiel !

Dans l'objectif de changer de machine, je me suis intéressé aux conditions de vente d'un grand assembleur d'ordinateurs. L'idée était bien évidemment de savoir si les logiciels imposés lors de cet achat pourrait m'être remboursés plus ou moins difficilement.
Je tombe sur une clause bizarroïde et je me dirige directement vers racketiciel.info dont j'ai tant entendu vanter les mérites ici-même.

Une fois sur leur site, je lis bien toute la jolie prose, ne trouve pas la réponse à mon interrogation et me décide à contacter cette si serviable équipe pour poser ma question. En deux clics, je tombe sur l'adresse email adéquate, et j'envoie ma missive.

O joie, réponse rapide pour un samedi soir.
O malheur, mail presque type: petite introduction à mon égard, puis copier coller qui dit en substance; "désolé tu n'as pas adhéré au parti: paye et on verra ensuite"

Le parti, c'est l'AFUL.

Loin de moi l'idée de remettre en question l'utilité de l'AFUL et de racketiciel.info, ni même le bien fondé de la démarche qui veut que l'on ne s'occupe que de ceux qui soutiennent l'association: encore faudrait-il en être informé avant ! J'ai vraiment eu l'impression d'être pris pour un pigeon à qui on aurait proposer des graines et qu'on veut au final enfermer dans une cage sans oublier de lui faire payer le loyer.

Heureusement qu'il s'agit de l'AFUL: cela me permet (enfin) de mettre en accord mes actes et mes idées, et j'ai donc fait ma demande d'adhésion. Mais j'ai la désagréable impression de m'être fait forcer la main sur ce coup là ...

Ils auraient besoin de cours de communication... ou alors je suis trop susceptible et vous pouvez passer votre chemin braves gens.

Pour les autres, Je le leur ai signalé et j'attends leur réponse (pour la question que je leur avais posée initialement, j'ai peur de devoir attendre de pouvoir prouver mon innocence, comprenez mon adhésion effective à l'AFUL).
  • # Traitre !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On ne répondra à ton journal que si tu adhères à l'APRIL !
    • [^] # Re: Traitre !

      Posté par . Évalué à 5.

      du coup je suis allé voir la différence:
      http://www.april.org/fr/association/#Quelle_difference_entre(...)

      AFUL vs APRIL dixit l'APRIL:
      bénévoles vs salariés+bénévoles
      utilisation concrète des LL vs principe des LL
      rapport d'activité réservés aux adhérents vs rapports d'activité ouverts à tous

      Je n'ai pas lu les statuts de l'APRIL pour rentrer dans les détails.
      Mais c'est un des point qui m'a dérangé: pour avoir une réponse je dois adhéré aux statuts de l'AFUL avec lesquels je ne suis peut être pas 100% d'accord (par exemple les rapports d'activité fermés). Une demande de don m'aurait davantage convenu, encore eut-il fallu que je le sache avant d'envoyer mon email. D'un autre coté, pour faire évoluer le système, mieux vaut être à l'intérieur qu'à sa marge
      • [^] # Re: Traitre !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je ne me souviens pas avoir dû adhérer pour avoir des réponses en décembre dernier.
        Peut-être la rançon du succès et du manque de temps libre.
        Une sorte de filtre contre les farceurs...
        (Quand tu vois le temps que certaine(s) personne(s) sont prête(s) à passer sur linuxfr pour passer un message anti-avortement, tu te dis qu'il y a des farceurs très tenaces et qu'un peu de protection ne peut pas faire de mal...)

        Cela dit, il m'avait été fortement CONSEILLÉ au moment du lancement de ma procédure de remboursement d'adhérer.
        Cela donne des sous à l'AFUL (un peu) mais, surtout, ça me protège d'être dans l'association en cas de coup dur.
        • [^] # Re: Traitre !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Idem, j'avais contacté racketiciel.info, qui m'a suivi un moment, mais on ne m'a jamais demandé d'adhérer... Je l'aurais pourtant sans doute fait, j'avais adhéré ensuite à l'UFC Que Choisir (qui te demande d'adhérer pour suivre ton dossier, et a été pourtant 100x moins efficace que racketiciel), et à l'APRIL (après leur campagne pour atteindre une masse critique d'adhérents).
        • [^] # Re: Traitre !

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Quand tu vois le temps que certaine(s) personne(s) sont prête(s) à passer sur linuxfr pour passer un message anti-avortement

          Et le temps que certaines personnes sont prêtes à passer pour garder le troll au chaud... :-)

          Plus sérieusement, Etienne Bersace n'est pas n'importe quel clampin, il contribue beaucoup au libre. Sans partager du tout ses opinions, je ne le mettrai pas dans le même sac que "les farceurs". Merde j'ai l'air de prendre sa défense.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Pigeon

    Posté par (page perso) . Évalué à -4.

    En même temps, si les gars faisaient de l'assistance personnalisée gratos pour tout le monde, ce seraient eux les pigeons.

    Ce discours me rappelle celui sur les syndicats qui font rien, qui ne sont pas à la hauteur alors que ceux qui les critiquent ne sont même pas syndiqués.
    • [^] # Re: Pigeon

      Posté par . Évalué à 6.

      D'un autre coté, une adhésion à un syndicat cautionnerait le fait qu'ils ne font rien et qu'ils ne sont pas à la hauteur ... Pourquoi devrait-on être syndiqué pour pouvoir critiquer les syndicats ? On passe son temps ici à critiquer la SACEm et bien peu je pense sont membre ...
      • [^] # Re: Pigeon

        Posté par . Évalué à 0.

        C'est pas faux.
      • [^] # Re: Pigeon

        Posté par . Évalué à 0.

        Adhérer à un syndicat n'est pas forcément cautionner tout ce qu'il fait (ou ne fait pas).

        Le mieux est d'adhérer et de voter lors des élections internes pour la liste qui signale justement que le syndicat n'en fait pas assez et propose d'en faire plus.

        Et vu le potentiel de syndicalisation possible, s'ils viennent en nombre les ex-non syndiqués peuvent faire changer les choses (et il est clair qu'il y en a, à changer, des choses ... ).
      • [^] # Re: Pigeon

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Parce que pour toi, la SACEM est comparable à un syndicat ?

        Tu peux adhérer à une section syndicale et la faire vivre de l'intérieur, participer aux réunions, aux actions, etc. Si tu adhères à la SACEM, tu continues à la faire vivre, mais de l'extérieur. En gros, merci pour le fric, mais on n'a pas besoin de ton avis. Y'a des gens payés pour ça.
        • [^] # Re: Pigeon

          Posté par . Évalué à 3.

          > Parce que pour toi, la SACEM est comparable à un syndicat ?

          du crime, oui.
        • [^] # Re: Pigeon

          Posté par . Évalué à 1.

          Si tu adhères à la SACEM, tu continues à la faire vivre, mais de l'extérieur. En gros, merci pour le fric, mais on n'a pas besoin de ton avis. Y'a des gens payés pour ça.

          Ah bon? Je croyais que les sociétaires pouvaient voter pour élire le bureau dirigeant. Il est choisi comment, alors?

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Pigeon

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      En même temps, si les gars faisaient de l'assistance personnalisée gratos pour tout le monde, ce seraient eux les pigeons.

      La critique n'est pas qu'il ne fasse pas ça gratos, mais que la façon de faire est comme le vendeur de drogue du coin : il appâte avec une offre gratuite, et quand tu es appâté il te fait payer.
      Mais bon, le journal démontre que ça marche.Si cela est vrai, racketiciel.info portera bien son nom pour lui-même... J'espère que c'est juste un problème de communication qui sera vite corrigé, sinon racketiciel.info perdra beaucoup de mon estime, ça ne changera pas grand chose certes, mais en additionnant les gens...

      Je note juste que pour pouvoir se battre contre une vente liée, il faut payer une vente liée (ça ne me dérange pas de devoir payer à racketiciel.info pour avoir un soutien, ça me dérange de devoir payer à une entité qui n'a rien à voir, l'AFUL, qui parle de logiciel libre et donc absolument rien à voir avec la vente liée : on peut très bien ne pas vouloir payer 2x son OS et ne pas aimer le logiciel libre)

      En, fait, en y réfléchissant, ce n'est même pas un problème de communication : si une adhésion à l'AFUL est nécessaire pour pouvoir avoir un soutien contre de la vente liée, il s'agit de vente liée.
      Donc j'espère qu'on me confirmera vite que racketiciel.info ne fait pas de la vente liée.

      Ce discours me rappelle celui sur les syndicats qui font rien, qui ne sont pas à la hauteur alors que ceux qui les critiquent ne sont même pas syndiqués.

      Je critique les syndicats, et tant qu'ils ne répondront pas correctement à ces critiques en changeant, ben je ne vois pourquoi je me syndiquerai : je ne me vois pas adhérer à un organisme qui ne répond pas au besoin pour pouvoir dire qu'il ne répond pas au besoin!

      J'ai du mal à suivre ta logique...
    • [^] # Re: Pigeon

      Posté par . Évalué à 10.

      En même temps, si les gars faisaient de l'assistance personnalisée gratos pour tout le monde, ce seraient eux les pigeons.

      Un peu comme une mailing-list de logiciel libre où on ne répond qu'aux gens qui ont payé un écot ? C'est ça ? Hum.
    • [^] # Re: Pigeon

      Posté par . Évalué à 7.

      Ce discours me rappelle celui sur les syndicats qui font rien, qui ne sont pas à la hauteur alors que ceux qui les critiquent ne sont même pas syndiqués.

      En attendant, le peu de syndicats que j'ai eu l'occasion de côtoyer m'a toujours renseigné (pertinemment) sans jamais me demander quoi que ce soit.
      Non parce que beaucoup de gens pensent aussi que si on veut faire adhérer le monde, il vaut mieux commencer par donner, et ensuite les plus satisfaits renvoient l'ascenseur (sous forme d'argent ou autre).

      Ce n'est pas une utopie, ça marche pour beaucoup de choses.
  • # dilemme

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai pertinenté ton nourjal parce que tu es libriste et parce que tu as adhéré à l'AFUL, bien que ton coeur se fût révolté contre une forte incitation à l'adhésion.
    Je veux cependant plaider pour tes bourreaux. Je suis syndicaliste et je peux te dire que nombre de nos concitoyens ne voient aucun inconvénient à faire appel à une organisation collective sans pour autant donner une quelconque contrepartie.
    Ça fait mal au c... surtout pour ceux qui donnent, ou qui militent bénévolement et qui, souvent, ne demandent rien.
    Et ceux qui proclament que les grèves ne servent à rien mais qui acceptent de profiter des acquis sociaux ? C'est leur droit mais ceux qui perdent leur journée de salaire pour les autres l'ont un peu saumâtre...
    Pour conclure, je précise que l'on se fait une raison car c'est un fait de société mais que parfois on voudrait bien que les gens prennent conscience que derrière des sigles il y a des gens qui bossent pour eux et que ça mérite de temps en temps une petite reconnaissance (adhésion ou autre)
    • [^] # Re: dilemme

      Posté par . Évalué à 9.

      je ne me suis pas révolté contre une forte incitation, mais contre une absence d'information en amont qui m'a mis devant le fait accompli une fois ma décision de faire appel à racketiciel prise.

      Si J'avais été averti, j'aurais peut-être pris la même décision, mais en toute connaissance de cause
      Quant tu invites des salariés à une réunion d'information de ton syndicat, tu ne leur annonces pas à l'entrée de la réunion qu'il faut d'abord adhérer pour y assister: si c'est le cas, tu les préviens au moment de l'invitation. Racketiciel ne prévient nulle part de cette obligation d'adhérer à l'AFUL

      Dans mon cas, je ne souhaite pas d'accompagnement juridique pour un dossier de remboursement, mais juste la réponse à une petite question, à savoir si la clause en question ne me ferme pas d'office la porte d'un remboursement.
      Si je devais me lancer,dans une procédure et faire ma demande de suivi auprès de racketiciel, un don à l'AFUL me semble une évidence.
    • [^] # Re: dilemme

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je suis syndicaliste et je peux te dire que nombre de nos concitoyens ne voient aucun inconvénient à faire appel à une organisation collective sans pour autant donner une quelconque contrepartie.

      Les syndicats font une communication "nous sommes la pour tous, syndiqués et non syndiqués", et après tu t'étonnes que des non-syndiqués viennent vous voir?

      Si vous souhaitez que seuls les syndiqués fassent appel à votre syndicat, il faut le dire "réservé aux membres" dans votre communication. Sinon c'est de la publicité mensongère.

      profiter des acquis sociaux ?

      Mais qui t'a dit que vos acquis sociaux sont ceux qui sont demandés par ceux qui n'adhèrent pas? Personnellement je n'ai adhéré (et participé un peu en tant que délégué du personnel) qu'un an, et n'ai pas continué, parce que les syndicats actuels ne suivent pas du tout mes idées : il y a plein "d'acquis sociaux" à qui je donnerai un bon coup de pied dedans, et poubelle, pour les remplacer par d'autres plus adaptés au monde d'aujourd'hui, mais tous les syndicats actuels en France défendent ces acquis que je jetterai bien.

      On a besoin de syndicats, oui, maintenant ceux qui sont en place par la force de la loi (il faut être "tamponné" par l'état pour avoir son mot à dire) n'ont pas beaucoup de syndiqués par rapport à d'autres pays peut-être parce qu'ils sont considéré illégitimes et ne répondant pas aux idées de ceux qui n'adhère pas aujourd'hui.
    • [^] # Re: dilemme

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je suis syndicaliste et je peux te dire que nombre de nos concitoyens ne voient aucun inconvénient à faire appel à une organisation collective sans pour autant donner une quelconque contrepartie.
      Ça fait mal au c... surtout pour ceux qui donnent, ou qui militent bénévolement et qui, souvent, ne demandent rien.


      Tu as donné pour tous les logiciels libres que tu utilises, sans exception?
      Parce que 99.999% des utilisateurs de logiciels libres ne le font pas (certains le font à un ou deux logiciels, mais tous? Je ne connais personnellement aucune personne qui l'a fait pour tous les logiciels, en suivant ta logique ça devrait faire mal a cul de plein de programmeurs dont tu utilises les logiciels sans contribuer financièrement)

      Et la, tu critiques le fonctionnement actuel du libre : peu de cotisants, beaucoup de bénéficiaires. J'espère que tu as cotisé à tous les logiciels que tu utilises pour faire cette morale. Si tu ne l'as pas fait, il n'y a aucune raison que ça te fasse mal au cul pour ton syndicat vu que tu fais pareil pour les autres.

      C'est leur droit mais ceux qui perdent leur journée de salaire pour les autres l'ont un peu saumâtre...

      Ils ont choisit non? Quelqu'un les a obligé? Pourquoi être saumâtre alors?

      Et ceux qui proclament que les grèves ne servent à rien mais qui acceptent de profiter des acquis sociaux ?

      Les acquis sociaux peuvent être acquis d'une autre manière que par la grève. Ce genre de phrase est un exemple typique de pourquoi je n'adhère pas à un syndicat. Dans d'autres pays, la grève est synonyme d'échec de la part des syndicat, d'arme de dernier recours après l'épuisement de toutes les autres formes de discussion, en France c'est on commence par la grève. Désolé, mais je ne cotiserai pas pour ce genre de philosophie : les acquis sociaux peuvent se faire sans grève préalable aussi : trop de grève tue les grèves. Certes le gouvernement français est pas très "dialogue social" non plus, mais tant que je n'entendrai pas un syndicat affirmer haut et fort que la grève c'est pas bien et que ce sera utilisé qu'en dernier recours, ben non, je ne cotiserai pas (ça et d'autres choses bloquantes complet)

      prennent conscience que derrière des sigles il y a des gens qui bossent pour eux

      ou contre eux : nous n'adhérons pas tous aux idées défendues par les syndicats, voir nous pouvons penser que ce que font les syndicats vont contre l'intérêt commun.
      • [^] # Re: dilemme

        Posté par . Évalué à 1.

        Ils ont choisit non? Quelqu'un les a obligé? Pourquoi être saumâtre alors?

        Parce que le mot de remerciement n'arrive même pas, parce qu'il y a peu de monde aux réunions d'informations (AVANT la grève), parce que personne ne répond aux mails du délégué du personnel ou ne discute sur les listes, parce que peu de monde vote pour les élections des représentants (en interne ou pour les conventions collectives).

        -> Quand tu es aux commandes, tu dois décider. Si tu n'as personne en face pour discuter, tu prends souvent des décisions merdiques. Alors qu'avec un peu de contradiction, un peu de politique et des gens pour animer tout ça ; tout le monde comprendrait mieux les enjeux.

        Du coup, comme il y a peu de présence "avant", c'est à dire pendant que le dialogue est possible, peu de dialogue (contradictoire ou non, constructif ou non) en général, on arrive très vite à des positions conflictuelles, voire même le conflit est en lui-même un outil de gestion du "dialogue social". C'est quasi culturel : )

        Presque tous les organismes sociaux sont gérés par des commissions paritaires, composées de représentants issus de toutes les collèges représentés aux conseils d'administration (état/collectivité territoriale, salariés/patronat, cadres, etc, ET les syndicats en eux-mêmes).

        On estime encore aujourd'hui qu'une organisation équilibrée de la prise de décision est nécessaire.
        Techniquement et dans ses résultats, ce n'est pas la panacée, mais je crois bien que ce n'est pas un principe couillon et qu'il faut essayer de le maintenir (ce principe).

        Et bien sûr il faut être tamponné par l'État ! Mais ce tampon repose en grande partie sur une base de membres. Moins de membres, moins de crédibilité, plus de décisions partisanes tout aussi merdiques que celles citées plus haut...
      • [^] # Re: dilemme

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Dans d'autres pays, la grève est synonyme d'échec de la part des syndicat,
        Beau lancé de troll, mais un peu trop éparpillé, et sur plusieurs messages, ça va avoir du mal à démarrer. J'mets 7/10.
      • [^] # Re: dilemme

        Posté par . Évalué à 3.


        Tu as donné pour tous les logiciels libres que tu utilises, sans exception?
        Parce que 99.999% des utilisateurs de logiciels libres ne le font pas (certains le font à un ou deux logiciels, mais tous? Je ne connais personnellement aucune personne qui l'a fait pour tous les logiciels, en suivant ta logique ça devrait faire mal a cul de plein de programmeurs dont tu utilises les logiciels sans contribuer financièrement)


        Pas tout à fait quand même. Les auteurs de logiciels libre codent d'abord pour eux (parce qu'ils ont besoins du logiciel, ou qu'ils sont payé pour le faire, pour pratiquer, ect) et tout le monde peu profiter du travail. Dans le cas évoqué "l'organisation collective" travaille uniquement pour celui qui y a fait appel gratuitement.
        • [^] # Re: dilemme

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Bon, la, c'est de l'incitation, de la provocation! Alors je m'y colle :

          Dans le cas évoqué "l'organisation collective" travaille uniquement pour celui qui y a fait appel gratuitement.

          Je vais reprendre ta phrase : certains (je ne les mettrai pas tous dans le tas quand même) syndicalistes sont syndicalistes d'abord pour eux (parce qu'ils sinon on les aurait viré depuis longtemps mais un syndicaliste est protégé, c'est bien quand l'employeur est un méchant, c'est moins bien quand c'est le syndicaliste le méchant, ou qu'ils sont payés pour le faire, si si on est aussi payé par l'entreprise pour être syndicaliste, pour pratiquer le mouvement "politique" etc...) et tout le monde peut doit (si je n'utilise pas un logiciel libre, je n'ai aucun impact des décision de ce groupe, mais les conventions collectives signées par les syndicalistes ont un impact pour tous les salariés du coup quelques salariés récalcitrants deviennent des non salariés c'est plus simple que d'essayer de changer le système...) profiter du travail.

          Pour info, de souvenir quand j'étais délégué du personnel j'avais 15 heures par mois de crédit d'heure : j'étais payé par l'entreprise, mais je ne travaillais pas pour l'entreprise. Pour les délégués syndicaux ça doit être 20 heures par mois, cumulables avec CHSTC etc... Cela devient un boulot à temps plein pour certains (tant pis pour le chef de service, car lui l'a toujours dans ses comptes). Mais c'est vieux ces souvenirs, les chiffres ont peut-être changé, mais au final : non, ce n'est pas gratuit, c'est l'entreprise qui paye.

          Dans les syndicats, c'est comme par ailleurs : il y a du beau à voir (des défenseurs de la veuve et de l'orphelin), et du pas beau aussi (les incapables protégés et les chercheurs d'heures par exemple), faut arrêter le mythe du travailleur bénévole pour les autres, ce n'est pas le cas partout (quand la grève est utilisé pour l'égo personnel, cela devient grave, cf le conflit Didier Le Reste vs Pepy - SUD vs CGT vs SNCF)

          Ah oui, au passage, le post initial parlait de "perdent leur journée de salaire", ben non : certaines revendications lors de grèves comprennent une ligne "être payé pour les jours de grève"... C'est de mon point de vue tout de suite moins glorifiant (mais ce n'est pas le cas de "grèves générale", c'est dans certaines branches uniquement)
          • [^] # Re: dilemme

            Posté par . Évalué à -5.

            AH AH j'espère que tu ne te fais jamais rembourser tes visites du médecin , ni tes médicaments.
            J'espère que tu ne prends pas tes congés, ni tes RTT.
            J'espère que tu refuses toute augmentation de salaire aussi.
            Quelques avantages que tu n'as pas gagné, ce doit être ton éducation je pense et le milieu dans lequel tu vis surement qui fait de toi un profiteur.
            Tu dis avoir été DP, au fait pour quelles raisons, ne pas être viré en période de crise de ton entreprise.
            Un marrant sur DLFP
            • [^] # Re: dilemme

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je m'attendais à ça, qu'on rigole...

              AH AH j'espère que tu ne te fais jamais rembourser tes visites du médecin , ni tes médicaments.

              Pour ça, je paye une assurance (c'est écrit sur ma fiche de paye), et j'ai une prestation fournie du fait du prix que je paye. Ce n'est pas gratuit.

              J'espère que tu ne prends pas tes congés, ni tes RTT

              Je prenais ce qu'on me donnait, ça fait partie du salaire (le salaire comprend les congés+RTT, si on n'avais pas ça on serait juste payé plus). Pourquoi au passé? Car je suis passé indépendant, et je n'ai ni congés, ni RTT. Par choix.

              J'espère que tu refuses toute augmentation de salaire aussi.

              C'est entre moi et mon employeur.
              Encore une fois, je prenais, mais je n'approuvais pas : j'ai toujours trouvé débile les augmentations collectives. Si une personne ne mérite pas une augmentation, elle ne doit pas être augmentée.

              milieu dans lequel tu vis surement qui fait de toi un profiteur.

              Ah oui... Quand on critique, quand on n'est pas dans le bon camp, hop les mots sympas "profiteur".

              Tu dis avoir été DP, au fait pour quelles raisons, ne pas être viré en période de crise de ton entreprise

              J'ai été DP par envie d'aider mes collègues. J'ai vu l'autre côté du mur, et j'en ai conclu que je n'aiderai pas beaucoup les collègues, mais les syndicats. Je suis parti complètement de ce système qui ne me convenait pas, et je suis maintenant mon propre chef, sans aucun syndicat pour m'emmerder "non, il ne faut pas travailler le dimanche" "il faut défendre les mecs qui ne bossent pas" etc...

              Les syndicats sont utiles (cas des employeurs qui abusent, pressions psychologiques, négociation des conventions collectives etc...), maintenant ce qu'ils défendent majoritairement ne me convient pas, c'est tout.
              Les syndicats ont permis de belles avancées (celles que tu te dépêches d'avancer, et je ne les contredirais pas), mais ils ne sont pas des saints parfaits pour autant (certains ont même réussi à tuer des boites, les actionnaires jetant l'éponge)

              Faut arrêter le délire des gentils syndicats contre les méchants employeurs, il y des gentils et des méchants des deux côtés.
  • # Réponse de racketiciel

    Posté par . Évalué à 7.

    En s'excusant, la personne de racketiciel qui m'a répondu m'explique qu'une nouvelle procédure a été mise en place depuis peu pour éviter de perdre du temps avec des gens qui n'allaient pas au bout de la démarche. La version 3 de leur guide en ligne devrait refléter cet état de fait.

    Il semble donc bien qu'il s'agisse d'une grosse erreur de communication: ils ont mis en place leur nouvelle procédure avant d'en informer les éventuels intéressés.

    extrait:
    l'encadrement demande beaucoup de temps et d'énergie c'est pour cela que nous
    accompagnons les seuls membres de l'AFUL afin de s'assurer de leurs motivations puisque entreprendre une démarche de remboursement est avant tout un acte militant.


    et là je ne suis pas d'accord: entreprendre cette démarche c'est avant tout voir ses droits respecter par une entreprise qui les bafoue.
    D'autant plus que leur guide insiste bien sur le fait d'aller le plus loin possible dans une résolution à l'amiable avec les fabricants avant de se lancer dans une démarche en justice. On ne peut donc pas reprocher à ces mêmes personnes de ne pas aller au bout de l'action démarrée si elles ont pu obtenir ce qui leur semble équitable.

    De plus on est pas obligé d'être un adepte du logiciel libre pour demander un remboursement: si j'avais déjà acheté une licence pour les logiciels imposés, rien ne justifie que j'en paye une deuxième. Et rien ne m'oblige à payer l'impot AFUL non plus. Par contre, une facturation des services de racketiciels ne me semble pas saugrenue du moment qu'elle est clairement précisée et que cet argent est uniquement utilisé par racketiciel (puisque racketiciel est une émanation de l'AFUL).

    bref tout cela dépend maintenant de ce que l'AFUL voudra bien en faire.

    Par ailleurs, la personne qui traite juridiquement le cas de l'assembleur qui me préoccupe a répondu à ma question: je suis donc satisfait.

    Dans tous les cas j'adhère, et ne je manquerai pas de faire appel à racketiciel si je décide d'acheter cette machine et que l'assembleur refuse de me rembourser.
    • [^] # Re: Réponse de racketiciel

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et ben au moins on a une confirmation : pour être aidé contre la vente liée "matériel + logiciel", il faut payer une offre liée "aide contre la vente liée + adhésion à un mouvement du logiciel libre"

      Bravo dans non-logique!

      Par contre, une facturation des services de racketiciels ne me semble pas saugrenue

      Clairement. Mais à la seule condition que la facturation aille à la bataille contre la vente liée et non pas à un mouvement de logiciel libre. C'est une condition nécessaire pour être un minimum crédible.

      une démarche de remboursement est avant tout un acte militant.

      Ben non effectivement : un remboursement est une remboursement.
      Si on le dit acte militant, c'est un acte militant contre la vente liée, et l'AFUL n'est alors pas le bon organisme (il milite pour le logiciel libre, qui n'a rien à voir).

      Que l'AFUL fasse la partie technique, pourquoi pas (donc comptes séparés), mais qu'une adhésion à l'AFUL soit nécessaire pour avoir un soutien de racketiciel, ça reste de la vente liée. Une fois leur soutien foruni, faudrait leur demander un nouveau soutien pour se faire rembourser la vente liée qu'est l'adhésion à l'AFUL!
      • [^] # Re: Réponse de racketiciel

        Posté par . Évalué à 4.

        Clairement. Mais à la seule condition que la facturation aille à la bataille contre la vente liée et non pas à un mouvement de logiciel libre. C'est une condition nécessaire pour être un minimum crédible.

        c'est exactement ce que j'ai répondu à la personne.
  • # PC sans OS

    Posté par . Évalué à 3.

    Sans aller jusqu'à avoir besoin de te faire rembourser l'OS, j'ai remarqué que sur materiel.net ils proposent énormément de machines sans OS par défaut. Exemple prit au hasard :
    http://www.materiel.net/ctl/PC_de_bureau/57265-666.html (Système d'exploitation : Aucun)

    Tu peux aussi choisir toi même de te commander une machine faite sur mesure (la faire assembler par eux ne coute pas trop cher je crois).

    Il y a peut-être d'autres sites qui font ça, pas regardé.
    • [^] # Re: PC sans OS

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Le problème, c'est les PC portables. Il faut être un pigeon pour acheter un PC de bureau à un grand constructeur.

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # Tout pareil, mais pas

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai eu la même démarche, j'ai adhéré.
    Mais ...
    J'ai eu les réponses avant d'avoir finalisé mon adhésion (que j'aurais pu ne pas finaliser finalement).
    Donc ils te poussent à adhérer plus par principe je pense.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.