Journal Jazz à Marciac

Posté par .
Tags : aucun
4
8
déc.
2008
Cette bourgade du Gers s'est rendue internationalement célèbre par son festival de jazz. Bernard Lubat, Michel Pétrucciani, Archie Shepp, plein d'autres, des pointures, y sont passés.

Ses gendarmes ont souhaité ajouter à sa renommée, d'une autre manière... Je ne commenterai pas les faits, ils sont accessibles de multiples façons. Une chose a retenu mon attention : selon certaines sources, il semblerait que des élèves, entre autres de classes de BTS, aient été terrorisés par un ou des chiens.

J'aime les chiens. J'en ai un et je ne l'ai pas pris pour me protéger mais pour m'en faire un copain ; c'est réussi, c'est mon pote. J'ai des amis et des copains humanoïdes aussi, l'un n'empêche Melba, comme justement disait un copain.

J'aime les chiens mais certains me font peur quand même. Je me suis parfois trouvé dans des situations délicates en rencontrant des chiens de taille respectable, moyennement bien intentionnés. Sans compter que les molosses dangereux semblent attirer les déficients intellectuels légers, de la même manière que les armes, si elles étaient en vente libre, les feraient affluer vers les armureries... Le genre de chiens avec qui une rencontre peut être dramatique, c'est déjà arrivé !

Heureusement il y a la technique ! Une manière simple de se prémunir contre ce genre de danger est d'exploiter leur perception du spectre sonore. Les ultrasons ! Un petit tour sur Google permet de voir que le commerce propose ce genre de moyen pacifique de défense, quoique assez cher pour ce que j'en ai vu.

Mais on parlait d'élèves de BTS. Il doit bien en avoir qui sont dans des filières techniques, genre électronique. Avec des composants très courants, genre NE555, il doit être possible de se faire un appareil très efficace pour un prix modique. Se fixer comme objectif de le faire d'une taille inférieure à celle d'une grosse boîte d'allumettes doit faire rire, par la modestie de l'ambition, un technicien moyennement doué. Et ça devient intéressant, on peut le porter à la ceinture pour aller faire du VTT, ou le coller avec du scotch double-face dans des endroits où son utilité peut s'avérer soudainement urgente.

Pour ma part, j'ai décidé d'en faire un pour mes balades à pied ou à VTT. De la plus petite taille possible, je compte pour en booster la puissance utiliser une sortie pulsée.

À vos fers à souder...
  • # Pratique

    Posté par . Évalué à 3.

    Le plus pratique à mon avis pour ça c'est d'en faire un porte clef (sauf si vous mettez vos clefs dans vos poches de jeans ultramoulants et que vous mettez 5mn pour sortir la moindre chose, dans une poche de manteau c'est parfait)

    Bon par contre, il me semble que les enfants du collèges ont été fouillés, si ils s'aperçoivent de l'objet que tu as en ta possession, ça risque de mal passer (bon après, si les chiens veulent pas t'approcher, ils vont pas te fouiller).
    • [^] # Re: Pratique

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui, c'est sur que dans le cas d'une fouille... ce genre de dispositif risque d'agacer les messieurs en présence. du chien qui fuira le porteur.

      Maintenant, d'un point de vue légal, ce genre de bricolage ne pose aucun problème. Le porteur peut tout à fait justifier qu'il l'utilise pour écarter les chiens de manière plus générale.
      • [^] # Re: Pratique

        Posté par . Évalué à 8.

        De toute façon personne dans ce collège ne devrait penser à comment se protéger de la police. Un chien policier dans un collège sérieux quoi ! Je sais pas si vous avez déjà vu le comportement d'un chien policier quand il est au travail... Mais ça fait très très peur. les pauvres gosses ont du être traumatisés.

        Cimer Monsieur le proviseur !
        • [^] # Re: Pratique

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          J'ai un avis un peu plus mitigé :

          Un collège (tout comme un lycée) est un lieu de trafics en tout genre (cartes YuGi-Oh...chichon, p0rn etC.).

          L'intrusion de gendarmes/policiers scandalise toujours un peu tout le monde, c'est vrai, mais fait dans les règles de l'art, ça doit passer.

          Ce que j'entends par "les règles de l'art", c'est uniquement de la prévention. J'ai eu ça dans mon collège : les gendarmes (ou douanes...) sont arrivés avec une malette contenant un peu de tout.. (cannab, hero etC...) et ont expliqué aux ados les risques encourus pour trafic etc. Il aurait manqué un médecin et un psy pour discuter des effets de la prise, et pas que du pénal.

          Sérieusement, les élèves ont apprécié. Sans doutes plus qu'une fouille au corps avec un chien renifleur.
          • [^] # Re: Pratique

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Oui, la prévention peut être vue comme une forme d'éducation et elle n'a rien de choquant (pour moi au moins).

            Mais les interventions "policières" dans les milieu scolaires... on ne peut que s'y opposer (en dehors de cas flagrant de mise en danger d'autrui ou de conviction si il semble difficile d'intercepter la personne en dehors pour une raison x ou y). On a des exemples récents d'affaires où par facilité, l'école devient un piège (enfants sans papiers cueillis en pleine classe, descente anti-drogue ici...). C'est une dérive inacceptable et j'aurais des appréhensions à amener mes enfants dans un endroit ou ils sont sensés recevoir une éducation et en fait ils se font fouiller sous des prétextes au moins très légers.

            M'enfin... en ce moment, entre la censure d'internet qui se met en place tranquillement, les manœuvres d'intimidation envers les journalistes, les quotas de reconduite à la frontière, la traques de dangereux criminels qui fumes du vert jusque dans les écoles... j'ai un peu l'impression qu'on sacrifie ma liberté soit disant pour ma sécurité.

            Je pense ne pas être le seul.
            • [^] # Re: Pratique

              Posté par . Évalué à -3.

              C'est une dérive inacceptable et j'aurais des appréhensions à amener mes enfants dans un endroit ou ils sont sensés recevoir une éducation et en fait ils se font fouiller sous des prétextes au moins très légers.

              Je suis d'accord avec toi: ma compagne est prof et j'ai de l'appréhension tous les jours quand elle se rend dans un lieu où elle est censée dispenser un cours et en fait elle peut se fait battre sous des prétextes au moins très légers (punitions, demander simplement le calme).
              M'enfin ... en ce moment j'ai un peu l'impression qu'on sacrifie ma sécurité pour une soit disant tolérance et liberté.

              Je ne pense pas être le seul.
              • [^] # Re: Pratique

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                La sécurité des profs n'est pas du tout le sujet.

                Bien sur que je souhaite que les profs puissent faire leur travail dans des conditions convenables et en sécurité! Faire une fouille des élèves, en plein cours, pour trouver de l'herbe ne va pas améliorer sa sécurité si?

                D'ailleurs, les cours on été bien perturbés sur ce coup là et j'ai plus l'impression que les profs n'ont pas été respectés... non pas de la part des élèves.
              • [^] # pédophile ?

                Posté par . Évalué à 0.

                elle est pas majeure et vaccinée, ta compagne ?
                • [^] # Re: pédophile ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  c'est quoi le rapport ? La majorité t'empêche de te faire casser la gueule ? Si tu le penses, je peux te prouver le contraire ;)
          • [^] # Re: Pratique

            Posté par . Évalué à 6.

            Ben il a pas dit le contraire.
            C'est le chien qui est choquant.

            Que les flics fassent de la prévention, je veux bien.

            Qu'ils fassent même des contrôles ciblés à la sortie (euh, par ciblé, je veux pas dire "au bronzage", hein! je veux dire s'ils ont des soupçons sur certains individus en particulier, et donc qu'ils ont déjà des infos) ça ne me choque pas tant que ça non plus.

            Mais alors qu'on a déjà des problèmes de discipline dans les salles de classe, que les profs essaient désespérément de faire comprendre que "en cours", c'est un moment particulier, avec un peu de discipline, et un rapport prof-élève hiérarchisé (et oui!), voilà que les cow-boys débarquent, le prof: ta gueule, pas comme si il avait de l'autorité ici. Bref, la salle de classe transformée en Far-West façon Clint Eastwood. Non mais le but, c'est quoi? De foutre encore un peu plus de bordel??

            J'aimerais bien savoir la procédure à suivre pour arriver là:
            - il faut un mandat de perquisition par le juge pour entrer dans une école? Si oui, qui est ce #### de juge qui envoie un chien dans une salle de classe??
            - le proviseur était-il au courant? a-t-il donné une autorisation? Si oui, ce #### de proviseur devrait songer à changer de boulot!

            C'est quoi la prochaine étape? Bureau de police dans le collège, mirador, et fouilles au corps systématique à l'entrée??
            • [^] # Re: Pratique

              Posté par . Évalué à 5.

              > Non mais le but, c'est quoi? De foutre encore un peu plus de bordel??

              bingo. reprise en main du pays, terroriser les terroristes, les voleurs et les fils de pute, tout ça...

              cela dit, la Grèce a pris un peu d'avance sur nous :(
              • [^] # Re: Pratique

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Tu veux parler des vilains terroristes qui auraient (j'ai bien dis "auraient") perturbé le trafic de la SNCF :D

                <3615malife>
                Y'a quelques années, j'ai vu une procureur réclamée 3 mois fermes pour un pêcheur qui avait quelques dizaines de kilos de coquilles saint Jacques pêchées sans autorisation dans son coffre. Bon d'accord il était récidiviste... mais bon... demander 3 mois ferme...

                Y'avait d'autres éléments marrants dans cette affaire comme la sanction pour la première infraction. On lui avait interdit d'utiliser son annexe pour décharger son bateau... En gros on lui interdisait de travailler un jour sur deux... Ce pauvre type avait trouvé des paquets de drogues quelques années avant et avait aidé les gendarmes à trouver le reste. Il avait aussi participé à des recherches pour des disparus en mer sur son temps de travail. Un TRES méchant garçon quoi...

                A coté, y'avait un gamin de 19 balais avec 9 condamnations et déjà de la prison effectuée qui repartait avec un "avertissement" et une amende alors qu'il avait volé avec violence un scooter... Va comprendre...
                </3615malife>
                • [^] # Re: Pratique

                  Posté par . Évalué à 5.

                  bonne idée, tiens, des coquilles saint-jacques...
                • [^] # Re: Pratique

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Ça me fait penser aux chauffards ivres et/ou sous (autre(s)) stupéfiant(s) qui écrasent et tuent des gens et ne se font condamné que pour de légère peine (je ne retrouve plus l'article, il date un peu d'après mes souvenirs).

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Pratique

                    Posté par . Évalué à -1.

                    c'est vrai à la fin !
                    tout le monde en prison ! y en a marre de ces privilégiés de voleurs de scooter !
  • # Pour ceux qui ne connaissent pas

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    http://www.plumedepresse.com/spip.php?article1016

    "Je sais, j'ai l'air con. Mais l'uniforme y est pour beaucoup." Coluche.
    • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

      Posté par . Évalué à 3.

      Merci pour le lien. Finalement, l'événement que je relatais a eu lieu à Auch. À Marciac, ce genre de méfait s'est accompli dans un collège. Ça a fait assez de bruit pour que les journaux en parlent (à l'exception quasi-certaine de celui de Jean-Pierre Pernaut), en particulier les flash de Télé Matin. J'ai pu y voir le témoignage d'un père d'une élève de troisième qui, semble-t-il a été fouillée (par qui, un, gendarme ?) jusque sous les sous-vêtements. Une jeune fille qui a pu entendre des réflexions du genre « Celle-là, avec la tête qu'elle a, il vaut mieux vérifier »...

      Je croyais que les établissements scolaires devraient être considérés presque comme des sanctuaires. En tout cas une chose est sûre : de nos jours un policier est mieux considéré qu'un enseignant. Par certains.
      • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

        Posté par . Évalué à 3.

        Pendant que j'écrivais le commentaire précédent, il y avait Michelle Alliot-Marie sur France Info. Je vous en fais un résumé sarcastique : « L'État ne tolèrera pas de concurrence dans son sabotage de la SNCF »

        Ceci dit, je précise que je n'ai rien contre la police et la gendarmerie, mais tout contre leurs débordements. Ce genre de débordements fait s'interroger sur la nature de leur encadrement et de leur hiérarchie. Ils ont des supérieurs et des chefs qui regardent faire sans réagir ou, pire, qui l'ordonnent.
        • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Maintenant pour se faire une opinion sur cette affaire il est peut être bon de lire aussi les témoignages de "l'autre coté" : http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2008/12/fou(...)
          • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

            Posté par . Évalué à 3.

            Cette info, si c'en est une, a été longue à venir et mérite elle aussi d'être vérifiée. Il reste l'affaire du collège de Marciac où le principal a affirmé avoir été abusé par les gendarmes quant à leurs intentions. Ils ont prétendu venir faire de la prévention par l'information et ont fait une descente de police avec fouille, comme je l'ai indiqué plus haut.

            Un point commun à ces deux événements : ils se sont déroulés dans le Gers. Alors, où est l'info, où est l'intox ?
            • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

              Posté par . Évalué à 3.

              J'habite le Gers et par chez nous ils ont des moeurs particulières.

              Ainsi je prend régulièrement le transport en commun pour me rendre au taf.

              De temps à autre le bus passe avec plus d'1 heure de retard mais il ne faut pas s'affoler, c'est juste une fouille complète du bus par les gendarmes parce que le bus dessert un lycée à l'aller.

              Bizarre les usagers "normaux" ne se font pas fouiller sur le chemin du retour eux et le pire c'est qu'après on râle après la société de transport.

              Faut dire par chez nous ils s'ennuient un peu avec la densité de population.
          • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

            Posté par . Évalué à 1.

            À propos de l'auteur :
            Jean-Dominique Merchet, journaliste à Libération, je m'occupe des questions militaires depuis une douzaine d'années. C'est une passion dans laquelle je suis tombé tout petit... Né en 1959, franc-comtois et versaillais, je suis un auditeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN 49).

            Qu'est-ce qu'il entend par versaillais ?
          • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ca ressemble beaucoup plus au comportement des gendarmes au quotidien (je précise "gendarme", hum). Reste que d'un côté ou de l'autre, les journalistes ont "oublié" d'aller demander à quelques élèves ce qui c'est passé, ainsi qu'à d'autres enseignants, histoire de croiser les témoignages avant de colporter quelque chose.
            C'est à ça qu'on commence à reconnaître un journaliste (en opposition à un recopieur de dépêches AFP et d'emails des correspondants locaux).
            • [^] # Re: Pour ceux qui ne connaissent pas

              Posté par . Évalué à 3.

              Non, il y a aussi des témoignages d'élèves.
              http://www.ladepeche.fr/article/2008/11/20/495638-Auch-La-de(...)

              Le mec, il nous dit ''vous mettez les mains sur les tables, vous bougez pas et surtout vous regardez pas le chien dans les yeux pour pas vous faire mordre'' avec un ton agressif.

              Benoît qui ne comprend pas pourquoi un copain de sa classe s'est retrouvé « en calbut parce que le chien avait flairé un billet de 5 € suspect ».

              Côme dénonce des « blagues ironiques » de certains gendarmes.


              Témoignages recueillis par des journalistes de La Dépêche.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.