Journal Getting Things Gnome 0.1

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
8
7
mar.
2009
J'ai le plaisier de vous annoncer la sortie de Getting Things Gnome 0.1.
http://gtg.fritalk.com/

GTG est un gestionnaire de todo pour le bureau gnome et est inspiré en partie par la méthode Getting Things Done.

GTG permet d'avoir des sous-tâches, de gérer ses listes avec des tags et de n'afficher que les tâches "actionnables", à savoir les tâches dont la date de départ est dépassée et qui n'ont elles-même pas de sous-tâches non-accomplies.

Ceci est une toute première version très expérimentale. Il n'y a notamment pas de traduction. Nous sommes d'ailleurs très friants des retour utilisateur, n'hésitez pas à soumettre vos idées et vos bugs sur : https://bugs.edge.launchpad.net/gtg/

GTG est écrit en python/gtk.

Les explications complètes, en anglais :
http://ploum.frimouvy.org/?206-getting-things-gnome-01-just-(...)

GTG est disponible ici :
http://gtg.fritalk.com/pages/download

Pour les utilisateurs Ubuntu, il y a un PPA :
https://edge.launchpad.net/~gtg/+archive/ppa
  • # Mmmh

    Posté par . Évalué à 10.

    Ah, c'est un truc qui peut servir de remède contre la procrastination ça, sympa, je le testerais demain.
    • [^] # Re: Mmmh

      Posté par . Évalué à 7.

      Ah bah justement David Allen le dit bien dans son bouquin "getting things done" : une méthode d'organisation personnelle ne permet pas de lutter contre la procrastination.

      Le problème des procrastinateurs, ce n'est pas qu'ils ne sont pas organisés ou qu'ils ne connaissent pas les priorités, c'est juste qu'ils font autre chose que la tâche prioritaire à l'instant t, soit par faible tolérance à la frustration (tâche pénible), soit par stress (peur de mal faire, perfectionnisme) etc...

      Perso mon problème de procrastination s'est amélioré après avoir lu le bouquin "comment ne pas tout remettre au lendemain" de Bruno Koelz (ISBN 978-2738120687) qui explique très bien les mécanismes et les stratégies en jeu.

      A+
      • [^] # Re: Mmmh

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        ce bouquin, c'est celui qui répond à la question "pourquoi remettre au lendemain ce qu'on peut faire le surlendemain ?" ?
        • [^] # Re: Mmmh

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          ou pourquoi faire aujourd'hui ce que l'on pourra faire faire par un autre le lendemain ?
          • [^] # Re: Mmmh

            Posté par . Évalué à 4.

            Non c'est "comment faire faire quelque chose par quelqu'un d'autre aujourd'hui, au lieu de le faire soit même le lendemain."
      • [^] # Re: Mmmh

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        C'est vraiment efficace ce genre de bouquin ?
        J'ai un petit problème de ce coté la moi aussi.
      • [^] # Re: Mmmh

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        "Une méthode d'organisation personnelle ne permet pas de lutter contre la procrastination."

        Je ne suis pas d'accord. Cela ne règle pas la procrastination mais c'est une arme très efficace.

        Je m'explique : si tu sais que tu as un milliard de choses à faire et que certaines te semblent énormes, tu ne vas rien faire et glander sur internet.

        Si au contraire ces choses à faire sont listées de manière précises, si tu peux voir que la dernière action que tu as faite date d'il y a plusieurs jours, si chaque tâche énorme est elle-même découpée en sous-tâche, tu vas trouver plus facilement la motivation pour faire qqch.

        Mais c'est clair que ce n'est pas la solution ultime. C'est juster un moyen supplémentaire de lutter contre cela.
        • [^] # Re: Mmmh

          Posté par . Évalué à 5.

          Tu as raison, le "slicing", couper en tranches plus fines un gros problème, permet de diminuer la pression et de lutter efficacement contre un des types de procrastination possibles. En ce sens, GTD peut aider.

          Ceci dit, pour ma part, j'ai vu plus de différence après avoir lu le bouquin (qui est en poche, il n'est pas ruineux) qu'après m'être mis à GTD.

          Ce qui ne m'empêche pas d'utiliser GTD encore aujourd'hui, et cette fois-ci plus efficacement encore !

          Il y a une part inconsciente dans la procrastination qui est assez importante, et contre laquelle on lutte mieux en la rendant consciente (au moins partiellement).
          • [^] # Re: Mmmh

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Tu me donnes envie d'acheter le bouquin ;-)

            Perso, je sais que la peur de l'échec n'est pas un gros problème mais j'avoue que j'ai toujours du mal à "m'y mettre" car je me dit que ça va être dur.
            • [^] # Re: Mmmh

              Posté par . Évalué à 10.

              Ça à l'air bien ton bouquin... Je vais mettre "acheter le bouquin" et "lire le bouquin" dans ma liste de choses à faire...
              On en reparle dans 3 ou 4 ans ;-)
      • [^] # Re: Mmmh

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        > Perso mon problème de procrastination s'est amélioré après avoir lu le bouquin "comment ne pas tout remettre au lendemain" de Bruno Koelz (ISBN 978-2738120687) qui explique très bien les mécanismes et les stratégies en jeu.

        « Bruno Koeltz est médecin et thérapeute comportementaliste », quelque part il doit un peu savoir de quoi il parle, j'espère.

        Il parait que c'est simple et didactique, mais peux-tu en dire plus stp ? En quoi ta procrastination s'est-elle réduite ? De combien (estimations empiriques et subjectives acceptées) ? Que dit le bouquin qui n'est pas déjà évident ? Quelles sont tes impressions, toussa...

        Et surtout, comment un procrastinateur peut-il se mettre à lire aujourd'hui ce bouquin, alors qu'il pourrait le faire demain ?
        • [^] # Re: Mmmh

          Posté par . Évalué à 2.

          Hello,

          sans rire, je n'ai pas le bouquin sous la main car je l'ai prêté à un ami depuis six semaines, et il n'a toujours pas commencé à le lire ! Ceci dit ça montre bien qu'il en a besoin...

          En gros le bouquin décrit les différents mécanismes de la procrastination. L'analyse produite se base clairement sur les théories comportementales et cognitives (TCC pour les intimes), c'est-à-dire qu'elle est basée sur les théories scientifiques de l'apprentissage des comportements.

          En fait ce qui m'a le plus aidé c'est de comprendre les stratégies que je mettais moi-même en oeuvre pour repousser au lendemain des choses qu'il aurait fallu que je fasse tout de suite. Ces stratégies étant répétées tous les jours ou presque, elles sont devenues automatiques et quasi inconscientes.

          L'exemple typique est le fait de repousser une tâche récurrente et pénible par faible tolérance à la frustration (ex : nettoyage) et le jour où une tâche ponctuelle encore plus frustrante ou stressante ou que sais-je arrive, on se dit : "il faudrait que je fasse ça mais je ne sais pas par quel bout le prendre, et puis d'ailleurs ça fait un bail que je n'ai pas nettoyé chez moi" et hop ! on sort le balai et on fait un grand rangement. On utilise donc une tâche procrastinée précédemment pour se donner bonne conscience en en procrastinant une autre, qui était pourtant plus prioritaire à cet instant !

          Bref, on est très rusé mais à long terme on se trompe soi-même en ne gérant pas correctement les priorités.

          Autre point fréquent chez les procrastinateurs : la mauvaise estimation du temps nécessaire pour effectuer une tâche. Typiquement le procrastinateur se trompe d'un facteur 2 dans cette exercice. Résultat : "c'est bon je regarde la téloche pendant encore 30 minutes et après je prépare mes bagages" alors qu'en fait il faudrait s'y mettre tout de suite.

          Je vais pas refaire tout le bouquin ici, mais je le conseille vivement, et je vous assure que je connais pas l'auteur et ne touche pas de royalties sur les ventes :o).

          Pour ma part il m'arrive encore, comme tout le monde, de procrastiner, mais dans de moins grandes proportions qu'avant, et je sais repérer les fausses excuses ou les "alibis" que je tente de mettre en place pour me donner bonne conscience.

          A+
  • # Plugins

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Dis-moi qu'il y a(ura) un support des plugins pour avoir une synchro avec d'autres applications...
    • [^] # Re: Plugins

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il y a un système de backends dont un seul est actuellement implémenté : localfile. Toute l'application est "backend agnostique" et ne sait pas d'où viennent les tâches et où elles seront sauvées. Seul le backend s'occupe de ça.
  • # Une autre méthode

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Moi j'ai un TODO.text, simple et efficace. En plus, je peux l'utiliser avec vim :-)

    Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Une autre méthode

      Posté par . Évalué à 2.

      Tu devrais voir si vimoutliner n'est pas interessant pour toi.
      C'est utile pour structurer une todolist et ca reste un fichier texte :)

      P.S.: mais ca n'empeche pas la procrastination :D
    • [^] # Re: Une autre méthode

      Posté par . Évalué à 5.

      Mon TODO à moi il est neuro-synaptique, simple et parfois complètement inefficace.
  • # Intéressant

    Posté par . Évalué à 3.

    J'avais déjà entendu parler de la méthode GTD, notamment par des contributions dans lesquelles tu en avais déjà parlé. Je vais me pencher là-dessus.

    Juste une question: il y a "Gnome" dans le nom, mais l'appli fait-elle appel à des services Gnome? Ou bien la dépendance est-elle seulement vis-à-vis de GTK+ ?
    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par . Évalué à 3.

      Ça à l'air bien plus puissant que mes note dans Tomboy ....

      Juste quelques questions : est-t-il possible de réduire l'appli dans la zone de notif ? Ou est-ce qu'un applet pour gnome est prévu ?

      Pour l'instant le logiciel existe seulement en anglais, et il n'y a pas de page pour la traduction sur le launchpad du projet...
      • [^] # Re: Intéressant

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Clairement pas la zone de notification (car je suis opposé à cet abus de la zone de notification) mais un applet gnome est prévu normalement pour la prochaine release.

        En ce qui concerne les traductions, c'est notre priorité actuelle : mettre en place l'infrastructure. Le problème c'est qu'aucun de nous deux ne sait comment faire et mes premiers tests n'ont pas été très concluants ;-)

        (= toute aide à ce sujet est la bienvenue)
    • [^] # Re: Intéressant

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour le moment, les dépendances sont seulement Gtk mais nous souhaitons nous intégrer autant que possible avec le bureau Gnome donc il n'est pas impossible que nous ayons, dans le futur, des dépendances plus lourdes (bien que je ne vois pas trop lesquelles pour le moment).
  • # Evolution

    Posté par . Évalué à 2.

    Une intégration avec la task list d'evolution ? (synchro des deux, toussa)
  • # Inspiration

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut Ploum,

    Bravo pour ton logiciel, je le testerai dès que possible.

    Je suis moi-même utilisateur de la méthode de David Allen et j'encourage toutes les personnes ayant le sentiment d'être toujours débordé sans pour autant arriver à avancer, à se renseigner. De plus l'utilisation des logiciels basés sur sa méthode ne prend de sens que lorsque l'on a assimilé les concepts de base. Sa méthode peut être vu (à raison) comme une simple méthode de gestion de liste de tâches, mais ce ne serait voir une oeuvre d'art comme une simple peinture.

    J'avais chercher deux logiciels qui me permettaient d'avoir une saisie rapide des entrées partout où je me trouvais, un mode organisation rapide des tâches et de bon modes de vues.

    J'avais retenu Things [http://culturedcode.com/things/] et Omnifocus [http://www.omnigroup.com/applications/omnifocus/]. Il s'agit de deux logiciels propriétaires, merci de ne pas démarrer un troll, ce n'est pas le sujet. Je ne voudrais pas faire l'apanage de ces logiciels, mais plutôt de leurs fonctionalités comme source d'inspiration pour un logiciel libre.

    Things fonctionne par tag. On créé des listes de projets dans lequel on insère des listes de tâches. Chaques tâches/projets peuvent être associés à une liste de mots clés pour les organiser. On a un onglet 'Next' qui affiche la liste des tâches possibles à effectuer, et un onglet 'Today' assez explicite. Une version synchronisable sur iPhone est disponible. Ne l'ayant pas retenu, je ne connais pas toutes les fonctionalités.

    Omnifocus est un peu plus vieux et beaucoup plus abouti. Chaques tâches sont également triées par projets mais aussi par contexte. Même si le concept de tag peut être utilisé pour créer des contextes, le fonctionnement d'Omnifocus est beaucoup plus pratique. Un onglet contexte permet d'afficher tous les contextes et leurs tâches associés. Par exemple, quand je suis au supermarché, j'ai ma liste des courses qui s'affiche en totalité, peu importe le projet. Quand je suis avec une certaine personne, je peux obtenir la liste des tâches que je ne peux réaliser qu'avec elle. Il est possible également d'ajouter une date limites où la tâche ou le project doivent être terminés, sa durée, une date de review (j'ai oublié le mot français). Une tâche/projet peut être soit en cours, en attente, complêtée, ou abandonée.

    Là où ce logiciel fait vraiment la différence, c'est la possibilité de créer des modèles de vue. Par exemple, je classe mes projets selon ce type d'arborescence: Maison->IT, Maison->Famille, ... Travail->R&D, Travail->Audit. Une vue permet de n'afficher que certains projets (uniquement Travail) mais aussi certains paramêtres. Mes vues sont Travail (n'affiche que les tâches réalisables), Travail Complet (affiche la totalité des tâches), Maison, Maison Complet et 20 min (affiche la totalités des tâches réalisables en maxi 20 minutes).

    Un onglet 'Review' permet de lister les tâches qui demandent de l'attention. Je l'utilise chaques semaines afin de pouvoir planifier et de voir où j'en suis aussi bien dans mon travail que dans ma vie privé.

    De la même manière, une version iPhone est disponible et synchronisable. C'est extrêmement pratique en déplacement. Qui n'a jamais eu une vingtaine de bonnes idées à faire absolument dans le bus ;-)

    Je n'ai pas encore testé ton application mais je pense que le point le plus important à mettre en oeuvre est une gestion des très efficasse et rapide de la saisie des entrées. Cela doit aller le plus vite possible pour pouvoir suivre le flux de tes pensées. Un simple éditeur de texte peut être suffisant, mais il faut réorganiser les informations par la suite, c'est dommage de le refaire une seconde fois.
    Imaginons que je souhaite installer une nouvelle imprimante, ma saisie sera de cette façon:

    [Project nouvelle imprimante] [A revoir la semaine prochaine]
    Se renseigner sur les modèles disponible RET
    TAB Accéder aux différents sites constructeurs [Context: Internet] [Durée: 2mins] RET
    Retenir les différents modèles qui m'intéressent [Context: Internet] [Durée: 30 mins] RET
    Sauvegarder la liste RET
    SHIFT-TAB Demander l'avis de mon pote qui s'y connait à fond RET
    TAB Attendre lundi prochain où on mange ensemble [Context: Attendre] RET
    Lui montrer mes modèles [Context: MonPote] RET
    Trouver le bon modèle [Context: MonPoste] RET
    SHIFT-TAB Acheter l'imprimante RET
    TAB Trouver un bon magasin [Context: Internet] [Durée: 20 mins] RET
    Se déplacer au magasin [Context: Week-End] [Durée: 1 heure] RET
    Acheter l'imprimante [Context: MagasinTrouvé] RET
    Acheter les cartouches associées [Context: MagasinTrouvé] RET
    SHIFT-TAB Installer l'imprimante
    TAB Enlever l'ancienne imprimate [Context: Maison] [Durée: 20 mins] RET
    Installer la nouvelle [Context: Maison] [Durée: 20 mins] RET
    Tester cups sur toutes les machines [Context: Masison] [Durée: 2 mins] RET
    SHIFT-TAB Entretien
    TAB Ajouter dans le calendrier quand acheter des nouvelles cartouches.

    Avec un mode d'ajout de tâche rapide, cela prend tout au plus 2 mins à découper un projet de la sorte. Une fois les entrées ajoutées, j'y ajoute leur contexte et leur durée. Je peux y revenir par la suite si j'ai oublié des étapes. Maintenant que tout est trié, je peux sortir le projet imprimante de ma tête, et m'occuper de choses plus intéréssantes. La prochaine fois que je serais sur internet, je connaitrais la totalité de ce que je dois faire sur internet, tous projets confondus. Je sais également que je ne serai jamais à cours de cartouche. Je sais également que j'y jetterai un coup d'oeil la semaine prochaine, pour voir où j'en suis.

    Ploum, j'espère que mon expérience t'apportera un petit quelque chose. Si tu veux en parler de vive voix ou de vif clavier, n'hésite pas à me contacter.
    • [^] # Re: Inspiration

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Hello,

      Je serais surtout très intéressé par ton retour après quelques jours de GTG. Parce que je t'avoue que les considérations génériques, on en a débattu et redébattu pendant des mois avant de se lancer dans l'implémentation.

      Un retour plus concret, même négatif, est vraiment ce dont on a besoin pour le moment :-)
  • # gTodo/GnoTime ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Cool d'avoir un gestionnaire de GTD sous Gnome, bravo et merci.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Getting_Things_Done
    http://en.wikipedia.org/wiki/Getting_Things_Done

    Comment se compare-t-il à gTodo et GnoTime ? Pourquoi ne pas avoir contribué plutôt que de créer un soft from scratch (vraie question, pas d'intention de troller) ?

    * gTodo : http://blog.sarine.nl/category/gtodo/
    * GnoTime - The Gnome Time Tracker : http://gttr.sourceforge.net/
    • [^] # Re: gTodo/GnoTime ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'ai testé pas mal de solutions avant de me décider à faire la mienne car je ne voulais *pas* créer un logiciel from scratch.

      Mais tout ceux que j'ai testé étaient à tellement d'années lumières de ce que nous imaginions que nous n'avons pas eu le choix. J'ai essayé, à chaque fois pendant plusieurs semaines/mois : Todo d'Evolution, Tasks (Pimlico), Tomboy avec des pseudo-plugins, Taskcoach.

      Tasque, je n'ai tout simplement jamais réussi à l'utiliser et gTodo est complètement abandonné (et lorsque je l'avais testé, il y a un an ou deux, était d'une trivialité déconcertante).

      Je ne connaissais pas GnoTime mais je t'avoue que à priori, le site ne donne pas envie ni l'impression d'un projet débordant de vitalité ;-)

      Ajoute à ça qu'on voulait tous les deux faire du python.
  • # synchronisation ?

    Posté par . Évalué à 2.

    j'ai testé rapidement hier et ca parait bien intéressant.
    question synchronisation entre plusieurs PC, est ce que vous envisagez quelque chose ? comment sont stockées les données ?
    • [^] # Re: synchronisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      déjà répondu plus haut : on a un système de backends pour que chacun puisse écrire le backend de son choix. Le seul actuellement implémenté est le backend "localfile" qui stocke tout dans un fichier XML.
    • [^] # Re: synchronisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      • [^] # Re: synchronisation ?

        Posté par . Évalué à 1.

        yes, j'ai essayé plusieurs solutions aussi, notamment RTM soit avec un plugin Thunderbird, soit intégré dans Tasque (ca fonctionne sous Ubuntu intrepid, mais pas Fedora 9 où la version de Tasque doit être plus ancienne). Un des points important pour moi étant d'avoir accès à la todolist à la maison et au boulot, sinon autant revenir au bloc notes ;-)

        Pour revenir à GTG, je teste une petite solution de synchronisation, avec un dossier chiffré dans Dropbox ... a priori ca le fait bien, donc let's Getting Things Gnome !
        Pour les sous-tâches et tags: si on crée une sous-tâche, elle hérite des tags de la tâche parente, mais si on tag la tâche parente, les sous-tâches n'héritent pas du nouveau tag. C'est voulu ?
        • [^] # Re: synchronisation ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui, c'est voulu. Un héritage automatique n'a pas de sens car du coup tu n'as pas moyen d'avoir une sous-tâche qui n'a PAS un des tags de ses parents.

          D'un autre côté, en général, quand tu crées une sous-tâches, il y a des chances qu'elle aie les mêmes tags que ses parents.

          Du coup : quand on crée une sous-tâche, on crée des tags par défaut qui sont ceux du parent. Mais l'utilisateur peut les modifier par après si il veut, on ne force pas le modèle.

          Cela entraîne que quand tu rajoutes un tag à un parent, ce tag n'est pas propagé.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.