Journal L'astuce du jour pour les décaÿdeurs pressés

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
17
28
fév.
2014

Oui en ce jour que tu dédies à la veille technologique visant à improve ta productivity, toi qui suit le chemin de l'amélioration continue en poussant toujours plus haut la roue de Deming, tu seras ravi d'apprendre qu’à l’avenir pour vérifier que ta machine est bien relié au nain terne net, tu n'auras plus qu’à saisir :

ping to

plutôt qu’une bien plus laborieuse url alternative, tel x.org, en tant que paramètre.

En effet, il semble que depuis 2009 le TLD to soit opérationnel et héberge directement des services ; devenant, à ma connaissance, la plus courte url valide du moment, en attendant que l'[ICANN] valide une TLD d'une seule lettre.

  • # Avec to, on se marre

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    $ ping to
    PING to (216.74.32.107) 56(84) bytes of data.
    64 bytes from mb.tdc.to (216.74.32.107): icmp_req=1 ttl=49 time=168 ms
    ()

    Par contre on peut se dire que ça va créer de la confusion vu que "to" est un mot anglais couramment utilisé dans des commandes, liées au réseau notamment.

    $ ip addr show to
    Command line is not complete. Try option "help"

    ou

    $ tshark src to
    Capturing on eth0
    ()
  • # Charge ?

    Posté par . Évalué à 5.

    pour vérifier que ta machine est bien relié au nain terne net, tu n'auras plus qu’à saisir :

    ping to

    plutôt qu’une bien plus laborieuse url alternative, tel x.org, en tant que paramètre.

    C’est sûr que c’est pratique. Il n’y a plus qu’à espérer pour eux qu’ils ont prévu la charge…

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Intérêt?

    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 28/02/14 à 13:42.

    en attendant que l'[ICANN] valide une TLD d'une seule lettre

    En attendant que l'[ICANN] et les registrars s'en mettent plein les poches avec un truc sans grand intérêt, non? Outre quelques cas, à part faire le bonheur des registrars, je ne vois pas l'intérêt. On a déjà le skatage des domaines de certaines îles pour avoir une URL courte (.io) sans qu'il y ai de relation avec la choucroute.
    Maintenant on a les caractères spéciaux généralisés sur la plupart des TLDs même ceux qui en ont pas besoin.
    Donc au lieu d'acheter trucmuch.com, trucmuch.fr et cie on devra acheter:
    trûcmuch.com, trucmûch.com, trûcmûch.com, trûcmuch.fr, trucmûch.fr, trûcmûch.fr, trucmuch.paris, trûcmuch.paris, trucmûch.paris, trûcmûch.paris et cie, si on veut être sûre de pas se faire squatter ou hameçonner.

    C'est pas parce que google va avoir son TLD qu'il va abandonner ou ne plus faire d'enregistrement de domaine sur les TLD "classiques". En quoi cela pose problème de faire x.google.y au lieu de x.google?

    • [^] # Re: Intérêt?

      Posté par . Évalué à 9.

      Je suis exactement dans le même état d'esprit. Les ingé réseau sont habitués aux TLD, à la résolution des noms de domaines, au problèmes techniques liés aux DNS, etc. Mais vu de l'extérieur, ces trucs paraissent complètement ridicules, et vont dans le sens opposé à ce qui serait logique : plus on a TLD et plus on a de caractères spéciaux, plus les risques de squattage et d'hameçonnage sont importants. J'ai l'impression que les décisions récentes sont faites uniquement pour enrichir l'ICANN et les gestionnaires de noms de domaines ; en side effect ça va enrichir les escrocs; et au final c'est l'économie réelle qui va être ponctionnée.

      Rien que pour Wikipédia, les noms de domaine représentent un budget très conséquent, avec des milliers de noms à réserver. Je trouve ça anormal qu'une association doive dépenser des dizaines de milliers de dollars tous les ans pour éviter que des escrocs squattent wikipedia.to, wikiqedia.fr, ou tout un tas de combinaisons unicode invisibles à l'œil nu. À chaque fois qu'un nouveau TLD apparait, paf, encore des centaines de dollars de claqués pour absolument rien.

      • [^] # Re: Intérêt?

        Posté par . Évalué à 4.

        Faut voir aussi que tous ces organismes qui enregistrent poulmille domaines ont aussi une responsabilité : en partant du principe que l'utilisateur est con, on l'autorise à être con.

        Sans cette pratique on pourrait déclarer clairement un domaine comme étant LE domaine, avec une éducation des utilisateurs (encore faudrait-il que les browsers ne fassent pas disparaître la barre d'adresse et la notion d'URL… sigh).

        En gros, l'infantilisation a encore frappé, et ça a un coût.

        (le problème des caractères unicodes non différentiables à l'œil nu est autre, et il est résoluble par une politique des gestionnaires des TLD de ne pas autoriser de telles combinaisons, certains le font déjà)

        • [^] # Re: Intérêt?

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est idiot tu peut dire ça pour tout mesure de sécurité. C'est de l'infantilisation et c'est fait contre l'éducation des gens :

          • les passages cloutés ne sont pas nécessaires si on regarde vraiment avant de traverser, maintenant les gens ne regardent pas ce qui se passe autour d'eux quand ils traversent
          • les feux tricolor c'est pareil
          • les antispam empêchent les gens d'apprendre à différencier un spam d'un autre mail
          • la préemption des tâches dans un noyau n'est là, a créer des génération de développeurs ne connaissant plus les principes de coopération multitâche

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Intérêt?

            Posté par . Évalué à 1.

            Sans compter que ça ne tient pas une seconde. La décision de créer des noms de domaines rend l'adresse signifiante : si on était restés aux adresses IP rentrées comme des numéros de téléphone, on n'aurait pas ce problème. À partir du moment où on a un système qui transforme une adresse numérique en suite de lettres (enfin l'inverse, mais vous voyez ce que je veux dire), on est en droit de s'attendre à ce que la suite de lettre ait une signification. Or, qu'est-ce que les gens lisent dans www.google.fr? Ils lisent "google". Ils ne lisent pas ".fr", car cette partie de l'adresse n'est pas signifiante, c'est une sorte de résidu technique de l'adessage, un peu comme si un numéro de téléphone pouvait s'écrire 04MarcelDupont.

            L'argument de l'utilisateur un peu bête pourrait tenir s'il s'agissait de gérer les erreurs d'URL. Si quand on tapait www.google.fr ça renvoyait une erreur, on s'habituerait très vite à essayer quelques combinaisons .com .org .net pour trouver la bonne (c'est ce que je fais avec linuxfr, je ne me rappelle jamais de l'extension à la c***). Le problème c'est toutes les tentatives d'hameçonnage et d'escroquerie, qui font pointer des URL légitimes vers des sites pourris.

            Après, qu'on ne s'étonne pas que les gens utilisent google comme serveur DNS (d'ailleurs, c'est ce que je fais de plus en plus). Gooogle a le bon gout de t'envoyer la plupart du temps sur le site légitime, sans que tu ne tapes d'extension. C'est une sorte d'heuristique pour contourner les problèmes techniques graves générés par ce système idiot. Pourtant, il y aurait une solution simple : 1) supprimer les noms de domaine de moins de 4 caractères (on est sûrs et certains que les acronymes de 3 lettres vont entrer en collision), et 2) centraliser les choses pour qu'il ne soit pas possible de réserver le même nom sur des TLD différents. Évidemment, il y a le mythe du Marcel Dupont québécois qui serait grillé par le Marcel Dupont français, mais c'est peanuts par rapport à Marcel Dupont international qui ne peut pas réserver son nom au Canada parce qu'un couillon a créé un nom de domaine pour rediriger ses emails. La réservation du même nom avec des extentions différentes me semble être un bug, pas une feature du système.

            • [^] # Re: Intérêt?

              Posté par . Évalué à 3.

              Sans compter que ça ne tient pas une seconde.

              Bah pourtant c'est là, mais on verra comment ça va tenir effectivement !

              À partir du moment où on a un système qui transforme une adresse numérique en suite de lettres (enfin l'inverse, mais vous voyez ce que je veux dire), on est en droit de s'attendre à ce que la suite de lettre ait une signification.

              On peux effectivement subodorer qu'une suite de lettre signifiante est une valeur ajoutée (astuce : mémorisation humaine)

              Ils lisent "google". Ils ne lisent pas ".fr"

              Perso je surf google.com et google.fr, pour le fil d'actualité ou bien les recherches, et je fais bien la différence, je ne suis pas un geek mais plutôt une personne lambda. Informaticien certes mais faut pas pousser, une personne avec un minimum de cervelle et d'éducation peut faire la différence entres les chaînes de caractères 'google.com' et 'google.fr', ça saute aux yeux j'ai envie de dire.

              L'argument de l'utilisateur un peu bête

              Il ne faut pas prendre les gens pour des cons mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont ? D'après toi, ce type d'utilisateur un peu bête, il représente quel pourcentage sur le total des utilisateurs ? Autrement dit, à quel niveau tu places la séparation entre « bête » et « pas bête » ?

              1) supprimer les noms de domaine de moins de 4 caractères (on est sûrs et certains que les acronymes de 3 lettres vont entrer en collision)

              Il y aura certes moins de collision avec une limite à 4 plutôt qu'à 3 mais le protocole DNS est sensé justement gérer correctement les collisions, les éviter purement et simplement en fait.

              2) centraliser les choses pour qu'il ne soit pas possible de réserver le même nom sur des TLD différents.

              Centraliser les choses… fiou… S'il n'est pas possible de réserver le même nom sur deux TLD le TLD ne sert à rien :)

              C'est un peu normal que tissue.uk et tissue.fr n'évoque pas la même chose à l'internaute ! (ça marche bien sûr avec un tas de faux-amis du même genre)

              • [^] # Re: Intérêt?

                Posté par . Évalué à 1.

                Perso je surf google.com et google.fr, pour le fil d'actualité ou bien les recherches, et je fais bien la différence

                Bah ouais, pareil que si c'était google.342 et google.129 . Le premier gusse qui a eu l'idée stupide de différencier des noms signifiants à partir d'une extension non signifiante(*) devrait être pendu par les parties génitales jusqu'à ce que mort s'ensuive. Je trouve ça dingue que des gens se soient tellement habitués au système qu'ils n'en voient même plus les failles!

                (*) Il est peut-être possible qu'à l'origine, on ait pu imaginer que l'extension puisse être signifiante, mais elle ne l'est plus depuis très longtemps.

                le protocole DNS est sensé justement gérer correctement les collisions

                Ah ouais, vachement bien même : il les gère en rackettant les gens pour qu'ils payent très cher l'absence de collisions. Encore une fois, tartempion.com et tartempion.net qui ne renvoient pas au même site, c'est un superbe exemple de collision sémantique, gérée par DNS en ajoutant un truc sans signification après. Je ne vois pas où est l'élégance du système.

                Centraliser les choses… fiou… S'il n'est pas possible de réserver le même nom sur deux TLD le TLD ne sert à rien :)

                Mais si, c'est juste que quelqu'un d'autre ne pourrait pas réserver le même nom sur un autre TLD.

                C'est un peu normal que tissue.uk et tissue.fr n'évoque pas la même chose à l'internaute !

                Ouais, super, un exemple qui fonctionne censé faire oublier des millions d'exemples qui ne fonctionnent pas. C'est normal que pendant presque 10 ans, wikipedia.fr a été squattée et ne renvoyait pas sur fr.wikipedia.org ? C'est normal que sas.no, sas.se, et sas.dk renvoient vers le site de Scandinavian AirLines, mais que sas.de revoie vers le logiciel, et qu'il faille faire flysas.de pour les billets d'avion? Tu trouves normal qu'april.org renvoie vers l'association, alors que april.fr est une assurance? Faut arrêter de blamer les utilisateurs, les gens responsables d'Internet ont créé un système débile et corrompu sans aucun intérêt ni pour les internautes, ni pour les entreprises, simplement destiné à siphoner du pognon en entretenant un écosystème encourageant la concurrence féroce et l'escroquerie.

                Les utilisateurs de Microsoft savent contourner les bugs de Windows, de la même manière dont on sait contourner les bugs d'Internet. Ni l'un ni l'autre ne devraient nous empêcher d'y voir les problèmes, les nier comme tu le fais en les faisant passer pour des fonctionnalités est un comportement d'utilisateur captif.

                • [^] # Re: Intérêt?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pour rappel le TLD est une contrainte technique pour permettre de déléguer la résolution du nom à d'autres serveurs.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Intérêt?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    … ce qui n'empêcherait pas d'avoir une base de données commune pour l'enregistrement de noms ; autrement dit, que le propriétaire de toto.fr puisse réserver toto.com et toto.be sans qu'un tiers ne puisse le faire. Ça permettrait de garder le système distribué tout en évitant le squattage local des TLD inutilisés.

                • [^] # Re: Intérêt?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Bah ouais, pareil que si c'était google.342 et google.129

                  Non. Je peux retenir que FR c'est pour France, le site a des chances d'être en français, et COM c'est pas lié à un pays en particulier (même si dans ce cas, comme souvent, c'est le TLD pour les USA).

                  Il est de même assez évident que .uk ça va être le Royaume-Uni et .es l'Espagne.

                  C'est plus facile à retenir que des numéros. Oui c'est signifiant, le TLD .fr par exemple est assez réglementé, il me semble qu'il est réservé aux entreprises françaises (ou internationale mais avec une activité en France).

                  Ah ouais, vachement bien même : il les gère en rackettant les gens pour qu'ils payent très cher l'absence de collisions. Encore une fois, tartempion.com et tartempion.net qui ne renvoient pas au même site, c'est un superbe exemple de collision sémantique, gérée par DNS en ajoutant un truc sans signification après. Je ne vois pas où est l'élégance du système.

                  tartempion.com est le site principal et visible de Tartempion, tartempion.net est le site technique de Tartempion. Le .net a été dévoyé mais c'est à ça qu'il sert à la base. Et encore une fois, si j'ai tartempion.fr et tartempion.es, en tant qu'utilisateur je suis pratiquement sûr que l'un va me causer en français et l'autre en espagnol.

                  Mais si, c'est juste que quelqu'un d'autre ne pourrait pas réserver le même nom sur un autre TLD.

                  C'est complètement stupide. C'est bien logique que car.fr et car.uk ne renvoi pas sur le même site ! C'est un exemple pourri mais tu peux imaginer que l'un soit un site sur les cars et l'autre un site sur les voitures…

                  Ouais, super, un exemple qui fonctionne censé faire oublier des millions d'exemples qui ne fonctionnent pas. C'est normal que pendant presque 10 ans, wikipedia.fr a été squattée et ne renvoyait pas sur fr.wikipedia.org ? C'est normal que sas.no, sas.se, et sas.dk renvoient vers le site de Scandinavian AirLines, mais que sas.de revoie vers le logiciel, et qu'il faille faire flysas.de pour les billets d'avion? Tu trouves normal qu'april.org renvoie vers l'association, alors que april.fr est une assurance? Faut arrêter de blamer les utilisateurs, les gens responsables d'Internet ont créé un système débile et corrompu sans aucun intérêt ni pour les internautes, ni pour les entreprises, simplement destiné à siphoner du pognon en entretenant un écosystème encourageant la concurrence féroce et l'escroquerie.

                  C'est pas parce que tu me sors plusieurs exemples que ton propos en est plus vrai. Je peux te répondre la même chose : ouai super des exemples qui posent problèmes pour des millions d'exemples qui fonctionnent.

                  Non le système n'est pas débile, il a des défauts et il y a de la corruption mais il est utile.

                  Mais si, c'est juste que quelqu'un d'autre ne pourrait pas réserver le même nom sur un autre TLD.

                  Donc à quoi sert le TLD ? Si quelqu'un réserve prout.fr et que je ne peux donc pas réserver prout.com ou prout.tv, etc… Autant dire qu'on a réservé prout, plus besoin de TLD…

                  Les utilisateurs de Microsoft savent contourner les bugs de Windows, de la même manière dont on sait contourner les bugs d'Internet. Ni l'un ni l'autre ne devraient nous empêcher d'y voir les problèmes, les nier comme tu le fais en les faisant passer pour des fonctionnalités est un comportement d'utilisateur captif.

                  Si on avait pas le DNS il faudrait que chaque internaute ait son propre annuaire pour trouver une IP pour aller sur un site… Tu me diras peut-être qu'on peut utiliser toujours le même moteur de recherche et ne jamais rien saisir dans sa barre d'adresse…

                  Si je vais chez quelqu'un et que je veux lui montrer le site imgur.com bah je peux me rappeler le nom et lui montrer sans passer par un moteur de recherche. Si c'était une IP j'aurais du mal (et une IPv6 c'est encore pire)

                  • [^] # Re: Intérêt?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Si on avait pas le DNS il faudrait que chaque internaute ait son propre annuaire pour trouver une IP pour aller sur un site…

                    Je n'ai jamais dit que le DNS n'était pas utile, ce que je dis c'est que la solution technique d'avoir mis en place des TLD concurrents était stupide, dangereuse, et motivée par l'appat du gain.

                    En gros, tu as 1) un système de nommage signifiant (très bien), 2) un système de répartition de la charge, sur des bases locales mais pas seulement (pourquoi pas?). Et là, on combine les deux, et c'est la merde totale. Un peu comme si tu partageais la charge sur plusieurs serveur de cache, mais que cache1/page1 te renvoyait quelque chose de différent de cache2/page1, en fonction de la localisation du serveur de cache et surtout de qui a payé plus cher l'hébergeur du serveur… hyper classe.

                    Donc à quoi sert le TLD ? Si quelqu'un réserve prout.fr et que je ne peux donc pas réserver prout.com ou prout.tv, etc… Autant dire qu'on a réservé prout, plus besoin de TLD…

                    Tu l'as dit toi-même plus haut : en pratique, la multi-réservation sert à (i) se préserver du cybersquattage et/ou des concurrents homonymes, et (ii) de faire une redirection vers un site dans une langue ou vers une filiale locale.

                    C'est pas parce que tu me sors plusieurs exemples que ton propos en est plus vrai. Je peux te répondre la même chose : ouai super des exemples qui posent problèmes pour des millions d'exemples qui fonctionnent.

                    Sauf que moi j'ai cité des vrais exemples qui posent des vrais problèmes dans la vraie vie, alors qu'en réponse je n'ai que des trucs théoriques qui n'existent pas. Non, sans blaguer :

                    • Le nom de domaine est un nom commun, type oiseau.fr ou botany.uk . Le risque de collision entre deux langues est ridiculement petit (faux amis parfaits), et ne justifie absolument pas une telle usine à gaz pour être géré. Par ailleurs, le fonctionnement d'internet montre que très peu de sites non-commerciaux, purement informatifs, existent—quand ils existent, ils sont hébergés avec une adresse en free.fr/oiseau. Personne ne tape une telle url au pif, d'ailleurs.
                    • Le nom de domaine est un nom de famille, pour un usage privé. Les homonymes dans un pays sont légion, et la gestion des homonymies internationales est hyper-marginal, puisque même à l'heure de la mondialisation, il ne risque pas trop d'y avoir beaucoup de concurrence sur martin.jp .
                    • Le nom de domaine est le nom d'une petite entreprise locale, qui n'est pas destinée à faire de l'international. J'imagine que c'est sur ce genre de cas que le TDL est censé être motivé. Le problème est qu'Internet est international par défaut, et que la résolution à l'échelle d'un pays ne fonctionne pas—s'il y a des toto-taxi.fr vs taxi-toto.fr, je ne vois pas le gain pour toto-taxi.ca. D'ailleurs, la concurrence sur le domaine .com sera rude.
                    • Le nom de domaine est un nom de marque, d'organisation, ou d'association. Guerre totale, si deux ont le même nom, tout le monde va s'étriper sur les TLD nationaux en fonction de leur développement.

                    Non. Je peux retenir que FR c'est pour France, le site a des chances d'être en français, et COM c'est pas lié à un pays en particulier (même si dans ce cas, comme souvent, c'est le TLD pour les USA).

                    Transformer des indications de localisation en langue, c'est super débile, désolé. Pour avoir vécu à l'étranger dans un pays dont je ne connaissais pas la langue, j'ai maudit je ne sais pas combien de fois les crétins qui se permettaient d'imposer leur norme nombriliste par rapport aux préférences du navigateur. Taper "sncf.fr" ne veut pas dire que je parle français. Tu parles de sémantique des TLD, mais tu prouves que cette sémantique n'existe pas, c'est du petit bonheur la chance. Parfois, on est juste redirigé vers un serveur unique, parfois sur des serveurs locaux, parfois ça change la langue, parfois non, parfois le .com et le .fr redifigent vers l'entreprise et le service client local, mais parfois non. Personne n'utilise les TLD de la même manière, je pense que c'est le contraire d'un système sémantique.

                    • [^] # Re: Intérêt?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Le risque de collision entre deux langues est ridiculement petit

                      Il est non négligeable, surtout si tu prends en compte toutes les langues du monde.

                      Les TLD « historiques » sont effectivement liés à des pays et pas à des langues. Il n'empêche que je vais avoir beaucoup plus de chance de trouver un site que je vais pouvoir comprendre sur un domain.qc.ca que sur domain.tw !

                      Mais c'est vrai que quand on pense à la chaîne Arte qui utilise arte.tv, juste parce que .tv bah tv… TV! quoi ! Alors que .tv c'est sensé être Tuvalu :)

                      Je crois que quand ils ont mis au point le DNS, l'utilité des .fr .de .es bref des TLD pour les pays principaux était criante mais ils se sont dit qu'ils devaient pas provoquer un incident diplomatique donc ils ont fait : « Tous les pays, sisi, oui, si, sisi… »

                      • [^] # Re: Intérêt?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Alors que .tv c'est sensé être Tuvalu :)

                        censé, c'est toi qui est insensé de parler de tv :)

              • [^] # Re: Intérêt?

                Posté par . Évalué à 5.

                C'est un peu normal que tissue.uk et tissue.fr n'évoque pas la même chose à l'internaute !

                Clair, pour le français, ça évoque surtout une faute :-)

                • [^] # Re: Intérêt?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Et merde :)

                  J'ai failli ôter le t pour avoir « issue » comme exemple, j'aurais dû !

                  • [^] # Re: Intérêt?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    issue.fr est en vente, et issue.uk n'est pas attribué. Ça ne semble pas être l'exemple parfait non plus…

  • # Pas compris

    Posté par . Évalué à 7.

    Je ne comprends pas cette histoire de TLD. Le .to c'est le TLD attribué aux Îles Tonga

    Le mystère pour moi c'est qu'un DNS réponde à une requête sur uniquement « to ». Est-ce bien normal ?

    • [^] # Re: Pas compris

      Posté par . Évalué à 6.

      Ben t'as un enregistrement "A" qui correspond, donc ça marche, le concept n'est pas différent d'omettre le www devant google.fr :

      $ dig to. -t a
      
      ; <<>> DiG 9.8.3-P1 <<>> to. -t a
      ;; global options: +cmd
      ;; Got answer:
      ;; ->>HEADER<<- opcode: QUERY, status: NOERROR, id: 57312
      ;; flags: qr rd ra; QUERY: 1, ANSWER: 1, AUTHORITY: 0, ADDITIONAL: 0
      
      ;; QUESTION SECTION:
      ;to.                IN  A
      
      ;; ANSWER SECTION:
      to.         80730   IN  A   216.74.32.107
      
      ;; Query time: 33 msec
      ;; SERVER: 192.168.0.1#53(192.168.0.1)
      ;; WHEN: Sat Mar  1 10:25:00 2014
      ;; MSG SIZE  rcvd: 36
      
  • # hum...

    Posté par . Évalué à 3.

    ping io marche aussi !

  • # pingables

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 28/02/14 à 17:54.

    Avec ccTLD.txt le tableau des tld régionnaux trouvé sur wikipédia, on remarque que beaucoup ont un enregistrement A :

    illwieckz@gloin:~$ for TLD in $(cut -f 1 -d ' ' ccTLD.txt | cut -f 2 -d '.'); do dig @8.8.8.8 ${TLD}\. A | grep ^${TLD}\. | grep IN.A ; done
    ac.         21178   IN  A   193.223.78.210
    ai.         9003    IN  A   209.59.119.34
    cm.         21246   IN  A   195.24.205.60
    dk.         21294   IN  A   193.163.102.24
    gg.         18294   IN  A   87.117.196.80
    io.         17005   IN  A   193.223.78.212
    je.         21181   IN  A   87.117.196.80
    pn.         21599   IN  A   80.68.93.100
    sh.         21326   IN  A   193.223.78.211
    tk.         64  IN  A   217.119.57.22
    tm.         21327   IN  A   193.223.78.213
    to.         16173   IN  A   216.74.32.107
    uz.         14094   IN  A   91.212.89.8
    ws.         21599   IN  A   64.70.19.33

    Tous ne sont pas ping-able, voici ceux qui sont ping-able :

    illwieckz@gloin:~$ for TLD in $(cut -f 1 -d ' ' ccTLD.txt | cut -f 2 -d '.'); do dig @8.8.8.8 ${TLD}\. A | grep ^${TLD}\. | grep IN.A ; done | cut -f 1 -d '.' | while read tld; do ping -c 1 ${tld}\. >/dev/null && echo ${tld}\.; done
    ac.
    ai.
    cm.
    io.
    pn.
    sh.
    tk.
    tm.
    to.
    uz.

    Certains ont même un port HTTP ouvert avec un service fonctionnel derrière !

    Par exemple : http://ai

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: pingables

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Les Îles Pitcairn ont un server Apache 2.2 sur Debian Lenny ^^.

      illwieckz@gloin:~$ curl -s http://pn./404 | html2text -width 90
      ****** Not Found ******
      The requested URL /404 was not found on this server.
      ==========================================================================================
           Apache/2.2.9 (Debian) PHP/5.2.6-1+lenny4 with Suhosin-Patch Server at pn Port 80

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: pingables

        Posté par . Évalué à 4.

        Les Îles Pitcairn

        Aujourd'hui j'ai appris que Pitcairn est le point marin le plus éloigné des terres soit à 2 575 km de la terre la plus proche.

        Et l'histoire des quelques dizaines d'habitants et assez étonnante… Je ne connaissais pas tu m'as fait voyager merci :)

        http://www.government.pn

  • # DNSMASQ

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour ceux qui ont voulu tester cette commande derrière Dnsmasq et qui non rien obtenu, pensez à désactiver l'option domain-needed…

  • # Et quand le réseau est tombé

    Posté par . Évalué à 3.

    ping to
    La requête Ping n'a pas pu trouver l'hôte to. Vérifiez le nom et essayez à nouveau.

    Titre de l'image

  • # Inutile !

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est inutile pour le décaÿdeur pressé !
    En cas de problème, il n'utilise pas ping (qu'il ne connait pas) mais débarque dans le bureau des grouillots du service informatique en hurlant : «Faites quelque chose, Internet est cassé !»

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.