Journal Un peu de vert.

38
22
août
2016

Ce journal ne parle pas d'informatique ni hard ni soft (je préviens pour ne pas décevoir).

En fait je me suis intéressé à ce journal qui parle d'un des projets du fondateur d'opensource ecology qui est selon mes critères une initiative génialle.

Puis navigant au gré des clics je suis arrivé sur le site Alsagarden, il s'agit d'une petite entreprise spécialisée dans la préservation et la renaissance d'espèces végétales rares et/ou oubliées (en gros le fondateur essaye de conserver une biodiversité riche).

Laissant divaguer mon esprit j'ai fais des analogies entre monsanto et apple qui font des efforts considérables pour enfermer leurs clients dans des cercles vicieux afin de mieux les piéger sur toute la ligne de consommation des leurs produits, je me suis aussi souvenu de bayer et leurs produits toxiques et mal testés vendu (presque) en force (à grands coups de pub) et je me suis souvenu d'une boite d'informatique aux pratiques similaires.

Bref pour en revenir à opensource ecology et fort des analogies précédentes je me suis dis : A quoi ça sert d'avoir des machines Open sources si c'est pour planter de la mono culture OGM qui aura besoin pour les quelques espèces disponibles de 23 herbicides, fongicides, insecticides, et engrais pour vivre (à peu près) correctement ?

Et c'est là que j'ai pris conscience de l'importance, autant que les logiciels libres en informatiques, des semences libres et reproductibles en agriculture et du coup j'ai décidé de soutenir les initiatives telles que Alsagarden autant que celles pour le logiciels et/ou matériel libre.

C'était ma petite bafouille du soir merci d'avoir lu.

  • # Pro specie rara

    Posté par . Évalué à 8.

    Pour les suisses il y a https://www.prospecierara.ch/fr/home qui s'occupe de préserver les variétés non commerciale.

  • # A rajouter à la liste

    Posté par . Évalué à 10.

    En france, on a aussi Kokopelli (https://fr.wikipedia.org/wiki/Kokopelli_(association)) qui a eu quelques soucis avec la justice d'ailleurs (car commercialisant des plantes qui n'était pas référencées).

    • [^] # Re: A rajouter à la liste

      Posté par . Évalué à -4.

      Et référencées alors qu'auraient appartenues à un semancier concurrent.

      Oui mais oui mais le vivant n'est pas brevetable déontologiquement parlant malheureusement pour ceux qui souhaiterait gagner de l'argent de cette sorte en demandant justice et la société qui les attaque qui n'est autre qu'un grand semancié n'a aucune preuve tangible si ce n'est une forte suspicion.

      D'ailleur Kokopeli peu les attaquer pour diffamation mais eux même ne peuvent pas prouver qu'il n'ont pas volés ces variétés. Il est impossible d'avoir une traçabilité totale des informations génétiques.
      Le travail de sélection des variétés prend des années pour aboutir à un cultivar intéressant, certe, néanmoins ce n'est pas monétisable de la sorte.

      • Les semences sont de nature volatile d'abord, le poleine et les graines qui contiennent des informations génétiques sont transportées par le vent, les oiseaux, les abeilles, les mamiesfaire, les insectes, les humains les bateaux…

      Bien-sur tu peu prélever une espèce dans son aspect naturel au milieu de ses congénères et l'incuber chez toi mais ses descendantes n'auront pas les même caractéristiques et tu ne pourras pas t'approprier la variété et en garantir la paternité (ce n'est pas ce dont est accusé Kokopekli).

      Ce qui différencie Kokopelli des autres banques c'est de propose à son catalogue des semances paysannes et ancestrales parfois rares ainsi qu'un mode de distribution particulier. Les semenciers s'échangent des variétés entre eux depuis la nuit des temps.

      • [^] # Re: A rajouter à la liste

        Posté par . Évalué à 10.

        euh… je crois qu'il faut remettre cette histoire dans son contexte, pour les non-connaisseurs : Il existe un catalogue officiel des espèces et variétés, qui répertorie les espèces et variétés de plantes vendable. Il a été institué pour améliorer la qualité des semances, et permettre à l'acheteur de savoir quelle graine il achète. Il est interdit de vendre des graines non inscrite au catalogue.

        Seul problème : l'inscription au catalogue d'une espèce coûte de l'argent, et doit obéir à certains critères. Les variétés anciennes qui ne rapportaient pas grand choses, ou qui étaient instables, n'ont donc pas été inscrites, au contraire des variétés développées par les gros grainetiers, adaptées à l'agriculture productiviste.

        Donc kokopelli a décider de faire fi du catalogue, pour des raisons militantes, en vendant des semances non autorisés (et non controllées…). forcément, un procès est arrivés.

        Aujourd'hui d'autres petits grainetiers militants prennent la peine d'inscrire des variétés anciennes sur ce catalogue, et permettent donc d'en faire commerce.

        • [^] # Re: A rajouter à la liste

          Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 23/08/16 à 19:36.

          Les variétés anciennes qui ne rapportaient pas grand choses, ou qui étaient instables, n'ont donc pas été inscrites, au contraire des variétés développées par les gros grainetiers, adaptées à l'agriculture productiviste.

          Ce qui est paradoxale dans la mesure où contrairement au semances paysanes on sait bien que ces variétés provoquent une dégénération sur la deuxième année de culture et provoquent un écroulement dramatique de l'écosystème qui l'entoure et à long terme alors que les variétés paysanes trouvent un équilibre naturel au sein d'une population ou d'un milieu (Symbiose;) ).

          Bien sur il peu y avoir des symbioses sur de plus grandes périodes car une peuplade atteindra la stabilité après plusieurs générations (ce que cherchent à améliorer les généticiens en trichant).

          Certains généticiens escaladent des montagnes pour découvrir des peuplements qui vivent en osmose ( comme les papous ) et rapporter ces variété incroyables dans la vallée. On ignore quelles peuvent être les conséquences de l'intrusion de l'Homme dans le cercle privé de ces peuplements et on ignore aussi si ces découvertes scientifique pourraient sauver la planète mais on sait qu'un déréglement d'un environnement naturel peu dégrader le climat et ainsi entrainer la Destruction de l'Humanité.

          Je vous conseil le film Jurrasic Park 1 qui aborde très bien le problème des écosystèmes perturbés et une approche méta-physique par un Rocker face à l'intéret populaire d'un visionnaire ou vous suggère une visite au lac de Pierre Percé.

          • [^] # Re: A rajouter à la liste

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/08/16 à 14:13.

            <supprimé, j'avais mal lu ton commentaire>

            • [^] # Re: A rajouter à la liste

              Posté par . Évalué à -7.

              Je ne sais plus quoi dire.

              • [^] # Re: A rajouter à la liste

                Posté par . Évalué à -6. Dernière modification le 24/08/16 à 14:54.

                • Si : à propos des semences libres certains partis politiques ont repris le concept et distribuent librement gratuitement des semences en guise de carte de visite.

                C'est un acte répréhensible qui n'a pas été condamné lors des éléctions législatives tellement les partis adverses se moquent de la question.

                Ils ont déposé des présentoirs dans certains magasins et l'enjeu est pédagogique. Le but n'est pas de descendre les industriels du vivant mais bien de valoriser les alternatives qui ont du mal à ne pas plier boutique car constamment en guerre contre le capitalisme à la mécanique bien huilée (mais qui commence a se faire sacrément barbus mine de rien)> .

                • [^] # Re: A rajouter à la liste

                  Posté par . Évalué à 5.

                  C'est un acte répréhensible qui n'a pas été condamné lors des éléctions législatives tellement les partis adverses se moquent de la question.

                  répréhensible d'après quelle loi ?

                  Il me semble que le catalogue officiel ne concerne que les semences qui sont commercialisées, en dehors de ça tu plantes et offre/donne ce que tu veux.

                  • [^] # Re: A rajouter à la liste

                    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 26/08/16 à 14:52.

                    edite

                  • [^] # Re: A rajouter à la liste

                    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 27/08/16 à 12:25.

                    ◾Si : à propos des semences libres certains partis politiques ont repris le concept et distribuent librement gratuitement des semences en guise de carte de visite.

                    C'est un acte répréhensible […]

                    répréhensible d'après quelle loi ?

                    Donc kokopelli a décider de faire fi du catalogue, pour des raisons militantes, en vendant des semences non autorisés (et non contrôlées…). forcément, un procès est arrivés.

                    D'après la loi du commerce et la loi des financements de campagne.
                    La vente à perte est interdite.

                    D'ailleurs cette campagne n'a pas été et ne sera jamais remboursée et les raisons de se refus ne serons pas développés.

                    Au mieux les partis écologistes seront mélangés avec les trafiquants de narcotiques à cause des origines hippies du mouvement.

                    On préférera qualifier de marginaux ces minorités, pour évincer les gêneurs de la dictature industrielle stalinienne. Ces minorités ont besoin de soutient.

                    Il y a pourtant tellement a dire envers les partis adverses qui juissent d'avantages juridiques séduisants en jouant sur des leviés populaires mais ne s'attaquent malheureusement pas au vrai problème de fond : les poissons.

                    Par exemple les produits Monsanto qui devaient être éradiqués car non acceptables en agriculture raisonnée car trop violents et ne respectant aucune charte des droits naturels du commerce sont toujours en vente. Bref le commerce a lui aussi ses lobby mais il ne gagne pas toujours et l'équilibre se trouve parfois là ou on ne l'attend pas alors gardons espoir. On n'empêchera pas les ministères de développer des épitaphes de dix pages sur l'autorisation de l'abattage et la "destruction" des freux qualifiés de "nuisibles".

  • # Kokopelli

    Posté par . Évalué à 9.

    Merci pour les liens, et +1 pour le raisonnement.
    Pour moi LE défenseur des semences libres est l'asso Kokopelli, tu connais non ?

  • # Disclaimer

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Mettre un disclaimer ça laisse penser que le journal est hors sujet alors qu'en fait il parle du libre, même si il ne parle pas d'informatique. Du coup tu devrais commencer par un meta-disclaimer pour préciser que le journal est pas hors-sujet malgré la présence d'un disclaimer, ça éviterait à ceux espérant une recette de gâteau d'être déçu.

    • [^] # Re: Disclaimer

      Posté par . Évalué à 10.

      tu devrais commencer par un meta-disclaimer

      Oui tu as raison !
      Mais comme ce journal parle de graine et que les graines germent et poussent avec de l'eau il faudrait aussi que je fasse aussi un méta-capuche.
      Pour les gens qui auraient voulus une recette de gâteau, comme les gâteaux sont en général très sucrées j'aurais du faire un méta-bolisme.
      Et pour les gens qui en ont marre de me lire je pourrais leur rendre service et leur offrir un méta-geu…
      :-D

      Je ne suis pas un politicien ! J'ai un avenir à créer, pas un passé à défendre !

  • # Grainothèques

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Merci pour l'info, ils ont des variétés intéressantes.

    Dans les autres initiatives de ce genre, il y a les grainothèques où on partage les semences de façon gratuite, du vrai "libre" : je donne, tu donne, on enrichit la biodiversité.

    Il y a aussi divers conservatoires un peu partout, spécialisés sur des types de plantes particuliers. Par exemple j'ai un conservatoire de la pomme pas loin de chez moi, où on trouve des variétés rares, quasi disparues, des pommes qui ne sont plus à la mode, alors qu'elles sont bien adaptés aux conditions locales et intéressantes. Dans les conservatoires, on a aussi un bon accompagnement sur comment prendre soin des plantes qu'on prend. Chercher "conservatoire/verger botanique/végétal", ou des noms plus spécifiques suivant les plantes (roseraie, orangeraie…).

  • # OpenSourceEcology

    Posté par . Évalué à 0.

    Le projet OpenSourceEcology m'a vraiment enthousiasmé au début.

    Je trouve l’initiative vraiment géniale, mais maintenant j'ai l'impression qu'ils s'éloignent un peu de l'idée de faire pleins de machines open source et tâchent de trouver des revenus. Alors ils organisent des stages, des événements etc. Ils se concentrent surtout sur la partie maison.

    Pour m'intéresser beaucoup à ce qu'il se fait en matière de construction de maisons alternatives, franchement ce qu'ils font n'est pas super alternatif. Ok, ils utilisent (en partie) des machines Open source (la brick press), ok leurs plans sont en CC et tout. Mais par contre, ils utilisent beaucoup de matériaux industriels (isolants laine de roche, pleins de technos pas forcément utiles, toilettes à chasse d'eau etc.).

    Pour le coup, il existe en France plein de chantiers participatifs un peu partout sur lequel on apprend des techniques sans copyright non plus (bon c'est pas précisé que c'est libre mais c'est l'idée) et beaucoup plus écologiques.

    Un exemple, le flexagone, bon le site est pourrav et ils font pas des super crowdfounding, ni de ted talk vu des millions de fois mais ça fonctionne et c'est plus écolo :).

    Pareil pour les outils agricoles libre, il y a l'atelier paysan qui font des trucs super chouettes en France et qui sont utiles à un grand nombre de paysans. Pas comme les outils Open source ecology qui semblent être très peu utilisés ailleurs.

    Enfin, je trouve qu'OpenSourceEcology a tendance à avoir le "défaut de l'ingénieur" et tout voir de manière très technique, analytique tandis que d'autres approche ont un point de vue un peu plus holistique et c'est souvent plus efficace quand on prend le projet dans la globalité.

    Tout ça pour dire que j'adore le projet et qu'il faut prendre en compte qu'il y a d'autres initiatives qui valent vachement le coup aussi et peut-être d'autre manière de voir les choses ;).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.