Oracle achète Sun

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
25
20
avr.
2009
Technologie
Le géant américain Oracle bien connu pour son système propriétaire de gestion de base de données vient de s'offrir Sun Microsystems pour la somme de 9,5 dollars par action, soit une transaction estimée à 7,4 milliards de dollars.

Pour rappel, Sun a racheté la société MySQL AB (MySQL) en janvier 2008 pour un milliard de dollars, et Innotek (VirtualBox) en février 2008 pour étendre la famille Sun xVM.

Oracle de son côté édite quelques logiciels libres, tels que Berkeley DB, OCFS, btrfs (ajouté dans Linux 2.6.29), et est le 4e plus gros contributeur du noyau Linux (2.6.29) (devant Red Hat, Intel, IBM, ... si on considère le nombre de lignes modifiées). Oracle a racheté la société finlandaise Innobase (moteur InnoDB pour MySQL) en octobre 2005. Ce rachat est à l'origine du nouveau moteur Falcon prévu pour MySQL 6. Oracle a racheté la société BEA en janvier 2008 pour 8,5 milliards de dollars. BEA est une référence dans le monde des serveurs d'applications propriétaires et commerciaux basés sur Java.

L'accord cite principalement « les deux principaux actifs logiciels de Sun : Java et Solaris ». On peut se demander ce qu'il adviendra des produits libres de Sun (Java, MySQL, OpenOffice.org, VirtualBox, OpenSolaris, GlassFish, OpenSPARC, NetBeans, etc.) et surtout de leur politique globale vers le libre.

IBM désirait racheter Sun pour 9,40 dollar par action au maximum, offre déclinée il y a deux semaines (6 avril) par Sun.

Journal allez, installe moi unzip !

Posté par .
Tags : aucun
0
12
avr.
2009
Premier journal ! Il ne parlera pas de l'hadopi, c'est promis. Il s'agit
plutôt d'une petite râlerie de week-end.

Alors voilà, je suis actuellement en prestation dans une grande société liées
aux télécommunications. La taille de cette société semble justifier qu'une entité
s'occupe de la gestion des serveurs de production comme de développement. Pour
le développement, donc, chaque demande de ressource doit être formulée sur 2
supports différents pour être traitée. Le cycle étant relativement lourd, il vaut
mieux éviter (...)