• # Espoir du net en 2000

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    À cette époque je rêvais de la fibre… et depuis je l'ai.

    Blague à part, en 2000, on était encore dans du web de bricolage ?

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: Espoir du net en 2000

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 28/05/15 à 18:42.

      Blague à part, en 2000, on était encore dans du web de bricolage ?

      Oh que oui !

      Le premier est figé en 1024x768.
      Le second se passe de commentaire.
      Le dernier renvoie 15 ans en arrière visuellement, mais se défend assez bien. ;-)

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Espoir du net en 2000

      Posté par . Évalué à 2.

      Il s'agit ici des espoirs politiques du net, de technique il n'est quasiment pas question en fait. L'entretien porte sur les changements sociétaux qu'on pouvait espérer du fait que n'importe qui pouvait désormais, grâce au réseau, diffuser telle quelle sa parole dans l'espace public.

      Le bilan semble, selon les intervenants, quelque peu en demi-teinte. Si le réseau est devenu incontournable et bouscule effectivement les détenteurs du pouvoir, aujourd'hui plus que jamais prêts à tout pour en prendre le contrôle, l'émergence très problématiques de centres (facebook, google et consorts) en son sein n'avait en revanche pas été anticipée.

      À noter une intéressante remarque de Benjamin Bayart, qui lie la puissance d'attraction de ces nouveaux centres à la volonté du grand nombre d'avoir du « tout facile, tout maintenant, en un clic ». À relier, peut-être, avec ce qu'on a vu de l'évolution de la bureautique libre cette dernière décennie, où l'horizon indépassable semble avoir été d'obtenir un MS-Windows ou un OSX libres, avec çà et là quelques différenciations mais sans jamais chercher à rompre avec la facilité telle que comprise et mise en pratique dans ces environnements (mes 2cts).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.