Journal Pétition contre le maintien du parlement européen à Strasbourg

Posté par .
Tags : aucun
-1
10
mai
2006
Je vous propose de signer sur http://www.oneseat.eu/ une pétition européen citoyenne demandant à ce que le Parlement européen soit enfin regroupé à Strasbourg.

De quoi s'agit il ?

D'une de ces absurdités qui adviennent lorsque tout le monde ne se met qu'au parfait diapason des seuls intérêts nationalistes en perdant de vue l'intérêt général. L'Europe des diplomates où personne ne veut céder et tout le monde y perd (voir http://linuxfr.org/~Sarpedon/21570.html ). Précisons que le parlement européen n'est pour rien dans cette triste affaire en débat depuis 1981 et ne demanderait rien de mieux que de pouvoir décider de son siège, ce qui n'est pas demander la lune, non ?

Le Parlement Européen travaille normalement à Bruxelles, mais son secrétiriat est à Luxembourg et trois jours et demi tous les mois, tout le monde doit migrer à Strasbourg pour les sessions plènières.

Là où ça devient vilain, c'est que la mairie de Strasbourg est soupçonnée d'avoir tenté de l'arnaquer de quelques dizaines de millions d'euros ( voir http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2006/04/arnaq(...) ). C'est pas très joli joli, surtout que la transhumance mensuelle des députés, assistants, traducteurs, journalistes... entre Bruxelles et Strabourg coûte d'après le calcul des initiateurs de la pétition la bagatelle de 200 000 000 d'euros par an. Le troisième argument majeur contre Strasbourg, c'est que les liaisons Estonie-Strasbourg, Malte-Strasbourg ou même Paris-Strasbourg, ce n'est pas vraiment ça !

Donc voilà, si vous êtes un européen sincère, il n'y a pas à hésiter ! Faites un petit geste symbolique, pensez au battement d'ailes du papillon, pariez sur la démocratie participative, montrez que l'implication des citoyens peuvent se hisser au besoin d'Europe, et tentons ensemble de réunir 1 000 000 de signatures. Et s'il y a beaucoup de français là-dedans, même un acharné comme moi ne pourra plus dire que la France est souverainiste ;-)

Et ne vous inquiétez pas pour les beaux bâtiments de Strasbourg, il y a des jolis plan B de prévus comme d'en faire une université européenne.

La pétition à signer et à propager: http://www.oneseat.eu
(8 893 signatures pour l'instant)
  • # Bruxelles

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je vous propose de signer sur http://www.oneseat.eu/ une pétition européen citoyenne demandant à ce que le Parlement européen soit enfin regroupé à Strasbourg.

    C'est a Bruxelles que la petition souhaite voir le Parlement Europeen.

    Sinon, ben ouais... mais il sort d'ou le chiffre de 200 millions ?
    que celui qui me dit "DTC!" soit maudit a jamais :D
    • [^] # Re: Bruxelles

      Posté par . Évalué à 3.

      Oups, merci d'avoir rectifié.

      Pour le chiffre, c'est facilement calculable pour quelqu'un d'informé : nombre de personnes, prix de location des locaux, prix des transports.., donc je ne pense pas que les eurodéputes qui sont à l'origine de cette pétition aient lancé ce chiffre en l'air.

      Les informations sont sur le lien Les faits qui contient aussi l'historique (lourd) des tentatives de régler ce problème :


      * Le Parlement européen est la seule assemblée au monde à ne pas avoir de siège unique. Le Parlement européen est à présent composé de 9 bâtiments s'étendant sur trois villes dans trois des pays membres fondateurs de la Communauté européenne: le Luxembourg, la France et la Belgique.
      * Les 732 députés ont des bureaux à Strasbourg et à Bruxelles. Le personnel du Secrétariat a des bureaux à Luxembourg ou Bruxelles et partage un plus petit nombre de bureaux à Strasbourg.
      * Pour le moment, Luxembourg représente 20% de la surface totale des bâtiments du PE et 2000 bureaux. Bruxelles représente 50% du total de la surface des bâtiments du PE et 3000 bureaux, et Strasbourg représente environ 30% du total de la surface des bâtiments du PE et 2200 bureaux.
      * Le coût de cette dispersion géographique est estimé à 15% du budget du PE. La plus grande partie de cette somme est engloutie par le coût des 12 séances plénières représentant 60 jours par an à Strasbourg: soit 13% du budget total du PE
      * Une étude du Prof. S. Hix (London School of Economics) démontre qu'un quart des députés ne viennent pas voter pendant l'entièreté de la semaine de séance plénière.
      * Les députés les moins assidus sont les Italiens, les Portugais et les Irlandais. Les plus réguliers sont les députés hollandais, grecs et français. S. Hix (même étude)
      * Avant l'élargissement, 3000 personnes se rendaient de Bruxelles à Strasbourg (une distance de 450 km) pour une semaine, chaque mois, avec les dix nouveaux Etats membres et plus de 100 nouveaux eurodéputés, ces chiffres ont augmenté considérablement. Nous attendons une réponse de la Commission à nos questions afin d'avoir les chiffres et le coût exacts.
      * Avant l'élargissement, la perte en temps de travail due à ces déménagements était estimée à 1 million d'euros. A l'opposé, lorsque les réunions se tiennent à Bruxelles, 170 personnes seulement font le trajet depuis Luxembourg.
      * Le fait de ne pas avoir de siège unique coûte chaque année 200 millions d'euros. Si le PE travaillait sur un site, nous épargnerions ces 200 millions.

      http://www.europafederalisterna.se/oneseat/?view=facts&l(...)


      Mieux vaut à Strasbourg un MIT européen qu'un dixième de parlement, non ?
      • [^] # Re: Bruxelles

        Posté par . Évalué à 2.

        Si tu déménages le parlement à Bruxelles, tu fais quoi du bâtiment flambant neuf qui a été construit pour que le parlement siège à Strasbourg ? Je veux dire, il y a déjà un bâtiment fait pour ça, alors quitte à regrouper le parlement à un seul et unique endroit, autant que ça soit à Strasbourg, ce qui aurait le mérite de bien séparer les sièges des différents pouvoirs en plus. Cela éviterait de dépenser des fortunes pour construire un nouveau bâtiment.
        • [^] # Re: Bruxelles

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est dit dans le journal : l'idée avancée par Daniel Cohn-Bendit est d'en faire une sorte de MIT européen.

          Pourquoi ne pas tout regrouper à Strasbourg ? Et bien théoriquement pourquoi pas en effet, en pratique tous les eurodéputés semblent détester Strasbourg, ses liaisons déplorables, son bâtiment obscur et peu ergonomique. Mais bon, 50 ans après le traité de Rome on va enfin avoir le TGV Est, comme quoi la France prend au sérieux sa "deuxième capitale"
          • [^] # Re: Bruxelles

            Posté par . Évalué à 1.

            Enfin bon pour faire le tour de l'Europe chaque semaine l'aéroport de Bruxelle ressemble un peu à celui d'une ville de province française c'est à dire que c'est un peu le désert .
            Si il y a un problème au niveau des liaisons Paris, Londres ou Frankfurt sont ce qu'il y a de mieux (d'ailleurs Frankfort serait déjà un peu plus au milieu de l'Europe ce qui reduirait encore les trajets ;-) )

            Ma petite question sur le frais de transport: Tous les députés, journaliste , etc habitent Bruxelle? Car je ne pense pas qu'un Munich-Strasbourg soit plus cher que Munich-Bruxelle et que pour le prix des hotels cela devrait être un peu la même chose.

            Tous cela pour dire que je suis pour un site unique, mais que comme d'habitude je me méfie des chiffres avancés.
          • [^] # Re: Bruxelles

            Posté par . Évalué à 2.

            l'idée avancée par Daniel Cohn-Bendit est d'en faire une sorte de MIT européen.

            C'est quoi le rapport entre le MIT et une assemblée de parlementaires élus au suffrage universel ?
            Cohn-Bendit devrait vraiment prendre sa retraite s'il sort sérieusement des conneries pareilles.
            De plus comme le dit un autre posteur, la présence du parlement à Strasbourg facilité la séparation des pouvoirs. Avec la population hallucinante de lobbies dans le quartier européen de Bruxelles, je comprends que le déménagement du parlement ferait plaisir à certains.
  • # DÉCENTRALISATION

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les effets pervers de la centralisation sont connus et maintenant reconnus par tous.
    Donc plutôt que de regrouper tout ça à Bruxelle, donnons un peu d'air à cette belle ville.
    Il me semble nettement plus logique de mettre le parlement définitivement à Strasbourg :
    - l'éloignement géographique de la commission lui donnerait surement plus d'indépendance,
    - mettre un parlement dans une ville à taille humaine permet de garder le député proche du citoyen (meme si ce n'est pas son électeur)

    enfin il semble bien plus logique de disperser les lieux de pouvoirs et différents services d'une structure multinationale plutôt que de tout concentrer au même endroit.
    • [^] # Re: DÉCENTRALISATION

      Posté par . Évalué à 5.

      Décentraliser, pourquoi pas, en Allemagne par exemple, il y a le parlement et le gouvernement à Berlin, des ministères importants à Bonn et les cours de cassation et constitutionelle à Karlsruhe là où j'habitude.

      Mais si le Bundestag était le lundi à Berlin, le mardi à Munich, le mercredi à Hambourg... ce serait un peu bête, non ? C'est la situation actuelle du parlement européen.

      Après, on peut toujours discuter 150 ans de plus sur quelle ville devrait accueillir le parlement, c'est ce qu'on fait depuis 20 ans et ca n'a pas l'air d'avancer trop vite. Le plus sage serait de faire un vote au PE pour savoir quel siège il préfère, mais il est clair que Bruxelles l'emporterait haut la main. Donc autant annoncer la couleur direct, c'est plus honnête.
    • [^] # Amusant

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour voir comment on a avancé depuis 50 ans, je vous propose cet extrait des mémoires de Jean Monnet ( http://www.ena.lu?lang=1&doc=5492 ) sur le choix du siège de la CECA en 1952.

      La chute est géniale ;-)


      Jean Monnet, Mémoires

      [...]

      Une conférence des Six fut enfin réunie à Paris le 23 juillet avec, comme ordre du jour, le choix du siège des institutions, des hommes, des langues et l’Europe politique. […] La discussion sur le siège fut une ultime et dérisoire parade du droit de veto. Elle débuta un mardi matin et se termina le jeudi à l’aube sur un arrangement équivoque que seule la force des choses devait entériner avec le temps. Comment la Haute Autorité se trouva-t-elle à Luxembourg après dix-huit heures de marchandages, c’est une histoire peu glorieuse.

      Je n’avais pas de préférence pour tel ou tel lieu en Europe, l’important était que ce lieu fût le siège unique de toutes les institutions à créer et qu’il fut érigé en territoire européen, préfiguration du district fédéral de l’avenir. Cette proposition n’avait rien d’utopique et la Communauté eût probablement grandi dans un autre climat si les gouvernements avaient eu la sagesse de lui édifier de toute pièce une capitale et de la soustraire aux rivalités et aux influences nationales. Mais en juillet 1952, chacun avait sa ville candidate. La France plaidait pour Strasbourg appuyée par l’Italie, la Belgique pour Liège, les Pays-Bas pour La Haye. Pourquoi, au dernier moment, Schuman lança-t-il l’idée de Sarrebruck, je peux m’imaginer qu’il crut tenir à la fois la solution de plusieurs difficultés. Il ne fit qu’en ajouter une nouvelle, car Adenauer fut surpris par cette tentative de régler le problème de la Sarre en l’« européanisant » et il en manifesta de l’humeur. Bien qu’elle répondit à deux de mes souhaits – le district et l’unité de siège - , je ne pensais pas que la proposition fût saine, car le contentieux sarrois que je connaissais de longue date ne serait pas effacé par un expédient politique. De Gasperi vint à l’aide de Schuman en proposant de renvoyer la décision en septembre après un accord franco-allemand sur la Sarre. La perspective d’un nouveau délai me parut inacceptable et je le fis savoir aux ministres : « La C.E.C.A. a déjà assez attendu, ce sont les experts qui vous le disent. »

      La course à la capitale reprit, pour ne s’arrêter qu’au bénéfice de la lassitude. A trois heures du matin, nous étions à Turin et à Strasbourg à la fois. Je déclarai qu’il ne fallait plus alors compter sur moi comme président de la C.E.C.A. – l’offre venait de m’en être faite par les six gouvernements. Dans la confusion, je me souviens que Van Zeeland eut ce mot qui en dit long : « Il est tard, nous sommes tous fatigués, je vais donc parler franchement… » On avait suggéré Bruxelles, il s’y opposa : pour des raisons électorales, son mandat se limitait à Liège. Paris ou ses environs, qui tentait certains, fut écarté par Schuman : Pflimlin, maire de Strasbourg, eût fait un malheur. Alors, on entendit la voix de Bech qui semblait jusque-là somnoler : « Je propose que le travail commence aussitôt à Luxembourg, cela nous donnera le temps de réfléchir à la suite. » Tout le monde fut soulagé, et c’est ainsi que la C.E.C.A. eut son siège « précaire » dans une petite ville qui est devenue un carrefour de l’Europe. La conférence se sépara après avoir décidé de quatre langues officielles. Elle avait oublié le point principal de son ordre du jour, l’Europe politique. On en reparlerait en septembre.

      [...]
    • [^] # Re: DÉCENTRALISATION

      Posté par . Évalué à 5.

      Mais tu ne penses même pas aux implications de ta proposition...
      Si tu fait partir le parlement, tu fait partir les lobbies, tu fait partir les balayeurs du parlement, des bureaux des lobbies, ...

      Du coup, l'immobilier se casse la figure à Bruxelles, l'image de bruxelles se dégrade, ...

      Tu vas me dire : Oui, c'est moins cher, je pourrais m'acheter un appart, ... mais la question n'est pas là. Il s'agit d'un problème d'une importance capitale* : 42 ! L'année de la prochaine victoire du standard au championnat ! L'unité de la Belgique ! Car comme tout le monde le sais, tous les belges** veulent sciender la Belgique, car ils sont tous plus riches que l'autre partie qui n'est qu'un boulet à leurs yeux. Il n'y a plus qu'un seul point sur lequel tous sont d'accord*** : Bruxelles****. Mais si Bruxelles n'est plus Bruxelles, ils n'auront plus de raison de se battre, et ils sépareront donc la Belgique. (*hum*)(on y croit tous, tellement c'est ridicule, mais que voulez vous, ça fait venir des électeurs/téléspectateurs)

      En plus Bruxelles à plein d'autres avantages : Il y a des gares, avec des jeunes, qui ont des balladeurs numériques, d'autres qui ont des couteaux, et de temps en temps ils se croisent, et l'insécurité au journal de 19H(30), ça aussi ça fait venir les téléspectateurs. Et comme pourront le souligner nos voisins d'outre-Quiévrain (pour les français, quand on est belge, ça veut bien dire français... *****), l'insécurité, c'est bien comme sujet d'actualité, avant des élections...

      Non, le parlement Européen doit rester à Bruxelles, sinon comment feront les journalistes français ? (La fameuse paire de réplique : "L'europe à décidé [quelque chose de bien]", contre "Bruxelles à choisi [quelque chose de pas bien]")


      * capitale... Bruxelles ?
      ** à moins que ce soit : tous les hommes politiques belges ?
      *** sauf les germanophones, franchement, Bruxelles, ils s'en foutent, et en plus, c'est loin
      **** Je vous voit déjà tous objecter, mes chers compatriotes qui sont toujours au pays, vous pensez que j'ai encore trop bu, mais effectivement, ils sont tous d'accord, Bruxelles, ça appartient à leur communauté...
      ***** Le premier qui souligne ma position géographique par rapport à Quiévrain, je le torturerait en disant que j'étais à la plage ce weekend (vous êtes peu à pouvoir la comprendre, celle-là)


      En plus, à Bruxelles, il y a la plus grande poissonerie du monde... (faut que j'arrete de regarder le JT belge moi...
  • # Barycentre

    Posté par . Évalué à 3.

    Si on décidait une fois pour toutes de ne plus bouger les frontières, on pourrait le placer au barycentre du nombre de parlementaires de chaque pays. A l'heure où le pétrole devient inabordable, ca serait la solution optimale enterme de coût non ?

    Merde ! en pleine forêt noire, vont encore tout nous massacrer l'ecosystème
    Alain Lipietz un vote contre , un, qui dit mieux
    ====> [ ].
    • [^] # Re: Barycentre

      Posté par . Évalué à 5.

      Bah ! À l'heure d'internet et des nouvelles technologies ils n'ont qu'à tout nous faire par vidéoconférence. Comme ça plus de pétrole gâché pour les déplacements. :o)
    • [^] # Re: Barycentre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ça a un sens un barycentre sur une (presque-)sphère?
      En plus avec la Réunion et autres DOM-TOM, on risque d'avoir un parlement européen en Lybie.
      • [^] # Re: Barycentre

        Posté par . Évalué à 3.

        ben oui parce que 3 élus sur plusieors centaines, ca ne va pas le déplacer beaucoup le barycentre (Le poids c'est le nombre d'élus)
        • [^] # Re: Barycentre

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce ne serait pas plutôt Berlin le barycentre avec les 10 nouveaux ?

          Ce serait un parfait symbole de l'Europe réunifiée d'ailleurs, l'équivalent de ce représentait Strasbourg pour les débuts (réconciliation France-Allemagne)
          • [^] # Re: Barycentre

            Posté par . Évalué à -1.

            >Ce ne serait pas plutôt Berlin le barycentre avec les 10 nouveaux ?

            Ah non! Pensons à nos pauvres députés qui seraient obligé d'entendre voire de parler cette horrible langue qu'est l'Allemand!
  • # forum politique

    Posté par . Évalué à 4.

    si tu cherches un forum pour pouvoir épancher tes besoins naturels de politique :

    http://www.forum-politique.org/

    là cela sera peut-être même encore plus drôle que sur linuskefere, il y a des trolls de tous bords, vous pourrez vous payez de bonnes tranches de rigolade et de crêpage de chignon pour pas cher (c'est juste du temps de tractage perdu, mais c'est pas grave, le tractage c'est has been, internet c'est les starting blocks de la révolution)

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Au fait...

    Posté par . Évalué à 10.

    Y a un truc bizarre avec la "rumeur" de détournement.

    Ca faisait un moment qu'on entendait certaines voix disant que le parlement devait rester à bruxelles. Des pressions de certains pays. Des pressions d'autres pays voulant garder Strasbourg.
    Et puis paf, un article à charge sort dans un journal (encore un corbeau). Sans préjuger de la véracité, cette coïncidence m'avait frappée.

    Sinon, en attendant que ces exactions soient avérées (ou pas), il faut remettre les choses dans leur contexte.
    Le Parlement siège principalement à Strasbourg, et de temps en temps à bruxelles (2004 : 11 semaines à Strass contre 10 jours à Bruxelles, source wikipedia).
    Et puis il y a d'autres organismes qui siègent à Strasbourg.

    Sur les 200 millions calculés, c'est le coût total de la dispersion (tricéphale d'ailleurs). C'est tandancieux de faire croire que déplacer uniquement le parlement à Bruxelles supprimerait les coût. Il y a le Lux dans l'histoire, et d'autres organismes aussi.

    Ceux qui réclament le déménagement devraient d'abord proposer des plans de réduction des coûts. Entre l'emploi du temps, la virtualisation des documents (2 malles par député à trimballer), la rationalisation dans la gestion des équipes des députés (des fois tous les assistants se baladent alors que c'est pas necessaire), l'optimisation du transport, une réduction des notes de frais...

    m'est avis qu'il faudrait un rapport précis, avec les coût réels imputables au fait que le parlement doivent se rendre à bruxelles, et non pas des "snipers" voulant faire chier le pays qui est devenu le plus grand frein à la construction européenne.
    • [^] # Re: Au fait...

      Posté par . Évalué à 0.

      Sérieusement tu crois que le président du deuxième plus grand groupe politique européen balance un chiffre de 200 000 000 d'euros sur un sujet qui fait l'objet de contreverses et de rapport sur résolution depuis 20 ans sans s'appuyer sur des bases solides ? Il me semble que les pro-Strasbourg lui seraient tombés dessus à bras-racourcix, c'est pour cela que je n'avais pas mis ce montant en cause.

      Pour l'analogie avec le corbeau et clearstream tu me sembles bien à côté de la plaque. C'est la commission du contrôle budgétaire et notamment un eurodéputé francais (Gérard Onesta) qui a étudié les comptes et découvert le pot aux roses.
      • [^] # Re: Au fait...

        Posté par . Évalué à 5.

        tu crois pas que les chiffres proviennent du lobby oneseat, et mélange un peu tout en imputant un peu trop vite les frais au seul fait que le parlement est à Strasbourg ?

        Si Vivendi/EMI/etc te disent que le p2p fait perdre des milliards, tu les crois sur paroles où tu attend le dossier à décharge ?

        d'autre part, peut-être que Strasbourg a arnaqué le parlement. Mais encore une fois, ce sont des allégations qui méritent une vraie expertise. Là aussi j'attend le dossier à décharge.

        Je ne nie pas que d'avoir plusieurs sièges coûte plus, c'est une évidence. Mais il faut d'abord envisager les économies en gardant le pe à Stras. Dire que déplacer le PE à Bruxelles fairait économiser 200millions, ça me paraît être une interprétation des chiffres exagérée.

        Au delà du débat, une pétition Oneseat me semble être une fumisterie médiatique. Faut bien faire monter la mayonnaise pour que le déébat s'ouvre franchement, mais le trait doit être un peu forcé. (c'est mon opinion).
      • [^] # Re: Au fait...

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est bien beau de citer un député vert (Gérard Onesta) pour appâter...

        Il faut quand même préciser que le site oneseat.eu a été monté par Cecilia Malmström, et que dans son beau pays de Suède elle préconise d'autres choses comme le recours au système privé de santé en lieu et place du système public de ce qui serait notre sécurité sociale... Le privé serait plus efficace et de meilleure qualité selon elle.

        Ne serait-ce que pour ça, je ne signerais pas la pétition...
        • [^] # Re: Au fait...

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est une drole de facon de fonctionner.
          Tu choisi en fonction de la personne et non de l'idee?
          C'est pourtant exactement ce qu'on reprochait aux deputes pour DAVDSI, de refuser les proposition du l'autre bord car elle viennent de l'autre bord et non pas parce que les proposition sont mauvaises.
          Il me semble que cette petition n'est pas un plebicite pour Cecilia Malmström.
          • [^] # Re: Au fait...

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu choisi en fonction de la personne et non de l'idee?
            Ca influence aussi un minimum mes choix

            le discours comme quoi seule l'idée compte, pas la personne, est, je trouve, parfaitement démago...
            • [^] # Re: Au fait...

              Posté par . Évalué à 2.

              Je suis pleinement d'accord avec toi, d'ailleurs un exemple :

              j'étais contre les brevets logiciels, mais lorsque j'ai fait une manif' au LinuxTag en 2005, j'ai constaté qu'il y avait dans le cordège autant de militants du parti libéral FDP que de militants antimondialisation, j'ai trouvé ca très louche et comme toi je n'ai pas cru à ce discours parfaitement démago selon lequel l'idée compte plus que la personne et je suis devenu pour les brevets logiciels.

              Oui, tu as parfaitement raison, il vaut mieux interpréter le monde comme une lutte entre gentils et salauds plutôt qu'entre problèmes et solutions. C'est plus simple.
              • [^] # Re: Au fait...

                Posté par . Évalué à 2.

                Oui, tu as parfaitement raison, il vaut mieux interpréter le monde comme une lutte entre gentils et salauds plutôt qu'entre problèmes et solutions. C'est plus simple.
                Pourtant, j'avais fait l'effort de le mettre en gras mais visiblement tu tournes les choses comme il t'importe de les voir.
                donc je recommence :

                Ca influence aussi un minimum mes choix.

                Tu sembles te limiter à, d'un côté, "gentils et salauds" et, de l'autre côté, "problèmes et solutions". Mais le monde n'est pas si simple, je vais donc expliquer un peu le sens de ma phrase :
                le "aussi un minimum" signifie que, c'est évident, le rapport problème/solution est effectivement la base de toute réflexion/discussion/débat... mais que le fait que ce soit un gentil/salaud, selon ma propre appréciation je l'admet, qui la professe nuancera mon engouement ou ma réserve vis à vis de l'idée en question.

                Prenons un exemple simple et que j'ai évoqué par une phrase telle que : "Il faut réformer le système des retraites" (tu peux mettre sécurité sociale, éducation,...).
                Si c'est Besancenot qui l'a dit, je ne lui porterais pas les mêmes conséquences que si c'est Sarko.

                Suis-je plus clair ?
                • [^] # Re: Au fait...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  pourtant en parlant du fait que Cecilia Malmström soit a l'origine de la petition tu as ecris "Ne serait-ce que pour ça".
                  Donc il est clair que le choix n'est pas fait en fonction de la personne et de l'idee mais uniquement en fonction de la personne. Il n'y a pas de nuance dans ces propos. Apres il est possible que tu n'ai pas exprime tes penses!

                  Quand a ton dernier exemple il est completement biaise, car la petition porte sur quelquechose de precis: le fait de deplacer le parlement europeen. Quel que soit la personne qui le dit il y a quelquchose de concret. Alors que dans ton exemple, il n'y a rien de concret et c'est effectivement une phrase sujet a interpretationn, mais cela n'illustre pas du tout tes propos.
                  • [^] # Re: Au fait...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    pourtant en parlant du fait que Cecilia Malmström soit a l'origine de la petition tu as ecris "Ne serait-ce que pour ça".
                    Donc il est clair que le choix n'est pas fait en fonction de la personne et de l'idee mais uniquement en fonction de la personne. Il n'y a pas de nuance dans ces propos. Apres il est possible que tu n'ai pas exprime tes penses!

                    Ce que j'ai écrit exprime au contraire clairement une nuance !!
                    "Ne serait-ce que pour ça blablabla" sous-entend clairement "Ne serait-ce que pour ça, mais ce n'est pas uniquement pour ça, blablabla"...

                    Quand a ton dernier exemple il est completement biaise, car la petition porte sur quelquechose de precis: le fait de deplacer le parlement europeen. Quel que soit la personne qui le dit il y a quelquchose de concret. Alors que dans ton exemple, il n'y a rien de concret et c'est effectivement une phrase sujet a interpretation, mais cela n'illustre pas du tout tes propos.

                    L'acte est concret, certes, mais quelles en sont les raisons profondes, ou, même, les conséquences à terme pourla ville de Strasbourg ?
                    Le coup du MIT Européen c'est bien gentil mais ce ne sont que des paroles en l'air...
                    Rien de concret là-dedans...
  • # proposition

    Posté par . Évalué à 4.

    Et pourquoi pas à Monaco? Si on guillotine les Grimaldis, ça fait un super lieu pour héberger un parlement.
    • [^] # Re: proposition

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Peut-être le jour où on aura une liaison en train qui durent un temps raisonnable (Nice-Paris: plus de 5 heures; sinon c'est l'avion qui met plein de gaz à effet de serre).
  • # gasp

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Et ne vous inquiétez pas pour les beaux bâtiments de Strasbourg

    T'appelles ca beau, toi ? Je veux bien que le parlement s'en aille, mais dans ce cas, qu'ils prennent leur horreur avec. Beurk.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.