Journal Séminaire à l'Ircam : Standards et librairies ouverts pour l'animation et le jeu

Posté par . Licence CC by-sa
14
28
oct.
2013

Je fais suivre cette information qui pourrait intéresser des membres de notre communauté.

Séminaire gratuit, mais inscription obligatoire à : http://paris.siggraph.org/activites/2013-14/standards-et-librairies-ouverts/standards-et-librairies-ouverts-pour-lanimation-et#inscription

Standards et librairies ouverts pour l'animation et le jeu vidéo
Mardi 5 novembre 2013 16H - 17H30 en salle Stravinsky.

Bill POLSON, directeur de la stratégie industrielle chez Pixar Animation Studios, et
Erik NOREKE, consultant spécialisé en technologie (software et hardware) et membre du Kronos Group.
Présentation en anglais.

Résumé :

Le développement de l'informatique s'est largement fait en s'appuyant sur des standards, qu'ils soient fermés ou ouverts. L'infographie et le multimédia n'ont pas échappé à la règle.

Paris ACM SIGGRAPH, en association avec l'IRCAM et le CNRS, vous invite à une conférence sur le thème des standards et librairies ouverts dans l'industrie de l'animation et du jeu vidéo.

Bill Polson, Director of Industry chez Pixar, présentera OpenSubDiv, un ensemble de librairies open-source qui fournit un service d'évaluation performant pour la subdivision de surface, et ce sur des architectures massivement parallèles de CPU et/ou GPU. Ce code est le fruit d'un travail de plusieurs décennies des équipes de Pixar couplé à une collaboration plus récente et toujours active avec Microsoft Reseach dans le domaine du rendu rapide sur GPU.

Erik Noreke est le directeur du groupe de travail sur OpenSL ES au sein du Khronos Group. Ce dernier est un consortium industriel à but non-lucratif qui développe des standards ouverts pour la création et le rendu accéléré de contenu dynamique sur une grande variété de plateformes et de dispositifs mobiles. Le Khronos Group gère par exemple les standards OpenGL (graphique) et OpenCL (calcul). Erik présentera le Khronos Group ainsi que les dernières avancées des standards gérés.

  • # Pour ceux ne pouvant s'y rendre

    Posté par . Évalué à 5.

    Le séminaire sera-t-il filmé et disponible en ligne par la suite ?

  • # j'y serai !

    Posté par . Évalué à 3.

    Ça à l'air chouette ! du coup je m'y suis inscrit !
    S'il y a des linuxéfairiens qui seront sur place on pourrait profiter de l'occasion de se croiser et découvrir un peu qui on moinsse à longueur de journée :)

    • [^] # Re: j'y serai !

      Posté par . Évalué à 1.

      Très bonne initiative.
      Surtout que l'Ircam n'est pas un modèle dans le logiciel libre.
      Essaient-ils de raccrocher les wagons, de se refaire une virginité ou de s'accaparer une technologie à moindre coût ?

      Je ne pourrai pas assister au séminaire. De plus, je suis plus attiré par la dimension sonore que visuelle. En tout cas, bon séjour en terre du milieu, où l'on passe souvent un agréable moment.

      • [^] # Re: j'y serai !

        Posté par . Évalué à 1.

        Certes, l'Ircam ne publie pas tous ces logiciels sous licence libre, mais je ferais remarquer qu'OpenMusic est opensource, et ceci depuis le début de son existence, depuis 1998.

        • [^] # Re: j'y serai !

          Posté par . Évalué à 1.

          Effectivement OpenMusic est libre. Néanmoins, le développeur initial de ce projet (Mikael Laurson) à créer un logiciel du même type Pwgl, après son passage à l'Ircam.
          De même pour Miller Puckette, le créateur de Max, à sa sortie de l'Ircam il a développé Pure Data.

          Je ne tire pas de conclusion de ces deux anecdotes, je me demande juste quels sont leurs choix stratégies (institution publique et subventionné par nos impôts) pour réaliser leurs missions ?

          Aujourd'hui, les vertus du logiciel libre n'ont plus à être démontrées. Je suis d'accord que l'Ircam investisse l'industrie et vende leur savoir-faire. Mais je souhaiterais les voir produire plus de logiciels libres et que ceux-ci fonctionnent aussi sous GNU/Linux ; doux rêve qui n'est pas contraire à leurs missions et dont le Grame (pendant de l'Ircam décentralisé à Lyon) a réussi à merveille avec notamment Jack2, Faust, Inscore, etc…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.