Journal Sauvegarder les SMS d'un Nokia (Symbian)

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
10
5
déc.
2016

Alors que la question de l'export des SMS d'un Nokia vers un ordinateur sous GNU/Linux a toujours été problématique, l'exercice se complique depuis que l’environnement Symbian (laissé peu ou prou à l'abandon) tombe en ruine.

Or, les Symbian avaient (entre autre défauts) celui de devenir très lents, voire de planter pour cause de manque de mémoire RAM, lorsque leur application "vendeur" de gestion des SMS se trouve confrontée à la réalité de l'usage des SMS au 21e siècle (je garde un souvenir ému de l'arrivée des forfaits Free, où mon usage des SMS est passé de 30 à 300 par mois !).

Tous ne sont pas aussi précieux que les autres, mais on peut souhaiter garder certaines conversations SMS, sans pour autant se lancer dans un recopiage à la main avant de faire du ménage pour que l'engin redevienne fonctionnel. Ou encore, vouloir essorer son précédent "assistant personnel" de toutes ses données avant de passer à un autre.

Si vous vous retrouvez nouvellement dans ce cas et cherchez une solution, sachez que j'ai passé pas mal d'heures à tester des freewares en tous genre promettant un backup de mes SMS, et que de nos jours, à par des certificats expirés, des versions incompatibles, des fichier .sis que le téléphone refuse sans raison ou encore des logiciels qui plantent lamentablement quand on croit enfin avoir passé tous les obstacles.

Un rayon de lumière est venu éclairer cette morne soirée dédiée au sujet, lorsque je suis tombé sur le petit script Python d'un dénommé Kristoffer Nyberg. Puisque Nokia a adopté un système de DRM / certificats à la mort-moi-le-nœud plombant son environnement applicatif, autant passer cette étape avec un gros acteur (ici la version de Python portée sur Symbian par Nokia) et voir derrière cette porte si on y trouve son bonheur. Et le bonheur, Kristoffer Nyberg l'a sobrement nommé sms-export.py :
- http://www.lokala.org/?page_id=1479

Évidemment, le lien en « opensource.nokia.com » proposé par Kristoffer n'est plus bon aujourd'hui pour télécharger Python pour Symbian, mais on peut encore trouver une version fonctionnelle en suivant un petit jeu de piste depuis Python.org (partie Téléchargement, sous-partie Autres où l'on apprends que le projet se nomme PyS60), pour passer par Sourceforge et finir sur Maemo.org :
- https://garage.maemo.org/projects/pys60/

Bon, en 2016, un truc pas mis à jour depuis 2010 ne s'installe pas sur un Nokia, mais s'il apparaît comme expiré, le certificat de l'application en question n'en a pas moins été valide en son temps. Pour installer PyS60, il convient donc de voyager dans le temps, en réglant la date de son téléphone à quelque chose de contemporain au logiciel à installer.

Dans la version 2.0 de PyS60, il faut installer l’interpréteur d'une part, mais également le shell permettant d'exécuter les autres scripts de votre choix.

À cette étape, il convient encore de télécharger le fichier sms-export-0.2.tar.gz depuis http://www.lokala.org/?page_id=1479 et d'en copier le contenu décompressé quelque part sur son téléphone Symbian. On apporte ainsi au système 3 scripts :
- sms-export.py
- sms-export-to.py
- sms-split.py.

Pour exécuter le premier script, il faut lancer le shell de l’interpréteur Python (depuis son icône dans le menu des applications du téléphone), puis ouvrir le menu du shell et choisir de lancer le script "filebrowser.py". Via ce dernier, on retrouve son sms-export.py dans l'arborescence, on le lance, et là, on laisse la machine mouliner (sans le moindre feedback bien entendu) pendant un brave moment (2-3 minutes pour 1200 SMS avec un Nokia 700).

Quand le téléphone nous rend la main, un fichier sms-export.txt est apparu à côté du sms-export.py. Il contient, d'une traite, tous les SMS de votre boîte de réception. On comprend donc rapidement à quoi peut servir le fichier sms-split.py, il permet de redécouper chaque SMS dans un fichier séparé à partir du sms-export.txt, si le besoin s'en fait sentir.

Pour récupérer les SMS envoyés, il faut :
- vider sa boîte de réception (en déplaçant les messages qui s'y trouvaient dans un autre dossier par exemple) ;
- copier les SMS envoyés dans la boite de réception ;
- lancer le script sms-export-to.py (de la même façon que pour sms-export.py).

Les messages envoyés sont alors ajoutés à la fin du fichier sms-export.txt, à moins que vous n'ayez préalablement déplacé et renommé ce dernier ailleurs.

À l'issue de l'opération, tous vos messages ont pu être sauvegardés sur une machine sous GNU/Linux, dans un format directement lisible (à l’exception de la date des messages qui est donnée en format natif Python, ce qui est facile à rattraper au besoin, comme l'explique Kristoffer sur son blog).

Cette astuce a été testée avec un Nokia E6 et un Nokia 700 sous Symbian Belle.

  • # sérieux, en 2016

    Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 06/12/16 à 00:38.

    symbian ?
    nokia ?

    tu n'aurais pas 10 ans de retard ?

    http://f-droid.org fournit tous les logiciels, sans compte google.

    bwalé, 8 ans : j'ai retrouvé http://cookerspot.tuxfamily.org/wikka.php?wakka=MobileSymbian dans mes notes

    • [^] # Re: sérieux, en 2016

      Posté par . Évalué à -4.

      Je me demande surtout ce qu'il y'a d'important à sauvegarder dans des SMS. En général si tu n'en a pas pris note il y'a x mois c'est que l'info n'est pas assez importante ou que son besoin est éphémère. J'ai toujours purgé au fur et à mesure (enfin bon maintenant plus personne n'utilise les sms donc…).

      • [^] # Re: sérieux, en 2016

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 06/12/16 à 09:15.

        Je me demande surtout ce qu'il y'a d'important à sauvegarder dans des SMS

        Comme preuve à charge : du style Valérie Trierweiler qui balance sur Twitter un SMS vieux de 8 ans à propos des sans-dents

        • [^] # Re: sérieux, en 2016

          Posté par . Évalué à 1.

          T'appelles ça une preuve ?

          Rien ne peut nous assurer que ça vienne d'un backup, d'une recopie manuelle depuis son téléphone ou une simple invention.

          • [^] # Re: sérieux, en 2016

            Posté par . Évalué à 4.

            Ce genre de considération n'a aucune importance sur Twitter et dans beaucoup d'autres médias ;-)

  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Merci, je vais pouvoir exporter mes sms de mon Nokia E7 :)

    Perso j'ai pas eu trop de souci de surcharge mais je dois envoyer/recevoir 30 SMS par an, tout passe par mails/jabber/irc en général.

    Sinon tu peux aussi patcher ton firmware pour installer les paquets signés dont la signature a expirée. Certains firmwares alternatifs le font par défaut.

    Sinon à chaque fois que je repasse de mon Android quad-core 4GB de RAM à mon Symbian single core 256 MB de RAM je suis surpris de la réactivité du bouzin et de sa facilité d'utilisation. Genre possibilité de faire mass storage (Android ne sait plus faire) ou d'enregistrer des fichiers sur les cartes SD (Android ne sait plus faire non plus), et surtout adieu horribles apps de Google qu'il faut passer des heures à désactiver à chaque fois… Bref dommage que ça soit mort :(

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Heureux que sa puisse servir à d'autres :-)

      Voici un script Python supplémentaire pour convertir les dates EPOCH des fichier sms-export.txt produits en quelque chose de lisible par un humain : https://github.com/Siltaar/lokala-s60-sms-export-humanize-datetime

      Il faut en passer par là vu que l'auteur original a fait le choix de rester avec du EPOCH brut.

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Au cas où, j'ai également ajouté les scripts originaux et les instructions en anglais dans le dépôt Github.

    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le mass storage, c'est un peu le bazar. Sur Symbian, ça marche car la carte SD n'est pas vraiement utilisée par le système et peut donc être démontée pour que le PC y aie accès exclusif. Sur Android, la carte SD a une utilisation plus "centrale" et il devient difficile de la démonter de cette façon.

      Un smartphone Android c'est vraiment comme un ordinateur, et le mieux pour le brancher à un autre ordinateur, c'est de faire du réseau. Par exemple, y mettre un serveur FTP ou SSH pour partager des fichiers, cela fonctionne plutôt bien, et en plus on n'est plus obligé de garder la carte SD en FAT32.

      Cela dit, c'est vrai que dans l'ensemble Symbian est plutôt bon pour sa réactivité. Que sont devenues les versions publiées en open source, est-ce que ça a abouti à quelque chose, ou personne n'a jamais rien réussi à en faire?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.