Journal Écrire en vietnamien sur ma distrib préféré

33
3
juin
2012

Sommaire

Cher Journal,
Si je prend ma plume numérique aujourd'hui, c'est pour te raconter mes déboires pour écrire correctement vietnamien avec ma GNU/Linux/Fedora/Xfce/whatever. Voila deux mois que je me suis mis à apprendre le Vietnamien pour les beaux yeux de ma boulangères. Enfin drôle de boulangère, car elle ne fait pas de pain, mais plutôt de la logistique, bref, passons.

Introduction au vietnamien

Avant de vous expliquer comment j'ai procédé, voila une petite introduction très rapide au vietnamien :
En vietnamien, un mot ne se compose que d'une syllabe (sauf peut être exception que je ne connais pas, ou mot emprunté de l'étranger, par exemple : sofa). Cela donne des mots très cours (le plus grand, de mémoire, fait huit lettres). Un mot peut être composé de plusieurs mots, par exemple mày bay, qui signifie avion. (mày voulant dire machine, et bay : voler). Le fait que les mots soit si petits ne limite pas leur nombre dans la langue et ce, pour deux raisons : l'alphabet comporte plus de lettres qu'en français et les tonalités, représentées par les accents, jouent un rôle majeur dans la prononciation des mots.

l'alphabet

On y apprend que l'alphabet vietnamien est composé de 37 graphèmes, soit 29 lettres et 8 digrammes (assemblage de 2 lettres). On retrouve des lettres nouvelles par rapport à notre alphabet, comme ă, ơ, ư et đ. Des voyelles ayant un accent circonflexe sont aussi considérées comme des lettres à part entière. Pour les digrammes, on note par exemple ng, ou th. Pour plus d'information, je vous invite à lire la très intéressante page Wikipedia sur le Quốc_ngữ.

les accents

Au niveau des diacritiques (ce que j’appelle bêtement des accents), on en retrouve 6 : l'accent grave, aigu, le crochet en chef (au dessus du a de phải), le tilde (au dessus du y de mỹ) et le point souscrit (en dessous du a de lại). Ces diacritiques permettent de varier la tonalité dans un mot. Par exemple, pour prononcer le mot có, il faut le prononcer à la française, en partant dans les grave et finir dans les aigus, comme à la fin d'une phrase interrogative. On a donc énormément de mots qui, à une diacritique près, s'écrivent de la même manière, mais se prononce différemment, et qui surtout n'ont pas du tout le même sens. Par exemple có qui veut dire avoir, et cỏ qui veut dire herbe.

Écrire avec l'alphabet vietnamien

Maintenant, revenons en aux faits. Comment écrire en vietnamien avec ma Fedora ? Il y a deux méthodes, la mauvaise que j'utilisais jusqu'à hier, et la bonne.

la mauvaise méthode

La mauvaise consiste à changer la disposition du clavier en Vietnamien. Dans Xfce, il faut aller dans menu->paramètres->clavier, onglet disposition et ajouter la disposition vietnamien. Ensuite, le greffon xfce4-xkb-plugin sur le tableau de bord me permettait de changer rapidement de disposition. Les lettres ă, â et ê étaient accessible via les touches &, é et ". Et il était possible d'y ajouter les accents via les touches (, -, è et _. Pas très pratique, mais ça marchait. Enfin plutôt, cela semblait marcher, car pour écrire une lettre accentuée, cela écrivait la lettre, puis ensuite un autre caractère correspondant à l'accent qui venait se mettre au dessus de la précédente lettre. Le rendu était mauvais sur la plupart des polices. Les accents se superposaient ce qui les rendaient illisible. J'ai bien cherché des polices où cela marchait, notament sur le très bon site fonts2u (qui permet de rechercher les polices par licence, par alphabets gérés, on peu choisir le texte servant la la prévisualisation de la police…) mais j'ai finalement abandonné après avoir trouvé la bonne solution à mon problème.

la solution !

Elle consiste à installer IBus et unikey (via le paquet ibus-unikey). J'ai eu du mal à le faire marcher, surement du fait de ma fatigue, mais aussi du manque de documentation. Il faut donc aller dans le menu Xfce->paramètres->sélecteur de méthode de saisie (ou lancer la commande xfce4-im-chooser) et choisir IBus puis se déconnecter/reconnecter. Je pensait naïvement que lancer le démon ibus-daemon le ferait marcher, mais il n'en était rien. Il faut absolument passer par l'interface Xfce.
IBus est, vous l'aurez compris, un démon. Il intercepte les touches entrées au clavier, et si besoin, va mettre à jour le mot saisi. Il apparait dans la zone de notification ce qui permet d'indiquer quelle disposition est utilisée. On peut facilement changer de disposition via le raccourci ctrl-espace, mais comme je suis un mauvais développeur utilisant un "mauvais IDE" (comprendre ni vim ni emacs :D) (Aptana, basé sur Eclipse), j'ai choisis la touche F1 qui ne me sert jamais.
Il y a plusieurs méthodes de saisie, pour ma part, j'utilise celle par défaut, c'est à dire TELEX (c'est configurable dans IBus). Maintenant, vous pouvez écrire un mot comme đường. Il faut taper dduwowngf. dd pour le đ, le w permet de rajouter le petit crochet à droite du ơ et du ư et le f permet d'ajouter l'accent grave. Attention, vous utiliser un clavier qwerty, donc le w est en fait la touche z. Je vous invite à lire cette page qui indique les combinaisons permettant d'écrire les mots.Les caractères sont maintenant de vrais caractères unicode tout beau et facilement lisible pour écrire vietnamien sur (sous?) ma Fedora :)

Notes de fin

Petite note avant de finir, j'ai dis du mal d'Aptana, mais je pense beaucoup de bien de cet IDE que j'utilise pour mes petits projets en python. J'ai d'ailleurs développé un petit dictionnaire en console permettant de rechercher et afficher rapidement les mots que j'ai appris en vietnamien. Si comme moi vous devez utiliser des caractères unicode, je recommande chaudement python3. Comparé à python 2.X, tout marche "out of the box" à ce niveau là.

Méa culpa pour l'orthographe, le manque de précision ou les erreurs sur le vietnamien et l'unicode. Vous êtes priés de corriger tout ça dans les commentaires. Pour me faire pardonner, la traditionnelle ảnh

  • # Je crois que je vais m'y mettre aussi.

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pour me faire pardonner, la traditionnelle ảnh

    Je comprends que tu fasses l'effort d'apprendre le vietnamien :)

  • # Nitpick

    Posté par . Évalué à 4.

    la traditionnelle ảnh

    C'est une photo traditionnelle ? Pour moi la délicieuse personne sur cette photo porte une Áo dài ;-)

    Sinon, simple curiosité, quelle méthode utilises-tu pour apprendre le vietnamien ?

    • [^] # Re: Nitpick

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est la traditionnelle Nimage de fin de journal, traduit en vietnamien. Sinon oui, c'est bien une Áo dài.
      Pour répondre à ta question, j'essaie d'apprendre le vietnamien par plusieurs moyens. Le plus efficace étant de parler avec mon amie (la boulangère en logistique :D). Mais comme on habite relativement loin l'un de l'autre et que je ne la vois pas assez souvent, j'apprends par moi même.
      J'ai commencé par les cours du site l-lingo. C'est payant (8€ par mois) mais ca permet d'obtenir rapidement du vocabulaire simple, et surtout, ce qui me manquait, de pouvoir savoir prononcer les mots. Petit conseil en passant, si vous vous inscrivez, pensez à garde le premier mail qu'ils vous envoie si vous voulez facilement vous désinscrire.
      Sinon, maintenant, je lis les Naruto en vietnamien. C'est pas aisé à mon niveau, mais le vocabulaire dans les mangas reste simple. Ça n'est pas littéraire, et c'est facile d'obtenir les scans sur internet. Tout ce qu'il me faut.

    • [^] # Re: Nitpick

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      la traditionnelle ảnh

      Ảnh ou nảnh, pour traduire « nimage » ?

  • # Je vais bien, et moi aussi.

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Voila deux mois que je me suis mis à apprendre le Vietnamien pour les beaux yeux de ma boulangères

    Elle est schizophrène ?

    • [^] # Re: Je vais bien, et moi aussi.

      Posté par . Évalué à 2.

      Elle est boulangère, mais travaille en logistique, ça compte double!
      Désolé, encore une de mes nombreuses fautes qui traverse la relecture :)

  • # đường -> dduwowngf

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Dommage que la méthode TELEX ne soit pas plus intuitive non ?
    Personnellement je trouve tellement plus simple de pouvoir adjoindre les diacritiques avec la touche compose et un symbole ressemblant à l'élément à ajouter sur la lettre. Malheureusement, il faut bien avouer que le vietnamien est sensiblement plus complexe que le français à ce niveau. Au mieux je tape đuòng : impossible de trouver comment notifier les mini accents sur les bords des u et ò.

    Un point que vous n'évoquez pas : comment procèdent les vietnamiens ? Ont-ils des claviers adaptés ? Et comment s'arrangent-ils des claviers étrangers quand ils voyagent ? Par exemple, les allemands remplacent les « ß » par des « ss » et les « ü » par des « ue ».

    Aussi, j'imagine que la solution la plus généralement adoptée est celle proposée par mirosoft. Savez-vous nous la décrire ?

    • [^] # Re: đường -> dduwowngf

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne pratique pas le vietnamien mais j'en ai côtoyé un bon nombre en cours, la méthode qu'ils utilisent ressemble furieusement à celle décrite : ils tappent pleins de caractères ascii, et une petite fenêtre volante affiche la conversion à la volée vers des caractères à l'apparence très très compliquée.

      Par contre il m'a semblé qu'ils n'avaient pas tous le même logiciel, et que ces logiciels ne semblaient pas être des logiciels microsoft, mais des logiciels tiers parfois plein de virus ! À noter que ces vietnamiens étaient en France, et donc achetaient des ordi préinstallés avec des Windows en Français (ah les joies de la vente liée !), donc n'utilisaient pas un Windows spécifiquement conçu pour la saisie du vietnamien ! Je n'ai jamais vu un Vietamien du Vietnam. :)

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: đường -> dduwowngf

      Posté par . Évalué à 1.

      Il faut que je confirme, mais je suis presque sûr que ma copine utilise unikey, sous Windows. Son portable ayant été acheté au Vietnam.
      Sinon, si ce n'est pas intuitif pour toi, il est toujours possible d'utiliser les touches ^ et $ pour écrire ơ et ư. La touche ^ fonctionne aussi comme en Français pour écrire les ô, ê …
      L'avantage de la méthode TELEX, c'est que lorsque tu écrit dduwowngf, le f va rajouter l'accent sur la bonne voyelle. Je ne sais pas par quelle magie cela marche, mais ca marche.
      Je suppose qu'il y a soit une règle en vietnamien qui permet de savoir quelle lettre va recevoir l'accent (sachant qu'il n'y en a au plus un par mot) soit unikey utilise un dictionnaire.

      • [^] # Re: đường -> dduwowngf

        Posté par . Évalué à 1.

        Je confirme pour Unikey sous Windows.
        Les quelques pc auquel j'ai eu accès lors de voyages au Vietnam, ils avaient tous unikey d'installé, avec un clavier qwerty (et une myriade de logiciels piratés, dont Windows).

        Après, ce sont des pc de particuliers, j'ignore si les administrations et les entreprises ont des claviers spécifique pour le vietnamien.

        Et bon courage pour ceux et celles qui apprennent le Vietnamien. Personnellement, je n'ai jamais eu le courage d'aller au delà de quelques mots courants.

    • [^] # Re: đường -> dduwowngf

      Posté par . Évalué à 1.

      Les claviers vietnamiens sont peu répandus, pour l'instant je n'ai pas eu l'occasion d'en voir. Les vietnamiens utilisent généralement vietkey ou unikey. Et du côté des logiciels libres, il y a aussi scim qui possède la méthode unikey.

      Personnellement je préfère ce dernier, ibus est assez gourmand en ressources, mon système ralentit notablement quand j'édite des fichiers de l'ordre de 2Ko avec vim dans xterm, donc je ne trouve pas vraiment utilisable. Scim quand à lui est transparent, mais apparemment il convient d'avoir quelque chose de plus gourmand car le développeur du greffon scim-unikey, se consacre maintenant uniquement à ibus-unikey.

      Stardict est assez utilisé avec des dictionnaires en<->vi et fr<->vi. Un dictionnaire disponible sous le coude est aussi une bonne idée pour s'initier au vietnamien.

      Chúc mừng may mắn. Học tiếng Việt hơi vật vã.

  • # Utiliser IBus

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je pensais naïvement que lancer le démon ibus-daemon le ferait marcher, mais il n'en était rien. Il faut absolument passer par l'interface Xfce.

    Je n’utilise pas XFCE, mais je ne suis pas surpris que lancer le démon IBus soit insuffisant. Pour utiliser une méthode de saisie externe, il faut soit définir des variables d’environnement (comme GTK_IM_MODULE et QT_IM_MODULE), soit (pour GTK) enregistrer ce choix dans ton démon de gestion des préférences (qui gère aussi ton thème GTK). Quand tu passes par XFCE, il doit effectuer cette seconde solution à travers le démon « xfce4-settings ».

    Pour la mise en œuvre manuelle (qui marche avec GTK, QT, et autres), voir la très bonne documentation du wiki d’Arch !

    • [^] # Re: Utiliser IBus

      Posté par . Évalué à 1.

      Ha, j'ai oublié de le mentionner. J'avais pourtant bien défini ces variable. Mais ca ne fonctionnait pas mieux.
      Je pense que là ou j'ai m*rdé, c'est en lançant le démon sans passer aucun paramètre, ce qui ne semble pas le cas sur le wiki.
      Merci bien pour le lien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.