Journal Open Compute Summit 2017, alors c'était bien ?

19
24
mar.
2017
Ce journal a été promu en dépêche : Open Compute Summit 2017, alors c’était bien ?.

Keynote

Me voilà de retour sur le vieux continent après quelques temps chez l'oncle Sam. J'ai eu la chance de participer une nouvelle fois cette année au Summit Open Compute 2017, qui se tenait une fois n'est pas coutume au centre de congrès de Santa Clara (les années précédentes on était en centre ville de San José, c'était il faut être honnête plus sympa). Dans tous les cas, ça reste loin, très loin, il faut aimer le hardware libre !

Le format du Summit n'a pas changé par rapport aux années précédentes, un jour et demi intense de discussions. Le format est assez classique, première demi-journée axée sur les Keynotes, puis séparation de l'assemblée sur trois thématiques, des conférences, des engineering workshops et un salon sur lequel les membres de la communauté et les différents fournisseurs présentent les nouveautés.

Le salon était un peu plus grand qu'à l'accoutumée, et nous sommes arrivés tôt (décalage horaire oblige) pour éviter la foule au moment de l'enregistrement (environ 3500 personnes), et découvrir les stands sans être trop acculés.

Entree

Entree2

Le premier stand à l'entrée était celui de Microsoft, un gros contributeur OCP avec le projet Olympus et placé juste à côté on retrouvait le stand de Facebook avec un ensemble de nouveautés que je vais tâcher de vous décrire.

L'avantage du salon c'est qu'il reste à échelle humaine, les personnes présentes sur les stands sont les ingénieurs qui participent aux projets et qui sont là pour présenter leurs designs sans aucun à priori ni être dans l'optique de vous le vendre. On parle d'ingénieur à ingénieur et ce n'est pas trop désagréable. Attention toutefois, si vous vous rendez sur les stands des "constructeurs" (type qct, wywinn, etc …) la vous aurez droit à du marketing du vrai.

La première chose que nous avons notée, c'est une présence forte du stockage nVMe, Microsoft comme Facebook présentaient tous les deux des solutions low cost à base de sticks M2 qui se connectent sur une carte porteuse au format PCIe Gen3 16 lignes permettant de bénéficier des performances de ces solutions low cost sans avoir à rechercher une nouvelle carte mère. Avec des débits soutenus de l'ordre de 8 Go/s en I/O ces solutions donnent un sacré coup de boost aux serveurs d'ancienne génération et rendent la virtualisation bien plus intéressante.

nvme

Microsoft exposait les premiers serveurs issus du projet Olympus avec quelques nouveautés comme le support d'ARM sous Windows pour son usage interne dans le cadre de ses offres Azure, le support de processeurs Cavium (48 coeurs) en bi socket, et bien entendu des processeurs Intel Next Gen. Nous avons d'ailleurs assisté à un jeu surprenant où au début du salon et jusqu'à la fin du premier jour, les barrettes mémoires de tous ces serveurs (Intel Next Gen) étaient masquées sur l'ensemble des stands. Le lendemain matin en arrivant tôt, j'ai réussi à prendre une chtite photo, mais n'ai pas trouvé ce qui justifiait une telle psychose. Alors je la poste et si vous trouvez on peut en débattre !

Olympus
Olympus2

Du cote de l'intelligence artificielle et du calcul GPU, nVidia était le grand gagnant avec deux designs en architecture Pascal de dévoilées. Un premier chez Microsoft et un second chez Facebook. Les deux designs supportent 8 GPU Pascal avec chacun 16 GB de HBM v2. L'introduction de la HBM sur Pascal est un grand pas en avant dans l'augmentation de la bande passante memoire du GPU et la reduction de la latence et surtout de la complexité des designs en découlant. Les GPU sont interconnectés en utilisant les liens nVLink de nVidia s'affranchissant ainsi de la lourdeur du PCIe. Le package de Pascal est assez massif et le nombre de transistors assez conséquent.

Pascal
Pascal2

Tout le monde s'interrogeait toutefois sur la nécessité de faire 2 design, un chez Microsoft, et un chez Facebook alors qu'OCP est un projet collaboratif. Y a comme un bug là.

Une petite photo du chassis Pascal présenté chez Facebook

PascalFB

L'autre innovation qui nous a beaucoup plu est probablement la plus simple présentée lors de ce salon, mais elle résout un problème important du projet Yosemite, à savoir la maintenabilité du système. Yosemite introduit en effet le support de plusieurs noeuds physiques dans un même chassis qui partagent chacun la même interface réseau 100Gbps sur le bus PCIe en poussant l'usage de SR-IOV et MR-IOV au maximum. Si un changement physique devait s'opérer sur un des noeuds jusqu'à présent les 4 noeuds devaient être arrêtés électriquement. Avec l'arrivée de Yosemite 2 ce problème disparait, le châssis étant munis de balets à la Scalextric qui restent en contact avec la source d'énergie pendant que le châssis est en sortie en frontal du rack.

Yosemite2
Yosemite21

Pour la première fois la fondation Open Power était présente. On retrouvait sur son stand l'introduction du serveur Zaius, probablement l'un des designs les plus ouverts du salon avec la publication de l'ensemble des fichiers mécaniques, électriques et des microcodes (BIOS et management à distance).

OpenPower

Nous avons eu le plaisir d'échanger avec Aaron Sullivan de Rackspace un des gros contributeurs au projet Bareleye et Zaius de la fondation Open Power, tout comme avec les ingénieurs de Google impliqués dans le développement d'Open BMC.

OpenPower

Une des forces de Bareleye et Zaius repose sur l'architecture Power dont la bande passante mémoire phénomenale et la gestion du multithreading hardware permet sur un serveur dual socket d'accueillir sans problème jusqu'à 192 threads physiques.

Une nouvelle fois le salon a tenu ses promesses d'innovation. Nous regrettons toutefois comme les années précédentes de ne pas y voir un esprit de communauté plus grand, malgré le fait que cette année celui-ci nous est apparu plus fort que les années précédentes. L'Open Hardware dans l'IT est naissant, la tâche est immense mais les choses progressent, et c'est ce qui compte le plus. A l'année prochaine pour l'édition 2018 !

ps: il y avait bien entendu d'autres nouveautés j'ai essayé de preéenter ici celles qui m'ont le plus marquees
ps2: pour la première fois j'ai croisé d'autres français et ca fait plaisir !

  • # twitter @ruggepod

    Posté par . Évalué à 1.

    J'étais désespéré de ne rien voir de la bête RuguèdePaude dans vos posts sur LinuxFr et même sur le site d'horizon computing après 5min de recherche et un Qyshare tout le temps HS et finalement, ben, j'ai tenté l'approche Michu, celle-là même qui en a rien à caler du HW, avec Google et j'ai découvert des images, un peu plus exhaustives , non tirées d'un téléphone de 2006, qui pointaient vers votre compte Twitter et où on peut ENFIN voir le proto… juste un tout peu mieux ceci dit :)

    @Vejmarie je ne saurais trop vous conseiller de mettre une prio sur le site web. De plus nous avons la preuve que vous savez "tirer" des photos de très bonne qualité au vue du journal que vous avez écrit. Je souhaite la même chose pour le RuguèdePaude.

    Merci et bonne continuation!

    • [^] # Re: twitter @ruggepod

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sinon, il y avait aussi un lien vers des photos dans un précédent journal

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: twitter @ruggepod

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonjour, merci pour le retour. On a eu pas mal de soucis sur le site qui est regulierement la cible de DDoS et est heberge sur une machine qui n'a franchement pas une patate d'enfer chez Scaleway. En theorie ca devrait marcher mieux depuis quelques jours.

      Pour revenir sur le POD, le projet a bien avance, et on a surtout passe les 6 derniers mois a analyser les resultats du prototype qui marche tres bien. Si tu veux voir des photos

      POD

      Le site est heberge sur le POD en photo. Il est derriere une ligne ADSL, et oui on est en France et avoir la fibre sur le plateau de Saclay coute un bras. Le projet rentre maintenant en pre-prod, et on est en plein dans les problemes de modeles economiques de l'Open Hardware, mais cela fera partis d'un de mes prochains journal.

      • [^] # Re: twitter @ruggepod

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        mais cela fera partis d'un de mes prochains journal.

        je crois qu'on aimerait autant une dépêche!

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: twitter @ruggepod

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pour la depeche c'est pas moi qui decide mais l'equipe de redaction ;). Je vais faire un journal, avec un peu de chance il sera promu en depeche.

          • [^] # Re: twitter @ruggepod

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Tu peux aussi écrire directement une dépêche, soit en l'envoyant directement en modération, soit en passant par l'espace de rédaction collaborative.

            • [^] # Re: twitter @ruggepod

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Trop tard ;). En fait je ne me considere pas necessairement comme un grand redacteur, et ne suis pas toujours convaincus de l'interet que peuvent porter mes journaux. Mais promis je vais y reflechir serieusement !

  • # DIMM cachés

    Posté par . Évalué à 2.

    Auriez-vous une photo en plus grand résolution des DIMMs Intel ?
    Peut-être que ces derniers étaient cachés car ce n'étaient pas des DIMMs de DRAM mais d'Optane/3D Xpoint ?

    • [^] # Re: DIMM cachés

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est ce chip qui est present sur les barrettes. J'ai une photo HD, mais il faut que je trouve un moyen de la mettre quelque part ;)

      Lien memoire

      • [^] # Re: DIMM cachés

        Posté par . Évalué à 1.

        Visiblement je me suis enflammé, merci pour la référence en tout cas :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.