RMS par Alan Cox

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
17
jan.
2007
Commercial
Alan Cox, un développeur très connu du noyau Linux a déposé une série de demandes de brevets : RMS "Rights management system" ou système de gestion de droits, en langue de Voltaire.

Il y a DRM, Digital Rights Management ou la gestion numérique des droits (GND). Un mécanisme connu par beaucoup de lecteurs de linuxfr.org (autrement, petite recherche s'impose). Microsoft détient environ 233 brevets relatives à cette technologie.

Et dernièrement, nous avons vu apparaître sur le site de brevets, l'annonce d'un brevet par Alan Cox concernant (traduction un peu libre mais assez fidèle) : « un système permettant de surveiller et de contrôler les logiciels suivant la conformité aux licences et autorisations. Lors de la détection d'une violation de ces limites, l'information d'état concernant le logiciel est sauvegardée et l'opération du logiciel et/ou d'une partie du système informatique est suspendue. Le système maintient la suspension tant que la violation existe. Une fois que la conformité a été rétablie, la suspension est terminée ».

Cette description me fait penser aux mécanismes de Windows Vista et je m'interroge sur les buts poursuivis par Alan :
  • l'explosion de la batterie de son Thinkpad a laissé des traces, dont le résultat est ce brevet ;
  • le futur noyau Linux va pouvoir rivaliser avec Vista du point de vue des restrictions des droits ;
  • ce brevet serait le petit caillou déclenchant l'avalanche qui enterrera le DRM (de Microsoft, Apple et autres majors)


NdM : cette info est à prendre avec des pincettes :
  • Ce dépot de brevet logiciel sera-t-il accepté ? D'autant plus si cette demande est largement commentée sur le net...
  • Red Hat, l'employeur d'Alan Cox, déclare ne pas avoir l'intention d'utiliser les brevets logiciels contre les logiciels libres
  • L'acronyme a-t-il été choisi au hasard ?

Une distribution pour Nintendo DS

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
24
juin
2005
Jeu
Les développeurs de www.dslinux.org ont un GNU/Linux pour votre console !
En utilisant une NeoFlash contenant une distribution "complète" vous êtes en mesure de transformer votre console de jeux en un... le mot me manque pour définir l'outil ainsi obtenu...
Cerise sur le gâteau : grâce à une astuce, vous pouvez utiliser l'écran du bas comme un clavier virtuel.

À quand une console de jeux, PDA, GPS, téléphone GSM/EDGE/UMTS en un avec une autonomie de 10 jours en fonctionnement et qui tient dans la poche revolver ? Comme ça, "pas possible" ? Tout vient à point qui sait attendre. Wait&See ;-)

NdM : La Nintendo DS est une console portable à deux écran, dont un sensitif (touchscreen).