Journal Free HardWare Designs : le site !

33
13
sept.
2015

Vous avez probablement lu la tribune de rms de mars 2015 :
http://www.wired.com/2015/03/need-free-digital-hardware-designs

J'ai été étonné que rms sorte de sa torpeur à ce sujet, puisque la question est pressante depuis très, très longtemps, au point de susciter la création du projet F-CPU en 1998. L'ouverture du matériel remonte à encore plus loin, d'ailleurs, et trouve ses sources à l'émergence des logiciels… Ce qui explique d'ailleurs le vieux mantra "Il ne peut y avoir de Logiciel Libre sans Matériel Libre". Mais bon, à chacun sa quête et rms a chapeauté quelques projets énormes depuis plus de 30 ans, il ne peut pas tout faire ni comprendre non plus.

Or, rms a enfin mis un nom ("Free Hardware Design") sur le concept qui jusque maintenant était aussi appelé "open hardware", avec les approximations et compromis que cela implique (je ne rentrerai pas dans les détails philosophiques). C'est une "étiquette" bienvenue car jusque maintenant, quand on parlait de "Free Hardware", on se faisait répondre "oh chouette vous allez faire des puces gratuitement". [facepalm]

Il se trouve que le nom de domaine fhwd.org avait été acheté en 2007 (par qui ?) mais a expiré (quand ?). Il y avait ce mythe autour de l'an 2000 que tous les noms de domaines de 3 ou 4 lettres avaient déjà été pris… J'ai profité de la fin du parking du domaine FHWD.org pour y installer une page qui regroupe les projets contribuant à créer une ou des plateforme(s) totalement libre(s). Le genre de babasse que rms utiliserait sans nous faire la morale.

Cela faisait un certain temps que les projets F-CPU et YASEP souffraient d'un souci d'intégration : ils prennent leur sens quand ils sont placés dans un contexte particulier, car sinon "à quoi bon faire encore une autre microprocesseur ?". J'ai pensé faire converger leur environnement de développement (voir la news du 18/04/15 ) mais cela ne suffit pas à montrer l'ampleur de la tâche et le nombre de projets parallèles.

Comment expliquer aux visiteurs (de linuxfr entre autres) pourquoi et comment tout cela s'assemble ? Comment faire comprendre la "roadmap" de l'ensemble des projets (F-CPU, YASEP, mais aussi YGWM, HTTaP et plein d'autres trucs que j'ai sur le feu !) pour montrer vers quoi ils convergent, sans se perdre dans les détails ? Je pense que présenter l'ensemble au moyen de quelques pages agréables à lire est un bon début.

Pour l'instant le site est juste une page qui redirige vers les autres projets. Toute aide est bienvenue ! Le travail ne me permet pas de faire mieux, j'ai plusieurs projets à réaliser dans les mois à venir (dont un format de compression d'images totalement original), plusieurs articles à rédiger pour OpenSilicium… Mais tout tourne autour de cet objectif : geeker sans entrave.

Happy hacking,
yg

  • # hcl : liste de matériel conforme

    Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 13/09/15 à 23:34.

    Dans la liste des initiatives, tu peux ajouter :

    et j'imagine qu'une liste des outils SDK libres permettant de travailler avec le matériel peut être sympathique (celui de replicant ?)

    • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ah bah le site h-node m'a surtout appris qu'il y a plein d'imprimantes laser couleur qui impriment une identification de leur numéro de série et la date dans un code de point jaunes microscopiques sur les marges. Le grand flicage n'a pas fini de nous étonner…

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ah ben tiens, après les ordinateurs libres, va falloir en plus faire des imprimantes libres.

          Ironique, si on considère que la FSF a été créé suite à un problème d'imprimante :-D

          Qui s'y colle ?

          • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

            Posté par . Évalué à 10.

            Ah ben tiens, après les ordinateurs libres, va falloir en plus faire des imprimantes libres.

            Les imprimantes jet d'encre c'est déjà le bordel depuis longtemps. Au début des années 2000 on te vendait des imprimantes multifonction avec une demie-douzaine de boutons, un écran noir et blanc à deux lignes, et un firmware riquiqui qui se lançait instantanément et qui marchait très bien. Peu à peu ils ont rajouté plein de fritures inutiles donc indispensables, ce qui fait que maintenant tu te retrouves avec une imprimante avec trois boutons, un écran LCD 2,5" tactile 65000 couleurs qui affiche quatre icônes moches et des menus traduits à la truelle, une connexion wifi/bluetooth/infrarouge, un lecteur de cartes capable de lire 4 cartes en même temps pourvu qu'elles ne soient pas du même format, et un firmware buggé qui met plus de 2 minutes à s'initialiser avant de te dire qu'il est incapable d'imprimer une putain de feuille en noir et blanc parce qu'il ne reste plus que 20% d'encre dans la cartouche jaune. Généralement la veille de la date limite d'envoi d'un document important, c'est toujours plus marrant :o

            Ça fait des années qu'on parle de la nécessité de faire des imprimantes en openhardware, mais personne n'est motivé, parce que :

            • ça ne concerne que les jet d'encre. Les vrais geek utilisent des imprimantes laser, qui marchent plutôt bien en général. Les plus chères reconnaissent le PDF ou le PostScript, t'as pas à te faire chier à installer 15 Mio de drivers, tu envoies le PDF, ça marche. Il paraît que certains fabricants asiatiques proposent même des imprimantes sans la fonction cool à la mode "faites-vous traquer obligatoirement par les services secrets américains pour seulement 10€ de plus" :o

            • c'est du gros hardware qui tâche. Faut fabriquer de l'encre, il faut au moins un gars dans le projet qui s'y connaît en chimie, toussa. Ou alors il faut élever des poulpes, et pour éviter que la PETA te tombe dessus il faut les faire travailler au noir, lol calembour, du coup tu les fais bosser dans une cave, 7 jours sur 7, au risque de les tuer à la tâche, lol re-calembour, *ba* *dum* *tss*.
              Il faut fabriquer toute la partie mécanique, je connais pas bien mais une imprimante aujourd'hui c'est assez complexe, il y a des buses, des aimants, des têtes d'impression, des systèmes de vaporisation de l'encre, des parties mécaniques qui doivent gérer une précision microscopique, et j'imagine que tout ce monde-là doit être bien blindé de brevets de partout.
              Sans oublier qu'il faut fabriquer les cartouches qui vont avec, et assurer la continuité de leur production dans le temps. (et blague à part, le design des cartouches et la composition chimique de l'encre sont liés aux technologies retenues pour la conception de l'imprimante, donc ça crée des contraintes en plus)

            • on a de moins en moins besoin d'imprimer des trucs. On lit essentiellement sur écran, on remplit nos formulaires en ligne, on n'imprime plus nos photos. Les seules fois où on se rend compte à quel point les imprimantes sont un cauchemar, c'est quand une administration préhistorique nous demande de remplir un putain de vieux formulaire papier avec signature pasélectronique et vous n'oubliez pas de mettre votre sexe sur la feuille et ensuite la renvoyer par la poste avec une putain d'enveloppe et un putain de timbre. Mais ça ça n'arrive qu'une fois par an, ou deux, c'est pas à ce moment-là qu'on se dit "tiens, je vais lancer un projet d'openhardware".

            Ironique, si on considère que la FSF a été créé suite à un problème d'imprimante :-D

            Ouais, pis c'est encore plus ironique quand tu vois qu'il y a plein d'imprimantes 3D en openhardware (il y en a même une certifiée RYF), mais aucune imprimante 2D dans le lot :/

            splash!

      • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        oui, ce site h-node est une vraie perle :

        Je suis très étonné mais agréablement surpris que la FSF "semble" avoir changé de fusil d'épaule, à une époque rms indiquait sa préférence pour n'indiquer que ce qui est libre, pour éviter de faire de la pub' pour des "trucs" non libres, ce avec quoi j'avais un peu de mal à être en accord :

        • cacher sous le tapis les soucis ne permet pas à un utilisateur d'exclure un produit identifié comme non libre et privilégier ceux reconnaissant l'efficacité du Libre
        • cela ne permet pas d'identifier le travail restant à convaincre les constructeurs à choisir le modèle du libre, ce que GKH a bien expliqué concernant http://www.linuxdriverproject.org/ même si nos amis BSDistes ont quelques réticences légitimes
        • mon interprétation (à moi que j'ai) était :
          • rms pensait qu'il serait plus facile de lister ce qui est vraiment libre et que cela prendrait moins de temps…
          • sauf que àmha, c'est se tirer une balle dans le pied : un utilisateur verra que c'est apparemment incomplet, que cela ne lui permet pas d'être alerté que le super portable qu'il a acheté est en réalité bardé de composants défaillants qui ne pourront pas être mis à jour ou difficilement dans la durée (obsolescence programmée, suscitant la fièvre acheteuse aux dires de certains)
        • bon, en même temps, j'étais un peu biaisé,
          • du fait du boulot libre que j'assumais pour faire fonctionner le modem usb adsl fast800 pour le plus grand nombre (forums francophones, espagnols et allemands ponctuellement, lettoniens, algériens et argentins ayant aussi la "chance" d'en bénéficier /o\),
          • premier pas conditionnant l'arrivée de nouveaux venus sous GNU/Linux vu que sans ADSL digne de ce nom, je ne vois pas trop comment cela aurait décollé :
          • les mises à jour à coup de CD trouvé par hasard dans Planete Linux, fonctionnant une fois sur deux, ça va un temps et même si le modem RTC USR Robotics (que j'ai encore, même si inutilisable en dégroupé :/) fonctionnait, 800 Mo de mise à jour en 56 k les bons jours, sans vent ni pluie, c'était difficilement imaginable (et coûteux).
          • Bref, j'ai ramé à au moins obtenir que la licence du firmware permette la redistribution et les juristes n'ont fait le boulot que pour le Fast800 E4 et pas les précédentes versions :/ et la rétro-ingénierie n'a intéressé que 2-3 personnes, sans arriver au bout (pourtant les premiers travaux montraient que le firmware était un peu pourri et basé sur des vieilles versions de logiciels libre pour le DSP 8051)

        En corollaire, dommage que notre comparse flepied< ait arrêté h4l :/ même si j'en étais un fervent prosélyte ; smolt de nos amis fedoristes s'est aussi arrêté sans que je comprenne trop pourquoi :/ Côté Mandriva, je sais pourquoi la HCL s'est arrêtée, pas de projet actuellement de la remonter côté Mageia par besoin de gens motivés voulant aider à le mettre en place (et dispo de serveur). D'autres HCL sont maintenues sur des wiki, sans remontée automatique ce n'est pas pérenne àmha (d'autant que même en automatique, ça ne perdure pas :/).

        Dans le monde du logiciel, j'aime bien :

        • http://alternativeto.net/ après la disparition de Freshmeat^WFreecode : même si le choix « Free or Open source » correspond en réalité à « gratis ou Libre » (au sens SQL du terme), il y a heureusement « only open source » même s'il manque « au sens de l'OSI » / Freemium et autres découpages qui m'intéresseraient et que le code du site n'est pas en AGPL non plus, il reste joli et ouvert au crowdsourcing (ouvrez un compte pour promouvoir vos logiciels libres préférés sur notre plateforme de prédilection). Trier sur les licences (ou au mini un regroupement) est le critère de mon adhésion au système.
        • bien sûr f-droid pour nos mobiles : http://f-droid.org même s'il y aurait besoin de plus de gens motivés pour proposer leurs propres dépôts, cela va viendre… au moins sur mon mobile, je n'ai pas de compte google configuré (il me le rappelle à chaque reboot) et je n'ai pas le play store, uniquement f-droid me donnant accès à plus de 1000 logiciels (plus que ce que je pourrais installer sur ma SDcard…)
        • et ohloh.net renommé en un abscons https://www.openhub.net/ plein de stats que j'aime bien :-)

        et j'en oublie ! (je pense à floss4you ou un truc du genre présenté au fosdem, il y en a sans doute beaucoup d'autres).

        • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          DSP 8051

          ?

          • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            DSP 8051 ?

            oui, c'est ce qu'il y dans un fast800, nous avions regardé à faire la rétro-ingénierie du DSPcode injecté dans le modem pour qu'il gère la connexion ADSL : http://wiki.eagle-usb.tuxfamily.org/wakka.php?wiki=ReverseFirmware sans aller très très loin finalement :/

            ya lekernel< qui avait envie de se constituer un cluster de fast800 pour calculer des FFT (transformée de Fourier rapide) à toute berzingue :-) ce pourquoi j'avais commencé à rassembler de la doc' (aussi histoire de vérifier qu'il n'y aurait pas backdoor, voire corriger quelques bugs de la synchro ADSL liés au DSPcode…).

            • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Ah donc c'est un 8051 + DSP, pas un DSP de type "8051" ni un µC 8051 affublé d'un MAC :-D

              • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                oula, tu dépasses mes maigres connaissances :/
                Mais oui, ya un proc' aidé d'un DSP pour faire tourner le bouzin^Wfast800 pour traiter le flux ADSL, un DSP ne fait rien de lui-même.

                Le pilote avait été fourni en libre par Analog Devices initialement (tout plein de bugs) qui a une licence sur le matériel 8051. C'est Sagem qui a permis d'entamer un dialogue pour prendre en compte notre pilote eagle-usb qui lui fonctionnait avec le kernel 2.6 (celui de ADI ne fonctionnait que pour le kernel 2.4…). Ya eu plusieurs versions du modem, le E2, E3 et le E4 et ADI a même fini par nous donner de la doc' (sous une licence empêchant la rediffusion mais que nous avons mis en ligne, n'ayant pas signé de NDA et ayant eu confirmation que nous pouvions faire ce que nous voulions avec cette doc', officiellement sur la ML et en public, après leur avoir fait remarquer que ce qui était indiqué en bas de page empêchait la publication sur Internet). Il aura fallu l'initiative d'un BSDiste pour simplifier le pilote afin de l'intégrer enfin directement au noyau Linux après adaptations, belle collaboration, d'où la double licence BSD+GPL de ueagleusb.

            • [^] # Re: hcl : liste de matériel conforme

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Merci encore pour le lien, je viens de découvrir et installer SRecord :-)
              Je vais voir s'il peut ajouter un filtre pour importer/exporter du JSON et mon format .HYX.

  • # Actualité

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Le site est tellement d'actualité quand on regarde la Revue de presse de l'April pour la semaine 37 de l'année 2015 (voir les dépêches) et plus spécifiquement : Numerama: Les firmwares Wi-Fi open-source bientôt illicites?

    Bien sur ici on ne parle pas vraiment de hardware libre, mais on s'en rapproche dangereusement.

    • [^] # Re: Actualité

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bien sur ici on ne parle pas vraiment de hardware libre

      Oh si, il s'agit tout à fait de la réelle problématique du Hardware Libre : une limitation arbitraire et à sens unique de la liberté d'utiliser le matériel qu'on achète.

      Le Logiciel Libre et le Hardware Libre sont les deux faces d'une même médaille, l'un ne va pas sans l'autre. Oui je me répète ;-)

      Beaucoup me disent que je réinvente la roue, ce qui existe déjà "suffit" mais c'est aussi eux qui m'appellent quand "ça marche plus"…

    • [^] # Re: Actualité

      Posté par . Évalué à 4.

      Ça fait longtemps que la FCC fait pression sur les constructeurs de PC pour que les cartes Wifi vendues soient celles qui nécessitent un firmware non-libre. Si Lenovo et d'autres constructeurs mettent un BIOS dans leur PC qui interdit le remplacement de la carte Wifi par une carte qui n'est pas dans leur liste blanche, c'est pour ça.

      Du coup je ne sais pas trop ce que cette loi va changer par rapport à la situation actuelle. J'ai du mal à imaginer les USA convaincre les constructeurs de cartes Wifi chinois d'arrêter certains de leurs modèles.

      splash!

      • [^] # Re: Actualité

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        S'ils veulent réellement interdire ces cartes, il ne vont pas convaincre les chinois de stopper la production.
        Ils vont en interdire la vente aux USA, ainsi que la vente d'ordinateurs qui ne fonctionnent pas avec liste blanche (ou un truc du genre).

        Ou alors ça va faire pshittt car personne ne soutiendra le projet au niveau de l'état.

  • # Computer Construction Kit

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 16/09/15 à 13:33.

    Cory Doctorow s'était penché sur la question du "bouclage" des plateformes en 2012 lors de cette présentation au CCC : https://boingboing.net/2012/01/10/lockdown.html

    Ce que je désire lancer avec FHWD.org c'est quelque chose entre gnu.org (concerné par la liberté dans tous ses états) et opencores (qui, même si il héberge gratuitement des designs numériques "open source", ne correspond pas à ma définition de "Libre" puisque déjà il faut s'inscrire pour télécharger quoique ce soit, je pense que c'est même à la limite du site commercial et ça n'a plus rien à voir avec les origines du site).

    Donc BAud je ne me sens pas vraiment concerné par h-node.org ou coreboot car ce sont des initiatives logicielles pour pouvoir tourner sur du matériel qui est essentiellement non libre. C'est important pour l'instant car il n'y a plus vraiment d'alternative aux PC (Je viens de confier mes SUN à un collectionneur et mes Alpha ne sont plus en état de marche…). Il faut donc vraiment créer cette alternative et elle ne peut pas se fonder sur du x86 ou du ARM. Pour y arriver, j'essaie de constituer une plateforme permettant à chacun de concocter son propre ordinateur libre, ou d'améliorer celui de son voisin, une sorte de "online Libre computer construction kit"…

    http://opencollector.org/ a fermé il y a plus d'un an maintenant, il collectionnait des liens vers des projets d'Open Hardware, cependant c'était juste une collection et pas dans l'idée que les projets puissent fonctionner ensemble. Opencores essaie d'uniformiser un peu mais c'est plus pour faciliter la vie de quelques concepteurs de matériel embarqué ou industriels. Bref, je sens qu'il y a un gros manque.

    • [^] # Re: Computer Construction Kit

      Posté par . Évalué à 1.

      Le premier lien est cassé, il manque le symbole ":" après https

    • [^] # Re: Computer Construction Kit

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est même à la limite du site commercial et ça n'a plus rien à voir avec les origines du site

      Le vrai libre n'est pas du tout anti commercial.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Computer Construction Kit

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le vrai libre n'est pas du tout anti commercial.

        En effet, encore eût-il fallu qu'il fût vraiment libre.

        Jamais sur le site de gnu.org on ne verra de download conditionné à l'ouverture d'un compte ("je vous ajoute du spam avec tout ça ?") ou de bannières publicitaires.

        • [^] # Re: Computer Construction Kit

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          hmm je vais faire mon Zenitram< : le libre n'est lié qu'à la licence octroyée au récipiendaire, c'est le modèle de base d'où découlent plusieurs mouvements

          • le libre pérenne qui met directement tout à disposition : gestionnaire de version (git ou autre), ML ouvertes, binaires et sources en ligne, gestionnaire de communauté qui fait le lien, bugtracker (pour anos et demandes d'évolutions), doc'
          • le libre qui travaille en interne (ex : Java avant 2013) : gestionnaire de version pas forcément directement dispo, binaires et sources en ligne
          • le libre qui conditionne à la participation (ex : gnu.org vu que tu leurs fournis ton droit d'auteur pour qu'ils défendent ton code, ceux qui demandent à s'inscrire avant de télécharger…)
          • le freemium (ex : XMind, modelio…) qui bénéficie de ton octroi de droit pour avoir une licence propriétaire et une licence libre pour une version (plus ou moins amputée) généralement nommée « communautaire »

          il faudra que je retrouve les gradations qui avaient été proposées à une époque (vers 2005 ou un peu avant) pour identifier la notion de compatibilité avec le Libre :-) J'ai sans doute un lien qui pointe dessus dans ce que j'ai écrit sur http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibre/Fr (et toute la section…).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.