Journal Support Mercurial sur google code

Posté par .
Tags : aucun
7
25
avr.
2009
Google vient de choisir de supporter Mercurial comme gestionnaire de sources en supplément de Subversion. Pour cela une adaptation a été effectuée pour utiliser bigtable comme stockage.
Le choix de Mercurial a été fait par rapport à GIT par rapport au fait que Mercurial aurait un meilleur support du protocole http et qu'il serait plus facile de prise en main.
Les autres gestionnaires (bzr etc.) ne sont même pas mentionnés !

  • # Bon bon bon...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'arrive plus à comprendre les différences avec tout ces gestionnaires de versions... SVN, GIT, mercurial, Bazar... Quelqu'un aurait un bon article mettant en avant tout leurs qualités et défaut ?

    Moi j'utilise Subversion simplement parce que c'est le plus utilisé actuellement. Je fait un mauvais choix ?
    • [^] # Re: Bon bon bon...

      Posté par . Évalué à 3.

      T'es fou voyons, comment oses-tu utiliser subversion alors qu'il y a tous les jours des débats pour dire qu'il faut utiliser git bazaar mercurial (25 avril oblige, c'est mercurial aujourd'hui)...
      Et personne n'est capable d'expliquer simplement et clairement pourquoi on doit utiliser un de ces outils plutôt que svn.
      • [^] # Re: Bon bon bon...

        Posté par . Évalué à 2.

        Simplement: Gérer des branches avec SVN c'est comme utiliser un marteau pour jouer du piano.

        Y'a une bonne centaine d'autres raisons, mais rien que git-svn ca improve ta life. Après chacun choisi l'outil qui lui convient.
        • [^] # Re: Bon bon bon...

          Posté par . Évalué à 4.

          Ha, faudra que j'essaye le piano au marteau alors...
        • [^] # Re: Bon bon bon...

          Posté par . Évalué à 10.

          Un piano ne marche pas sans marteau...

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 4.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Bon bon bon...

        Posté par . Évalué à 2.

        Git est tres bien pour les gros projets...
        Je ne vois pas UNE seule raison de rester sous svn par rapport a Git.
        Tu as une meilleur gestion des branches/tag (c'est pas un svn copy a la con)
        tu peux supprimer des commits (git rebase), tu as un vrai merge, tu peux commiter par diff ...
        Enfin tout un tas de chose :)
        • [^] # Re: Bon bon bon...

          Posté par . Évalué à 5.

          Je ne vois pas UNE seule raison de rester sous svn par rapport a Git.
          1) L'existant
          2) La simplicité
          3) La compatibilité avec Windows
          • [^] # Re: Bon bon bon...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            dans ce cas, moi je te dirais : je ne vois pas une seule raison de rester sous svn par rapport à Mercurial, puisque Mercurial est quasi aussi simple à utiliser que svn (les commandes se ressemblent pas mal avec svn), et fonctionne très bien sous windows.
            • [^] # Re: Bon bon bon...

              Posté par . Évalué à -2.

              d'ailleurs le fait que mercurial a des commandes aussi abscons que celle de svn fait que je n'ai pas aimé la prise en main. C'est bien pour les habitué de cvs/svn mais c'est immonde pour les autres.
    • [^] # Re: Bon bon bon...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Spa compliqué avec SVN tu synchronise des dépôts; avec les autres tu synchronise des personnes.
  • # Les autres raisons

    Posté par . Évalué à 6.

    - Mercurial est écrit en python, Google utilise beaucoup python
    - pas de libgit
    - Support windows pour Mercurial
    - git rend trop facile la réecriture de l'historique du dépôt
  • # Une seule raison du choix de Mercurial

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    la très bonne qualité du support d'HTTP pour son intégration dans l'infrastructure de Google. Git en hosting de masse ne fonctionne pas sur HTTP pour des raisons de performance et donc il faut faire tourner un démon SSH + le démon Git. On perd tout ce qui se fait en termes de proxy etc... avec HTTP, on est obligé de faire le load balancing au niveau de l'IP, conclusion, à l'échelle de Google c'est faisable, mais ils ne peuvent pas s'appuyer sur l'infrastructure qu'ils ont aussi facilement.

    Là je parle par expérience avec maintenant presque 300 forges InDefero hébergées par mes soins.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.