Forum Astuces.divers gestion des périphériques audio par KDE

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
2
1
oct.
2013

Bonjour,

Dans l'école où je travaille j'ai déporté tous les /home sur un répertoire d'une seule machine partagé en nfs. La finalité étant que les enfants et éducateurs, quelque soit le poste sur lequel ils se loguent, retrouve leur environnement et leurs données.

Tout marche bien sauf que les machines sont évidemment différentes et que du coup KDE se plaint de ne pas trouver les mêmes périphériques audio. Par exemple :

KDE a détecté qu'un ou plusieurs périphériques internes ont été enlevés. 
Voulez-vous que KDE oublie ces périphériques de façon permanente ?

Voici la liste des périphériques que KDE pense devoir être enlevés : 
Capture : HDA Intel (ALC662 rev1 Analog)
Capture : HDA Intel, ALC662 rev1 Analog (Default Audio Device)
Sortie : HDA Intel (ALC662 rev1 Analog)
Sortie : HDA Intel, ALC662 rev1 Analog (Default Audio Device)

Cela se produit pour chaque utilisateur pour chaque machine.

Quelqu'un aurait-il une idée pour éviter ça ?

Merci d'avance

  • # avoir le meme materiel, ou regler sur "carte par defaut"

    Posté par . Évalué à 3.

    Quelqu'un aurait-il une idée pour éviter ça ?

    tu l'as dit toi meme

    les machines sont évidemment différentes et que du coup KDE se plaint de ne pas trouver les mêmes périphériques audio.

    faudrait avoir les memes machines, au mieux les memes cartes audio.

    sinon faut peut-etre simplement dire à KDE d'utiliser le peripherique par defaut plutot que la carte specifiquement.

  • # Désactiver les notifications

    Posté par . Évalué à 2.

    Je pense que cela ne concerne que les cartes son et que cela ne nuit en rien au bon fonctionnement du système de sons. Le plus simple est donc de désactiver les notifications du « Système multimédia » (phonon). On peut ensuite copier le fichier ~/.kde/share/config/phonon.notifyrc dans tous les dossiers preronnels.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.