Forum général.général Facebook ( Non, ne partez pas tous de suite !!!)

Posté par .
Tags : aucun
3
2
mai
2010
Bonjour,
Je trouve le service de Facebook intéressants, mais je ne souhaite pas perdre le contrôle de mes données.Je voudrait donc proposé une idée...

Mon idée serait de créer un logiciel (puisque un site internet ne sera jamais sure) qui permettrai de créer un facebook-like avec un protocole P2P, ceci aurait déjà l'avantage de décentralisé les données .Ensuite je pense qu'un système de clé publique/clé privée pourrait garantir la confidentialité des communications entre utilisateurs. De plus les pages utilisateurs pourrait être disponible même quand celui ci n'est pas connecté par exemple en les stockant sur les poste des amis (en version chiffrer bien sur pour la parti non public du profil).

Maintenant place au question:

1. Est-ce techniquement possible?
2. Est-ce qu'un projet similaire existe déjà ?
3. Existe t-il d'autre solution qui offrirai plus d'avantage?
4.Y'a t-il des volontaires pour lancer un tel projet?
  • # Facebook façon Freenet

    Posté par . Évalué à 4.

    Est-ce techniquement possible?

    Surement. Décentralisé, données chiffrées, ... ça ressemble à un Facebook façon Freenet, non ?
  • # Peervasives

    Posté par . Évalué à 4.

    Fabrice Le Fessant, chercheur de l'INRIA en systèmes distribués et pairs-à-pairs (peut-être) connu ici pour avoir été derrière le projet MLDonkey, mentionne sur sa page web un projet qui ressemble fortement au tiens : http://fabrice.lefessant.net/projects/peervasives/index.html

    Je ne sais pas où cela en est précisément, et même si cela a dépassé le stade de l'idée ; peut-être pourrais-tu lui écrire ?
  • # GNU social

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Ce que tu décris m'a fait penser au groupe GNU social : http://groups.fsf.org/wiki/Group:GNU_Social

    Par contre, j'ai pas plus creusé que ça...
  • # intéressant

    Posté par . Évalué à 2.

    Je crois qu'Ipsec est un protocole qui permet techniquement de faire ce que tu demandes.
    Un intervenant m' a fait la confidence que ce que tu décris étais déja en oeuvre pour des réseaux ultra-privés et notamment au niveau de la pédopornographie ...

    i gonna investigate a bit more

    ps: moi j'aurai fait un journal

    envoyé depuis mon clavier bépo

  • # Beernet

    Posté par . Évalué à 4.

    Une initiative belge de faire du peer-to-peer sécurisé.
    Je pense que cela pourrait répondre en partie à tes besoins (mais je n'ai pas creusé davantage)

    Boriss Mejiass, université de Louvain, belgique
    http://beernet.info.ucl.ac.be/

    Beernet stands for pbeer-to-pbeer network, where words peer and beer are mixed to emphasise the fact that this is peer-to-peer built on top of a relaxed-ring topology (beers are a known mean to achieve relaxation). The relaxed-ring provides a distributed hash table (DHT) with no central point of control and without relying on transitive connectivity between peers. Beernet's DHT provides replication with transactional storage where every transaction has different manager make it highly robust and more tolerant to failures compared to centralized approaches. The relaxed-ring topology is designed to deal with non-transitive connectivity, avoiding problems of inconsistency and unavailability due to this issue. Beernet is the replacement of P2PS, which you can still find on this site at the moment.

    il était présent au FOSDEM
    lien vers la vidéo: http://video.fosdem.org/2010/lightningtalks/saturday/08-sat-(...)
    lien youtube:http://www.youtube.com/watch?v=1s3zvsqoNDY

    Je suis moi même assez en veille technologique de ces outils qui constituent sûrement les "checkpoint" que nous aurons à franchir dans le futur.

    envoyé depuis mon clavier bépo

  • # web

    Posté par . Évalué à 5.

    Je trouve que ce genre de principe devrait reposer plutôt sur un affichage web dans un navigateur, plutôt que d'utiliser un logiciel spécifique.

    Un des grands principes d'internet c'est de publier et échanger librement les informations, aussi je verrais plutôt ça comme des flux rss ou autre qui pourraient s'échanger entre les divers utilisateurs. Bref, cela serait pouvoir connecter des sites ou des blogs de façon plus ténue que ce qui existe actuellement, et sans passer par un serveur centralisé comme facebook.

    Il faudrait donc pouvoir fournir aux utilisateurs un serveur clé en main qui pourrait faire cela de façon conviviale, cela pourrait être sur un serveur/ ordinateur dédié ou en plus de son ordinateur de bureau courant. De plus des fournisseurs type facebook, google, twitter et compagnie pourraient fournir un espace pour ceux qui ne veulent pas s'embêter à garder leurs données chez eux, mais tout le monde parlerait le même protocole.

    (de plus cela n'exclurait pas de pouvoir réserver des zones privées pour échanger des données privées entre utilisateurs)

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: web

      Posté par . Évalué à 3.

      Excuse, moi je n'ai pas pris en compte ton commentaire dans ma petite synthèse car il n'était pas encore affiché.
      Donc toi tu proposerai plutôt quelque chose comme movim [http://www.movim.eu/].
      Sinon Freenet permet d'afficher des pages dans le navigateur, il suffirait d'avoir une page avec le style de Facebook pour pas trop perturbé l'utilisateur fainéant, en ajoutant une meilleur gestion des amis avec des groupes bien séparés.
      • [^] # Re: web

        Posté par . Évalué à 3.

        je ne connaissais pas Movim, mais cela m'intéresse beaucoup, merci pour ce lien.

        J'avais écrit un journal sur la question, il y a quelques mois de cela.
        http://linuxfr.org/~farvardin/28636.html (depuis, j'ai ouvert un compte twitter mais je ne comprends toujours pas l'intérêt...)

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Ma synthèse

    Posté par . Évalué à 5.

    D'abord,merci à tous pour vos réponses.

    En suivant les liens que vous m'avez proposé et en tenant compte de vos commentaires, j'en suis arrivé à ces conclusions.

    1.Est-ce techniquement possible?
    Le commentaire d' Eric Facebook façon Freenet décrit assez bien ce à quoi je pensais.
    Les outils qui permettrait de créer cette applications existe bien avec freenet qui permet déja la création de site sur un réseau décentralisé et projet beernet propose aussi un réseau décentralisé avec un système de commit qui serait intéressant dans notre cas pour l'édition de commentaire,le wiki de GNU social en répertorie encore d'autre,

    2. Est-ce qu'un projet similaire existe déjà ?
    3. Existe t-il d'autre solution qui offrirai plus d'avantage?
    4. Y'a t-il des volontaires pour lancer un tel projet?
    Il semblerai que le projet GNU social ;qui n'est pas encore très avancé envisage la solution peer-to-peer mais rien est fixé pour le moment puisque qu'ils envisage aussi la solution de multiple serveur,
    Finalement la page du wiki de GNU social «Group:GNU Social/Ideas» [http://groups.fsf.org/wiki/Group:GNU_Social/Ideas] fait assez bien le tour des technologies permettant la création d'un tel réseau. Après reste à voir quelle voie va prendre ce projet.
  • # Volontaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je suis assez intéressé par ce genre de projet. Je ne veux pas être dépendant de Fessedebook & co et j'aimerai bien avoir une application qui intègre messagerie asynchrone, instantanée, blog et partage de fichiers avec un traitement spécial pour les photos/vidéos/musiques.

    Est-ce que certains ici ont déjà commencé des projets de ce genre ou est-ce que tout est à inventer?

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Volontaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Réponses juste au dessus ;)
      Il y en a déjà quelques uns de lancés, ils n'attendent que d'autres bonnes volontés pour avancer encore plus :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.