Forum Linux.général RAID 5 sans spare => changement préventif de disque

Posté par . Licence CC by-sa
2
29
déc.
2013

Bonjour à tous,

J'utilise un tableau RAID 5, avec trois disques durs de 1 To.
A noter que ce tableau n'a aucun disque de spare.
Je n'ai pour l'instant aucun problème avec ce tableau.
Cependant, en prévention, je voudrais changer l'un des trois disques.
Mais je voudrais éviter de prendre le risque que l'un des deux
autres disques ne lâche pendant que le tableau se reconstruit (environ 2h30).

Est-il possible, en utilisant par exemple un LiveCD, de faire :

dd if=/dev/disque_à_remplacer of=/dev/nouveau_disque bs=2M count=1100T  ?

Après, je sors du LiveCD et en rebootant sur mon système, Linux n'y verra que du feu ?

Tout sera copié à l'identique ? Y compris la table des partitions, les "méta-info" utilisés par LVM,
les "méta-info" relatives au chiffrement du disque, etc. ?
Donc normalement, no souci, right ?

Merci les Linuxiens (et Linuxettes).

  • # Sauvegarde ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Que dire de plus trivial que de faire une bonne sauvegarde avant d'intervenir sur ton raid ? D'ailleurs tu devrais déjà en avoir une…

    • [^] # Re: Sauvegarde ?

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 29/12/13 à 16:18.

      Hi,

      Très juste. En fait le tableau RAID 5 me sert à deux choses :

      • backuper mon système d'exploitation (via script rsync),
      • backuper un répertoire /home/bastien/DOCUMENTS (via script rsync),
      • il contient aussi d'autres choses non critiques (films, ISO de distributions, machines virtuelles).

      Cela ne protège évidemment en rien contre le vol, le feu, etc.
      Pour ça, j'ai deux disques externes de sauvegarde.
      Pour info :

      [bastien@zoulou RAID_5]$ pwd
      /media/RAID_5
      [bastien@zoulou RAID_5]$ ls
      BACKUP_DOCUMENTS  distributions  MOVIES       VIRTUALBOX VMs
      BACKUP_OS         lost+found     tmp musique
      [bastien@zoulou RAID_5]$ 
      

      Je n'ai aucun disque me permettant de backuper 2 To de datas.

      Pour en revenir avec la question initiale, j'ai cherché sur google avec les keywords "linux RAID 5 preventive HDD renewal".
      Mais ça n'a rien donné.

      +

      • [^] # Re: Sauvegarde ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je précise que sur mes deux disques externes je ne peux backuper que les datas critiques.
        Pas les 2 To tout entiers…

        • [^] # Re: Sauvegarde ?

          Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 29/12/13 à 19:24.

          Juste pour faire mon chiant (désolé, ça ne t'aidera pas dans ta quête), mais le mot data ne prends pas un "s", car c'est déjà un pluriel (celui de datum).
          Je ne suis pas un obsédé du langage, mais mettre un "s" à data, c'est vraiment pas super classe dans le milieu de l'info.
          Donc t'aura au moins appris un truc. (pour info, c'est comme media [:en], qui est le pluriel de medium)

          • [^] # Re: Sauvegarde ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Hi,

            Non non tu n'est pas chiant, je suis toujours content d'apprendre.
            Surtout en anglais !

          • [^] # Re: Sauvegarde ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            data ne prends pas un "s", car c'est déjà un pluriel (celui de datum).

            Pour être exact ce n'est pas un pluriel mais un ensemble dont l'élément de base est l'inusité datum.
            « data » = « l'ensemble des données » (même s'il n'y a qu'un donnée)
            tout comme en français
            « population » = « les gens » (la comparaison s'arrête là puisqu'on peut avoir plusieurs populations)

            On ne mets pas de « s » à la fin, mais il est désormais accepté de l'accorder avec un verbe au singulier ou au pluriel :
            - the data is updated
            - the data are updated (ça fait moche dans cet exemple)

    • [^] # Re: Sauvegarde ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Que dire de plus trivial que de faire une bonne sauvegarde avant d'intervenir sur ton raid ?

      Peut-être bien mais en admettant que son volume logique soit presque plein, ça lui fait deux disques sur trois entièrement consacrés aux données. Ça veut dire qu'il lui faudrait deux disques pour faire la sauvegarde plus un troisième à rajouter en spare. Donc trois disques supplémentaires en tout. À ce compte là, et en considérant que son RAID commence à avoir de l'âge puisqu'il commence à se soucier de la santé de ses disques, autant réinverstir dans des disques de grandes capacité actuels pour le prix auquel il a acheté les anciens et reconstruire un nouveau RAID flambant neuf trois ou quatre fois plus gros.

      D'ailleurs tu devrais déjà en avoir une…

      Oui, mais l'intérêt du RAID 5 chez un particulier, c'est quand même de limiter le besoin de sauvegarde à tout bout de champ. La continuité de service, c'est bien en entreprise mais à titre personnel, c'est quand même beaucoup moins important.

      Évidemment, ça ne protège pas du feu, ni du vol, ni surtout de la corruption de données. Il en reste que même en faisant du tri, j'ai encore 100 Go de données dans mon /home. Sur quoi je puis sauvegarder cela autrement que sur un autre disque dur, en combien de temps, et surtout à quelle fréquence ? Si c'est tous les six mois, je perds mes données récentes, qui peuvent être les plus importantes.

      • [^] # Re: Sauvegarde ?

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 29/12/13 à 19:31.

        l'intérêt du RAID 5 chez un particulier, c'est quand même de limiter le besoin de sauvegarde à tout bout de champ.

        Et le problème du RAID5 chez le particulier (comme le note le journal initial) c'est que les temps de réplication ont tellement augmenté (avec la capacité des disques) qu'on ne peut exclure une autre faille technique au même moment qui aurait des effets catastrophiques. Du coup une sauvegarde traditionnelle sur des disques externes (de préférence redondants) est encore la meilleure solution.

        Voir à ce sujet l'article de 2007 : Why Raid 5 stops working in 2009, que le même auteur a revisité (pour le confirmer) en 2013 : Has RAID5 stopped working?

        j'ai encore 100 Go de données dans mon /home. Sur quoi je puis sauvegarder cela autrement que sur un autre disque dur, en combien de temps, et surtout à quelle fréquence ?

        Un logiciel de sauvegarde ou un petit script rsync ne sauvegardent que les fichiers qui ont changé, donc le temps de sauvegarde reste limité même si la capacité totale est élevée. Personnellement je fais une sauvegarde rsync de mon disque 1 To chaque semaine (sachant que ma gentoo recompile chaque semaine les trucs les plus variés), et cela prend en général trois minutes sur le disque de sauvegarde le plus lent (3.5'', usb2), la moitié sur le disque plus rapide (2.5'', usb3).

        • [^] # Re: Sauvegarde ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Hi,

          Yep j'avais déjà lu l'article originel.
          Par contre je n'ai pas lu la mise à jour de l'article.
          Je vais lire ça avec grand intérêt.
          Je me tâtais pour passer en RAID 6…
          J'avais dernièrement écarté cette piste, mais pas totalement.
          Quitte à upgrader mes disques, je vais mettre à jour la motherboard
          pour pouvoir mettre des disques plus grands (3 To) et passer en RAID 6 (peut être).

          J'utilise déjà rsync. Ce truc est littéralement magique.

          Merci à tous pour vos remarques.

          Mais sinon, pour le "dd" présenté dans le post de départ, c'est faisable ?
          Je voudrais tenter (dans des conditions safe, genre après avoir migré tout sur un autre tableau RAID 6…).
          Mais j'aimerais vraiment savoir si cette manipe fonctionne.

          +

          • [^] # Re: Sauvegarde ?

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 29/12/13 à 20:55.

            Mais j'aimerais vraiment savoir si cette manipe fonctionne.

            Il est tentant de dire que oui… mais je n'ai jamais essayé. Cela dit la page http://fredo.servehttp.com/html/Astu-19_3.htm a un paragraphe « Dupliquer vos disques RAID » qui semble impliquer que ça devrait marcher. Toute une moitié de la page présente différents scénarios catastrophe avec le RAID et aide à les résoudre, cela devrait être une bonne lecture dans ton cas.

            • [^] # Re: Sauvegarde ?

              Posté par . Évalué à 1.

              En regardant Dexter S08E06 :) j'ai pensé à un truc : LVM a des fichiers de config dans /etc/lvm avec des UUID.
              Donc, lors du premier reboot après avoir changé un disque, il est peut être nécessaire de faire un pvscan manuellement.
              A moins qu'il en lance un, du fait qu'il ne trouve pas celui indiqué dans son fichier de config'.

              Comme indiqué plus haut, je ne remplacerai finalement pas de disque. Mais je voulais apporter cette précision,
              au cas où un jour quelqu'un voulant faire cette manip' tombe sur cette page.

              Je considère la "question" réglée en ce qui me concerne.

              Merci à tous.

          • [^] # Re: Sauvegarde ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Quitte à upgrader mes disques, je vais mettre à jour la motherboard
            pour pouvoir mettre des disques plus grands (3 To) et passer en RAID 6 (peut être).

            sauf si tu fais du RAID hardware (via le controleur de la carte mere)
            tu n'as pas besoin de mettre à jour celle-ci plus loin que le bios.

            en effet linux detecte tres bien les disques durs >2To meme s'ils sont desactivés ou faux dans le bios (qui ne sert plus qu'au moment du boot.
            et comme ton raid est là pour les data.

      • [^] # Re: Sauvegarde ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui, mais l'intérêt du RAID 5 chez un particulier, c'est quand même de limiter le besoin de sauvegarde à tout bout de champ.

        JAMAIS, NON JAMAIS !!!!!

        Le RAID quel qu'il soit n'est là QUE pour la disponibilité. Ceux qui s'en servent pour autre chose sont simplement fous ou inconscients.

        Un RAID quelq qu'il soit ne te préservera jamais d'un rm au mauvais endroit, ou de l'écrasement d'un fichier par un autre par erreur.

        Évidemment, ça ne protège pas du feu, ni du vol, ni surtout de la corruption de données. Il en reste que même en faisant du tri, j'ai encore 100 Go de données dans mon /home. Sur quoi je puis sauvegarder cela autrement que sur un autre disque dur, en combien de temps, et surtout à quelle fréquence ? Si c'est tous les six mois, je perds mes données récentes, qui peuvent être les plus importantes.

        D'ou l'intérêt de faire de l'incrémental. Sinon, l'intéret est de savoir pourquoi on garde ces données, et à quelle fréquence elles bougent.

        • [^] # Re: Sauvegarde ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Un RAID quelq qu'il soit ne te préservera jamais d'un rm au mauvais endroit, ou de l'écrasement d'un fichier par un autre par erreur.

          Personne n'a dit le contraire. Relis bien.
          Par contre, ça te protège contre une panne de disque dur, qui est un risque beaucoup plus élevé qu'un rm -rf, notamment à cause du fait qu'elle est indépendante des précautions que pourrait prendre l'utilisateur. Et là on ne parle pas de disponibilité, mais bien d'éviter la perte du contenu du disque.

          D'ou l'intérêt de faire de l'incrémental.

          De l'incrémental vers QUEL support ? Tout le problème est là.
          Ensuite, tu fais ton incrémental avec quel infrastructure ? Tu utilises un disque dur USB rangé à côté de ton PC ? Et surtout, tu les fais à quelle fréquence ?

          Sinon, l'intéret est de savoir pourquoi on garde ces données, et à quelle fréquence elles bougent.

          Ça, c'est prendre le problème à l'envers. Ça peut avoir du sens dans certains cas, mais ce n'est pas ce qui nous occupe ici. Par exemple, entre autres choses, j'ai 37 gigas de photographies de la naissance de mes nièces. Il est évident qu'elles sont immuables et que je ne veux pas les perdre non plus. Il n'empêche que je ne vais pas graver une dizaine de DVD pour celles-là en plus du reste. À partir du moment où j'ai une grosse quantité de données à conserver, il n'y a guère que les disques durs pour le faire efficacement.

          L'intérêt de faire une « copie de sauvegarde » est quand même en premier lieu de protéger contre une défaillance du médium concerné et pour cela, il n'y a rien de mieux que le RAID à mon avis. Pour le « rm -rf », si tes données sont des archives, tu fais un « chattr +i » dessus. Pour le feu et l'inondation, ça n'a de sens que si tu mets tes sauvegardes à l'abri. Et il est de fait qu'en général, ces sauvegardes se retrouvent bien rangés sur l'étagère à côté du PC, ce qui revient donc exactement au même. Reste le vol, bien sûr, et effectivement, il n'y a que peu de chances qu'un cambrioleur te pique tes archives en plus de ton PC, mais c'est surtout les appareils mobiles qui sont en vogue, maintenant. On pourrait à la limite envisager un hypothétique bug du noyau qui irait corrompre directement toute ta partition mais, là encore, c'est quand même extrêmement peu probable.

          Il en reste que ces quatre risques sont très peu probables et en principe, ne doivent pas arriver. Un disque dur défaillant, en revanche, c'est arrivé à toute personne ayant utilisé un ordinateur suffisamment longtemps. Et quand le disque en question commence à présenter des signes de faiblesse, c'est en général trop tard pour faire une copie. Cependant, c'est une panne qui reste peu fréquente (heureusement), si bien que lorsqu'elle se produit, on a en général perdu l'habitude de faire ses sauvegardes régulières.

          Naturellement, je finis quand même par archiver mes données les plus critiques comme mon répertoire de documents administratifs et la boîte mail de mon client courrier (je n'utilise pas le webmail). Mais du coup, je le fais à intervalles beaucoup plus larges, par exemple quand je change de distribution et, surtout, ça me laisse le temps de faire un tri efficace dans ce que j'ai à sauvegarder ou à abandonner. J'ai 110 Go dans mon /home actuellement, c'est long à auditer.

          • [^] # Re: Sauvegarde ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Par contre, ça te protège contre une panne de disque dur, qui est un risque beaucoup plus élevé qu'un rm -rf, notamment à cause du fait qu'elle est indépendante des précautions que pourrait prendre l'utilisateur.

            Des "utilisateurs", j'en connais plein qui ont perdu des données suite à des erreurs de manip. Certes, pas forcément à cause du "rm -fr" (qui est peu fréquent). Ca peut être le formattage d'un disque dur au lieu d'une clé USB ou d'un disque externe, restauration système fournie par le constructeur qui écrase tout, un virus, malware, ou plein d'atres raisons.

            L'intérêt de faire une « copie de sauvegarde » est quand même en premier lieu de protéger contre une défaillance du médium concerné.

            Non. La "copie de sauvegarde" te sert à récupérer tes données à un instant T, sans se poser de question sur la raison pour laquelle elle a disparu.

            et pour cela, il n'y a rien de mieux que le RAID à mon avis.

            Oui, si tu ne te veux te prémunir uniquement de la perte d'un disque. Celà dit comme tu le disais plus haut, tu n'es pas à l'abri de la perte de tous tes disques (incendie, orage, etc ….). Mais le seul moyen efficace de pouvoir récupérer ses données à un instant T, c'est la sauvegarde.

            Sinon, l'intéret est de savoir pourquoi on garde ces données, et à quelle fréquence elles bougent.

            Ça, c'est prendre le problème à l'envers. Ça peut avoir du sens dans certains cas, mais ce n'est pas ce qui nous occupe ici.

            Bien sur que si ça a du sens … Comme justement. Toutes les données n'ont pas la même criticité. Comme on a de plus en plus de choses sur nos machines, c'est difficile de tout sauvegarder. Il faut faire des choix et un tri pour pouvoir s'en sorti sans que ça ne coute trop cher.

            Par exemple, entre autres choses, j'ai 37 gigas de photographies de la naissance de mes nièces. Il est évident qu'elles sont immuables et que je ne veux pas les perdre non plus. Il n'empêche que je ne vais pas graver une dizaine de DVD pour celles-là en plus du reste. À partir du moment où j'ai une grosse quantité de données à conserver, il n'y a guère que les disques durs pour le faire efficacement.

            Dans ce cas ce n'est pas de la sauvegarde que tu fais mais de l'archivage, et tu ne le gère pas du tout de la même façon.

            Pour le feu et l'inondation, ça n'a de sens que si tu mets tes sauvegardes à l'abri. Et il est de fait qu'en général, ces sauvegardes se retrouvent bien rangés sur l'étagère à côté du PC, ce qui revient donc exactement au même

            Dans ce cas, c'est que tu ne t'es pas posé la question de savoir pourquoi tu gardes ces données. Si tu sais pourquoi tu gardes tes données et combien de temps, tu décideras ensuite de l'endroit ou tu les rangeras.

            On pourrait à la limite envisager un hypothétique bug du noyau qui irait corrompre directement toute ta partition mais, là encore, c'est quand même extrêmement peu probable.

            Comme je l'ai dit plus haut, l'utilisateur est moins fiable que le hardware ou le noyau. Mais sinon il me semble qu'à une époque il y avait un méchant bug sur XFS qui te corrompait méchamment la table d'inodes. Le truc c'est que ton FS pouvait sembler continuer à bien fonctionner mais dans les faits, tu ne t'en rendais compte que lorsque tu redémarrais ta machine, ou lorsque tu essayais de relire tes données.

            Il en reste que ces quatre risques sont très peu probables et en principe, ne doivent pas arriver. Un disque dur défaillant, en revanche, c'est arrivé à toute personne ayant utilisé un ordinateur suffisamment longtemps. Et quand le disque en question commence à présenter des signes de faiblesse, c'est en général trop tard pour faire une copie. Cependant, c'est une panne qui reste peu fréquente (heureusement), si bien que lorsqu'elle se produit, on a en général perdu l'habitude de faire ses sauvegardes régulières.

            Si tu fais des sauvegardes rgulières, pas de problème. Tu n'auras qu'à copier que le delta ar rapport à ta dernière sauvegarde avant de changer le disque. Et un risque peu probable n'est pas un risque inexistant : le jour ou ça arrive, et que tu n'a pas pris de précautions, tu pleures.

            Naturellement, je finis quand même par archiver mes données les plus critiques comme mon répertoire de documents administratifs et la boîte mail de mon client courrier (je n'utilise pas le webmail). Mais du coup, je le fais à intervalles beaucoup plus larges, par exemple quand je change de distribution et, surtout, ça me laisse le temps de faire un tri efficace dans ce que j'ai à sauvegarder ou à abandonner. J'ai 110 Go dans mon /home actuellement, c'est long à auditer.

            Tu fais comme tu veux. Mais si tu perds ta machine en raison d'une surtension (orage ou mauvaise manip sur le réseau électrique), tu risque de perdre beaucoup.

            Pour ma part je n'archive que ce que je ne pourrai pas retrouver : photos, documents administratifs et documents que j'ai produit, sur disque externe. Au final, ça ne représente pas tant de données que ça. Par contre je reconnais que si on fait de la vidéo, ça peut vite monter.

            Je ne suis pas encore passé à ce stade, mais j'envisage de me procurer des disques durs externes et de les confier à une personne de confiance pour la sauvegarde/archivage, en établissant un roulement. A mon avis pour être efficace, il faudrait 3 disques au moins (mêm 4 si je garde un exemplaire chez moi) avec un truc de ce genre.Il faut que j'y réfléchisse sérieusement.

            • [^] # Re: Sauvegarde ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Non. La "copie de sauvegarde" te sert à récupérer tes données à un instant T, sans se poser de question sur la raison pour laquelle elle a disparu.

              Une copie de « sauvegarde » sert à « sauvegarder » son contenu. C'est-à-dire éviter de le perdre en cas de pépin. L'image à un instant T, c'est plutôt le travail des systèmes de snapshot ou des logiciels de versionning. Et ces images s'apparentent alors justement aux archives dont tu parles un peu plus loin.

              Bien sur que si ça a du sens … Comme justement. Toutes les données n'ont pas la même criticité. Comme on a de plus en plus de choses sur nos machines, c'est difficile de tout sauvegarder. Il faut faire des choix et un tri pour pouvoir s'en sorti sans que ça ne coute trop cher.

              C'est ce que je disais avec mes boîtes mail et mes documents officiels, en effet, mais qu'est-ce qui t'empêche de faire du RAID 5 à côté pour éviter d'avoir à choisir quels documents sacrifier ? Là encore, c'est bien de préservation des données qu'il s'agit et pas de disponibilité.

              Dans ce cas, c'est que tu ne t'es pas posé la question de savoir pourquoi tu gardes ces données. Si tu sais pourquoi tu gardes tes données et combien de temps, tu décideras ensuite de l'endroit ou tu les rangeras.

              Oui, mais au bout d'un moment, avec ce genre de raisonnement, on en arrive à dire : « bon, ben en fait, tu n'as pas à conserver de données du tout », ce qui résout de fait le problème de la sauvegarde, puisqu'il n'y a rien à sauvegarder.

              Comme je l'ai dit plus haut, l'utilisateur est moins fiable que le hardware ou le noyau. Mais sinon il me semble qu'à une époque il y avait un méchant bug sur XFS qui te corrompait méchamment la table d'inodes. Le truc c'est que ton FS pouvait sembler continuer à bien fonctionner mais dans les faits, tu ne t'en rendais compte que lorsque tu redémarrais ta machine, ou lorsque tu essayais de relire tes données.

              Il s'agit d'un cas extrêmement particulier qui ne concerne pas la majorité des utilisateurs. Et même dans cette situation, si je décidais à un moment donné d'essayer un système de fichier expérimental, je procéderais bien sûr à une sauvegarde exceptionnelle mais en temps normal, la probabilité que le ton disque de sauvegarde tombe lui-même en panne sans que tu le saches est plus élevée que celle de se retrouver confronté à ce problème en particulier. Surtout s'il a dormi six ans sous la poussière et que tu le remets brutalement en service parce que tu as besoin de ce qu'il y a dessus.

              Et surtout, si ton système corrompt sournoisement tes données, alors tes sauvegardes le seront aussi.

              Si tu fais des sauvegardes rgulières, pas de problème. Tu n'auras qu'à copier que le delta ar rapport à ta dernière sauvegarde avant de changer le disque. Et un risque peu probable n'est pas un risque inexistant : le jour ou ça arrive, et que tu n'a pas pris de précautions, tu pleures.

              Et si tu es RAID 5, le delta est nul et tu n'as rien d'autre à faire que brancher ton nouveau disque. Avantage supplémentaire non négligeable, tu n'as pas besoin de vérifier toi-même ce qui tu aurais éventuellement perdu.

              Tu fais comme tu veux. Mais si tu perds ta machine en raison d'une surtension (orage ou mauvaise manip sur le réseau électrique), tu risque de perdre beaucoup.

              Encore une fois, comment vas-tu t'y prendre pour sauvegarder régulièrement tes données ? Soit tu branches occasionnellement un disque dur externe USB, tu le mets à jour à coup de rsync et là, le delta risque de devenir très vaste entre deux mises à jour, soit tu le laisses branché à demeure, tu fais un script cron pour le mettre à jour et là, tu te retrouves confronté exactement aux mêmes risques qu'avec un disque interne en mirroring, surtension comprise.

              Pour ma part je n'archive que ce que je ne pourrai pas retrouver : photos, documents administratifs et documents que j'ai produit, sur disque externe. Au final, ça ne représente pas tant de données que ça. Par contre je reconnais que si on fait de la vidéo, ça peut vite monter.

              Cela va sans dire. Personnellement, j'ai monté ma machine en 2008 avec trois disques de 500 Go. Je fais un RAID 5 logiciel uniquement pour /home en commençant par trois partitions identiques de 100 Go, ce qui me permet de l'étendre relativement facilement au besoin, et conserve tout le reste sur des partitions ordinaires, comme le système d'exploitation et les jeux Steam qui ont besoin d'accès rapides au disque. J'aurais pu faire du mirroring sur ces derniers pour éviter d'avoir à me re-télécharger plusieurs gigas de jeux vidéos en cas de crash, mais honnêtement, j'avais autre chose à faire. :-)

              Je ne suis pas encore passé à ce stade, mais j'envisage de me procurer des disques durs externes et de les confier à une personne de confiance pour la sauvegarde/archivage, en établissant un roulement. A mon avis pour être efficace, il faudrait 3 disques au moins (mêm 4 si je garde un exemplaire chez moi) avec un truc de ce genre.Il faut que j'y réfléchisse sérieusement.

              Voila, on y arrive : c'est effectivement le NAS décentralisé qui est le plus intéressant en environnement professionnel et semi-professionnel et au moment d'appliquer un plan de reprise d'activité.

              Pour le reste, tu te retrouves, comme tu le dis, à jongler avec trois ou quatre disques à la fois, qui n'aimeront probablement pas être trimbalés à tout bout de champ. Cela avec le fait que tu ne vas probablement pas te pointer tous les jours chez ce tiers de confiance, le matin pour récupérer tes disques et les mettre à jour, et le soir pour les remettre à l'abri. Et de toutes façons, même si tu le faisais, tu passerais une partie conséquente de ta journée à le faire, tant au niveau des manipulations et du transport que du temps que va prendre le transfert des données proprement dit.

              Avec cela, on parle ici de nos propres cas, mais il ne faut pas oublier ceux de l'utilisateur lambda dont l'informatique n'est pas le métier. Il est de fait que l'on a tous un proche que l'on a aidé à prendre son PC en main. En général, il n'y a qu'un seul disque dur à l'intérieur. Lors du crash, ce qui est déjà un drame pour la personne en question, il y a deux possibilités. Soit tu lui dis :

              « – Ah ben c'est de ta faute, tu n'as pas fait de sauvegardes. »
              « — Ouais mais tu ne m'as jamais montré à les faire et surtout, j'avais ÉNORMÉMENT de données ! »
              « — Ah ben c'est de ta faute, tu n'avais qu'à ne pas en conserver autant. »

              Soit, tu lui installes dès le départ un RAID 5 et tu ne t'en soucies plus pendant des années et si une panne se produit, tu te ramènes avec un disque neuf, tu n'as presque rien à faire et tu t'en tires avec les honneurs en lui indiquant que son volume est en train de se reconstruire tout seul et que ce sera revenu à la normale avant la fin de la journée.

              Je caricature mais là où je veux en venir, c'est au fait que l'augmentation du volume des disques et la démocratisation de l'informatique a rendu critique le besoin de sauvegarde mais paradoxalement, rien n'a été fait pour rendre cela facile et régulier pour l'utilisateur. Avec cela, les méthodes traditionnelles (copie de disquettes, puis archivage sur CD/DVD) sont devenues nettement moins efficaces avec l'augmentation en volume des disques et l'inflation des données personnelles du grand public et de fait, il n'y a guère que des disques durs pour sauvegarder le contenu d'autres disques durs. Avec cela, il faut compter le temps que peut prendre un tel transfert. Même en incrémental, il faudra conserver un résumé des contenus sur les deux supports et si tu viens de finir de télécharger un film de plusieurs gigas octets, il faudra un certain temps pour le dupliquer sur le disque à travers l'interface externe.

              On en arrive alors à la conclusion que, tout doucement, il devient moins difficile de sécuriser le volume de stockage des données que d'assurer la migration de celles-ci.

              Si, parallèlement, on examine les risques d'une protection sommaire par RAID et d'une sauvegarde occasionnelle sur un disque externe, on a :

              — Incendie ou inondation : rigoureusement les mêmes si la sauvegarde n'est pas déportée sur un autre site ;
              — Vol : un point pour les archives CD/DVD, mais les PC de bureau deviennent moins attractifs au profit des machines mobiles, donc le risque est faible. En outre, un cambrioleur a beaucoup plus de chances d'embarquer un disque externe dans sa poche qu'une tour de bureau, surtout qu'il en aurait personnellement l'utilité ;
              — Surtensions : elles sont elles-mêmes sommes toutes peu fréquentes et les disques endommagés à cause d'elles le sont encore plus. Par contre, quand elles se produisent, le risque de claquer deux disques sur trois n'est pas négligeable. Cependant, le risque est le même pour un disque interne et un disque externe branché à demeure. Il reste que les risques kérauniques sont très bien mesurés sur le territoire et que si l'on se trouve en zone à risque, une prise avec parasurtenseur plus un parafoudre au tableau électrique, posés au départ et une fois pour toutes, suffit à rendre ce risque négligeable. C'est d'ailleurs une protection a prendre a fortiori quand on n'a qu'un seul disque dans sa machine ;
              — Effacement accidentel : les utilisateurs lambda aujourd'hui n'utilisent plus la ligne de commande et les fichiers à effacer font l'objet d'un message de confirmation puis se retrouvent dans la corbeille. Il faut franchir un grand nombre d'étapes avant qu'elles disparaissent complètement. Ça arrive encore bien sûr, mais beaucoup moins souvent, et ça ne justifie plus un besoin de sauvegarde fréquent. Les utilisateurs avancés, eux, savent en principe ne pas faire de « rm -rf » à tout bout de champ. Pour les « rm » normaux (sans corbeille), j'ai un alias « rm=rm -i » posé par défaut par pratiquement toutes les distributions que j'ai utilisées. Pour les données critiques et semi-archivées, un « chattr +i » me protège contre tous les accidents plausibles en utilisation normale provoqués par l'utilisateur ;
              — Malwares : peu probables sous Linux, et nécessité de travailler en root pour contourner les protections chattr ;
              — Malveillance : À rapprocher des malwares, là, c'est effectivement quelque chose à prendre en compte. Mais du coup, c'est plutôt sur cette cible que l'analyse de risque doit se faire, plutôt que sur la manière dont on fait ses sauvegardes. C'est à prendre en compte en cas d'attaque à distance. In situ, par contre, on n'est protégé que si l'on a pris le soin de mettre ses sauvegardes à l'abri.
              — Maladresse : tout casser en bidouillant son système est effectivement possible, mais il faut faire une sauvegarde exceptionnelle à ce moment là, et empêcher la possibilité de commettre ces maladresses en temps normal.

              Tous ces risques sont donc finalement faibles par rapport à la probabilité d'une panne disque et, en outre, si tu considères que les données réellement importantes se résument à un sous-ensemble très restreint par rapport à la taille totale du volume, alors tu peux en faire des images automatiques à intervalles réguliers sur ce même volume et les protéger comme expliqué ci-dessus. Ça se faisait dans mon ancienne compagnie.

              Le seul vrai problème qui demeure, à mon avis, est le fait que tout soit rassemblé au même endroit. Mais si tu te retrouves à jongler avec trois ou quatre disques en rotation à déposer un site secondaire, autant s'en servir pour monter un second RAID déporté et y accéder par le réseau. Pour les gens normaux, en revanche, je pense que c'est le système lui-même qui devrait se charger de protéger automatiquement les données de l'utilisateur.

              Reste le cas des archives longue durée : il y a beaucoup de choses qui me prennent effectivement de la place et que je ne toucherai plus avant très longtemps. J'ai bien envie de les retirer de mon disque où elles ne servent plus et de les déposer sur des médias en lecture seule mais au final, si c'est pour me retrouver avec une quantité impressionnante de DVD qui me prendront physiquement de la place, qui me coûteront cher et qui risquent de vieillir quand même, ou si c'est pour les coller sur un disque dur dont je ne serai pas sûr de l'état ni de la compatibilité dix ans plus tard, je me demande si, au final, le mieux n'est pas encore de dimensionner suffisamment mes disques de travail pour y prévoir les partitions d'archivage longue durée, car je sais que je monitore ces disques en permanence puisque je travaille avec tout les jours. Je leur porte donc une surveillance permanente et les remplace immédiatement en cas de signe de fatigue (ce qui n'est encore jamais arrivé, cela dit). Et lorsque je change de machine, j'investis dans la foulée dans des disques plus grands et je n'ai qu'à dupliquer leur contenu pour transférer immédiatement mes sauvegardes, archives et données de travail sur des disques neufs et, en principe, pérennes pour quelques années supplémentaires.

  • # et la réponse

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 31/12/13 à 17:31.

    Salut,

    Bon je n'ai pas vu la réponse à ta queston dans tous les commentaires. La réponse est "oui, tu peux le faire sans problème"
    (enfin je ne suis pas expert mdadm non plus).

    mdadm se base sur des données du disque (md superblock) pour détecter les disques et leur appartenance.

    Quand tu fait un dd tu copies ces données donc \o/

    Par contre : 1°) ne spécifie pas de "count" à la fin de ta commande. Il s'arrêtera à la fin du premier disque (ou du second mais c'est pas une bonne idée ça), comme ça tu es sur qu'il lira bien tout le disque :)

    Cordialement
    ps : j'oubliais, tu peux après avoir fait ça faire un petit
    mdadm --detail --scan --verbose > /etc/mdadm/mdadm.conf
    pour être sur d'avoir les dernières infos à jour :)

  • # mdadm ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Tu peux aussi profiter des possibilités offertes par l'outil de gestion mdadm :

    1. ajouter le disque (sdd1 dans l'exemple) à la grappe md1 : mdadm --add /dev/md1 /dev/sdd1

    2. mettre à jour le nombre de disques dans la grappe : mdadm --grow --raid-devices=4 /dev/md1

    3. visualiser l'état de reconstruction du RAID mdadm --detail /dev/md1

    4. une fois le RAID reconstruit sur les 4 disques, désactiver le disque à supprimer (sda1 dans l'exemple) : mdadm /dev/md1 --fail /dev/sda1

    5. retirer le disque sda1 de la grappe md1 : mdadm /dev/md1 --remove /dev/sda1

    6. supprimer le superblock du disque : mdadm --zero-superblock /dev/sda1

    7. retirer physiquement le disque correspondant à sda1

    8. profiter de son nouveau RAID tout propre !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.