• # Hum…

    Posté par . Évalué à 6.

    En lisant ça la question qui me vient c'est « Qu'est-ce que la volonté ? »

    Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: Hum…

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai deux hypothèses :
      - Il fait avancer la recherche afin de moderniser le rm -Rf / qui a maintenant une demande de confirmation qui sux sur beaucoup de systèmes.
      - Il a suivi un howto de la tribune pour installer IP over Time mais son système est malencontreusement revenu à l'époque pré-yummienne.

      Sinon j'ai aussi une question pour les experts - ça fait très longtemps que j'ai plus touché à une redhat ou dérivé - est il possible de supprimer le package rpm avec rpm ? Et avec yum ^^ ?

  • # Installer manuellement

    Posté par . Évalué à 5.

    Télécharger le RPM de yum qui va bien pour ta distribution et l'installer à l'aide la commande rpm ? Il ne devrait pas avoir trop de dépendances, si besoin les installer manuellement de la même manière :/

  • # Du courage

    Posté par . Évalué à 2.

    Bien plus fourbe que le classique "rm -rf /*" !

    Dans la mesure où tout a été supprimé, il serait sûrement plus simple de refaire une install propre, quitte à tout reconfigurer, que de réinstaller tous les paquets, sinon Marotte a déjà fourni une piste.

    • [^] # Re: Du courage

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je dois avouer que celle la je ne l'ai jamais faite/vue sur une redhat like !
      C'est énorme que cela passe, je ne vais pas essayer pour voir, ou alors sur une VM après un snapshot…

      Et la je me pose une question : est ce qu'il a vraiment tout viré ?
      Sous Debian, pour virer un éléments du coeur de système tu dois carrément tapper "YES I KNOW WHAT I DO" et en majuscule (un truc du genre) que je me suis pris une fois…

      Sinon, une fois yum réinstallé, moi je ferais une boucle sur la liste des paquets supprimés, pour la faire manger à Yum et hop ni vu ni connu…. non ?

      Fuse : j'en Use et Abuse !

      • [^] # Re: Du courage

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 07/01/15 à 01:17.

        Je me le suis pris aussi une fois ce message :) Du coup je viens de vérifier sur Debian Sid (et sans filet…) :

        root@medusa:~# apt-get remove apt
        […]
        Les paquets suivants seront ENLEVÉS :
        apt apt-listchanges apt-utils python-reportbug python3-software-properties reportbug software-properties-common software-properties-gtk tasksel tasksel-data unattended-upgrades
        ATTENTION : Les paquets essentiels suivants vont être enlevés.
        Vous NE devez PAS faire ceci, à moins de savoir exactement ce
        que vous êtes en train de faire.
        […]
        Vous êtes sur le point de faire quelque chose de potentiellement dangereux
        Pour continuer, tapez la phrase « Oui, faites ce que je vous dis ! »

        Du coup pour yum remove *, c'est quand même vachement surprenant que ça pète tout…

        Si on fait un apt-get remove * l'astérisque est évidemment développée et dans le cas de la présence d'un fichier ayant le même nom qu'un package on retombe sur la sécurité précédemment évoquée…

        Je m'étonne d'ailleurs que * ne soit pas développé de la même manière sur une RedHat ou CentOS (après tout c'est bash, non ?). Je commence à penser que faby a peut-être bien tout cassé, mais sûrement pas avec cette commande :)

  • # Une piste plus précise

    Posté par . Évalué à 2.

    Consulte http://stackoverflow.com/questions/21701742/centos-5-5-yum-remove-yum-now-can-not-install-back

    Ça concerne CentOS 5 mais la réponse fourni pourra certainement t'intéresser. Normalement si tu connais la version précise de ton OS tu devrais pouvoir trouver la liste des packages dont dépend yum pour les installer avant à la main. Pour Debian c'est https://www.debian.org/distrib/packages mais je ne connais pas l'équivalent pour CentOS (ou RedHat ou autre ?)

  • # Oups !!

    Posté par . Évalué à 1.

    il a du pourtant te demander confirmation , non ?

    le plus simple est de tout re-installer a partir d'un live cd

    dans un terminal

    su
    mkdir /tmp/rootfs
    blkid
    mount UUID=XXXXXXXXXX /mnt/rootfs # utilise l'UUID de ta partition system 
    yum install yum dnf --installroot=/mnt/rootfs/

    sur des questions techniques de ce genre tu peux utiliser https://ask.fedoraproject.org/en/questions/

  • # yum remove *

    Posté par . Évalué à 1.

    Je pense que tu as dépasser le problème depuis le temps, mais je tenais quand même ajouter mon grain de sel, sur Fedora tu as la possibilité d'annuler des opérations effectuées par yum en listant l'historique des opérations pour repérer celle désirée avec :
    yum history

    puis en annulant une opération avec :
    yum history undo X

    un petit coup d’œil sur ce lien pour mieux comprendre http://www.if-not-true-then-false.com/2010/yum-history-list-info-summary-repeat-redo-undo-new

    Mais évidement ça suppose que yum est présent encore sur la distribution alors … faudrait qu'il soit réinstallé en téléchargeant le rpm correspond à la version de la distrib.
    J'avoue avoir un doute sur la validité du fichier history après une suppression et une réinstallation (faire un backup du fichier pour éviter un écrasement avant de réinstaller yum peut-être), mais ça mérité d'être testé.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.