Argonaut 0.9.1 est sorti

10
30
juin
2014
Administration système

L’équipe de FusionDirectory est heureuse de vous annoncer la publication de la version 0.9.1 de Argonaut. Pour ceux qui ne connaissent pas Argonaut, il s’agit d’un système client/serveur qui permet de gérer des systèmes en collaboration avec FusionDirectory (gestionnaire d'annuaire LDAP). Argonaut permet aussi de s'interfacer avec des outils de déploiements tels que FAI (Fully Automated Install) ou OPSI (Open PC Server Integration).

La version 0.9.1 est une version majeure avec de nouvelles fonctionnalités intéressantes :

  • support FAI 4.0 ;
  • fai2ldif : lecture de classes fai et création de fichiers ldif ;
  • support OPSI ;
  • support Dovecot.

Et aussi beaucoup de correctifs et de nettoyage de code.

  • # ??

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Encore un truc probalbment très bien, mais impossible de savoir à quoi ça sert.

    il s’agit d’un système client/serveur qui permet de gérer des systèmes en collaboration avec FusionDirectory (getionnaire d'annuaire LDAP)

    C'est quoi « gérer » ?
    Ça installe des logiciels (comme Active Directory) ?
    Ça s'occupe du paramétrage des machines (comme Active Directory) ?
    Berf, ça fait quoi ?

    J'ai jeté un œil sur le site web : il y a un lien pour savoir comment installer Argonaut, il y a un lien pour savoir comment le configurer, comment est fait le protocole… mais il n'y a même pas une ligne sur « à quoi sert ce fichu logiciel ».

    C'est un constat que je fais très souvent (avec du libre ou pas). Il y a des brouettes de logiciels dont il est strictement impossible de savoir à quoi ils servent sans y passer au moins 15 minutes. Pourquoi passer 15 minutes sur un sujet qui a 90% de chances de ne pas être ce que nous cherchons ?
    Le pire ce sont les logiciels libres dont il n'existe que le dépôt des sources. Si on ne t'a pas tuyauté d'avance, c'est mort.

    • [^] # Re: ??

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonsoir,

      un des avantages du logiciel libre est justement de pouvoir tester avant de l'adopter. De plus 15 min me semble vraiment très court pour appréhender comment fonctionne un logiciel.

      Même ActiveDirectory que tu cite abondamment ne peut pas s'appréhender en 15 minutes

      Pour répondre a tes questions Argonaut permet les choses suivantes quand il est relie a FusionDirectory

      • Redémarrer les systèmes et les services sur lequel le client est installe
      • Créer et mettre a jour des zones DNS pour bind
      • S'interfacer avec FAI (Fully Automated install), pour installer et administrer des machines Linux
      • S'interfacer avec OPSI pour installer et administrer des postes Windows

      Le système est modulaire et permet de créer ses propres extensions pour gérer des services / systèmes supplémentaires

      Bonne soirée

      • [^] # Re: ??

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        ah, c'est un logiciel de provisioning et d'orchestration (voire ordonnancement) ! J'ai bon ?


        Bon, ma remarque n'est qu'à moitié ironique, vous pouvez consulter provisioning et ordonnancement, même si je ne doute que peu que cela reste pour autant très abscons :/

        • [^] # Re: ??

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          En gros, Argonaut fait sensiblement la même chose que Puppet, Salt ou Chef, ai-je bon ?

        • [^] # Re: ??

          Posté par . Évalué à 2.

          Bonjour,

          On pourrait dire ça :) En fait Argonaut permet de manière simple d'effectuer un série d’opérations sur un système. Par exemple redémarrer un service, appliquer des quota, rafraîchir une zone DNS depuis l'annuaire en écrivant des fichiers de zone.

          Sa deuxième fonctionnalité est de permettre de piloter des logiciels de déploiement depuis FusionDirectory.

          Par exemple si j'ai un système avec un profile d'installation FAI, je peut demander de rebooter la machine et de la réinstaller. Si j'ai un profil OPSI, Argonaut dialogue avec le webservice d'OPSI pour gérer des profiles d'installations et de mise a jour de mes postes Windows.

          Sa troisième fonctionnalité est de récupérer l’état de tout les installations et de les montrer dans l'interface de FusionDirectory.

          • [^] # Re: ??

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            On pourrait dire ça :)

            bin ce serait plus parlant, quel est le souci avec ITIL qui est avant tout un recueil de bonnes pratiques (bien souvent, mal utilisé parfois aussi, j'en suis bien d'accord… :-/) ?

            Par exemple redémarrer un service, appliquer des quota, rafraîchir une zone DNS depuis l'annuaire en écrivant des fichiers de zone.

            du ressort de l'orchestration, ok, bien ;-)

            si j'ai un système avec un profile d'installation FAI, je peut demander de rebooter la machine et de la réinstaller

            de l'orchestration et du provisioning, bien :-)

            Si j'ai un profil OPSI, Argonaut dialogue avec le webservice d'OPSI pour gérer des profiles d'installations et de mise a jour de mes postes Windows.

            du provisioning encore, bien :D

            récupérer l’état de tout les installations et de les montrer dans l'interface de FusionDirectory.

            ah, ya de la gestion de configuration en plus, cool ; j'imagine que la CMDB est au final GLPI, permettant de consolider les informations ?

            Tu parles en terme de fonctionnalités, c'est tout à ton honneur, cela donne du détail, mais se raccrocher aux fonctions promues par ITIL n'est pas le mal : cela permet de préciser, spécifiquement ce qui est rempli comme service. J'aurais dû te lancer un peu plus sur ITIL aux Solutions Linux (j'étais sur le stand à ta droite, préparant le café le matin et découpant le sauciflard le midi, bon accessoirement pour TuxFamily et l'electrolab avec sa RepRap), ne t'inquiète pas, nous nous reverrons à certains événements :-) (ou pour une bouffe Mageia au FOSDEM, comme cette année).

      • [^] # Re: ??

        Posté par . Évalué à 8.

        un des avantages du logiciel libre est justement de pouvoir tester avant de l'adopter. De plus 15 min me semble vraiment très court pour appréhender comment fonctionne un logiciel.

        Je ne pense pas qu'il parlait d'appréhender, mais juste de comprendre ce que c'était / à quoi ça servait. Parce qu' « un système qui sert à gérer des systèmes », ça avait beau être un enchaînement de mots français parfaitement correct, ça ne transmettait qu'une quantité d'information quasi-nulle.

  • # Typo

    Posté par . Évalué à 2.

    apt-getionnaire d'annuaire LDAP

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.