Calculate Linux 13 est disponible

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, NeoX et Benoît Sibaud. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags :
45
5
jan.
2013
Distribution

Juste avant les fêtes de fin d'année, la sortie de Calculate Linux 13 a été annoncée. La question que vous vous posez sans doute, surtout si vous ne connaissez pas cette distibution gentooesque, est en quoi cet événement est censé vous intéresser : autant commencer par les présentations.

Bureau KDE de CL

Un bref aperçu

Calculate Linux est effectivement basée sur Gentoo et entièrement compatible avec celle-ci : il est possible, si on le désire, de passer d'une Gentoo déjà installée à CL en toute facilité aussi bien que de faire le chemin inverse. Cela en fait aussi une rolling-release, donc nul besoin de la réinstaller chaque fois qu'une nouvelle version sort : il suffit de mettre à jour régulièrement. Il en ressort également que CL se plie facilement aux préférences de l'utilisateur, grâce aux paramètres USE configurables qui permettent d'activer ou de désactiver certaines fonctions pour mieux adapter le système à vos besoins, le rendant léger et performant à souhait.

Calculate Linux se décline en bureaux KDE, GNOME ou XFCE, et la version desktop minimale, CLS, est fournie avec le gestionnaire de fenêtres Openbox. Deux versions serveurs sont proposées dont l'une complète et l'autre minimale.

Une Gentoo, soit, mais la différence ?

Tout ce qui rend Calculate Linux différent se trouve dans son overlay. Pour ajouter cette surcouche, la procédure standard est à suivre :

layman -a calculate

Pour l'installation à partir d'une image ISO, on a le choix entre la ligne de commande et l'installeur graphique.

Comme vous pouvez le constater en faisant eselect profile list, vous avez le choix entre les profils binaires (*/binary) qui proposent des paquets précompilés et les profils non binaires. Le profil par défaut est binaire, quelle que soit la version ; pour retourner à la compilation, il suffit d'exécuter eselect profile set N_du_profil. Il est cependant à noter que les paquets qui ne font pas partie de la distribution seront toujours compilés sur votre PC.

La mise à jour s'effectue via Git et la synchronisation avec eix-sync est donc plus rapide que sous Gentoo "pur sucre".

CL propose son noyau, calculate-sources (v3.6.7 le jour de cette dernière sortie), binaire sur tous les profils par souci de légèreté ; pour récupérer le code source et pouvoir compiler son propre noyau, il faut désactiver le paramètre USE minimal du paquet. La recompilation se fait avec un autre outil made by Calculate : cl-kernel, qui s'avère être une surcouche de genkernel.

Ces deux-là font partie de l'ensemble des Utilitaires Calculate, ou calculate-utilities, qui permettent en outre de configurer le système ou juste un paquet (en mode GUI ou en ligne de commande, au choix) et de créer une ISO personnalisée, le tout grâce aux modèles Calculate.

Configurer un paquet

Alors, quoi de neuf pour cette sortie ?

Du nouveau côté forme

  • Les Utilitaires Calculate, y compris l'installeur et les pages d'aide, sont désormais disponibles en français.
  • On adopte un nouveau style chez CL : plusieurs paquets forment un tout dont la coloration par défaut varie en fonction du profil et est configurable avec le paramètre THEMES, à redéfinir dans son /etc/make.conf.
  • Le bureau KDE est fourni en version 4.9.4, GNOME en version 3.4.
  • Le bureau XFCE a été complètement refait, l'objectif étant qu'il puisse rivaliser avec KDE/GNOME : Bureau XFCE de CL

Du nouveau côté fond

  • Les Utilitaires Calculate sont fournis en version 3.1, dont un grand atout est de fournir des outils graphiques aux mêmes fonctionnalités que les outils console correspondants.
  • La gestion des dépendances se fait plus flexible : les métapaquets ont été supprimés.
  • Les modèles se chargent de la configuration du système chaque fois que celui-ci est modifié ou mis à jour ; il est également possible de les reconfigurer à la main.
  • Les modèles ne sont plus organisés autour des paquets, mais autour des événements, apportant plus de logique à la structure.
  • Pour mieux orienter l'utilisateur, des fichiers README ont été ajoutés, qui décrivent la structure des répertoires templates et le principe de fonctionnement de chaque modèle.
  • Les fichiers Portage sont désarchivés lors du premier amorçage du système.
  • L'implémentation de VMware a été améliorée.

Reste à faire

Les tâches immédiates, telles qu'elles ont été annoncées par le chef du projet Alexander Tratsevskiy, sont :

  • garantir le support de l'installation UEFI,
  • mettre la version GNOME à jour à v3.6,
  • passer à une nouvelle version de cl-kernel,
  • terminer la migration sur Calculate Utilities 3.1, en y portant les outils de création d'ISO,
  • assurer la mise à jour en mode graphique, en plus de la commande standard emerge -uDN world,
  • refondre les versions serveurs de la distribution.

La communauté

Forum FR de Calculate Linux

Calculate Linux dispose d'un forum francophone que l'on trouve sur le site de la distribution, d'une liste de diffusion pour les annonces mais aussi pour les questions et les suggestions des utilisateurs, d'un canal IRC d'aide sur Freenode, #calculate-fr … On les voit aussi sur Facebook, Twitter et Google+.

  • # kernel

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    D’abord merci pour cette dépêche :)

    Ensuite, est-ce que tu pourrais donner un peu plus d’informations au sujet de calculate-sources, quelles modifs ont été faites sur gentoo-sources (ou vanilla, je ne sais pas) ?
    Je pose cette question tout simplement par-ce que je cherche depuis un moment un noyau binaire pas trop mal foutu, bien maintenu à jour, tout ça, et peut-être que je pourrais pencher pour celui-là…

    • [^] # Re: kernel

      Posté par . Évalué à  4 .

      Merci à toi d'avoir lu :)

      Pour ce qui est du kernel, je demande un comparatif aux devs et je poste leur réponse ici dès que je l'ai, pour te donner des infos plus précises.

  • # Particularité ?

    Posté par . Évalué à  6 . Dernière modification : le 06/01/13 à 17:48

    Merci pour la dépêche, une distrib que je ne connaissais pas. La différence avec Gentoo, c'est surtout le fait de proposer les paquets binaires par défaut ?

    Le bureau XFCE a été complètement refait, l'objectif étant qu'il puisse rivaliser avec KDE/GNOME

    Je peux comprendre l'idée mais si XFCE est de plus en plus adopté, ce n'est pas justement parce qu'il tranche avec KDE/Gnome3 ?

    • [^] # Re: Particularité ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Tant mieux alors : merci =)

      La différence avec Gentoo, c'est surtout le temps d'installation :D je rigole, mais c'est très vrai, aussi. Sinon oui, les binaires, mais aussi les outils de configuration et de gestion, y compris ceux qui permettent de créer une ISO à son goût ou encore ceux qui s'occupent de réglages de tous genres.

      Pour ce qui est de XFCE, il est surtout privilégié pour sa légèreté. On cherche donc à le rendre aussi joli à voir que les grands DE.

  • # overlay

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Tout ce qui rend Calculate Linux différent se trouve dans son overlay.

    Alors cela mérite une explication approfondie.

    • [^] # Re: overlay

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Effectivement, je ne sais pas ce qu'est un overlay

      Un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne - Voltaire

    • [^] # Re: overlay

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Un overlay sous Gentoo est un dépôt supplémentaire que tu ajoutes comme tu le ferais sur une autre distribution. Exemple : le dépôts Packman d'Opensuse.

      Tu as le système de base de gentoo contenant les ebuild (fichier de description pour la compilation via emerge d'un fichier source d'une application) se trouvant dans /usr/portage/ et des ajouts supplémentaires que sont les overlays.

      Calculate Linux s'appuie sur une Gentoo pur sucre sur lequel on rajoute cet overlay en particuliers. Puis assemble un environnement avec des templates spécifiques pour obtenir la version que les développeurs souhaitent.

      Tu peux d'ailleurs tout à fait utiliser ou installer une Gentoo pur sucre donc pour ensuite rajouter l'overlay Calculate et paramétrer ton système en passant en version Calculate.

  • # 1 an, jour pour jour (ou presque ... )

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Effectivement, cela fait un an que je suis tombé sur cette news où mon premier commentaire était intitulé Retour d'installation.

    C'est maintenant le moment d'un rapide retour d'expérience.

    Je dois avouer que j'étais assez prédisposé à tester dans un premier temps cette distribution basée sur Gentoo, utilisant habituellement Gentoo à toutes les sauces.
    J'ai pu donc depuis un an utiliser exclusivement Calculate Linux sous toutes les formes :
    * CLD / KDE par curiosité
    * CLDX / XFCE
    * CSS / Serveur de base
    * CLDG / GNOME par curiosité

    Installation

    Il faut le dire, de gros efforts ont été réalisé pour la partie graphique depuis la version 11.12 et celle-ci : plus claire et soignée, on arrive très rapidement à ce que l'on veut.
    La partie console, elle aussi à subit quelques changement, qui permet rapidement, à l'instar d'un ks.cfg sous CentOS, d'automatiser cette partie.

    Des petites choses pratiques, comme le fait d'avoir un client IRC (différents selon la version retenue) préconfiguré pour s'autoconnecté au salon #calculate de Freenode et demander de l'aide.

    Le partitionnement est assuré par des logiciels externes robustes comme Gparted.

    Elle s'effectue très rapidement, il faut compter un dizaine de minute, pour que l'on puisse rebooter la machine et effectuer le premier lancement.

    L'installation se déroule presque comme une distribution populaire et vénérable dans les grandes lignes.

    Utilisation

    Cela reste une Gentoo :) avec un environnement adapté à la version que vous avez retenu, cohérente dans les logiciels, GTK ou QT … Vous avez déjà un environnement prêt à l'emploi répondant sans doute à 80% (internet, bureautique, multimédia) des besoins utilisateurs sur lequel il ne manquera que des applications très spécifiques avec la petite touche graphique de Calculate Linux en fonction de la version (j'ose dire saveur !).

    L’apparition des outils GUI de Calculate Console sont arrivés en cours d'année puis entièrement traduit permettent notamment de reconfigurer une partie de votre système.

    Maintenance

    Le fait que l'overlay de Calculate propose des binaires, on peut évidemment recompiler les logiciels installés ou l'utiliser simplement comme une Gentoo, rajouter d'autres overlay etc …

    Il n'y a pas d'interface graphique pour emerge, donc on continue de jouer avec cet outil ainsi que eix. Les fichiers de configuration de portage /etc/portage/package.* sont toujours présents et fonctionnent de la même manière que sous Gentoo. Donc même si nous sommes encore dans la console, cela reste bougrement efficace, rapide et simple.

    La majeur partie des autres fichiers de configuration sont les mêmes que pour Gentoo /etc/conf.d/*, donc encore une fois on retrouve rapidement ses petits.

    Afin de sortir du cadre du tout binaire et laissant le choix à la recompilation, on peut également facilement recompiler un nouveau kernel pour un besoin spécifique cl-kernel --menuconfig avec l'outil de Calculate : compile, installe et modifie Grub2 automatiquement. On peut également utiliser un autre Kernel que celui supporté par la distribution officielle.

    Elle est rolling release évidemment et donc peut tout à fait maintenir une station ou un serveur sans devoir dans la durée prévoir un gros redéploiement.

    Cerise sur le cageot

    Une des fonctionnalités qui est la plus intéressante est que vous pouvez utiliser le mode builder. Ceci permet de "construire" sur une saveur retenue votre propre LiveCD, totalement adapté à vos besoins et donc déployable sur un ensemble de machine.

    La Communauté

    Nous sommes relativement nombreux … dans les pays de l'Est. Maintenant, je suis assez content des résultats de la progression de Calculate sur le territoire national par l'apparition du canal IRC et surtout de la "vie qui grouille" au dedans ;). De même, elle commence à faire son nid un peu partout sur le globe.

    De même les forums sont actifs et réactifs, ces qui fait toujours, lorsque l'on a un petit coup de bourre :-°

    Mon avis

    J'ai donc maintenant fixé mes habitudes sur cette distribution, elle est souple, stable (surtout !) et fonctionnelle out-of-box ou un peu de bricole sur la plupart des configurations que j'ai rencontré.

    Comme le disait Flor, effectivement c'est aussi le fait de pouvoir installer rapidement une Gentoo, tout le monde connait plus ou moins la réputation de Gentoo : on peut dire qu'elle tourne pas mal du tout dans le temps.

    Je ne vais pas la comparer à Sabayon ici, je ne me suis pas assez penché sur son utilisation de façon aussi soutenu.

  • # Et les USE dans tout ca?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Si j'ai bien compris calculate est basé sur des binaires.
    La grande fierté de gentoo c'est l'utilisation des USE.
    On se retrouve donc avec une distrib avec 50000 paquets installés ou les USE sont appliquées i.e. autant de binaires sont disponibles que d'options?
    Par exemple pour xorg-server si je veux pas ipv6 y'a un binaire xorg-server avec ipv6 et un sans?
    Pareil pour les autres options (radeon, nouveau, alsa…)
    Si j'ai le temps je vais la tester sur un vieil ordi qui a du mal avec gentoo.
    En attendant, si quelqu'un est sous calculate, il peut poster son emerge --info.

    • [^] # Re: Et les USE dans tout ca?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Les USE FLAGS sont évidemment de la partie, comme je le disais plus haut, tu peux tout à fait recompiler ton système ou un binaire en particulier avec le USE FLAGS que tu souhaites.

      Calculate étant 100% compatible avec Gentoo, tu peux tout à fait faire ta propre sauce ;)

      L'intérêt donc dans ton cas sur une machine vieillissante, est d'installer la version qui correspond mieux à tes besoins/ressources (XFCE par exemple) puis utiliser du binaire en grande majorité et compiler les besoins spécifiques.

      Les /etc/portage/package.* sont toujours présents ainsi que le make.conf :)

      N'oublie pas que tu peux également créer toi même tes propres binaires sur une grosse machine pour ensuite les installer sur une plus légère.

    • [^] # Re: Et les USE dans tout ca?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Tiens, voici le mien (je suis sous CLS).

      http://pastebin.com/M34YCbXF

      • [^] # Re: Et les USE dans tout ca?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Merci,

        Je viens de comprendre qu'un fait c'est le même principe que gentoo mais sans la compil.
        Je croyais que c'était encore une de ces distrib qui quand tu lui demande d'installer un paquet, elle t'installe tout même ceux dont tu n'a pas besoin.
        Par contre il vaut mieux l'installer depuis un css (equivalent stage3) que passer par layman si les flags different des binaires car compil obligatoire.
        Très peu de diff avec gentoo sur emerge --info.
        Je pense que la config du noyau doit être la même que les autres distribs précompilées, à savoir toutes les options activées en module.
        A priori on peut partir en keyword direct, vu qu'on installe des binaires.
        Je la testerais cet été car l'hiver je suis bien content d'avoir mon portable qui chauffe sur mes genoux avec les grosses compils.
        Dommage que cette distrib soit si peut connue car c'est vrai que ca permets de ce faire une idée de gentoo.

        • [^] # Re: Et les USE dans tout ca?

          Posté par . Évalué à  2 .

          J'attends toujours la réponse du dev (et je n'ai pas la flemme de comparer moi-même les configs :p), mais il est certain que toutes les options ne sont pas activées, l'intérêt n'étant pas de fournir juste un noyau binaire, mais aussi allégé, dans la mesure où cela n'affecte pas la fonctionnalité.

          CSS est l'équivalent de stage3, effectivement ; j'aurais peut-être dû l'indiquer dans la dépêche.

          Merci pour ton intérêt :)

  • # But de la distro?

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Il manque l'essentiel à la description (désolé si je mets les pieds dans le plat). Là je sais que c'est basé sur Gentoo et ça suit Gentoo.
    Il y a des utilitaires spécifiques, un noyau spécifique, etc.

    Question: pourquoi Calculate Linux existe?

    Intuitivement, j'aurais dit que c'est une distro optimisée pour être une station de travail CAD/simulation/etc. d'où son nom. Mais rien dans la dépêche ne donne le moindre indice sur cette orientation.

    En lisant, je me dis que ça ressemble plutôt à une surcouche pour faciliter l'administration de Gentoo avec des outils peut-être plus simples, plus graphiques face à une Gentoo très orientée console.

    Ou alors ça pourrait être complètement autre chose mais alors là ça m'échappe complètement.

    Du coup, je ne peux que poser LA question:
    Qu'est-ce que Calculate Linux?

    • [^] # Re: But de la distro?

      Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 07/01/13 à 05:49

      Question: pourquoi Calculate Linux existe?

      Pour avoir une Gentoo opérationnelle en très peu de temps, mais fonctionnant sur les mêmes principes et aussi configurable.

    • [^] # Re: But de la distro?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Calculate Linux est aussi et surtout un couteau suisse, un outils finalement comme est Gentoo.

      Le premier point à retenir est le fait que tu construits ta distribution, tu la modifies ou tu utilises celle-ci en l'état pour obtenir ce dont tu as besoin.

      La personnalité de Gentoo à base c'est d'avoir une distribution à géométrie variable s'adaptant à tes besoins et c'est dans cet esprit que Calculate Linux est pensée et maintenue.

      L'autre aspect de Calculate Linux est de proposer également un environnement qui permet de s'intégrer / remplacer un système Microsoft - Active Directory en utilisant les briques logicielles opensources ad-hoc comme tu le peux le retrouver sur la base de connaissance et documentations relatives aux besoins en tant que serveur.

      Finalement, comme je l'indiquais plus haut, tu peux faire de cette distribution ce que tu veux aussi bien un serveur léger, optimisé pour une simple NAS ou encore un serveur "lourd" gérant de multiples services lourds, de même pour la partie station de travail : un client léger sous Openbox (CLS) ou une station KDE complète (CLD).

      Un petit exemple, mon cas :

      Personnel

      Station de "travail" pour la maison comme tout à chacun, CLDX (XFCE) pour bien faire dans mon cas, sur les machines des copains / copines. Petites ou grosses configurations, elle s'adapte à presque tous les cas out-of-box.

      Professionnel

      Station de travail modifiée par rapport aux ISO officielles notamment par le rajout de Firefox / Thunderbird / Evolution sur la version CLDX et des serveurs de fichier / backup principalement avec un SAMBA.

      Pour ce coté là, la chose évidente pour moi est la partie distribution "patte à modelée" et rolling. Longtemps j'ai voulu déployer du Gentoo à toutes les sauces, autant j'étais arrêté par la contrainte de ##tout## compilé, ici je me retrouve avec les 2 possibilités et c'est assez rare pour le noter.

    • [^] # Re: But de la distro?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      d'où son nom

      Je pense que cela tient plus au fait que la boîte qui est derrière s'appelle Calculate (Ltd.) (http://www.calculate.ru/), qui selon l'historique l'a d'abord développé pour des besoins internes.
      Par contre, je ne sais pas ce que cette boîte fait, le cyrillique ne faisant pas partie de mes compétences….

      • [^] # Re: But de la distro?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Effectivement, ce que m'expliquait le fondateur de Calculate Linux : Alexander TRATSEVSKIY (Pseudo Lautre sur IRC) afin de répondre à des besoins spécifiques pour des Universités à une époque, il avait été retenu de partir sur une solution adaptative comme le permet Gentoo tout en proposant un environnement standardisé et contenant des outils spécifiques, d'où les développements des "outils CL" donc et de l'emploi des binaires.

        Flor de azucena pourrait certainement vous expliquer plus en avant ce que propose la société Calculate, le Russe étant ça langue natale ' et est professeur à l'Université de Nijni Novgorod comme vous pourrez vous en rendre compte sur le User Map de Calculate Linux.

      • [^] # Re: But de la distro?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Techniquement, Calculate Ltd. est une société de design. Donc à part les manchots sur la banquise que l'on remarque sur la première capture, rien à voir, on dirait, avec un OS libre … Elle partage cependant une personne avec l'équipe CL : Alexander Tratsevski dont parlait ici XKomodor, notre homme à deux visages et développeur principal de Calculate Linux (il débutait tout seul en 2007 avec ce projet).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.