Calendrier de l'Avent du libre

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
15
4
déc.
2008
Linux
ByteCode – informatique libre (entreprise suisse romande de services en informatique libre) a ouvert un calendrier de l'Avent dont le thème est les logiciels libres : une façon originale et ludique de faire découvrir notre passion/combat au grand public.

Comme dans un calendrier classique, vous pouvez cliquer chaque jour sur une case ouvrant sur un thème, personnalité ou logiciel lié au monde du libre.

Le calendrier est basé sur SPIP et les squelettes seront disponibles sous licence GPL en début d'année prochaine sur les serveurs de ByteCode (ainsi que d'autres logiciels sous licence libre !).
  • # Jobeet

    Posté par . Évalué à 1.

    Si vous préférez apprendre un framework PHP dont on a parlé récemment sur DLFP avec un tutoriel de l'avent, c'est ici : http://www.symfony-project.org/jobeet/1_2/en/01 . Il faudra par contre rattrapper 2-3 jours.
    Quand à moi je m'en vais manger 25 chocolats d'un coup !
  • # Et les chocolats !?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ils sont où les moules pour faire les chocolats des logos !? Non mais oh !
  • # C'est rigolo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Dans la série totalement inutile et donc totalement indipensable !

    Résultat je viens de changer la page de démarrage de mon navigateur au taff :p
  • # Belle démonstration!

    Posté par . Évalué à 3.

    Qui oserait encore dire qu'on ne peut faire des applis Web sympatiques sans Flash? (A part ceux qui sont incapables de faire autre chose que cliquer pour créer du Flash bêtement, bien sûr).

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # bonne idée

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est une bonne idée et en plus la réalisation est très bonne.
    Un petit bémol, il ne se rappelle pas les cases déjà ouvertes.
    Dommage, j'étais prêt à leur autoriser les cookies.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.