Codendi 3.6 : forge de Xerox

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
1
24
juil.
2008
Commercial
La version 3.6 de la plate-forme de développement collaboratif Codendi, éditée par XEROX et délivrée sous licence GPLv2, est sortie fin Juin. Développée à partir de la feuille de route qui avait été définie avec les clients, elle marque une évolution importante de la plate-forme puisqu’elle comprend une migration vers PHP5 et RedHat Enterprise Linux 5.

Pour mieux organiser la gestion des plans de tests, la nouvelle version intègre le gestionnaire de tests Salomé TMF. Les tests, qui peuvent être manuels ou automatiques, sont organisés en campagnes et exécutés, avec différents jeux de données, sur des environnements différents.

Codendi avance également dans le domaine de la collaboration en offrant un outil de messagerie instantanée. Basé sur le protocole XMPP (Jabber), il permet de mettre immédiatement en relation les membres d'un même projet.

Côté gestion de projet, il est désormais possible de créer des graphiques à partir des outils de suivi de Codendi. Les résultats pourront être affichés sous forme de camemberts, de barres ou de diagrammes de Gantt. Ces nouveaux modes de visualisation vont être utiles pour comprendre d'un coup d'œil la répartition des artefacts en fonction de certains critères. On peut afficher la répartition des anomalies en fonction de leur criticité, du composant impacté, ou des personnes qui les ont soumises. De même, les diagrammes de Gantt associés à la gestion de tâches permettent de visualiser facilement le plan de développement du projet, ainsi que son avancement par rapport au plan. L'ensemble de ces graphiques est complètement paramétrable par le chef de projet.

NdM : sur les forges logicielles libres de manière générale, voir aussi Planetforge.org. Codendi a été développé au XEROX Research Centre Europe (Centre R&D Europe de XEROX) dés 2000. Depuis, XEROX a poursuivi le développement de la plate-forme basée sur le code source de SourceForge.net pour l’enrichir de nouvelles fonctionnalités et la faire évoluer vers les nouveaux standards.

À partir de 2004, fort du succès de la plate-forme en interne, XEROX propose son outil aux entreprises régionales. Très rapidement, il est installé avec succès chez de grandes entreprises du secteur des télécoms et des semi-conducteurs, ou encore au Pôle de Compétitivité Mondial Minalogic. La communauté Codendi est aujourd’hui de 12.000 utilisateurs au total et gère plus de 2.000 projets.

XEROX souhaite aujourd’hui élargir la base installée et augmenter le nombre d’utilisateurs. Elle propose plus largement son offre désormais mature, en se positionnant comme éditeur. Autour de l’outil open-source, XEROX propose des services qui couvrent la formation, la maintenance de niveau 2 et 3, le développement de nouvelles fonctionnalités et l’installation des nouvelles versions de la plate-forme. Point orignal et très apprécié : les clients participent à la définition de la « roadmap » de développement de la plate-forme.
  • # On aura tout vu

    Posté par (page perso) . Évalué à -4.

    Xerox qui fait du logiciel Libre ? C'est le comble.
    Quels blagueurs :)
    • [^] # Re: On aura tout vu

      Posté par . Évalué à 2.

      Ils sont libres de faire du Libre.
    • [^] # Re: On aura tout vu

      Posté par . Évalué à 7.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Xerox_PARC

      Ethernet, smalltalk, la programmation objet, la programmation aspect, l'interface graphique, ....

      Xerox a contribué deux, trois petites choses à la science informatique sans contraintes d'usage.
      • [^] # Re: On aura tout vu

        Posté par . Évalué à 7.

        oui enfin je vois pas mal Xerox imposer des contraintes d'usage sur des technologies qui lui ont été barbotées, par Apple par exemple

        et d'ailleurs, si il n'y avait pas de contraintes d'usage, je me demande pourquoi ils ont collé un procès à Apple ensuite.

        (traces ici : http://query.nytimes.com/gst/fullpage.html?res=9C0CE3D91E38F(...) )
        • [^] # Re: On aura tout vu

          Posté par . Évalué à 5.

          Ce qu'il y avait, c'était un pur laboratoire de recherche, avec des managers classiques.

          Les managers ont autorisés Steve Jobs à voir les avancées techniques (contre l'avis des chercheurs, en particulier sur l'interface graphique).

          Comme il leur a été reproché (aux managers) de ne pas avoir profité des résultats de recherche du labo, ils se sont rattrapé après (sans succès).

          Reste les recherches purement scientifique (OOP, AOP), par essence, pas de restrictions

          C'est de la recherche fondamentale, et le nom me semble approprié : l'apport est fondamental, à comparer en termes d'outils, de gain de temps, de facilité d'enrichissement :
          - http://www.gnome.org/
          - http://www.menuetos.net/
      • [^] # Re: On aura tout vu

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Xerox a aussi inventé la souris et l'interface graphique mais ses dirigeants n'y avaient pas cru !

        L'innovation vient (toujours ?) de ceux qui travaillent et (jamais ?) de leurs dirigeants.
        Croyez-vous que l'on puisse enlever les parenthèses et les points d'interrogation ?
        • [^] # Re: On aura tout vu

          Posté par . Évalué à 4.

          Non, les indépendants existent, il y a des chercheurs qui deviennent entrepreneur, la capacité à faire le tri (steve jobs vis à vis de l'interface graphique, elle aurait pu rester plus longtemps dans les cartons), et les choix d'investissement (R&D actuelle d'IBM et d'autres).

          Quand je qualifie les managers de Xerox de managers classique, ça n'est pas pour dire que tous les managers sont mauvais, mais que la direction d'une usine n'est pas la direction d'un laboratoire, et qu'un manager classique (plutôt qu'un directeur de laboratoire ou responsable R&D) _dans ce cas_ cause du tort de façon quasi-certaine.
  • # Codendi, ex-CodeX

    Posté par . Évalué à 8.

    Pour ceux qui se demanderait parce qu'ils l'ont croisé dans leur entreprise, avant, ça s'appelait CodeX et encore avant, c'était le code source de SourceForge (ça, c'est dit dans la news).
  • # Et c'est où le téléchargement ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Je n'arrive pas à trouver le lien pour télécharger les sources...
    • [^] # Re: Et c'est où le téléchargement ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Par contre j'ai trouvé ça :
      http://www.codendi.com/mentions_legales.php

      [...]

      Le graphisme, ainsi que les textes, images et tous autres éléments sur ce site Web notamment les services et produits sont la propriété exclusive de la société Xerox et/ou des éléments sur lesquels Xerox dispose de droits notamment d'exploitation permettant leur diffusion et communication. En conséquence, toute reproduction de ces éléments est formellement interdite sauf dispositions expresses contraires autorisée par écrit par la société Xerox.

      [...]

      La marque Codendi est une marque déposée. Toute reproduction totale ou partielle de cette marque sans autorisation préalable et expresse de la société Xerox est donc totalement interdite.

      Chouette
      • [^] # Re: Et c'est où le téléchargement ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Moi aussi j'ai cherché pour trouver une mention de libre ou d'opensource et sur cette page [1]on fait même mention de la licence GPL.

        Par contre, pas moyen de trouver un lien vers le logiciel... je suspecte qu'il le vends et ne l'offre donc pas au téléchargement gratuitement.

        Ce qui est conforme a la GPL V2, autant que je me souvienne, on fourni les sources avec le logiciel... si on fourni pas le logiciel a tout le monde, on a pas à fournir les sources a n'importe qui.

        [1] http://www.codendi.com/faq.php
      • [^] # Re: Et c'est où le téléchargement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je rappelle que le nom "Firefox" n'est pas libre lui non plus.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.