Création et Internet : étude du cas Trent Reznor de Nine Inch Nails

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
10
13
mar.
2009
Audiovisuel
Au dernier MIDEM de Cannes, Mike Masnick a donné une conférence d'une quinzaine de minutes, récemment sous-titrée par Framasoft, analysant le parcours réussi du chanteur Trent Reznor de Nine Inch Nails.

Il y explique en quoi l'équation « CwF + RtB = $$$ » peut être aujourd'hui un pertinent modèle économique alternatif (CwF pour Connect with Fan et RtB pour Reason to Buy).

Un exemple intéressant (reproductible ?) en ces temps d'Hadopi où Internet apparaît à certains bien plus comme une menace que comme une formidable opportunité.
  • # Je suis un fanboy...

    Posté par . Évalué à 2.

    et je ne serais pas objectif du tout.

    J'ai juste contribué normalement ( = j'ai acquis l'album sur une base d'un CD actuel ) mais passer sur une offre à 50$ ne m'aurait pas géné du tout, pour un set de demos, expliquant le cheminement créatif.

    Il se trouve que je ne suis pas un collectionneur, donc exit la belle boiboite.
  • # Modèle économique parfait ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La vidéo est vraiment très intéressante, on y apprend pas mal de chose sur le modèle économique pratiqué en ce moment par NiN.

    Personnellement je n'écoute pas ce genre de musique, mais j'ai téléchargé l'album (voir ce que ça donne).

    Ce qui est du modèle économique en lui-même il est très simple de le comprendre et de l'appliquer si une base de fan solide est présente, donc pour des artistes plus ou moins connus ce modèle peut faire tout à fait l'affaire. Mais est-ce que c'est viable pour les plus petits groupes ? Apparemment oui, mais j'en suis pas forcément certain, du moins ce sera peut-être moins le cas lorsque plus d'artistes choisiront cette même voie (ce que je veux dire par là, c'est que le peu d'artiste faisant cela dispose forcément d'une couverture médiatique sur Internet assez importante et qui pourrait diminuer avec la généralisation). Mais je vais pas m'avancer sur l'avenir, bien que je sois plus ou moins certain que c'est sans doute le modèle le plus apte à survivre face à la gratuité. C'est assez évident que pour faire payer il suffit de donner une valeur ajoutée au produit. On achète pas pour le fait d'acheter !

    Hélas, un regret que l'on pourrait exprimer en ces temps d'HADOPI, c'est que Trent Reznor n'a pas été cité, pour avoir trouvé le modèle économique efficace pour le groupe NiN tout en publiant les œuvres sous licence CC (by-nc-sa 3.0).
    • [^] # Re: Modèle économique parfait ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La lois Création et Internet ne survivra qu'une année...il faut 2 ans pour la mettre en place et la rendre opérationnelle. Si elle est adoptée avant cet été, dans 3 ans elle est abrogée et sa copine DADVSI dans la foulée.

      Le seul regret qu'on pourra avoir, c'est au sujet de pognon qui aura été dépensé dans la mise en application de lois que nous savions dépassées et inefficaces avant même leur promulgation.

      Pour ce qui est des petits groupes, il faut visiter les sites Dogmazik et Jamendo pour se rendre compte que ces plateformes peuvent êtres des tremplins valables.

      Enfin, merci à l'équipe du Framablog pour l'initiative du sous-titrage.

      Ajoutons quelques mots clés, pour attirer sur ce fil de discussion les robots chercheurs du gouvernement de Nicolas Sarkozy, de façon à ce que la ministre Mme Albanel reçoive cette information.
      • [^] # Re: Modèle économique parfait ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je pense que tu sous-estimes l'entêtement d'un politicien, et sa capacité à manipuler les médias à son avantage.
        • [^] # Re: Modèle économique parfait ?

          Posté par . Évalué à 1.

          je me demande lequel des deux groupes manipule le plus l'autre...
          • [^] # Re: Modèle économique parfait ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            je me demande lequel des deux groupes manipule le plus l'autre...

            C'est de la manipulation incestueuse alors. Il suffit de se rappeler les liens entre les personnalités des médias (Borloo <--> Schonberg; Baroin <--> Drucker; Kouchner <--> Ockrent). Même Sarko est sorti avec une journaliste du Figaro quand Cécilia s'était barrée.

            Les médias, c'est du bizness pur et il n'y a plus aucune barrière entre le monde des affaires et celui de la politique. Copé qui prend une part dans un cabinet d'avocat, tu crois que c'est pour la thune ? Bin non, c'est juste pour se blinder le carnet d'adresse. La thune viendra après, quand il aura rendu assez de services et qu'il se fera embaucher avec des revenus mirobolants.
            On peut se souvenir aussi que Schröder, ancien premier ministre d'Allemagne et grand pote de Poutine, est parti diriger l'entreprise qui creuse le gazoduc sous la Baltique. (J'imagine sans peine la culbute du salaire).

            Et je suis persuadé que Sarko ne se représentera pas. Il veut multiplier sa fortune par 100 avant ses 60 balais. Tu crois qu'il se considère comme riche avec un patrimoine de deux millions d'euros ? Je suis presque sûr qu'il doit avoir honte de n'être pas déjà milliardaire...

            Et qu'on ne prenne pas pour un trotskiste bas de plafond. C'est exactement la même chose dans la crémerie d'en face. Il suffit d'avoir lu les articles du Canard Enchaîné sur le patrimoine de la gourdasse arriviste pro-sexisme (vou me dirié pas sa si j'été pa une fââmme ;-))).
            Je ne trouve même pas ça dégouttant ou ignoble, ce sont justes des humains et on ferait tous exactement la même chose à leur place, tellement on serait pervertis par le système. Je suis même prêt à les plaindre... Pour moi, c'est gens n'ont aucune influence sur ma vie tellement ils sont en dehors de la réalité.

            Pour cesser le HS total et en revenir à nos moutons : évidemment que cette loi est inepte et tape complètement à coté de la plaque. Je suis prof, et je vois régulièrement mes élèves qui s'échangent des films, des mp3 et des jeux sur des mini-SD de 2 ou 4 Go. Pour eux, l'art est redevenu ce qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être : de l'émotion sans aucune valeur marchande (merci à la dématérialisation numérique). Et eux aussi se foutent complètement de cette loi qui n'aura aucune influence sur ce qu'ils font et ce qu'ils veulent devenir...

            Cette loi n'a pas un train de retard, c'est les gamins qui ont une soucoupe volante d'avance !!!!

            De toute manière, cette loi n'est effectivement destinée qu'à protéger les fabriquants et les distributeurs de contenu parce qu'ils n'ont pas su s'adapter à l'évolution (révolution ?) internet. Mais il n'y déjà plus rien à protéger. D'autres moyens de production et de distribution ont été inventés, sans eux. Et même les modes de consommation sont révolutionnés. J'imagine sans peine que la moitié de mes élèves ne regarde plus la télé. Les mêdjorz sont déjà mortes mais on ne leur a pas encore envoyé le faire part de leur propre décès -)))

            Et je prédis que ce sera bientôt le tour des logiciels propriétaires et fermés. Vive la crise !!!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.