Framasoft veut dégoogliser Internet !

57
20
oct.
2014
Internet

Framasoft lance une campagne d’envergure : Dégooglisons Internet. Après avoir mis en place Framapad, Framadate, Framindmap, Framanews et le petit dernier Framabag, il était temps de passer à la vitesse supérieure en annonçant la mise en place de plus de services L.E.D.S. (Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires). L’annonce s’est donc accompagnée de l’ouverture d’un nouveau pod Diaspora* pour les francophones soucieux de leur vie privée : la Framasphère.

L’objectif est d’installer, face à chaque service propriétaire, un service L.E.D.S. hébergé par les soins de Framasoft. L’association s’inscrit dans un contexte d’ouverture en encourageant les projets qui participeront à cet effort d’émancipation des « grands de l’Internet ».

N .D. R. : une autre dépêche (actuellement en rédaction) liste des alternatives aux services habituels sur Internet, permettant d’utiliser des services libres pour vos activités de tous les jours.

Revue de presse de l'April pour la semaine 41 de l'année 2014

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par tankey. Licence CC by-sa
20
13
oct.
2014
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Journal Framasoft aurait-il tout compris?

61
9
oct.
2014

Le truc chiant avec beaucoup d'outils libres, c'est que l'accueil est difficile : bien que les admirateurs du libre disent que tout est génial et facile et qu'on t'accompagnera, en pratique c'est démerde-toi ou barre-toi. Tout est décentralisé, trop décentralisé, faut trouver un hébergeur, installer, aucun accompagnement des gens qui cherchent à utiliser (les gens veulent utiliser, pas installer). Du coup la majorité de la population passe logiquement son chemin et va vers Google (qui a compris, lui, qu'offrir une (...)

Journal [Parution] R et Espace (géographie) -- collection Framabook

21
29
sept.
2014

Bonjour à tous,

La collection Framabook (projet Framasoft) ne s'arrête pas ! Cette fois, nous proposons un ouvrage d'initiation au logiciel libre R appliqué à l'analyse géographique.

Pourquoi un tel ouvrage ? D'abord parce que R est un logiciel libre (issu du projet GNU) possédant sans doute un des plus larges éventail de fonctionnalités tant ses contributeurs l'enrichissent depuis plus de 15 ans.

Le livre R et espace est une illustration des nombreux domaines dans lesquels R peut être appliqué.


ANNONCE DE

(...)

Logiciel libre à la braderie de Lille 2014

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par tankey. Licence CC by-sa
9
2
sept.
2014
Communauté

Comme tous les ans, l’association Chtinux organise la présence d’associations du logiciel libre (et de thématiques proches) à la braderie de Lille.

Ça se passe les 6 et 7 septembre en centre ville, place du vieux marché aux chevaux (métro République−Beaux Arts)

Journal Une vidéo pour le plugin MyPads de Framasoft

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
6
24
juin
2014

Comme vous le savez depuis la parution de cette dépèche, Framasoft a lancé une campagne de financement participatif pour embaucher un développeur qui aura pour charge de développer un plugin pour Etherpad afin d'avoir une fonctionnalité de comptes privés, de groupes et autres pads privés.

J'ai promis sur twitter (oui, çaymal twitter) une parodie de la Chute si on atteignait les 50%. C'est chose faite !

Voici donc ma parodie de la chute : http://chute.fiat-tux.fr/X6FXZDm5lQfTqTG3

NB : le site http://chute.fiat-tux.fr (...)

Framasoft lance une campagne de crowdfunding pour financer le développement d'Etherpad

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
22
16
juin
2014
Communauté

Etherpad est une application libre d'édition de texte collaboratif en ligne et en temps réel. Framasoft a installé en 2011 une instance personnalisée d'Etherpad, baptisé Framapad, qui connaît un certain succès dans la sphère francophone (actuellement plus de 20.000 pads créés chaque mois).

Il est un service apprécié et proposé dans l'ancienne version d'Etherpad qui n'est plus présent dans la version actuelle : celui de pouvoir créer et administrer des groupes privés. Pour pallier cela, Framasoft a décidé de mener une campagne de financement participatif pour développer et maintenir le greffon « MyPads » permettant non seulement de retrouver cette fonctionnalité mais également d'avoir un compte personnel pour gérer et paramétrer ses groupes et ses pads.

L'objectif à atteindre est de 10000 €.

Journal Computrace, une backdoor pour votre plus grand bien

Posté par . Licence CC by-sa
47
20
mai
2014

Bon journal ? En tout cas mauvaise nouvelle.

Il y a de ça quelques mois, la société Kaspersky découvre un logiciel malveillant installé sur au moins 2 millions d'ordinateurs.
Computrace se divise en 3 modules présents dans l'option ROM PCI qui est chargée ensuite par le BIOS de la machine.

Par la suite il est capable :

  • De sécuriser les données d'un parc de postes à distance
  • De déployer toujours à distance des mises à jour, des licences ou de lancer (...)

Forum général.général Mardi 20 mai 17h30-19h Rencontre Framasoft à Fontenay-sous-Bois

0
18
mai
2014

Mardi 20 mai 2014 de 17h30 à 19h00 Rencontre Framasoft
à la Médiathèque Louis Aragon
2 avenue Rabelais 94120 Fontenay-sous-Bois
RER Fontenay-sous-Bois ou Val-de-Fontenay
Bus 124 arrêt Hôtel de ville ou 118 arrêt Danielle Casanova

Dans le cadre de Cultures du libre jusqu'au 27 mai
24/05 11h00-12h30 Atelier Gimp
27/05 18h00-19h30 Rencontre Wikipédia

Contact : Manuel DEL CERRO
manuel POINT delcerro CHEZ fontenay-sous-bois POINT fr
01.49.74.85.08/85.06

http://www.mediatheque.fontenay-sous-bois.fr/evenements/l-agenda/

Un an après le premier commit, nouvelle version pour wallabag

33
4
avr.
2014
PHP

Il y a un an démarrait le projet wallabag (qui s’appelait alors poche). C’est une application qui vous permet de mettre de côté un article que vous souhaitez lire plus tard. Ce n’est pas uniquement un gestionnaire de favoris pour sauvegarder un lien, ça sauvegarde également tout le contenu de l’article et uniquement le contenu (c’est‐à‐dire que les éléments superflus — comme la publicité — ne sont pas conservés).

Un nouvelle version vient de sortir ce 3 avril et voici les nouveautés.

Campagne d'un enseignant pour libérer la clause NC de ses ressources sous Creative Commons

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
17
9
fév.
2014
Éducation

Lorsque sur Linuxfr une personne évoque un projet « libre puisque sous licence Creative Commons », il trouvera toujours quelqu'un pour lui demander de préciser à quelle licence exacte des Creative Commons il fait allusion. Et si la réponse est une licence avec clause NC et/ou ND alors le débat risque de se poursuivre car nombreux sont ici ceux qui pensent qu'on ne peut qualifier ces licences de libres puisqu'elles ne respectent pas les quatre libertés du logiciel libre.

Le professeur de français Yann Houry s'est lui-même retrouvé à devoir faire face à ce problème puisque son site Ralentir Travaux et ses manuels scolaires sont sous licence Creative Commons By-NC-SA. Or la question est plus sensible encore dans l'éducation où beaucoup pensent que l'utilisation de la clause NC est contre-productive. Richard Stallman affirme même qu'elle est défectueuse et exhorte l'organisation des Creative Commons à prendre position et déclarer que les ressources éducatives doivent, comme les logiciels, être uniquement diffusées sous des licences libres, en évitant donc les licences Creative Commons By-NC et Creative Commons By-NC-SA.

Mais peut-être que demain Yann Houry lèvera cette fameuse clause NC puisqu'il propose actuellement un crowdfunding original sur Ulule à cet effet. « J'ai fait mes calculs. J'aurais besoin de 2000 € pour acheter diverses choses (nouvel ordinateur, un micro, quelques logiciels, etc.). Une telle somme est donc la condition du changement de licence. Cela en vaut-il la peine ? J'avoue que je suis assez curieux de le découvrir. Peut-être cette demande fera-t-elle un joli flop. En ce cas, la question de la licence ne taraude que moi ». À un peu moins de deux semaines de l'échéance, la moitié de la somme a été atteinte.

Sur le même sujet, on pourra également lire la politique du projet d'édition Framabook du site Framasoft qui explique dans le détail pourquoi il est fait le choix de licences uniquement libres pour leurs livres, en écartant sciemment les clauses NC et ND. Quant au financement participatif, très à la mode actuellement, il n'échappe pas non plus à la question des licences des projets soumis à souscription. « Le crowdfundig sans licences libres est-il un piège à gogos ? » s'interroge ainsi Calimaq sur son blog.

Journal Pourquoi les jeux vidéos devraient entrer dans le domaine public

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
30
5
fév.
2014

John Walker, journaliste spécialisé dans le jeu vidéo a récemment mis les pieds dans le plat en publiant un long article exprimant son souhait que les jeux entrent plus vite dans le domaine public : Why Games Should Enter The Public Domain

Ceci permettrait de sauver des jeux de l'oubli, d'inspirer de nouvelles création et de sécuriser juridiquement les vieux jeux et les abandonwares.

L'article a été traduit par Framasoft sur Romaine Lubrique : Pourquoi les jeux vidéos devraient entrer (...)

Journal Réédition de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LaTeX sans jamais oser le demander...

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
32
31
déc.
2013

… ou comment utiliser LaTeX quand on n'y connaît goutte.

… je suis sûr que n'aviez pas le titre complet en tête. Si? Alors vous avez déjà eu ce livre entre les mains, bravo!

Si ce n'est pas le cas ou si votre soif inextinguible de connaissances sur LaTeX se fait chaque jour plus forte, précipitez vous sur framabook.org, vous constaterez en même temps que l'auteur de ce magnifique ouvrage, Vincent Lozano, a procédé récemment à une mise à (...)

Framasoft en campagne de dons 2013

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
18
2
déc.
2013
Communauté

Dans le cadre de ses activités de promotion et de diffusion du Libre, Framasoft lance sa campagne annuelle d'appel aux dons (défiscalisables) sur le site Soutenir.Framasoft.org.

Cette campagne, intitulée « moins de Google et plus de Libre », s'oriente en faveur des projets et services proposés par sa communauté, son infrastructure et les salariés de l'association qui soutient la vingtaine de projets du réseau, en vue de participer à un Internet plus libre dans une démarche d'éducation populaire.

« Il s’agit moins de montrer du doigt ou diaboliser des entreprises comme Google que d’alerter sur les phénomènes de concentration qui captent nos applications et exploitent nos données. Et de continuer à travailler sur la maintenance et le déploiement de nos alternatives : Framapad, Framadate, Framacalc, Framindmap, Framavectoriel… sont autant de projets certes bien moins évolués qu’un Google Docs par exemple mais qui rendent leurs services et répondent à de réels besoins. Le challenge pour nous désormais c’est de stabiliser la technique, de faciliter la tâche de ceux qui souhaitent les installer sur leurs propre serveurs et de participer avec vous à les améliorer. »

Les autres projets ne sont pas oubliés. Ainsi une framakey Debian est en préparation, l'annuaire de logiciels libres est en cours de refonte (avec notamment un mécénat de compétences avec Smile), de nombreux livres libres framabooks sont programmés pour 2014…

"Libérathon" d'un webdoc sous licence CC BY-SA à Lyon mi-décembre

Posté par . Édité par Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
19
25
nov.
2013
Culture

Début octobre sortait le web-documentaire "No Es Una Crisis" traitant de la situation politique et économique en Espagne dans le sillage du mouvement des Indignés.

Les particularités de ce webdoc ?

  1. il est libre (3 heures de séquences vidéo sous licence Creative Commons BY-SA) \o/ ;
  2. il nécessite le lecteur Flash pour sa visualisation :-/ .

L'équipe de production explique dans cet article du Framablog qu'ils se sont … plantés. Il est en effet parfois bien difficile de savoir quels sont les périmètres d'un domaine aussi vaste que "le libre". On peut choisir en toute conscience une licence libre, et méconnaître la question des formats.
Les vidéos "sources" sont bien entendu téléchargeables, mais on perd alors l'organisation et la couche "informationnelle" permise par l'interaction d'un web-documentaire.

Comme il est malgré tout bien dommage qu'une œuvre culturelle libre de qualité professionnelle soit limitée dans sa diffusion par un "bête" problème de format, Framasoft propose l'organisation d'un "libérathon" : il s'agira alors de produire - sur un WE - une version 100% libre, en utilisant HTML5/CSS3/JS en lieu et place de Flash.

Si vous êtes sur Lyon (ou proche), l’événement aura donc lieu les 14 & 15 décembre 2013, dans les locaux de Framasoft, à Locaux Motiv. Une dizaine de places sont disponibles (suivant les compétences de chacun, il ne devrait pas être nécessaire d'être plus nombreux).

Vous trouverez plus d'information dans les derniers paragraphes de l'article du Framablog.