Découverte de GNU/Linux et des logiciels libres, à l'Espace autogéré des Tanneries de Dijon

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
25
oct.
2005
Communauté
Le samedi 12 novembre à 16h, le collectif PRINT proposera à tou·te·s les curieux/ses et intéressé·e·s un atelier intitulé « GNU/Linux: d'une utopie à une alternative pratique ».

L'espace autogéré des Tanneries se trouve aux 13-15-17, bd de Chicago, à Dijon. Pour s'y rendre en bus, prendre la ligne 10, direction Cimetierre Claudon, jusqu'à l'arrêt Coty. En voici la présentation: Depuis plus d'une décennie, des milliers de personnes construisent petit à petit la possibilité d'utiliser son ordinateur sans entraves. Sans aucune limite à leur usage, leur diffusion, leur transparence ou leur modification, ces logiciels « alternatifs » peuvent désormais répondre aux besoins de tou·te·s.
  • Qu'appelle-t-on logiciel « libre » ? Cet adjectif n'intéresse-t-il que les spécialistes ou doit-on tou·te·s nous en préoccuper ?
  • Une belle idée... tour d'horizon des plus belles réalisations qu'elle a inspiré : GNU/Linux, Debian, GNOME et KDE, OpenOffice.org, Mozilla Firefox, Wikipedia et bien d'autres.
  • Affranchir son ordinateur de Microsoft® Windows : découverte de GNU/Linux (installation, principes de fonctionnement, utilisation au quotidien).
Ce dans le cadre des permanences de l'Espace autogéré des Tanneries, qu'il sera aussi l'occasion de découvrir. Au programme de cet après-midi:
  • De 15h à 18h: permanence & découverte de l'infokiosque
    Présentation de diverses maisons d'édition indépendantes et du site infokiosques.net ; découverte en lecture & discussion de brochures, bouquins et autre presse alternative.
  • 16h: atelier d'introduction à GNU/Linux
  • 18h: pot de rentrée & présentation des Tanneries
    Présentation des Tanneries, et des divers projets publics qui s'y sont développés: PRINT, zone de gratuité, infokiosque, concerts & spectacles non-profit, sérigraphie, potager collectif, etc. Ce peut être l'occasion de faire part de vos interrogations, remarques et propositions!
  • # ortographe

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bonjour ch[è|e]r|\e rédact{eur;trice} de cette dépèche,
    tu/il/vous/eux #as|a|avez|ont# fait beaucoup de fautes étranges !
    • [^] # Re: ortographe

      Posté par . Évalué à 8.

      Le tirets courts utilisés sont une nettes progression par rapport à ce que j'avais pu voir précédemement (tirets longs).

      Toutefois, si le but est de combattre le "machisme" de la langue française, il aurait été à mon sens préférable de dire "proposera à toutes les personnes intéressées un atelier ...", ou alors, si on se concentre sur l'égalité "proposera aux curieux et aux curieuses, ainsi qu'à toutes les personnes intéressées un atelier ...".

      Je trouve très dommage que l'on se sente obligé de violer les règles de la langue française en complexifiant à la fois la rédaction et la lecture alors qu'on peut exprimer la même chose avec les moyens existant (et en particulier l'égalité entre les sexes) :(
      • [^] # Re: ortographe

        Posté par . Évalué à 2.

        Les modes de vie et de pensée des utilisateurices d'une langue influent sur le choix du genre pour les termes et les formulations. Ille n'est pas possible d'avoir une véritable égalité/neutralité en utilisant la langue française telle qu'elle est. Essayer de le faire avec les moyens qu'elle donne est presque aussi artificiel que de le faire comme dans la news.

        Et puis ce n'est pas très grave, à mon avis les texes qui utilisent ces règles sont très tolérables même si ils demandent un petit effort de lecture.

        Telles que je les comprends, les fins en eu-r-se-s sont là pour rappeler/signaler que le problème actuel ce n'est pas les fautes d'orthographe mais une séparation des genres, doublée d'une domination masculine.
        La conséquence la plus immédiate c'est un aiguillage des goùts/jouets/occupations/loisirs selon qu'on naît garçon ou fille.
        Et à un niveau plus "politique", c'est tout simplement ce qui est illustré par ces deux annonces récentes :
        - Le conseil national de l'ordre des médecins vient d'être renouvelé. Dans une profession où les femmes sont majoritaires parmi les exerçant-es de moins de 40 ans, ille n'y a pas une seule femme au CNOM.
        - Le nouveau Conseil d'Administration du CNRS ne comptera plus qu'une seule femme, sur 21 membres, au lieu de sept précédemment.

        Je pense qu'ille faut être un peu humble par rapport à sa propre éducation et à sa capacité à surpasser son "machisme" ou son "sexisme". La télé, la radio, le travail, les films et internet nous montrent en permanence un monde qui tourne avec ce sexisme.

        Au contraire, en nous génant un peu à la lecture, les fins en eu-r-se-s aident à rester vigilant-e-s au quotidien.
        • [^] # Re: ortographe

          Posté par . Évalué à 3.

          Les modes de vie et de pensée des utilisateurices d'une langue influent sur le choix du genre pour les termes et les formulations.

          Oui, c'est vrai pour à peu près tous les éléments de la langue utilisés ...

          Ille n'est pas possible d'avoir une véritable égalité/neutralité en utilisant la langue française telle qu'elle est. Essayer de le faire avec les moyens qu'elle donne est presque aussi artificiel que de le faire comme dans la news.

          Attention, neutralité != Egalité != Identité

          2 choses peuvent être de valeurs égales sans être identiques. Exemple, les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes attributs physiques, pourtant on est d'accord qu'il n'y a pas de sexe supérieur à l'autre ;) Et la neutralité (pas de sexe) n'est ni égale au sexe masculin, ni au féminin, ce sont trois valeurs différentes de la même notion.

          Ensuite, les moyens que je donne ne sont pas artificiels, c'est juste savoir faire passer un message dans un texte écrit. Le fait d'insister, de citer spécifiquement les deux sexe (curieux et curieuses) est une construction parfaitement valide, à utiliser justement dans ce cas-là. Je sait bien que la maîtrise de la langue écrite n'est plus à la mode, mais quand même ;)

          Telles que je les comprends, les fins en eu-r-se-s sont là pour rappeler/signaler que le problème actuel ce n'est pas les fautes d'orthographe mais une séparation des genres, doublée d'une domination masculine.

          Euh ... Les fautes d'orthographe, pas un problème actuel ? On doit pas avoir la même définition de problème alors ;)

          La séparation des genres, un problème ? Pourquoi ? Pour moi c'est l'uniformisation le problème. Comme dit plus haut, les hommes et les femmes sont différents, et la diversité est (à mon avis) une source de richesse. Je rappelle que différence != supériorité d'un coté. Sinon, transposé dans le domaine logiciel, ça revient à dire que les meilleurs logiciels sont ceux qui sont en situation de monopole dans leur domaine ;)

          On est d'accord que la domination masculine est un problème (problèmes de salaires des femmes, pour ne citer que celui-là).

          Réfléchissons ...
          Tu as un concept A, avec une connotation positive
          Tu as un concept B, avec une connotation moins positive

          Tu crée un nouveau concept C qui regroupe les deux, est-ce que cela va améliorer la connotation du concept B ?

          Tous les cas où tu aurais cité nommément les concepts A ET B, tu citera le concept C à la place ... Bilan, tu fait un effort sur un nouveau concept, sans agir sur l'ancien, qui est pourtant celui qu'il faudrait valoriser !

          Je rappelle que le fait d'utiliser le "nouveau neutre" ne va pas faire disparaitre les femmes et le genre féminin ! Sous prétexte d'égaliser le traitement des sexes, on les fait en fait disparaître ... Ce qui va avoir comme conséquence de faire disparaître le plus faible en premier.

          La conséquence la plus immédiate c'est un aiguillage des goùts/jouets/occupations/loisirs selon qu'on naît garçon ou fille.


          C'est un problème culturel, comme les problèmes politiques que tu cite.
          Mais en quoi essayer de rassembler deux concepts traités de façon inégale va t'il aider le plus faible ?

          La solution me parait plutôt d'utiliser le féminin quand c'est possible, et de citer les deux quand c'est nécessaire, pas de noyer les deux dans un concept fourre tout !

          Note : Il y a peut-être des passages pas clairs dans ce que je dis, au besoin je ré-expliquerais ;)
          • [^] # Re: ortographe

            Posté par . Évalué à 2.

            Yop. Merci pour cette gentille réponse.

            Les concepts : je ne suis pas certain qu'ils soient toujours utiles pour expliquer l'utilisation des fins en "eu-r-se-s" (et je ne suis pas une référence). Je n'en ai pas parlé et ne saurais pas te répondre. Mais le coup du "le plus faible disparaît en premier" est bien intéressant !

            Sur l'efficacité du "curieuses et curieux" VS "eu-r-se-s" : le premier est plus long à écrire que le second, mais se prononce mieux ;-) Les deux sont moqués pour leur lourdeur et, j'insiste, leur artificialité (puisqu'on peut condenser les pluriels par le masculin-pluriel et que tout le monde le fait).

            Le respect de la langue française :
            1. On peut considérer qu'ille s'agit d'un fork, proposé par des utilisateurices insatisfait-e-s des défauts de la branche principale, issus de ce que tout le monde reconnait sous le nom de "problèmes culturels".
            2. le mal est négligeable (combien de textes utilisent les fins en "eu-r-se-s" ?), surtout si l'objectif est atteint : se questionner, se rappeler que le "problème culturel" existe dans un contexte quotidien et pas seulement à la lecture de bouquins spécialisés.

            L'agacement des lecteurices est potentiellement une réussite, puisqu'il permet d'aborder le sujet. Même lorsque comme ici, le sujet initial du texte (un atelier d'installation GNU-Linux et de présentation d'infokiosques.net) est un peu oublié. J'image que l'auteur-e du journal en était conscient-e.
  • # Les précieuses ridicules, le retour !

    Posté par . Évalué à 8.

    Cette façon d'écrire "politiquement correcte" est tout simplement ridicule !
    Dans la grammaire française, le genre n'est pas sexué puisqu'il existe des mots masculins pouvant designer des femmes et inversement.
    Et en cas de pluralité, c'est le masculin qui s'applique !
    Et ce n'est pas parce que quelques précieuses ridicules veulent changer cette règle au motif qu'elle serait sexiste que je dois accepter cette injure faite à notre beau patois molièresque !
    • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Le masculin et le genre neutre sont confondus en français.
      On dit bien une personne à propos d'un homme ! Par ailleurs, il ne faut pas confondre le genre de la fonction et le genre de la personne. On doit dire : Madame le ministre, monsieur la sentinelle.

      À part ça, je dis bravo à tous ceux qui animent Les Tanneries !
    • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

      Posté par . Évalué à 3.

      je rappelle pour la blague que la justification originale et officielle de "en cas de pluralité, c'est le masculin qui s'applique" c'est que "le genre est plus noble".

      une langue vivante évolue, une langue figée est dite morte.
      • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Et virer les majuscules en début de phrase c'est aussi une évolution ?

        Si vous voulez une langue de genre neutre, apprenez l'espéranto au lieu de venir pourrir une langue qu'il l'est déjà suffisament.

        ĝis revido _o/

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

        • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

          Posté par . Évalué à 3.

          Oulà, malheureux, l'espéranto compte aussi parmis ses membres des coincés qui voient du sexisme partout. Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Langage_sexiste#Esp.C3.A9ranto et aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Riisme ...

          Amike via.

          Nicolas.
          • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je début en espéranto (leçon 6 environ dans kurso) mais quel plaisir de comprendre "Amike via".

            Les coincés peuvent pas dire "gedoktoro" ? :)

            L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

        • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          En effet je me suis trompé. L'espéranto est plus neutre que le français mais ne l'est pas totalement.

          En même temps, moi aussi je trouve ça ridicule cette syntaxe à la con.

          Et puis regardez autour de vous les femmes s'énervant parce qu'elles ont fait une bétise. Elles disent le plus souvent "Quel con !" ou "Je suis con" et non "Quelle conne !" ou "Je suis conne" :)

          L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

        • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

          Posté par . Évalué à 2.

          "qu'il l'est déjà suffisament."

          Ouch! Et tu critiques son utilisation des majuscules?
          La paille, la poutre, tout ça..
          • [^] # Re: Les précieuses ridicules, le retour !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oups ! :)

            Rien à voir avec la paille, la poutre, tous ça car moi j'ai dis que la langue française était pourrite /o\

            L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # pour revenir au sujet du journal ;-)

    Posté par . Évalué à 2.

    En cherchant un peu sur le site infokiosques.net , j'ai trouvé deux petites notes intéressantes sur le contenu du site :

    - http://infokiosques.net/article.php3?id_article=50
    "En furetant dans un infokiosque vous croiserez presque toujours des brochures estampillées "no-copyright" ou "copyleft". L’absence de copyright vous laisse le soin de vous réapproprier les textes, de les améliorer, de les réécrire, de les photocopiller à satiété, de les diffuser sans limites. Le savoir doit quitter la sphère marchande, les logiques propriétaires (refuser la propriété intellectuelle, c’est participer à la lutte contre la propriété privée), et circuler sans entraves... Tout ce qui est lisible sur ce site est libre de tout copyright."

    - http://infokiosques.net/article.php3?id_article=48
    S’il est structuré, le langage est également structurant : il conditionne notre pensée, la formate. Le langage guide notre vision du monde. Remodeler le langage c’est refuser une domination, construire d’autres inconscients collectifs."

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.