Devenir graphiste avec du libre

Posté par . Édité par ZeroHeure et tuiu pol. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
16
7
juil.
2015
Éducation

Les cursus de formations orientées logiciels libres se développent peu à peu. Avec Colibre et plus récemment ATI, des pas importants ont été franchis dans la reconnaissance des logiciels libres dans le domaine graphique mais la voie reste escarpée. L’Association Francophone des Graphistes Libres (AFGRAL) a décidé de mettre sur pied un programme visant à faciliter l’accès aux formations tout en se basant sur des cursus qui ont fait leur preuve au sein d’ActivDesign depuis plusieurs années, à la fois au niveau entreprise et études initiales.
Des formations telles que webdesign, illustration, game art ou game design, essaient de montrer qu’il est possible de produire de façon sérieuse du graphisme professionnel avec du logiciel libre. Elles forment des personnes en évitant de les laisser passer par la case privative. Le programme actuel, s’il innove peu en terme de contenu par rapport aux années précédentes, tente d’abaisser drastiquement la barrière tarifaire pour accroître le nombre de personnes formées.
Les formations sont disponibles en ligne et en présence et les inscriptions sont prolongées jusqu’au 1er septembre 2015.

  • # Placement après formation ?

    Posté par . Évalué à 3.

    si tu avait des chiffres sur le temps avant embauche des formés ça donnerais une idées sur les percés dans le monde de l'entreprise.

    • [^] # Re: Placement après formation ?

      Posté par . Évalué à 2.

      la première promo game design vient de sortir : les étudiants sont pour l’instant tous en stage dans des boites de dév. Il faudra attendre un peu pour des stats fiables.

      • [^] # Re: Placement après formation ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Et du coup pour leur stage ils travaillent TOUS avec les logiciels libre ?

        • [^] # Re: Placement après formation ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Lorsqu’ils sont en stage, ils utilisent nécessairement les technologies utilisées par l’équipe dans le projet donné et ce n’est pas toujours du libre. Mais ils ont parfois réussi à démontrer l’intérêt des logiciels libres, par exemple Blender sur Maya ou encore Unity pour du prototypage. Il faut aussi leur laisser le temps de se faire la main. Pour qu’ils fassent du libre dans leur stage il faudrait qu’ils soient en stage dans des boites qui font du libre; pour l’instant les portes ne se sont pas ouvertes. On ne peut reprocher à ces étudiants de tenter de faire du libre et de devoir accepter ce qui leur tombe sous la main. Je crois que tout le monde a avant tout besoin de bouffer.

          • [^] # Re: Placement après formation ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je crois que tout le monde a avant tout besoin de bouffer.

            Il est tout à fait possible de gagner sa vie avec des logiciels libres, évitez de dire le contraire, ça ne montre pas l'exemple à notre communauté.

            • [^] # Re: Placement après formation ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Bien sûr que c'est possible mais dans plusieurs domaines, ce n'est pas le cas, ou alors il faut des exemples.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Placement après formation ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci pour la réponse.
            Donc si je comprend ils sont surtout des missionnaires en terre hostile, s'il y arrive tant mieux. Pour les autres je leur souhaite bien du courage et de la persévérance.
            Mais du coup je crains qu'ils aient moins d'opportunités au vu de leurs manques dans les soft proprio, non ?

  • # Demande de sources

    Posté par . Évalué à 5.

    Bonjour,

    Avec Colibre et plus récemment ATI, des pas importants ont été franchis dans la reconnaissance des logiciels libres dans le domaine graphique […]

    serait il possible d'avoir des liens en rapport avec cette phrase s'il vous plaît? En vous remerciant d'avance.

  • # Les LL c'est gratos ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Une bonne initiative et un bon plan €, apparemment.
    La démarche pédagogique d'Active Design à l'air très dynamique et être axée sur l'expérience. Beaucoup de point ont l'air d'être abordés, de la théorie à la pratique, sauf … (tadam)
    … les licences. Du coup on peut avoir été formé sur les logiciels libres sans avoir aucune idée de ce qu'est une licence (libre ou pas) ?

    Cette news fait un peu réclame, dommage.

    Il y a quelques temps on s'interrogeait sur le type de business model à appliquer au libre. Je m’aperçois, ici même d'ailleurs, que finalement il suffit pour certaines boîtes de remplacer les logiciels proprios par du libre et roule ma poule. Je n'ai absolument rien contre, 'faut bien bouffer ma pauvre dame, mais le libre est-il une vache à lait à la mode ? Meuh …

    « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Re: Les LL c'est gratos ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Hello,

      Je suis tout à fait d'accord avec toi.
      Je suis graphiste freelance depuis quelques mois et c'était évident pour moi d'utiliser les LL. Je suis sous Linux depuis 5 ans pour ma part. Il est important pour moi de faire un don à chaque logiciel qui me permet de travailler et par conséquent, ben oui, de manger. Je souhaite aussi créer sur mon site une librairie d'images sous licence Art libre (contribuer au libre selon mes compétences).

      Niveau pro, je me prends souvent le mac + la formation sous Suite Ad*be dans la tronche (aaah les métiers créatifs !). On m'a d'ailleurs déjà dit que pour être crédible, il fallait que je fasse MIEUX que les autres graphistes sous Ad*be…ok, challenge accepted. De mon point de vue, je ne peux pas vraiment dire que les LL soient à la mode (du moins vers chez moi…) et aient bonne presse dans le milieu des graphistes.

      Hormis ça, il est vrai que de plus en plus de gens s’intéressent au libre et j'ai eu de bons retours face à cette démarche, les mentalités changent.
      ```

    • [^] # Re: Les LL c'est gratos ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Les licences ne sont pas au programme parce que ce n’est pas ce qui attire les étudiants et ce n’est pas l’objectif professionnel de la formation. Mais les ordis étant sous debian, et étant avec les étudiants pendant 840 heures par an, on a largement le temps de leur faire comprendre progressivement l’intérêt, ce qui nous semble bien mieux que les gaver avec des discours. On fait partie de plusieurs équipes de dév (Inkscape, Krita, Scribus…) on devrait donc arriver à leur montrer les avantages que cela représente.
      De notre côté, dans le domaine du graphisme et de la création culturelle, on est justement confronté à des boites et écoles qui sont totalement enfermées dans du proprio à tel point que mêmes des gros groupes du libre affichent des offres d’emploi faisant appel à des formations proprios. Nous estimons de notre côté prendre un gros risque en allant toujours plus à contre-sens, y compris des impératifs apparents de certains prestataires du libre, en espérant un jour qu’on verra plus d’annonces mentionnant les logiciels libres à côté des logiciels proprios, ce qui augmentera de fait le taux d’embauche de nos étudiants (puisque pour le moment, ils ne répondent pas aux annonces demandant autre chose que du libre, preuve qu’ils ont bien compris où ils mettaient les pieds).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.