Entretien avec les membres francophones de CentOS

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
39
21
oct.
2011
Red Hat

CentOS est un système d’exploitation libre dont la principale caractéristique est d’être construit à partir des sources de la distribution Red Hat Enterprise Linux. Bien que d’autres distributions partagent cette particularité, CentOS est probablement celle qui a le plus de visibilité dans le domaine des recompilations de RHEL. Il s’agit donc d’une distribution adaptée à un usage serveur, voire aussi comme station de travail, du fait de sa longue durée de vie (Red Hat maintient chaque version majeure pendant au moins 7 ans).

Suite à la disponibilité de RHEL 6, l’équipe du projet CentOS a donc construit CentOS 6. L’arrivée de cette version est donc l’occasion de faire découvrir aux lecteurs de LinuxFr.org une partie du titanesque ouvrage qu’est la création d’une distribution GNU/Linux, grâce à deux membres francophones du projet : Fabian Arrotin et Tru Huynh ont accepté de répondre aux questions de l’équipe de LinuxFr.org. Merci à eux !

LinuxFr.org : Pouvez‐vous vous présenter brièvement ?

Tru : En France, on aime bien faire référence à son « diplôme » obtenu dans sa « jeunesse », alors voici mon parcours : j’ai commencé par être ingénieur chimiste à l’ESPCI, puis j’ai fait mon service militaire en tant que scientifique du contingent au CEA. J’y suis resté pour une thèse (modélisation moléculaire, HPC) qui m’a en outre permis de jouer avec des gros calculateurs et de monter des clusters sous GNU/Linux. Enfin, j’ai intégré l’Institut Pasteur dans l’unité de bio‐informatique structurale, où je gère le parc informatique (entre autres).

Fabian : Passionné d’informatique depuis mes études de comptable (métier que je n’ai jamais exercé), je me suis tourné vers la partie « system engineer », notamment Microsoft / Citrix, avant de tomber amoureux du monde open source et de GNU/Linux en particulier (première installation de Slackware en 1998, suivie de près par la Red Hat Linux 5.2). J’ai travaillé comme consultant « systèmes » pendant plus de 12 ans pour un partenaire IBM en Belgique, et je suis maintenant « sysadmin » depuis un an.

LinuxFr.org : En quoi consiste le projet CentOS ? Quels sont vos rôles au sein du projet ?

Réponse commune : Le but est d’offrir une distribution compatible avec celle de Red Hat. Le projet CentOS a démarré depuis bien longtemps (et d’ailleurs, il était auparavant lui‐même un sous‐projet de CAOS Linux, depuis CentOS est devenu un projet indépendant), bien avant même la décision de Red Hat de ne plus fournir Red Hat Linux et d’offrir Fedora en communautaire et RHEL aux entrerprises.

Tru : J’ai été mainteneur de CentOS 3 (2005-2010), je partage la charge des autres versions, ainsi que la maintenance de l’infrastructure (miroirs sur des serveurs offerts par des sponsors).

Fabian : J’ai tout doucement intégré l’équipe CentOS, à partir de 2006/2007. Mes différentes attributions sont notamment les tests QA (Quality Assurance) et la maintenance de l’infrastructure (supervision).

LinuxFr.org : Comment en êtes‐vous venus à intégrer l’équipe CentOS ?

Tru : En participant activement.

Fabian : Comme le dit Tru, en participant. CentOS ne tournant qu’avec des volontaires (et très peu), le principe est le suivant : on identifie un besoin, on vient avec une solution, on propose, on discute, on montre ce que l’on sait faire, et surtout sur du long terme. C’est un fait bien connu que CentOS est une méritocratie.

LinuxFr.org : Comment est organisé le projet CentOS ? Qui est à sa tête ?

Réponse commune : Un cœur de quelques personnes qui investissent une grande partie de leur temps libre. Karanbir Singh est celui qui porte le projet aujourd’hui, mais les décisions sont collégiales.

LinuxFr.org : Avez‐vous de nombreux contributeurs ?

Réponse commune : Non, beaucoup de parole, relativement peu d’action, malheureusement. Mais la situation s’améliore. Autant il est relativement facile d’aider ponctuellement, autant il est difficile d’avoir des personnes fiables sur le long terme (tout est basé sur le volontariat de chacun).

LinuxFr.org : Qui peut participer à CentOS ? Sur quels domaines avez‐vous besoin de plus de contributions ?

Réponse commune : Tout le monde et partout (triage des bugs, forums, wiki...) ! En revanche, l'accès aux clefs et au buildsystem de CentOS est restreint aux personnes de confiance.

LinuxFr.org : Comment se déroule la mise à disposition d’une nouvelle version, majeure ou mineure ?

Tru : Nouvelle version :

  • construire l’étape 1 (stage 1) à partir de la version bêta 2 de RHEL 6 ;
  • construire les RPM ;
  • reconstruire l’étape 2 (stage 2) à partir des RPM obtenus à l’étape 1 ;
  • « patcher » les RPM ;
  • refaire les RPM « patchés » et ceux qui en dépendent.

Les étapes 1 et 2 dont il est fait mention, sont comparables aux étapes 1 et 2 de la compilation de gcc :
- étape 1 : on compile « gcc-stage1 » à partir du compilateur disponible ;
- étape 2 : on recompile « gcc-stage2 » à partir de gcc-stage1.

Pour construire les RPM qui composent l’étape 1 de CentOS 6, on part de la bêta 2 de Red Hat Enterprise Linux 6. Une fois ceux‐ci fait, on reconstruit les mêmes RPM, mais à partir de ceux produits à l’étape précédente.

Fabian : Si je peux me permettre une comparaison pour l’utilisateur Linux qui n’a jamais essayé rpmbuild, c’est un peu comme essayer de refaire un cocktail en ne connaissant que certains ingrédients, mais sans savoir combien de temps il faut mélanger, dans quel ordre, etc.. Bref, essayer avec plusieurs shakers, secouer et comparer le résultat à l’original.

LinuxFr.org : Qu’est‐ce qui différencie le projet CentOS du fameux « upstream vendor » et d’autres projets de reconstructions de RHEL comme Scientific Linux ou Oracle Linux ?

Réponse commune : Red Hat fournit les SRPM (code source + recette pour construire), et c’est déjà beaucoup ! CentOS, SL et OL reconstruisent les RPM (en enlevant les images qui sont la propriété de Red Hat). La difficulté est que l’environnement pour appliquer ces recettes n’est pas connu, ni l’ordre pour reconstruire les paquets. C’est un processus itératif avec plein de culs de sac. N’importe qui peut s’y essayer. Le protocole a été publié. En revanche, ce n’est pas la vocation de CentOS de fournir cette recette non plus (ni à notre connaissance SL ou OL d’ailleurs).

LinuxFr.org : Le projet CentOS, aujourd’hui, est perçu comme une simple recompilation de RHEL. Une « diversification » de la distribution est‐elle envisagée, avec ses propres choix technologiques, un peu comme on a pu le voir chez Startcom ?

Réponse commune : Oui, il y a des projets, peu de temps pour tous les faire.

LinuxFr.org : Existe‐t‐il des interactions entre CentOS et d’autres projets, comme Scientific Linux, Fedora ou bien directement Red Hat ? CentOS et Scientific Linux en particulier semblent assez proches technologiquement, des tentatives de regroupement des efforts, voire une fusion des distributions sont‐elles envisageables et envisagées ?

Réponse commune : Il y eu des discussions avec SL : le consensus est qu’une saine compétition était préférable, les buts et objectifs étant différents. Par exemple, SL a préféré sortir la version 6 avant la version 5.6. Chez CentOS, c’était le contraire. Les développeurs de SL sont salariés du Fermilab, alors que ceux de CentOS travaillent sur leur temps libre. Les personnes qui participent aux dépôts EPEL / rpmforge / elrepo sont des passerelles entre SL et CentOS.

LinuxFr.org : CentOS 6.0 a été très attendue, et du fait de son arrivée après RHEL 6.1, les mauvaises langues pourraient dire qu’elle est en retard, bien que le projet n’ait pas de date officielle de sortie. Quelles ont été les difficultés dans la préparation de cette nouvelle version ?

Réponse commune : Le manque de temps principalement.

LinuxFr.org : Est‐ce en rapport avec la récente politique de Red Hat concernant les patches dans ses paquets ?

Réponse commune : Non, la disparition des patches individuels au profit d’une archive tar n’affecte pas CentOS (base), uniquement les patches pour le noyau de CentOSPlus.

LinuxFr.org : Une certaine opacité dans le processus de prise de décision a été ressentie par les utilisateurs. Est‐ce que les meneurs du projet en sont conscients ?

Tru : Même si ce n’est pas politiquement correct, je suis d’accord avec Johnny Hugues (principal contributeur de CentOS 4 avec Karanbir Singh, connu aussi pour l’affaire Tuttle). Un effort de transparence sur l’avancée a été entrepris. Il y a un petit mieux, mais entre prendre 10 minutes pour « bloguer » et 10 minutes avec mes enfants, la question ne se pose pas.

LinuxFr.org : Qu’est‐ce qui est prévu pour corriger cela ?

Tru : Plus de monde dans CentOS, plus de monde de confiance (mais cela prend du temps) pour l’infrastructure et le développement.

LinuxFr.org : CentOS ne fournit que des versions i386 et x86_64 de sa distribution ; est‐ce volontaire, ou est‐ce causé par un manque de matériel ou de contributeurs ? En particulier pour la version PowerPC, la migration des ordinateurs de marque Apple vers des processeurs Intel a‐t‐elle joué dans la balance pour finalement ne pas proposer de version stable PowerPC ?

Tru : Les 2 et par manque de temps (il faut en plus faire les patches pour les architectures exotiques). Par exemple, pour le portage Alpha ou Itanium, cela aurait fait beaucoup de travail pour peu de personnes intéressées.

Fabian : Nous avons un intérêt particulier pour l’architecture PowerPC (en tout cas Karanbir et moi‐même) et nous avons commencé à regarder à une version PPC et PPC64. Le manque de temps et de matériel dédié à CentOS n’aide pas à aboutir.

LinuxFr.org : Le mot de la fin ?

Tru : Ne demandez pas ce que CentOS peut faire pour vous…
http://plope.com/Members/chrism/oss_sarcasm

LinuxFr.org : Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces questions, et bon courage dans l’aventure CentOS !

  • # Merci beaucoup

    Posté par . Évalué à  6 .

    Nous utilisons CentOS au travail ainsi que nos clients (dont une grosse enseigne dans la grande distribution).
    Merci beaucoup pour votre travail.

  • # Un grand merci !!

    Posté par . Évalué à  2 .

    Merci beaucoup pour ce que vous faites !

    Je trouve dommage que l'idée de la saine complétion persiste entre les 3... surtout avec SL. Avec Oracle eu... bon ;)

    Je pense que la compétition est ailleurs (autres distri, plateformes...)

  • # Ascendos ?

    Posté par . Évalué à  6 .

    J'aurais aimé lire quelque chose à propos du nouveau projet Ascendos, et d'une éventuelle collaboration ou non...
    Scientifique Linux semble faire partir de cette initiative et je trouve qu'un soutient de CentOS irait dans le bon sens. Car les retards important sur les dernières versions, semblent confirmer un manque de ressources, non ?

    La concurrence sur ce point ne me parait pas si constructive, un noyau commun et chaque projet se concentrant sur des addons me séduirait plus.

    Référence: www.ascendos.org

  • # ppc

    Posté par . Évalué à  4 .

    (...) une version PPC et PPC64. Le manque de temps et de matériel dédié à CentOS n’aide pas à aboutir.

    Je suppose que vous connaissez déjà, mais au cas où (dans l'infime possibilité) : la ferme gcc
    ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.