Fedora 12 "Constantine" Alpha disponible

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
14
26
août
2009
Fedora
La version Alpha de Fedora 12 "Constantine" est disponible ! Pour voir dès maintenant quelles en sont les principales nouveautés, rendez-vous sur la page de téléchargement.

Pour cette version, il y a du changement dans la manière dont Fedora est distribuée. Au lieu des versions Alpha, Bêta, Preview Release et Finale, il n'y aura désormais plus qu'une version Alpha, Bêta et Finale.
Qu'est-ce qu'une version Alpha ? La version Alpha contient toutes les fonctionnalités de la version finale (feature complete) sous une forme que tout le monde peut tester. Une série de journées de tests, guidées par le groupe Fedora QA, nous aide à cerner et identifier les bugs. Quand ces bugs sont corrigés, une version Bêta de l'OS est produite. La version Bêta est complète au niveau du code (code complete) et se veut proche de la version Finale, prévue pour le mois de novembre. Nous avons besoin de votre aide afin de faire de Fedora 12 la meilleure version jamais produite, il est important pour nous que vous testiez les fonctionnalités qui sont importantes pour VOUS. Si vous trouvez un bug, signalez-le ! Chaque bug rapporté dans le bugzilla améliore potentiellement l'expérience de millions d'autres utilisateurs.

Au niveau des nouveautés de Fedora 12 pour les utilisateurs finaux, citons :
  • Une meilleure prise en charge des webcams - Depuis Fedora 9, un effort de plus en plus important a été mis dans la gestion native de tous types de webcams.
  • Empathy en tant que client de messagerie instantanée par défaut - Empathy sera le client IM qui remplacera Pidgin par défaut, il offre une meilleure intégration à l'environnement graphique GNOME.
  • GNOME 2.27.90 et KDE 4.3 - La dernière version du code des deux principaux environnements graphiques ainsi que toutes leurs applications usuelles sont incluses dans cette version Alpha. GNOME 2.28 sera inclus dans la version finale.
  • Réseau mobile dans NetworkManager - En fournissant une base de données pré-configurée des principaux opérateurs téléphoniques, en gérant une plus grande variété de modems et en permettant le scan des réseaux GSM, NetworkManager permet la configuration aisée des connexions réseau mobiles.
  • Améliorations de PackageKit - PackageKit dispose désormais d'un greffon permettant d'installer des applications depuis un navigateur web, et depuis la ligne de commande si un utilisateur tente d'utiliser une commande provenant d'un logiciel qui n'est pas installé.
  • Améliorations de PulseAudio - Le logiciel de contrôle de PulseAudio a été étendu afin de gérer des profils et faciliter le réglage des haut-parleurs.
  • Meilleure gestion d'énergie - Globalement, la gestion d'énergie au niveau du CPU, du disque et des entrées/sorties a été améliorée.

Pour les développeurs, nous avons :
  • NetBeans 6.7 - Il s'agit de la version la plus récente de l'IDE de Sun.
  • PHP 5.3 - La version 5.3 du langage de programmation web a été intégrée.
  • Eclipse 3.5.0 - La dernière version du populaire IDE open source est incluse.
  • SystemTap - Mise à jour du système de debug avec une meilleure documentation, de nouveaux outils et des exemples d'utilisation ; support des points d'entrée du kernel et d'Eclipse en tant qu'interface.

Au niveau des nouveautés situées plus en profondeur, nous avons :
  • Meilleure gestion d'IPv6 dans NetworkManager - Il est désormais possible de complètement configurer une connexion IPv6 depuis l'interface graphique de NetworkManager.
  • ABRT (Automatic Bug Reporting Tool) - Fedora 12 comporte un service nommé ABRT dont le but est de rapporter automatiquement les plantages d'applications, sans que l'utilisateur final n'ait à avoir de connaissances sur la manière de rapporter un bug.
  • Compression XZ pour les RPM - Tous les paquets de Fedora 12 ont été reconstruits afin de passer d'une compression Gzip au plus efficient XZ (LZMA), ceci permet de gagner de l'espace lors des mises à jour ainsi que sur les miroirs.
  • Version x86 optimisée pour Atom - La version 32 bit de Fedora 12 est compilée pour l'architecture i686 avec des optimisations spécifiques pour les processeurs Intel Atom utilisés dans une grande quantité d'ordinateurs à faible coût.
  • Prise en charge de ext4 pour GRUB - Fedora 11 incluait Ext4 comme système de fichiers par défaut, mais GRUB ne le gérant pas, il fallait toujours une partition de démarrage en Ext2/3. GRUB gère désormais une partition de démarrage Ext4.
  • Bluetooth sur demande - Afin de gérer les périphériques Bluetooth, un service était constamment actif dans les anciennes versions de Fedora. Dans Fedora 12, le service Bluetooth est démarré à la demande quand ses fonctionnalités sont requises ; il s'arrête également automatiquement 30 secondes plus tard afin de consommer moins de ressources.
  • Améliorations de KVM - De nombreuses améliorations au niveau de l'environnement de virtualisation KVM font leur entrée dans Fedora 12 : consommation mémoire réduite, ajout de cartes réseau à chaud, meilleure gestion des entrées/sorties, démarrage PXE, etc.

Une liste complète des nouveautés de Fedora 12 est visible sur cette page.

Pour plus d'informations, comme les bugs connus, un guide expliquant comment rapporter des bugs ou encore le calendrier de sortie officiel, vous pouvez consulter les notes de version.
  • # La version preview

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Dommage pour la version preview qui n'existe plus. Je trouve que cela incitait les gens à la tester. Car le mot Beta fait toujours peur ...
    • [^] # Re: La version preview

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      J'aimerais bien savoir ce qui a justifié ce choix...
      • [^] # Re: La version preview

        Posté par . Évalué à  6 .

        La raison est simple, le manque de testeurs.
        On a beaucoup d'utilisateurs qui préfèrent attendre 2/3 semaines avant de mettre à jour, le temps de résoudre les derniers glitches. Glitches qui le plus souvent auraient pu être résolu *avant* la release si plus de testeurs s'étaient manifestés.
        Pour y remédier, la nomenclature a été revue et le nombre de milestones simplifiés (alpha/beta/RC). Le freeze des traductions a lieu avant la bêta, les fonctionnalités avec la bêta, et le cycle est ponctué de Bug days.
        Bien entendu, si la qualité n'est pas satisfaisante, la sortie sera retardée.
        • [^] # Re: La version preview

          Posté par . Évalué à  4 .

          Oui enfin personnellement j'ai teste la derniere version et remonte pas mal de bug qui semblait ne gener aucun dev car aucun n'a ete corrige dans la version finale donc pour ce a quoi cela sert le bugzilla de Fedora je dirais que c'est du meme niveau que launchpad... Cela sert a faire joli mais les bugs sont trop nombreux et les devs trop peu nombreux pour prendre en compte tous ce qui est notifie...
  • # Hellblazer

    Posté par . Évalué à  3 .

    Constantine ? John Constantine ? Est-ce qu'il s'agit de tromper le Diable, avec cette version de Fedora ?
  • # ça fonctionne

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Je l'utilise maintenant et tout va bien. J'avais des problèmes avec SELinux, mais comme je n'est jamais utilisé ce logiciel (je viens de Debian), ce sont des problèmes d'éducation au lieu d'être des bugs dans le logiciel. Le program system-config-selinux n'est pas installé, donc j'ai dû désactiver SELinux via le fiche /etc/selinux/config. (pas complètement désactivé, mais « SELINUX=permissive »)

    Il y a des bugs dans le gestionnaire de fenêtre de GNOME (metacity?), mais rien de grave.

    Fedora a encore le problème de fonts non-libres (on peut les partager mais pas nécessairement modifier) donc il faudra que je fasse attention aux fonts que j'utilise pour les documents que je veut partager.

    J'ai installé par le LiveCD est le seul option pour le système de fichiers pour les discs formattés était ext4 (pas ext3). Ça m'inquiète un peu, mais aucun crash jusqu'à présent :-)

    En gros, ça va.

    • [^] # Re: ça fonctionne

      Posté par . Évalué à  2 .

      pas trop de soucis à te faire du côté ext4, les versions 2.6.28 (dommage pour Ubuntu Jaunty) et 2.6.29 étaient pas très stables sur le sujet. Depuis le 2.6.30, tout est pour le mieux de ce point de vue. :)
      J'aimerais bien savoir quel chip graphique tu as et si c'est une intel commenc ça se passe :)
      • [^] # ext4 et 2.6.29 ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        pas trop de soucis à te faire du côté ext4, les versions 2.6.28 (dommage pour Ubuntu Jaunty) et 2.6.29 étaient pas très stables sur le sujet.

        Aurais-tu des précisions là-dessus (URL) ?

        Ça m’intéresserait, parce que j’utilise ext4 sur une Fedora 11 (noyau 2.6.29.6)…

        Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Fonts non-libres ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Bonjour,

      Quel est le problème avec les fonts ?
      Je pensais que Fedora visait le presque 100% libre et utilisait par défaut les fonts Liberation.
      Ce n'est pas le cas ?
      • [^] # Re: Fonts non-libres ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        bien sûr que les fontes Liberation sont intégrées, mais il y a toutes les autres...

        Si le sujet t'intéresse, tu peux regarder du côté de
        http://fedoraproject.org/wiki/Fonts_SIG le groupe constitué sur le sujet
        http://fedoraproject.org/wiki/Category:Fonts_packaging comment packager
        La FAQ assez complète sur le genre de soucis rencontrés :
        http://fedoraproject.org/wiki/Shipping_fonts_in_Fedora_(FAQ)

        et les quelques soucis liés aux licences et comment les traiter
        http://fedoraproject.org/wiki/Legal_considerations_for_fonts

        Les auteurs de fontes sont généralement des artistes et - comme beaucoup d'autres personnes - considèrent qu'il n'y a pas de licence à mettre et (supposent) que tout le monde peut les utiliser (alors que le droit d'auteur - avec ses restrictions - s'applique par défaut, les rendant non libres) ou alors des restrictions à apposer qui rendent les fontes non libres (parce qu'ils y ont passé du temps hein, faut le comprendre, bref).
        Bref, bien souvent le syndrôme classique "je veux faire du libre, ah mais pas m'embêter avec les considérations légales (c'est trop compliqué pour moi de toute façon)".

        Donc oui, il y a un projet de rationalisation de la gestion des fontes (pas seulement le volet packaging...) et toutes les distributions sont invitées à participer d'ailleurs ;-) Il se trouve que le projet Fedora travaille dessus, autant fédérer.
        Tu as Debian qui a une autre approche sympathique des fontes permettant d'en avoir un aperçu rapide : http://pkg-fonts.alioth.debian.org/review/

        Il y a aussi le projet Open Font Licence http://scripts.sil.org/OFL pour déjà traiter le volet de choix d'une licence libre pour les fontes.
        • [^] # Re: Fonts non-libres ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Merci beaucoup pour ces précisions.

          J'imaginais naïvement que tout ce qui était inclus de base dans la distribution (code, graphismes) était libre.

          Avoir cinquante fonts dont 49 non-libres (chiffres donnés en exemple), ce n'est pas indispensables. Je me demande bien pourquoi celles qui posent problème ne sont pas retirées...
          Après installation, il est toujours possible de rajouter ce qu'on souhaite (libres ou non) via des dépôts.
          • [^] # Re: Fonts non-libres ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Je me demande bien pourquoi celles qui posent problème ne sont pas retirées...

            hum, bin c'est du boulot de revenir sur ce qui a été fait auparavant, ya besoin de packageurs, pour en profiter au passage pour appliquer les bonnes pratiques
            - disponibilité des sources si besoin,
            - reconstruction systématique si possible avec des outils libres,
            - enlever les doublons,
            - (re-)demander aux auteurs s'ils ne voudraient pas changer leur licence - quand ils sont contactables - histoire de pouvoir effectivement continuer à distribuer la fonte, même dans un dépôt à part (oui, il y a des auteurs qui avaient en fait choisi une licence empêchant la redistribution... donc là c'est out de chez out, un peu comme le tri qui avait été fait sur les firmwares de pilotes dans le noyau si tu as suivi l'affaire chez Debian)
            - vérifier les fontes auxquelles ils manquent des caractères ou dont la qualité n'est pas au rendez-vous finalement, avec des soucis d'affichage éventuellement, ou qui ont une nouvelle version à intégrer tout simplement
            - revoir le paquet, le redécouper au besoin
            - ...
            - profit !
            (liste non exhaustive cf. la faq ou les travaux en cours sur les paquets de fontes dans Debian [http://qa.debian.org/developer.php?login=pkg-fonts-devel%40l(...)] par la Debian Fonts Task Force)

            Tu as l'air de penser que tout ceci se fait d'un claquement de doigt, dans ce cas n'hésite pas à t'investir, ce n'est effectivement pas tant que ça de boulot, simplement de la rigueur (beaucoup) et de la méthode... et surtout s'amuser à le faire ;-) Tu découvriras sans doute (sûrement) un monde sympathique auquel tu ne t'attendais pas :D

            Déjà 114 paquets chez Debian, une soixantaine chez Mandriva Linux (http://sophie.zarb.org/rpmfind?filename=&st=fuzzyname&am(...) paquets contenant fonts en noarch), j'ai pas regardé sur Fedora, chaque paquet pouvant bien sûr contenir plusieurs déclinaisons de fontes ;-)

            L'histoire des licences, c'est la partie émergée de l'iceberg, l'objectif c'est d'avoir encore plus de jolies fontes libres à utiliser avant tout.
    • [^] # Re: ça fonctionne

      Posté par . Évalué à  2 .

      yum -y install system-config-selinux
      • [^] # Re: ça fonctionne

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .


        [root@okapi ~]# yum -y install system-config-selinux
        Loaded plugins: presto, refresh-packagekit
        rawhide/metalink | 11 kB 00:00
        rawhide | 3.7 kB 00:00
        rawhide/primary_db | 9.3 MB 00:08
        rpmfusion-free-rawhide | 3.8 kB 00:00
        Setting up Install Process
        No package system-config-selinux available.
        Nothing to do
        [root@okapi ~]#
    • [^] # Re: ça fonctionne

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je pense que c'est bien un Intel i915 :


      [ciaran@okapi ~]$ cat /proc/modules |egrep "^video "
      video 20580 1 i915, Live 0xf7c6b000


      Et selon 'lspci' j'ai un "Intel Corporation Mobile 4 Series Chipset Integrated Graphics Controller (rev 07)".

      Le seul problème que j'ai au niveau de vidéo c'est que de temps en temps pendant que j'utilise l'ordinateur activement, tout à coup, l'écran devient noir, mais quand je bouge la souris, l'image revient. C'est probablement un problème dans le logiciel qui gère l'économiseur d'écran.
  • # Multi-seat abandonné?

    Posté par . Évalué à  1 .

    Bonjour à tous,
    je ne vois pas la fonctionnalité multi-seat à la base prévu pour Fedora 11 puis repoussé à F12 dans la liste des "features". Quelle déception :-(

    En savez vous quelque chose?
  • # Netbeans

    Posté par . Évalué à  1 .

    NetBeans 6.7 - Il s'agit de la version la plus récente de l'IDE de Sun.

    La dernière version de Netbeans est la 6.7.1 sortie le 27 juillet 2009.

    Mais d'après la liste des new features de Fedora :
    Re-base to NetBeans 6.7.1 (we made a decision to package 6.7.1 instead of 6.7)

    Donc Fedora 12 inclus bien la dernière version de Netbeans :)
  • # Pulseaudio et énergie

    Posté par . Évalué à  1 .

    • Améliorations de PulseAudio
    • Meilleure gestion d'énergie

    J’ai une Fedora 11 sur mon portable.
    J’ai amélioré la consommation d’énergie : j’ai viré PulseAudio.

    Sinon, plus de 10% du temps d’un des deux cœurs (Intel Core Duo à 1,86 MHz) juste pour jouer un son en qualité CD (sans autre son à mixer avec et je compte juste PulseAudio, pas le logiciel de lecture qui lui ne consommait quasiment rien)… C’est marrant, ça doit être à peu près la proportion de puissance que ça prenait pour jouer un son sur un Pentium 1, et encore.
    Et je passe sur la fois ou un lecteur Flash planté avait fait monter PulseAudio à 100% du temps CPU indéfiniment (accessoirement sans qu’aucun son ne sorte).

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Pulseaudio et énergie

      Posté par . Évalué à  1 .

      <mode troll> pulseaudio c'est uniquement fait pour ne pas perdre les windowsiens qui essayent linux donc ca marche mal et en plus c'est une source de problemes securitaires.</>
      • [^] # Re: Pulseaudio et énergie

        Posté par . Évalué à  2 .

        C'est même pas vrai, le son marche bien sous windows ;)
        • [^] # Re: Pulseaudio et énergie

          Posté par . Évalué à  2 .

          pour aller dans ton sens, apparemment....
          Grasch also comments on the relative stability of running on Linux versus Windows: Simon on Windows is a tick more reliable because of the huge mess that is the sound stack on Linux and especially Ubuntu where their questionable pulseaudio setup sometimes breaks simon (portaudio, actually) in the most unbelievable ways.

          source : http://www.kdenews.org/2009/08/22/simon-speech-activated-use(...)
        • [^] # Re: Pulseaudio et énergie

          Posté par . Évalué à  0 .

          c'est vrai mais tu peux pas utiliser internet avec :), ok cela a ete corrige pendant que les pingouins ont les memes problemes recurrents depuis 10 ans avec le son. A l'epoque la solution devait s'appelait arts et aujourd'hui ce serait soit disant pulseaudio vu le merdier que ce dernier entraine cela m'etonnerait beaucoup enfin on verra.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.