FusionDirectory 1.0.5 est sorti avec plein de nouveautés intéressantes

21
24
avr.
2013
Administration système

L’équipe de FusionDirectory est heureuse de vous annoncer la publication de la version 1.0.5 de FusionDirectory. Pour ceux qui ne connaissent pas FusionDirectory, il s’agit d’un gestionnaire d’infrastructure. Il vous permet de gérer, via une interface Web :

  • les utilisateurs : UNIX, Samba, informations administratives ;
  • les groupes : UNIX, Samba ;
  • les services : SMTP, IMAP/POP, DHCP, DNS, Apache, Freeradius, AutoFS, dépôts Debian, Antivirus, Asterisk, etc. ;
  • les serveurs : déploiement via FAI, OPSI, DebConf, Puppet et paramétrage ;
  • les postes clients : déploiement système et applications.

Plus de détails dans la suite de la dépêche.

La version 1.0.5 apporte son lot de corrections de bogues de la version 1.0.4, plus une série de nouveaux greffons et de nouvelles fonctionnalités.

Nouveaux greffons

  • Alias : gestion d’alias sans compte de messagerie attaché ;
  • AutoFS : gestion des montages NFS à la volée basés sur l’automonteur automountd ;
  • DebConf : gestion des profils DebConf pour l’installation de la distribution Debian ;
  • DSA : gestion des comptes de sécurité dans la branche DSA, souvent utilisés pour les services devant se connecter à l’annuaire ;
  • FreeRADIUS : gestion des comtes et groupes pour FreeRADIUS ;
  • Mail : gestion de comptes de messagerie génériques sans serveurs de courriel attachés ;
  • Netgroups : gestion des groupes NIS pour les systèmes ;
  • OPSI : gestion de l’outil de déploiement OPSI ;
  • Puppet : gestion de base de Puppet.

Autres nouveautés marquantes

  • la configuration de FusionDirectory est maintenant stockée dans l’annuaire et gérée avec le greffon Configuration ;
  • conversion de plus de 60 % du code vers notre framework simple-plugin ;
  • ajout de la prise en charge des algorithmes de chiffrement SHA-256 et SHA-512 ;
  • le stockage du mot de passe Samba LAN Manager — SambaLMPassword — est à présent optionnel.

FusionDirectory 1.0.5 est disponible sous forme de sources, mais également sous forme de paquets pour de nombreuses plates‐formes : Debian, Ubuntu LTS et, dans les jours qui viennent, pour RHEL (5 et 6), Fedora 14, 15 et 16, openSUSE 11.3, 11.4 et Factory, et Mageia. Faites chauffer vos connexions !

  • # Existant

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonjour,

    J'ai fouillé dans la doc sans arrivé à trouver la réponse.

    Est-ce que FusionDirectory peut prendre la suite sur une infra déjà en place (ldap, samba 3 pdc, dhcp, dns) ou bien il faut tout reprendre à zéro ?

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: Existant

      Posté par . Évalué à 4.

      Hello,

      FusionDirectory s’intègre parfaitement avec une infrastructure OpenLdap déjà en place.

      il est utilise sur des nouvelles infrastructures, pour migrer depuis ActiveDirectory ou sur des infrastructures existantes.

      Il est est très flexible en ce qui concerne les branches et la façon de stocker les objets dans l'annuaire

      Bonne journée

      • [^] # Re: Existant

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Merci pour la réponse, après TSE je pense que ça sera mon prochain chantier.

        Born to Kill EndUser !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.