Google Summer of Code 2010 : les projets

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
16
19
mar.
2010
Communauté
La liste des organisations participant au Google Summer of Code 2010 vient d'être annoncée par Google.

Le Summer of Code permet à des étudiants de travailler pendant l'été sur un projet touchant au logiciel libre, et de recevoir pour ce travail la somme de 5000USD.

Le travail effectué ne profite pas directement à Google : l'entreprise sélectionne divers projets open source ("organisations"), et les sponsorise indirectement en leur attribuant un certain nombre de "slots". Chaque slot correspond à un étudiant, sélectionné directement par l'organisation.

La liste des organisations participantes a été annoncée hier. Les organisations publient une liste d'idées que les étudiants peuvent utiliser pour formuler une proposition de projet qui fera partie de leur candidature.

Les candidatures démarrent officiellement le 29 mars, mais il est conseillé de ne pas attendre cette date pour préparer sa candidature. Le projet FreedroidRPG a été sélectionné pour participer au Summer of Code 2010.
FreedroidRPG est un jeu de rôle en 3D isométrique, qui prend place dans un environnement futuriste. Le jeu est jouable et complet, mais il reste du travail à effectuer sur divers points.

La liste d'idées publiée pour FreedroidRPG couvre un large éventail de compétences et de difficultés, et peut donc intéresser des étudiants expérimentés en développement logiciel, ainsi que des débutants.

Les candidatures se font par le biais du site du Summer of Code, mais il est fortement recommandé (= obligatoire) de prendre d'abord contact avec l'organisation, afin de discuter du projet proposé pour mieux le comprendre, et préparer une bonne candidature.

Dans le cas de FreedroidRPG, après avoir parcouru la liste d'idées et relevé les éléments intéressants, un étudiant pourra prendre contact avec l'équipe via IRC en rejoignant le canal #freedroid sur Freenode, ou en utilisant le forum.
  • # Des absents de taille...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    La sélection des organisations mentors ne fait pas que des heureux. On peut se poser des questions sur les critères de sélection.

    Par exemple, Google a refusé la candidature de Xiph.org, ce qui dans le contexte des discussions autour de la balise HTML5 video et des codecs à utiliser, ne semble pas très encourageant. Un fil de discussions à ce sujet à été démarré dans un journal : http://linuxfr.org/comments/1113897.html#1113897

    On peut également remarquer que des projets comme OpenSSH, PHP ou Subversion avaient été soutenus l'année dernière mais ne le sont plus cette année.

    C'est également le cas de Ruby on Rails, et je trouve cela très surprenant. L'année dernière, le programme GSoC avait permis à 4 étudiants de s'impliquer dans RoR, et cela avait été un grand succès : 2 étudiants font maintenant de la core team de Rails, et chacun des quatre a fourni un composant important pour Rails qui a été intégré.

    Cette année, Ruby on Rails devait également être l'organisation qui permettrait à d'autres projets comme JRuby de participer à GSoC. L'absence de tout projet Ruby au GSoC est donc une très mauvaise nouvelle (je ne sais pas si une candidature pour Ruby a été rejetée ou s'il n'y en a pas eu).

    Par contre, Google a été très généreux avec le monde Python : Python, Turbogears, Plone et Django ont tous été retenus.

    Bref, si quelqu'un sait quels sont les critères de choix de Google, je suis preneur. Il me semblait que Google avait parlé de favoriser le Logiciel Libre dans toute sa diversité, mais cette sélection semble surtout favoriser les intérêts de Google.
    • [^] # Re: Des absents de taille...

      Posté par . Évalué à 7.


      Par contre, Google a été très généreux avec le monde Python : Python, Turbogears, Plone et Django ont tous été retenus.


      Ben quand on sait que GoogleApps n'hébergeait que python initialement, qu'il est utilisé massivement chez Google, que Guido bosse chez eux, ... c'est pas très étonnant.
    • [^] # Re: Des absents de taille...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > Bref, si quelqu'un sait quels sont les critères de choix de Google, je suis preneur.

      Bon, en cherchant bien, ça se trouve.

      Tout d'abord, Google annonce les objectifs suivants pour son Summer of Code :
      * Create and release open source code for the benefit of all
      * Inspire young developers to begin participating in open source development
      * Help open source projects identify and bring in new developers and committers
      * Provide students the opportunity to do work related to their academic pursuits during the summer (think "flip bits, not burgers")
      * Give students more exposure to real-world software development scenarios (e.g., distributed development, software licensing questions, mailing-list etiquette)

      [http://socghop.appspot.com/document/show/gsoc_program/google(...)]

      Les critères de choix sont également listés sur [http://socghop.appspot.com/document/show/program/google/gsoc(...)].

      Si on les applique à la candidature de Ruby on Rails, cela donne :

      1) Have you been in GSoC before and done well?
      Comme je l'ai expliqué dans le commentaire précédent, le SoC s'est vraiment très bien passé l'année dernière pour Rails.

      2) Do the projects on your ideas list look feasible for student developers? Is your ideas list thorough and well-organized?
      Les idées sont listées sur [http://wiki.rubyonrails.org/gsoc/2010/ideas], et elles me semblent répondre à ce critère.

      3) Did it look like you spent a decent amount of time on your application? Do we have a good sense of who you are and what you intend to accomplish in GSoC after reading it?
      Je n'ai pas accès à la candidature de Ruby on Rails. La Core team de Rails s'est peut être loupé sur ce point, mais j'ai du mal à y croire.

      4) Do we use your software? Do we know someone who does, who also raves about it?
      Google n'utilise effectivement pas Rails. Cela a pu être le point bloquant. (par contre, ce critère me semble contradictoire avec l'objectif de « créer et publier du code sous licence libre pour le bénéfice de tous »).

      5) Do we have a relationship with your developer community? Has your project been recommended to us by folks we trust?
      Bon, ce critère est très difficile à vérifier. A priori, je dirais que Rails est bon sur ce point, mais c'est impossible d'en être sûr.

      6) Will funding your organization have a significant impact on the open source world?
      Ruby on Rails n'aurait pas été sélectionné l'année dernière si Google n'avait pas jugé que c'était le cas. Donc, oui !

      7) Is your project community well established?
      Je suis relativement confiant pour Rails sur ce point.

      Au final, soit la candidature de Ruby on Rails a été faite à la légère (j'en doute vu la page [http://wiki.rubyonrails.org/gsoc/2010/ideas]), soit c'est le manque de soutien à l'intérieur de Google et de la part des personnes en qui Google a confiance qui a pu peser dans la balance.
      • [^] # Re: Des absents de taille...

        Posté par . Évalué à 3.

        Où alors ils ont vraiment laissé tomber l'idée de racheter Twitter et se vengent de façon mesquine :p
      • [^] # Re: Des absents de taille...

        Posté par . Évalué à 8.

        Faut aussi penser a la possibilite qu'il y a plus de candidats que d'elus, et qu'ils voulaient peut-etre un peu de tournus aussi hein...

        Je comprends la deception, mais bon, si Ruby avait ete choisi on aurait vu un commentaire similaire d'un gars de Python a la place...
        • [^] # Re: Des absents de taille...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          De toutes façons Scala a été sélectionné, c'est bien ça le principal. ;-)
        • [^] # Re: Des absents de taille...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis d'accord, il faut laisser la place à d'autres projets. Qu'un projet soit présent tout les ans feraient beaucoup d'envieux et se demanderai s'il y a une equité face aux critères de sélection.
          Mais bon, ce n'est que mon avis...
      • [^] # Re: Des absents de taille...

        Posté par . Évalué à 1.

        6) Will funding your organization have a significant impact on the open source world?
        Ruby on Rails n'aurait pas été sélectionné l'année dernière si Google n'avait pas jugé que c'était le cas. Donc, oui !


        RoR n'est pas "le monde libre", et avoir un impact significatif sur RoR n'implique pas forcément un impact significatif sur "the opensource world". Je comprendrais également assez bien que Google donne la priorité à des projets pour qui le SoC fait une grosse différence.
        • [^] # Re: Des absents de taille...

          Posté par . Évalué à -10.

          Ha parce que RoR c'est pas le monde du Libre mais Python si ? C'est quoi cette mauvaise fois ?

          Ça arrange pas Google de faire avancer RoR, ils s'en passent c'est tout.

          C'est des connards tout le monde le sait, pourquoi on s'indigne ?
          • [^] # Re: Des absents de taille...

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Ha parce que RoR c'est pas le monde du Libre mais Python si ?

            C'est quoi cette mauvaise fois? C'est pas du tout ce qu'il a écrit. Il dit que RoR n'est pas le monde du libre, Python non plus mais que les deux en font partie. Donc ne pas encourager RoR, ça ne veut pas dire ne pas encourager le monde du libre.

            Il y a plein d'autres projets dans le libre autre que RoR et on ne peut pas dire que tout ceux qui font autre chose que RoR n'est pas dans le monde du libre.

            (C'est déjà quoi le nom du procédé d'argumentation qui consiste à ne prendre qu'une partie de l'argument opposé pour en détourné le sens?)

            Ça arrange pas Google de faire avancer RoR, ils s'en passent c'est tout.

            C'est vrai que ça les arrange d'aider la fondation Blender, DragonFlyBSD, maemo, openstreetmap, ...

            C'est des connards tout le monde le sait, pourquoi on s'indigne ?

            Il y a plein de raison de les critiquer, mais le GSoC n'en est pas une (sauf peut-être chez MS et Apple).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Des absents de taille...

      Posté par . Évalué à 10.

      Bref, si quelqu'un sait quels sont les critères de choix de Google, je suis preneur.

      J'ai bien peur que la réponse soit principalement : est-ce que Google trouve un interêt dans la mission ? Interêt technique au premier plan, mais aussi politique (domaine où ils désirent se promouvoir particulièrement), etc.

      On peut malheureusement pas trop leur en vouloir, c'est leur pognon après tout...
      • [^] # Re: Des absents de taille...

        Posté par . Évalué à 2.

        Ça me fait penser: est-ce qu'ils acceptent les projets sous licence aGPL?
        Parce que bon, quand les usages commencent à se déplacer du poste de travail vers un service en ligne distant, la licence GPL classique ressemble furieusement à la licence BSD dès que le code est susceptible de ne pas tourner directement sur la machine du client.

        Google, c'est un peu: "Prenez un Firefox libre pour utiliser nos services basés sur du libre mais dont on ne reverse pas les modifications. On aime le libre." Et au final, l'utilisateur a encore moins la maîtrise de ses données que si elles étaient chez lui dans un logiciel propriétaire.

        Donc, Google qui soutient des projets libres qui pourront tourner sur ses serveurs, c'est un peu comme si Microsoft soutenait des projets sous licence BSD afin de les incorporer à ses outils propriétaires.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Des absents de taille...

      Posté par . Évalué à 6.

      On peut également remarquer que des projets comme [...] Subversion avaient été soutenus l'année dernière mais ne le sont plus cette année.
      Tous le monde à bien compris qu'il ne faut plus utiliser svn mais Git :D
      http://whygitisbetterthanx.com/
    • [^] # Re: Des absents de taille...

      Posté par . Évalué à 5.

      Rappel : Google n'est pas une association philanthrope dont le but est le bonheur pour tous, c'est une entreprise avec ses propres intérêts (celui de ses actionnaires) et sa propre politique. Et les choix que Google a fait dépasse certainement notre compréhension et ne sont en tout cas pas guidés par une volonté de développer tout l'univers des LL mais la partie (suffisamment importante pour que ça ne se voit pas) qui leur convient.
    • [^] # Re: Des absents de taille...

      Posté par . Évalué à 8.

      Je trouve que le Google Summer of Code est déjà en lui même une initiative formidable sans précédent ni équivalent. Je préfère voir le verre à moitié plein.

      Je comprends tes interrogations sur le processus d'acceptation des projets et sur le fait que des projets tels Ruby ou Ruby on Rails n'en bénéficient pas cette année. On peut s'interroger sur le fait que beaucoup de projets Python en profitent étant donné l'intérêt que Google a dans Python.

      151 projets vont tout de même en bénéficier. Ruby ne va pas en bénéficier cette année, rendez-vous l'année prochaine.
  • # toute ma reconnaissance....

    Posté par . Évalué à 3.

    et remerciement à l'étudiant qui s'attaquera au GSoc suivant :

    http://community.kde.org/GSoC/2010/Ideas#Project:_Face_Recog(...)
    Ajout de la reconnaissance des visage pour le logiciel Digikam.

    Et j'en profite pour souhaiter à ceux qui participent un très bon courage.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.