Hackpad, outil libre collaboratif temps réel

31
8
jan.
2016
Bureautique

Hackpad est un outil collaboratif temps réel. Très grossièrement, il sert à la prise de notes, la gestion de listes de tâches, ainsi qu’à l’organisation et structuration d’ensembles de documents texte. Cependant, son aspect générique le rend utilisable dans de très nombreux contextes. Il possède quelques fonctionnalités supplémentaires par rapport aux *pads classiques, décrites en seconde partie de la dépêche.

Hackpad

Tentative de définition

Comparé aux éditeurs collaboratifs temps réel

Hackpad est basé sur l’éditeur collaboratif libre de documents Etherpad. Etherpad est très simple voire simpliste (KISS, ou « Keep It Simple, Stupid »), se contentant d’être un éditeur de texte collaboratif en temps réel avec mise en forme. Hackpad ajoute quelques fonctionnalités dans le document de base, telles que les images, les cases à cocher, les commentaires et tableaux, par exemple, afin de présenter une vision plus orientée wiki. De plus, Hackpad possède un système de gestion des groupes et permet ainsi de créer des contenus privés, ou partagés avec des équipes de quelques personnes seulement. En résumé, Hackpad est un Etherpad amélioré dedans et au‐dessus.

Comparé aux suites bureautiques en ligne

Hackpad est donc riche et adapté aux petites équipes et aux événements récurrents. Comparé aux suites bureautiques en ligne, Hackpad reste bien plus simple et ne connaît qu’un seul type de documents. Cela simplifie grandement la gestion en équipe.

Redéfinition

Il pourrait être qualifié par capillotraction de « wiki temps réel » ou « groupware pour textes structurés », à rapprocher de TiddlyWiki. Évidemment, il est en ligne et centralisé, installable et déployable sur n’importe quel hébergement digne de ce nom.

Un peu d’histoire

La société Hackpad a été acquise par Dropbox en avril 2014, avec une annonce en avril 2015 que ce logiciel serait ouvert. C’est finalement en août 2015 que le code source a été diffusé sur GitHub sous licence Apache 2.0.

Depuis, peu de choses ont évolué. Le code n’a pas vu de commits, et seulement quelques tickets ont été ouverts.

  • # Démo

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 08/01/16 à 18:25.

    Hello, où peut-on trouver une démo pour tester ?

    Hackpad.com ne me propose que "Sign up or login". C'pas pratique.

  • # Bonne nouvelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'avais loupé la nouvelle de sa libération. C'est une bonne chose ; j'ai testé Hackpad avant ça, et je dois avouer que c'était pas mal du tout… Un outil plutôt bien fichu, même si à l'époque, j'ai râlé sur le fait qu'on utilise un truc pas libre (j'aime bien râler et faire du prosélytisme). Il avait le mérite d'offrir des fonctionnalités en plus par rapport au pad de base qui le rendait vraiment utile dans du travail en ligne collaboratif, dont une très bonne prise en charge des pads liés entre eux.

    Il existe des modules pour etherpad-lite qui permettent de retrouver certains comportements de Hackpad ; j'ai réussi à retrouver quasi aussi bien via le libre mais… ben, disons qu'Hackpad était vraiment confortable. Ceci dit quand je vois la technologie derrière, je ne sais pas si je vais moins pester à administrer un hackpad qu'un etherpad. Je vais tester à l'occasion, je verrais bien !

  • # discutable

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 14/01/16 à 13:35.

    L'outil a l'air très bien mais la tournure prise pour sa présentation me déplait:

    Etherpad est très simple voire simpliste (KISS, ou « Keep It Simple, Stupid »), se contentant d’être un éditeur de texte collaboratif en temps réel avec mise en forme

    Non, pas simpliste. C'est un outil qui fait ce qu'il a à faire, le fait bien et qui convient à la plupart des usages.

    En résumé, Hackpad est un Etherpad amélioré dedans et au‐dessus.

    Non, c'est un Etherpad avec plus de fonctions. Utiles ou pas, c'est aux utilisateurs de juger.

    Je suis sûr qu'il n'y a pas de volonté de dénigrement, mais c'est l'impression que ça me laisse à la lecture.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.