Histoire Mondiale 2.0

Posté par . Édité par tankey, palm123 et ZeroHeure. Modéré par tankey. Licence CC by-sa
Tags : aucun
52
9
juil.
2015
Éducation

Histoire Mondiale est un atlas historique permettant de découvrir l'histoire du monde selon plusieurs axes : évolution d'une région, suivi d'une civilisation, lecture de textes dans l'ordre chronologique.

Le code source est publié sous licence AGPLv3 et les données sous licence CC-by-sa.

Présentation du logiciel

L'interface est assez simple et se compose essentiellement d'une carte navigable et de paragraphes de textes décrivant l'histoire des régions survolées. Il est possible d'afficher le paragraphe correspondant à une région. Et dans l'autre sens, de centrer la carte sur la région et l'époque qui est concernée par un paragraphe. Ou encore de suivre l'histoire d'une civilisation en faisant défiler le temps, le paragraphe associé à une période apparaissant automatiquement.

Image interface principale

Un index des civilisations et des paragraphes permet également de trouver plus directement une région ou une période.

index civilisations HistoireMondiale

option HistoireMondiale

État du projet

Le projet a débuté en 2003 avec le travail de Patrice Henrio, un passionné d'histoire. Le logiciel est à l'origine écrit en Visual Basic et tourne sur Windows. C'est Patrice qui travaille sur la collecte et l'organisation des données (création des cartes de territoires, écriture des paragraphes, …).

Vers 2009 un développeur traînant dans le monde du logiciel libre (moi-même) découvre le projet et propose à l'auteur de réaliser une version multiplates-formes en Java, publiée sous une licence libre. L'idée étant déjà dans les cartons de Patrice, il accepte et une première version sort en 2011. Une seconde version est publiée en 2014, avec plus de données historiques, des améliorations dans l'interface graphique et d'importantes réorganisations internes. Les deux développeurs maintiennent actuellement le code du projet.

Le logiciel est testé sous Linux, Windows et Mac OS X. Il existe actuellement un installeur pour Windows et un paquet pour Archlinux, les autres systèmes devant se contenter d'une archive (le logiciel se lance ensuite facilement via un script, mais c'est moins bien intégré au système).

La suite

Le développement actuel continue (données et petites améliorations de l'interface graphique).

Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide, mais pour d'autres un coup de main serait apprécié, si certains ont des connaissances particulières :

  • Si quelqu'un s'y connaît vraiment bien en Swing, j'aurai quelques petites questions sur certains points.
  • Une version Android (pour tablettes) pourrait être intéressante. Le fait que le programme soit écrit en Java devrait aider mais si quelqu'un s'y connaît en développement pour Android, ça pourrait nous aider à nous y retrouver plus facilement.
  • Une version HTML/JavaScript est aussi envisagée. Là des compétences moins basiques que les miennes dans ces deux langages et/ou une expérience sur la conception d'interfaces de ce type nous serait utile (quelques idées pour que l'interface ne soit pas trop lourde une fois que les cartes passent à travers Internet par exemple).
  • Une aide au portage sur les plates-formes libres serait apprécié aussi : il existe actuellement un paquet pour Archlinux dans un dépôt communautaire mais c'est tout. Resteraient la création de paquets pour d'autres distributions, l'accès aux dépôts communautaires ou officiels (suivant le fonctionnement des différentes distributions) et éventuellement la communication sur les forums associés si c'est approprié. Bien sûr ça ne s'arrête pas à Linux, s'il y a des BSDistes ou autres et qu'il existe une machine virtuelle Java sur leur plate-forme, nous ne sommes pas racistes ;) . Pour les paquets par exemple j'ai lu cet article, est-ce que quelqu'un a un avis dessus ?

Et bien sûr les avis, retours et remarques diverses sont toujours les bienvenus :) .

  • # Idées d'améliorations

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pour moi le premier point serait de quitter Sourceforge qui fait des choses pas très libres en ce moment.
    Migrer de CVS vers git ca serait cool aussi (j'avoue que de retourner sur CVS me rebute beaucoup). J'avoue ne jamais l'avoir fait depuis CVS.
    Pourquoi ne pas proposer un JNLP ce qui permettrait de lancer directement le programme via un lien ?

    • [^] # Re: Idées d'améliorations

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour Sourceforge : j'y pense pour de nouveaux projets. J'essaierai sans soute Savannah. Du coup ce projet pourrait être migré aussi.

      Migration git : c'est possible, d'autant que j'utilise maintenant git sur d'autres projets et que j'ai commencé à l'apprivoiser :) .
      Si tu veux juste jeter un œil sur le code, une page explique comment le récupérer en ligne de commande.

      Je regarderai JNLP. Si j'ai bien compris, ça ne fait pas une installation mais ça permet de télécharger et lancer un programme java directement si la JVM est installée ?

  • # Contact

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut !

    J'ai plusieurs années de développement Swing à mon actif.

    Contacte-moi si tu as des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre.

    (Je n'ai pas compris comment on contacte des gens sur linuxFR …)

    • [^] # Re: Contact

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai plusieurs années de développement Swing à mon actif.

      Condoléances.

      Contacte-moi si tu as des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre.
      (Je n'ai pas compris comment on contacte des gens sur linuxFR …)

      Je n'ai pas l'impression qu'il y ait de messagerie privée… On nous dira si je me trompe.

      Je suis effectivement intéressé pour poser quelques questions. Tu Peux m'écrire directement à cette adresse : syll-dev / laposte.net (l'adresse se trouve dans la boîte "À propos" du logiciel pour ceux qui ont besoin de la retrouver après l'avoir essayé).

      • [^] # Re: Contact

        Posté par . Évalué à 2.

        Pourquoi condoléances ?

        Maîtriser Swing n'est pas forcément évident (mais c'est le cas de pas mal de bibliothèques graphiques).
        Il m'a bien fallu 6 mois (au boulot donc 8h/jour, 5j/semaine) pour en comprendre l'esprit et arriver à me débrouiller avec.
        Il est possible de faire des interfaces un peu plus sexys avec Swingx et Substance.

        Ensuite, mettre un peu d'ergonomie et de UX ne fait jamais de mal (comme dans toutes application graphique).

        • [^] # Re: Contact

          Posté par . Évalué à 2.

          Pourquoi condoléances ?

          Pour le temps que tu as dû consacrer à étudier tout ça, pour le chemin de croix… :)

          Mais c'est sans doute parce que je vois Swing comme une espèce de machin très compliqué qu'il faut des années (6 mois seulement ?) pour maîtriser et qui en attendant n'en fait un peu qu'à sa tête ;) .

          Je tâche de me repencher bientôt sur les problèmes/questions que j'ai évoqués.

  • # Merci pour le soft

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Merci pour ce partage! Le logiciel a l'air très intéressant, même si je ne n'aime pas installer des scripts qui ne seront donc pas maintenus par ma distribution. Ce serait chouette de proposer un dépôt ppa sur l'un des site précompilant pour les diverses distributions.

    Sinon le site pourrait avoir une ergonomie moins années 2000… cela rebutera probablement quelques utilisateurs. Je conseillerait de passer par un logiciel d'edition de sites internet de type WYSIWYG (Ex: NVU) qui permettra d'améliorer un peu.

    Bon courage pour la suite, le projet est très bien!

    • [^] # Re: Merci pour le soft

      Posté par . Évalué à 1.

      même si je ne n'aime pas installer des scripts qui ne seront donc pas maintenus par ma distribution.

      Si ça te convient, il y a moyen de simplement télécharger et déballer l'archive prévue à cet effet. Ce n'est toujours pas maintenu par ta distribution mais ce n'est pas non plus mêlé au reste (ce qui est mieux pour essayer un logiciel rapidement).

      Ce serait chouette de proposer un dépôt ppa sur l'un des site précompilant pour les diverses distributions.

      Si quelqu'un connaît un peu ce genre de choses, un petit aperçu m'intéresse.

      Sinon le site pourrait avoir une ergonomie moins années 2000… cela rebutera probablement quelques utilisateurs.

      En fait il me semble qu'il existe une nouvelle version du site en cours de réalisation, je vais voir où ça en est.

      • [^] # Re: Merci pour le soft

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Si quelqu'un connaît un peu ce genre de choses, un petit aperçu m'intéresse.

        En gros il faut préparer un package Debian puis le copier sur un espace privé que tu as créé sur Launchpad. La partie copie est très facile, la partie créer un package un peu moins.

        La documentation canonique est le Debian New Maintainer's Guide que je trouve inutilement touffu et compliqué. Pour mes besoins propres (git et bmake/bsdowl) j'ai écrit une recette simplifiée mais pour toi elle ne sera que modérément utile.

    • [^] # Re: Merci pour le soft

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci pour ce partage! Le logiciel a l'air très intéressant, même si je ne n'aime pas installer des scripts qui ne seront donc pas maintenus par ma distribution. Ce serait chouette de proposer un dépôt ppa sur l'un des site précompilant pour les diverses distributions.

      Ce serait chouette de la part de qui? ;)

  • # Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Ah mon avis, il y a de boulot pour remplir la base de données. Les Amériques n'ont pas d'histoire ;-)

    Sinon, des petits liens vers Wikipedia afin d'approfondir certain thème pourrait être un plus et éviter d'avoir une base de données trop grosse en local.

    • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

      Posté par . Évalué à 1.

      Ah mon avis, il y a de boulot pour remplir la base de données. Les Amériques n'ont pas d'histoire ;-)

      Oui, il reste encore pas mal de boulot :) . Mais Patrice préfère s'en occuper lui-même.

      Note que les Amériques ont une "histoire" assez récente, si on s'en tient à l'écrit. L'histoire des peuples avant la colonisation est difficile à cerner précisément parce qu'ils n'ont pas laissé d'écrits, parce qu'il y avait pas mal de peuples nomades et sans doute moins d'états au sens classique. Dans le logiciel les périodes pré-écritures en Europe et en Asie sont par exemple des tâches assez floues avec un paragraphe global.

      Même difficulté pour l'Afrique (en dehors de l'Afrique du Nord et du monde arabo-musulman).

      • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui, il reste encore pas mal de boulot :) . Mais Patrice préfère s'en occuper lui-même.

        C'est un peu adolescent comme attitude! :) Je comprends qu'il ait des exigences assez grandes, mais votre intérêt est d'accepter les contributions extérieures à ce sujet – et d'inclure un système de bibliographie ou de références – quitte à demander plusieurs fois aux contributeurs putatifs de revoir leur copie ou de donner des éclaircissements!

        • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

          Posté par . Évalué à 10.

          D'un autre côté gérer des contributions, les vérifier, en garantir la cohérence par rapport aux sources, … ça peut vite prendre du temps. Je pense que ce qui est long c'est assez largement de lire toutes les sources, les croiser, … pas forcément de rédiger les paragraphes. Donc une vérification/supervision pourrait prendre autant de temps que réaliser soi-même le travail. Pour la délimitation des territoires peut-être que ce serait plus facile à distribuer, je ne sais pas.

          Ensuite l'auteur des données (qui a atteint un âge respectable et pourrait bien rigoler en se faisant traiter d'adolescent) s'intéresse à l'histoire et réalise au fur et à mesure ce logiciel. Il fait quelque chose qui lui plaît, il publie le résultat. Il ne prétend pas que ce soit la source de référence ultime ou que le projet avance à vitesse maximale, il tâche de faire quelque chose de bien et qui lui plaît. Superviser le travail d'autres gens c'est peut-être plus rapide dans le calendrier mais pas nécessairement plus productif globalement (des efforts sont perdus en communication, en relectures multiples, …) et si les gens se retrouvent à faire des choses qui leur plaisent moins ce n'est pas forcément un meilleur résultat (tout dépend des objectifs des uns et des autres). Toute l'activité du monde n'est pas intégralement voué à la productivité maximale.

          Et personnellement je ne trouve pas ça plus "adolescent" qu'écrire un n-ième éditeur de texte, lecteur audio ou clone de petit jeu sous Linux (des activités que je trouve tout à fait respectables ; je passe sur le fait de bidouiller son système plutôt qu'utiliser un truc préconfiguré parce que ça a encore plus de chances de partir en troll ;) ). Les gens ont parfois envie de faire quelque chose qui leur plaît, avec des contraintes qu'ils choisissent (pas celles de leur boulot de tous les jours par exemple) et de le partager avec d'autres. Celui qui veut réaliser quelque chose de très productif et optimiser le processus en temps de réalisation dans le calendrier crée une entreprise, trouve de l'argent et construit une mécanique productive (malgré le fait qu'on soit vendredi, ceci n'est pas un troll sur les efficacités réelles comparés des entreprises et des autres formes d'organisation). À côté de ça d'autres gens ont envie de réaliser des choses dans un autre cadre, avec des objectifs qui leur sont propres. Ce qui n'empêche pas de partager.

          Que le reste du monde propose de contribuer c'est très sympa (vraiment), mais le fait qu'un projet soit publié sous une licence libre n'oblige pas les auteurs à accepter n'importe quelle organisation qui leur est demandée par le reste du monde, en une sorte d'équivalent dans le monde libre de l'optimisation de production qu'on trouve dans les entreprises (obligation d'accepter n'importe quelle forme de contribution et son encadrement contre fouettage des salariés pour augmenter leur productivité ; ah, j'avais dit pas de troll, zut… :) ).

          • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Heu il y a méprise! Ce que je trouve adolescent, ce n'est ni la personne, ni l'écriture du logiciel, juste le fait de préférer tout faire soi-même que de rechercher des gens qui pourraient prêter main forte pour l'élaboration de sa base de données. J'ai seulement lu ton article mais je trouve le projet très chouette, et ajouter des collaborateurs est le seul moyen de pérenniser ce projet et de lui assurer la longévité et la notoriété qu'il mérite.

            • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

              Posté par . Évalué à 3.

              Je comprends bien mais tu sembles partir du principe que parmi les objectifs de cette réalisation aboutir à quelque chose plus rapidement (ou à quelque chose de plus fiable, de plus grande ampleur, qui soit plus reconnu, … ; le projet lui-même on pourrait dire) est plus important que le temps consacré à le réaliser (disons le plaisir de la réalisation). Peut-être que le projet "mérite" de prendre plus d'ampleur mais le projet ne décide pas indépendamment des gens qui le réalisent ;) . Je comprends que pour le reste du monde le résultat prime en quelque sorte, mais pour ceux qui sont dedans (surtout pour Patrice, qui y consacre du temps) le choix est moins évident : d'un côté un projet qui pourrait être plus important, de l'autre le réaliser pourrait être moins intéressant ou moins comme il a envie de le faire… C'est un choix délicat, parfois tu as juste envie de réaliser quelque chose toi-même et de le partager. Il se peut que ça se fasse au détriment d'autres objectifs, comme la vitesse à laquelle ça avance, c'est dommage d'un certain point de vue mais il y a aussi des avantages.

              Personne ne considère que faire pousser ses légumes et les distribuer aux voisins est adolescent, alors que bon quand même en général travailler et acheter ses légumes est nettement plus productif. On peut aussi demander de l'aide pour améliorer son potager, mais beaucoup préfèrent essayer de se débrouiller tout seuls (ou plus ou moins tout seuls) et tant pis si le résultat est moins bien : le fait d'avoir fait pousser ses propres légumes compte plus que le résultat lui-même. Bon, pour les légumes tout le monde s'en fiche en fait parce que de toutes façons ça reste d'ampleur modérée, alors qu'un logiciel est plus facilement distribuable/multipliable et que la tentation de le voir croître (ou la frustration de ne pas le voir grandir rapidement) est plus grande quelque part… Donc je comprends bien ta remarque mais pour comprendre cette décision il faut prendre en compte toutes les motivations de l'auteur.

              Et je suis très content que le projet te plaise, merci :) .

              Pour la pérennité/longévité je ne m'inquiète pas trop : l'auteur des données travaille dessus depuis longtemps et a du temps à y consacrer, c'est une envie ancienne, … Je ne vois pas qu'il laisse tomber comme ça, même si ça prend du temps à réaliser.

      • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

        Posté par . Évalué à 3.

        L'histoire des peuples avant la colonisation est difficile à cerner précisément parce qu'ils n'ont pas laissé d'écrits, parce qu'il y avait pas mal de peuples nomades et sans doute moins d'états au sens classique. […]

        Même difficulté pour l'Afrique (en dehors de l'Afrique du Nord et du monde arabo-musulman).

        J'ai pourtant entendu le contraire il y a peu. Les royaumes éthiopiens avaient leur propre écriture, et on a retrouvé des inscriptions du IIIème siècle AD, si j'en crois Histoire de l'Éthiopie sur Wikipedia.

        Par ailleurs, ces civilisations ne vivaient pas dans un monde fermé, et on a par exemple beaucoup d'écrits exogènes sur l'empire du Mali. Lequel n'est pas plus nomade qu'en Éthiopie, et certainement un « État au sens classique ».

        En plus, la logique de l'argument me paraît douteuse. Les Celtes n'avaient pas d'écriture, et ils apparaissent pourtant dans tous les atlas historiques d'Europe. Je crois aussi me souvenir que les Mycéniens avaient deux écritures, mais l'étude de leur civilisation s'est faite avant tout sur des vestiges non-écrits (poteries, constructions, etc).

        • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

          Posté par . Évalué à 6.

          Pour préciser ma pensée : il faut bien voir que les données du logiciel sont encore assez largement incomplètes (même si ça progresse), donc je ne dis pas qu'il n'y aura pas de données sur ces régions. Je ne pense pas que l'Amérique et l'Afrique pré-colonisation soient moins intéressantes que d'autres périodes/régions. Je répondais plutôt à la remarque sur l'Amérique (en pensant à l'Amérique du Nord plutôt d'ailleurs, parce que dans le sud il reste peut-être plus de traces de certains peuples). J'ai élargi à l'Afrique parce qu'il y a eu pas mal de peuples nomades et qu'à ma connaissance on a moins d'information sur l'histoire de cette partie du monde que sur d'autres. Et j'ai pris l'Afrique du Nord plutôt comme exemple, je ne connais pas bien l'ensemble et j'ai peut-être tracé un contour imprécis, ce n'est pas moi le spécialiste en histoire ;) .

          Du point de vue des données, l'auteur crée les données plus ou moins par régions/périodes, au fil de ses lectures. Ce qui explique que certaines soient très bien traitées et d'autres beaucoup moins ou pas du tout. Par exemple pour une période plus récente des Amériques il n'y a pas de données non plus, bien que leur histoire soit assez bien connue.

          Désolé si j'ai été imprécis. S'il n'y a pas de données pour l'Éthiopie ou le Mali c'est juste qu'elles ne sont pas encore là… :)

          Sinon, pour répondre à tes remarques et juste pour la discussion :

          • Les Celtes c'est vrai, mais ils vivaient (au moins pour une partie de leur histoire) près de civilisations de l'écrit comme l'Empire romain. Ce qui ramène à ta remarque sur les sources externes : le fait qu'un peuple n'ait pas laissé d'écrit limite les connaissances qu'on a sur lui, sans empêcher totalement qu'on sache quelque chose.
          • L'article de Wikipédia sur l'Éthiopie que tu cites montre assez bien ce fait d'ailleurs : les plus anciennes périodes sont plutôt couvertes par des sources externes (grecques et égyptiennes), puis locales quand l'écriture se développe. Donc pour un certain nombre de peuples on n'a malheureusement pas autant d'informations parce qu'ils n'ont pas laissé d'écrits et n'étaient pas (ou pas autant) en contact avec des civilisations de l'écrit.
          • La poterie et autres constructions donnent des informations sur les modes de vie des peuples, mais c'est nettement moins précis que des récits directs. D'autres facteurs peuvent jouer aussi : par exemple pour les peuples nomades ou sous certains climats il est sans doute moins intéressant de fabriquer des constructions solides, ce qui laisse moins de traces.

          Voilà, désolé si je me suis mal exprimé dans mon message précédent : les civilisations sur lesquelles il existe des informations seront ajoutées, y compris en Afrique. C'est juste qu'il ne faut pas s'attendre à ce que l'intégralité de la carte soit remplie avec une densité égale : les blancs actuels couvrent des périodes/régions pas encore intégrées mais aussi des régions qui resteront malheureusement des trous ou des tâches floues (comme les périodes les plus anciennes en Europe).

    • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

      Posté par . Évalué à 2.

      Sinon, des petits liens vers Wikipedia afin d'approfondir certain thème pourrait être un plus et éviter d'avoir une base de données trop grosse en local.

      La taille de la base de données ne nous inquiète pas trop actuellement et ce sont les points servant à délimiter les contours des territoires/états qui prennent de la place, plus que les textes.

      Écrire les paragraphes permet aussi de garder la maîtrise de la rédaction des paragraphes (d'avoir des choses homogènes, du même niveau de précision, adapté au logiciel, …).

      Les liens vers Wikipédia sont cependant une bonne idée, à creuser de notre côté.

      • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

        Posté par . Évalué à 2.

        Bonjour et félicitations, ce projet est très intéressant. Concernant les données, comment sont-elles stockées ? On pourrait (moi, nous, vous, ils …) mettre en place un service web JSON ou autre format pour y accéder, ça faciliterait l'écriture d'une ou plusieurs interfaces Web, mobile ou même natives.

        Sinon j'ai vu passer cette vidéo hier : Animated map of civilizations
        Ça ressemble pas mal à ce que vous faites.

        • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

          Posté par . Évalué à 3.

          Les données sont stockées dans une base de données SQL. Il s'agit de H2, qui ne nécessite pas d'installation préalable et peut être utilisée comme une simple bibliothèque accédant à la base, laquelle est stockée dans un fichier unique.

          Le service json c'est surtout utile pour que d'autres applis puissent faire des requêtes dessus, non ? Pour écrire plusieurs interfaces il suffit d'avoir une copie des données dans les différentes applis (classique, web, mobile). Étant donné le rythme de mise à jour des données, je ne vois pas d'applications pour un service web actuellement (si les données étaient mises à jour extrêmement souvent, les consulter au fil des besoins à une source unique pourrait effectivement être préférable à tâcher de synchroniser la copie). Une idée en particulier ?

          Sinon j'ai vu passer cette vidéo hier : Animated map of civilizations
          Ça ressemble pas mal à ce que vous faites.

          Pas mal :) .

          Faire un genre de déroulement animé (faire défiler automatiquement les années et voir le monde changer) est une idée dans nos cartons mais rien n'est prêt pour l'instant. Le côté assez fluide de l'animation sur ta vidéo est intéressant : le fait que les territoires ne changent pas brusquement mais s'étendent sur les autres pour prendre leur place par exemple (que ça représente ou non précisément la réalité historique ; c'est surtout une jolie animation ; je vais y réfléchir).

          Pour le défilement dans notre logiciel, il faut pour l'instant se contenter de la molette de la souris sur la barre de défilement du temps.

          Pour ceux qui s'intéressent aux carte, les gens de Mapstory regroupent des cartes représentant divers aspects du monde (tout en anglais par contre). Ou plutôt l'objectif est de fournir un outil permettant de créer ses cartes, sous une forme collaborative. Ils travaillaient sur l'utilisation de nos données pour créer l'une de leurs cartes de base, mais je ne sais pas trop ce que ça a donné.

          • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

            Posté par . Évalué à 2.

            J'ai dit JSON mais ça pourrait être n'importe quel autre format. Par contre oui le but c'est que des applis diverses puissent faire des requêtes sur une base centralisée et ainsi ne pas se soucier de la "fraîcheur des données" : une base unique, toujours à jour.
            J'ai téléchargé la base, je regarderai (un jour) si c'est possible de mettre ça en place aisément, ça me plairait de développer une appli web dessus.

            Sympa MapStory, je ne connaissais pas merci.

            • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

              Posté par . Évalué à 2.

              Si l'objectif est plus ou moins de reproduire l'appli sous forme de site web, ça fait partie de nos projets. Donc j'aimerais m'en occuper et l'intégrer au projet mais j'aurais besoin d'aide.

              Si le but est de faire une appli différente, effectivement avoir les données sous forme de service pourrait être utile (attention aux performances comparées à une utilisation de la base directement cependant). N'hésite pas à venir discuter si tu as des idées ou si tu veux des éclaircissements sur le fonctionnement de l'existant.

        • [^] # Re: Les tâches actuelles ne nécessitent pas vraiment d'aide

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 13/07/15 à 15:10.

          Concernant l'existant, il y a aussi geacron qui me semble être sur le même créneau.

  • # Top !

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 09/07/15 à 19:45.

    Vraiment une super idée et un super projet ! Rien que pour ça et pour le boulot accompli, félicitations.

    J'ai juste une remarque (je sais, j'aurais dû attendre minuit…mais bon :p) : pourquoi Swing ? Mais pourquoi ?!

    (Faut' avouer que pour du client lourd sur la JVM, c'est pas la panacée niveau bibliothèques…)

    • [^] # Re: Top !

      Posté par . Évalué à 3.

      Vraiment une super idée et un super projet ! Rien que pour ça et pour le boulot accompli, félicitations.

      Merci :) .

      J'ai juste une remarque (je sais, j'aurais dû attendre minuit…mais bon :p) : pourquoi Swing ? Mais pourquoi ?!
      (Faut' avouer que pour du client lourd sur la JVM, c'est pas la panacée niveau bibliothèques…)

      Pour mettre un peu d'animation dans les discussions : il y a toujours quelqu'un pour faire cette remarque ;) .

      On a fait avec des outils un peu connus/maîtrisés pour écrire le logiciel, donc Java et donc Swing (même si je ne sais pas si quelqu'un maîtrise vraiment Swing…).

  • # make: *** No rule to make target 'install'. Arrêt.

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonsoir,

    J'essaie de l'installer sous Mageia :

    $ ./configure
    javac… ok
    jar… ok
    Vérifications terminées.
    $ make
    rm -rf bin
    rm -rf rep-preparation~
    rm -rf
    rm -f histoiremondiale.jar
    rm -f Histoire-2.0-src.tar.gz
    rm -f Histoire-2.0-src.zip
    rm -f Histoire-2.0.tar.gz
    rm -f Histoire-2.0.zip
    mkdir bin
    javac src/fr/histoiremondiale/HistoireMondiale.java -d bin -sourcepath src -encoding utf-8 -cp bib/commons-lang-2.4.jar:bib/h2-1.3.172.jar
    Note: Some input files use unchecked or unsafe operations.
    Note: Recompile with -Xlint:unchecked for details.

    Génération du jar exécutable…

    jar cfm histoiremondiale.jar distribution/MANIFEST.MF -C bin/ .
    (rajouter un v pour avoir plus d'infos sur la génération, par exemple en cas de problème)

    J'ai cru que cela s'était bien passé, mais :

    $ su -
    Mot de passe :
    make install
    make: *** No rule to make target 'install'. Arrêt.
    (j'ai enlevé les "#" pour que les lignes ne s'affichent pas en gras)

    Pourquoi ?

    • [^] # Re: make: *** No rule to make target 'install'. Arrêt.

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour les questions techniques et autres dépannages, je suppose qu'il vaut mieux m'écrire par courriel (pour éviter de longues discussions ici, au milieu du reste).

      Tu peux m'écrire à cette adresse : syll-dev / laposte.net .

      Pour répondre à ta question : su - exécute les trucs de démarrage de la session root, donc tu te retrouves sans doute dans le répertoire /root à la suite de l'exécution de cette commande (pwd devrait le confirmer).

      Attention au fait que si tu fais une "vraie" installation de ce type des fichiers vont être copiés à divers endroits sur ton système. Ce qui est bien pour installer le logiciel complètement (y compris l'ajouter dans le menu des applications ou le lancer d'une commande par exemple, moins bien si tu veux juste faire un essai rapide et t'en débarrasser éventuellement). Si tu veux juste essayer le logiciel, tu peux utiliser l'archive qu'il suffit de décompresser quelque part et de lancer.

  • # Génial

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Génial ! La version 2.0 est disponible dans les dépôts archlinuxfr, je ne connaissais pas mais c'est une superbe mine d'or.

    Il manque encore un peu d'ergonomie et un système un peu plus ludique mais l'idée est là.

    Je vais suivre ce projet, "big up" aux auteurs.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

    • [^] # Re: Génial

      Posté par . Évalué à 4.

      Merci :) .

      Des remarques en particulier sur les points que tu soulèves (l'ergonomie et l'aspect plus ludique), des suggestions ?

      • [^] # Re: Génial

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 17/07/15 à 00:10.

        Niveau ergonomie, ça reste très personnel, je trouverai cependant plus agréable de pouvoir se déplacer avec une "main", un peu à la manière de ce qui se fait dans Google Earth par exemple.

        Pouvoir entrer une date précise sans passer par le menu navigation me semblerait aussi une bonne chose.

        J'ai remarqué quand quand on déplaçait les légendes sur la carte, on n'avait aucun moyen pour redéfinir la position par défaut sans, même en relançant le soft, sans agir sur le niveau des loupes. Éventuellement, pouvoir redéfinir la position par défaut de manière individuelle.

        Pourquoi pas également, la possibilité de masquer/afficher les noms de manière individuelle.

        Concernant l'aspect ludique, pourquoi ne pas mettre un peu de couleur dans les paragraphes ? Ajouter éventuellement des images pour illustrer certains textes. Voir des animations/vidéos.

        Voila ce qui me passe par la tête dans l'immédiat.

        La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

        • [^] # Re: Génial

          Posté par . Évalué à 2.

          Niveau ergonomie, ça reste très personnel, je trouverai cependant plus agréable de pouvoir se déplacer avec une "main", un peu à la manière de ce qui se fait dans Google Earth par exemple.

          Ça c'est dans ma liste.

          Pouvoir entrer une date précise sans passer par le menu navigation me semblerait aussi une bonne chose.

          Tu peux utiliser Ctrl+D, qui fait apparaître la boîte de dialogue de saisie de la date.

          J'ai remarqué quand quand on déplaçait les légendes sur la carte, on n'avait aucun moyen pour redéfinir la position par défaut sans, même en relançant le soft, sans agir sur le niveau des loupes. Éventuellement, pouvoir redéfinir la position par défaut de manière individuelle.

          Tu veux dire réinitialiser séparément la position et le niveau de loupe ?

          Pour les positions individuelles : oui, c'est vrai. Je vais voir ce qu'on peut faire.

          Pourquoi pas également, la possibilité de masquer/afficher les noms de manière individuelle.

          Pour ça Maj + clic droit sur un texte permet de changer son niveau de visibilité (le niveau de grossissement auquel il est visible). Si le curseur est tout en haut, le texte ne devrait jamais être affiché.

          Ou est-ce trop contraignant par rapport à la fréquence d'utilisation de cette fonctionnalité ?

          Concernant l'aspect ludique, pourquoi ne pas mettre un peu de couleur dans les paragraphes ? Ajouter éventuellement des images pour illustrer certains textes. Voir des animations/vidéos.

          Pour les couleurs je ne vois pas trop. Mais aucun des développeurs ne brille dans ce domaine…

          Pour les images : pas facile d'intégrer des images d'une certaine taille et de conserver la possibilité de donner plus ou moins de place aux paragraphes dans l'appli. Mais peut-être en les intégrant autrement (liens dans les paragraphes, sur la carte, … ?). Je vais réfléchir à ça aussi.

  • # Bravo !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 15/07/15 à 14:36.

    Bravo pour tout le travail et le rendu, déjà impressionnant.
    Quelques questions :
    (1) pourquoi ne peut-on pas dézoomer jusqu'à voir la Terre entière ?
    (2) pourquoi ne pas ajouter un petit lien dans le texte (à droite de l'écran), en dessous de chaque paragraphe, permettant de centrer la carte sur l'élément du texte sur lequel on vient de cliquer ? Le mot "carte" souligné en bleu pourrait par exemple faire l'affaire.
    (3) pourquoi ne pas ajouter des boutons "+" et "-" pour modifier rapidement la taille du texte affiché à droite de l'écran ?
    (4) Connaissez-vous des enseignants qui utilisent votre projet ?

    Merci !

    Trust the Python !

    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par . Évalué à 2.

      Bravo pour tout le travail et le rendu, déjà impressionnant.

      Merci.

      (1) pourquoi ne peut-on pas dézoomer jusqu'à voir la Terre entière ?

      Le logiciel trace une carte "aplatie", un peu à la manière des "cartes redressées" qu'on voit classiquement (centrées sur l'équateur et qui élargissent pas mal les continents du nord par exemple). Donc ce qui se trouve au milieu de la carte n'est pas déformé (quel que soit le point central choisi) mais ce qui se trouve sur les bords est aplati.

      Si on voyait toute la Terre les bords seraient vraiment très déformés je pense (je vais voir avec Patrice s'il y a moyen d'y faire quelque chose mais je pense que là c'est irrémédiablement lié au choix de l'algorithme de tracer de la carte).

      (2) pourquoi ne pas ajouter un petit lien dans le texte (à droite de l'écran), en dessous de chaque paragraphe, permettant de centrer la carte sur l'élément du texte sur lequel on vient de cliquer ? Le mot "carte" souligné en bleu pourrait par exemple faire l'affaire.

      Si j'ai bien compris ta question :

      • Clic droit sur un paragraphe => la carte est centrée sur la position et l'époque concernées.
      • Clic droit sur un territoire => le paragraphe correspondant est affiché.

      (3) pourquoi ne pas ajouter des boutons "+" et "-" pour modifier rapidement la taille du texte affiché à droite de l'écran ?

      C'est dans ma liste de tâches :) . Ça n'avait pas l'air prioritaire mais c'est vrai que ce serait une option pratique.

      (4) Connaissez-vous des enseignants qui utilisent votre projet ?

      Moi personnellement non, mais si ça leur est utile tant mieux :) . Pour une raison en particulier cette question ou par curiosité ?

      Quelqu'un en a parlé ici il y a quelques années, mais je ne sais pas ce que ça a donné.

      Pour ceux qui veulent exporter des cartes à utiliser en dehors du logiciel, il est possible d'exporter une carte seule ou une carte et son paragraphe depuis le logiciel dans le menu Fichier. Et de déplacer/masquer les textes (les noms des territoires).

      • [^] # Re: Bravo !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bonsoir,
        (1) ok, tant pis mais ce n'était qu'un détail.
        (2) ok, c'est très bien ainsi.
        (3) ok.
        (4) C'est le genre de programme que j'aimerais faire utiliser à mes élèves (je suis enseignant de Lettres Classiques au collège/lycée). Comme d'habitude, s'il y avait l'aval d'un inspecteur ou si d'autres collègues s'y étaient mis, ça serait plus simple.

        Super travail ! Je regrette juste que seule une personne écrive les textes - mais c'est un choix que je peux comprendre par ailleurs et que vous avez bien expliqué. S'il vous faut des volontaires pour rédiger certaines fiches, je suis partant.

        Trust the Python !

        • [^] # Re: Bravo !

          Posté par . Évalué à 2.

          Comme d'habitude, s'il y avait l'aval d'un inspecteur ou si d'autres collègues s'y étaient mis, ça serait plus simple.

          Je ne suis pas très au fait des arcanes de l'éducation nationale… Il faut une autorisation pour faire utiliser un logiciel à des élèves ? Même s'il n'y a pas de commande, pas d'argent, rien ? Est-ce parce qu'il faut utiliser des salles avec des ordis et qu'il faut une justification pour ça ? J'imagine que si c'est juste pour le manipuler devant des élèves ça ne pose pas de problème ?

          Si c'est important, je pourrais tâcher de recontacter la personne sur le forum que j'ai mentionné : qu'est-ce qui serait utile comme demande (à part son adresse pour discuter) ?

          Et sinon : "Lettres classiques", je suis curieux de savoir à quel genre d'utilisation vous pensez pour ce logiciel.

          • [^] # Re: Bravo !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Les enseignants sont libres d'utiliser tel ou tel logiciel mais il est plus facile de mobiliser les collègues quand les inspecteurs parlent ou recommandent un programme qu'ils connaissent. Je ne parlais donc pas d'autorisation mais de mobilisation : puisque le soft existe, qu'on l'utilise !
            Quant aux Lettres Classiques, voici un exemple de ce que je fais avec mes élèves.

            Trust the Python !

            • [^] # Re: Bravo !

              Posté par . Évalué à 1.

              D'accord, un exemple intéressant du travail avec vos élèves :) .

              Je vais tâcher de recontacter la personne sur le forum que je mentionnais, je vous tiens au courant si j'y parviens et qu'elle souhaite partager ses expériences par exemple.

          • [^] # Re: Bravo !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            J'ai une autre proposition : pourquoi ne pas accompagner tous les noms propres transcrits en français de leur forme d'origine ? Par exemple, "Mao Tse Toung (毛泽东)" ou encore "Artaxerxes (Artaxšaçā)". Sans aller jusqu'à exiger d'exhumer des systèmes d'écriture exotiques (Artaxšaçā est la transcription d'un mot encore plus compliqué à écrire), cela lèverait bien des ambiguïtés et permettrait de faciliter les recherches, par exemple sur des sites non francophones.

            Trust the Python !

            • [^] # Re: Bravo !

              Posté par . Évalué à 2.

              Je vais noter cette remarque et nous y réfléchirons. Il faut quand même faire attention à l'espace que prennent les textes sur la carte.

              Peut-être en option, ou au survol du texte ? Ou encore ailleurs, parce que si l'info se trouve dans le libellé du territoire sur la carte ou dans une infobulle de toutes façons on ne peut pas le copier (donc par exemple pour la recherche dont vous parlez c'est assez difficile). Ou encore permettre de copier ces textes ?

              À réfléchir encore, je note ça dans nos listes…

              • [^] # Re: Bravo !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ah, pardon je me suis mal exprimé : je pensais à noter cette information dans le texte apparaissant à droite, pas sur la carte même. Pour ne pas surcharger inutilement le texte, le nom d'origine pourrait n'apparaître qu'une seule fois par paragraphe, lors de la première occurence.

                Trust the Python !

        • [^] # Re: Bravo !

          Posté par . Évalué à 2.

          Point 4) en tant qu'ancien proviseur je vous rappelle que l'enseignant est libre de sa pédagogie tant qu'il respecte le programme.
          Vous pouvez sans aucun problème utiliser ce logiciel en classe. Le seul problème qui peut exister c'est l'installation sur les ordinateurs de l'établissement (j'ai été aussi dans une vie antérieure professeur d'informatique et responsable informatique pour mon établissement). Je garantis ce logiciel sans virus.
          Après, bien entendu, le plus important est l'échange avec les collègues sur le bien fondé de l'utilisation du logiciel et là votre intervention est primordiale : ce sont ceux qui sont convaincus par le programme qui sont le plus à même de convaincre leurs collègues … et les inspecteurs.
          Cordialement

          Patrice.

          PS : très intéressant votre travail en latin. Pour l’anecdote, j'ai fait du latin de la 6ième à la terminale et je n'ai compris que récemment que la bataille de Cannes se trouvait effectivement à côté de Rome. Une des perspectives du programme est de créer une balise ville dans le texte à droite et de faire clignoter la ville sur la carte si on clique dessus, voire de centrer la carte sur cette ville et afficher son nom.

      • [^] # Re: Bravo !

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour ce qui concerne le tracé j'ai fait le choix de projeter la terre sur le plan tangent au centre de la carte concernée. Il y a donc une déformation normale au fur et à mesure que l'on s'éloigne du centre. jusqu'à 60 ° autour de ce point le déformation est acceptable, au delà non. On ne peut aller jusqu'à 90° car les points sont projetées à l'infini puisque la droite centre de la terre, point concerné est parallèle au plan tangent dans ce cas. L'intérêt ce ce choix c'est que sur ma carte les dimensions des régions ne sont pas déformées outre mesure comme par exemple sur les cartes classiques où le Groenland apparait plus grand que l'Amérique du Sud.
        Je me suis créé ensuite les outils algorithmiques pour transformer les points de la terre compatibles avec le centre de la carte (distance point-centre < 60°) en point sur le plan tangent. Puis un nouvel algorithme pour tracer ces régions à l'écran. Un troisième algorithme permet de passer d'un point à l'écran à un point sur la terre.
        L'algorithme a été repris plusieurs fois en particulier pour ce qui concerne le dessin. Je me ferai un plaisir de fournir celui-ci à ceux qui seraient intéressés.

        Patrice.

  • # Site histoire mondiale

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,
    Je suis Patrice Henrio, l'initiateur du projet Histoire Mondiale dont Sylvain vous a parlé.
    Pour préciser cette idée je l'ai en tête depuis bientôt 50 ans. Je n'ai pu à la réaliser d'une manière réellement interactive que depuis une quinzaine d'années. Ceux qui ont regardé le site Histoire mondiale que j'ai créé aussi il y a plus de 10 ans ont du s'apercevoir que question couleurs voire même présentation je suis plutôt au niveau des pâquerettes.
    Qui serait intéressé pour rejoindre l'équipe et s'occuper plus particulièrement du design du site ? Je rappelle que l'équipe est entièrement bénévole et que le travail mis à disposition l'est à titre entièrement gratuit. Je précise même qu'il n'y a aucune retombée financière quelle qu'elle soit car il n'y a pas de publicités ou de retour financier via des clics. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle je n'ai pas pris un compteur de visites tout fait.
    Vive le libre !
    Patrice.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.