Install party lubuntu à Igny (91) les 16 novembre et 13 décembre 2014

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, tankey, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
6
3
nov.
2014
Ubuntu

Deux install parties lubuntu sont organisées à Igny (Essonne), par l'association SecondeViePC, dans la salle des fêtes de la mairie, pour recycler ses vieux PC. Elles auront lieu les 16 novembre et 13 décembre 2014, de 11h à 17h.

Comment donner une seconde vie à un PC vieux de 2 ans ou même de 10 ans ?

  • Votre ancien ordinateur rame, grogne, bref ne veut plus fonctionner ?
  • Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple, stable, rapide et sécurisé ?
  • Vous avez entendu parler d’Ubuntu (gnu/linux), mais vous n’osez pas vous lancer seul ?
  • Vous maîtrisez gnu/linux et souhaitez soutenir ceux qui veulent le maîtriser ?

L'évènement est ouvert à tous. Une participation aux frais de 15€ est demandée (clé usb fournie + pizza à midi).

  • # Pourquoi LXDE?

    Posté par . Évalué à 1.

    Pourquoi proposé uniquement Lubuntu quand d'autres variantes comme Xubuntu pourrait proposer un autre choix tout aussi pertinent pour un pc vieux de 5 ans. La diversité des distributions est une force!

    • [^] # Re: Pourquoi LXDE?

      Posté par . Évalué à 2.

      Parce que y'a une rumeur tenace comme quoi LXDE est plus léger que Xfce alors que même pour une machine de 10 ans une dizaine de Mo de mémoire vive utilisée de plus ou de moins ne fait aucune différence.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # Lubuntu vs Xubuntu

    Posté par . Évalué à 4.

    Sans rentrer dans la polémique, c'est que basiquement nous sommes des utilisateurs de Lubuntu depuis déjà plusieurs années et que personnellement j'ai une machine de plus de 10ans que j'utilise pour travailler au quotidien: surfer, lire des pdf, imprimer, gérer mes agendas via owncloud, mes webmail, suivre des log de machines en ssh, debuger des web app via firefox+ firebug, ecouter de la musique, faire des scripts python, shell …
    J'ai bien évidement un portable (forcément plus récent) avec ubuntu dès qu'il faut faire du dev, gimp, inkscape, blender, ou faire du traitement de data gourmand en cpu/ram. Mais mon retour d’expérience Lubuntu est bon et j'ai toujours trouvé une solution à mes besoins.

    L'autre raison, c'est qu'on s'adresse à un public sous l'emprise mentale de windows. L'idée, c'est de fédérer des utilisateurs pour montrer qu'avec le libre on peut aller beaucoup plus loin qu'avec des solutions propriétaires (si on s'en donne la peine). Si on brouille le message dès le début sans approfondir une distribution, on a peur de faire fuir tout le monde (n'oublions pas que moins de 1% des desktop sont sous linux). L'install party n'est qu'un début, le but est ensuite d'accompagner les utilisateurs sur des activités précises (libre office, création de site web, …) et surtout qu'ils participent collectivement à cet esprit du libre en fonction de leurs compétences et envies.

    D'ailleurs lors de l'install party nous allons présenter virtualbox afin de montrer comment installer une distribution linux sur windows ou mac (mais bien sur pas sur des vieux PC). On ne manquera pas de parler de Xubunutu, même si j'aurais préféré mettre en avant une crunchbang dont j'adore le look et la légéreté ;-).

    • [^] # Re: Lubuntu vs Xubuntu

      Posté par . Évalué à 2.

      Effectivement l'idée n'est pas de "troller". Je pensais à Xubuntu car j'ai remarqué, après avoir présenté à des débutants, que l'accès était plus aisé qu'avec Lubuntu. Un exemple tout bête est le glissé/déposé d'un icône sur le panel (qui à ma connaissance, est toujours impossible sur LXDE).

      NB: Je salue l'initiative d'organiser des install party qui est bien souvent le moyen idéal pour ouvrir le champs de connaissance informatique de la majorité des utilisateurs de pc (trop habitué au monopole de Windows).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.