La Bataille Hadopi : retour sur la conférence de presse

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
13
31
oct.
2009
Internet
Comme prévu, le livre « La Bataille Hadopi » est sorti jeudi 29 octobre dernier, au moment même où se tenait au Fouquet's - tout un symbole - la conférence de presse de lancement en compagnie de pas loin d'une trentaine d'auteurs parmi les quarante qui y ont participé. Dans les présents, il y avait des députés de tout bord (N.Dupont-Aignan, M.Billard, C.Paul), des artistes renommés ou non, des libristes de tous les domaines (logiciel, musique, cinéma, etc.), des internautes, des juristes, des enseignants, etc. chaque catégorie n'étant pas forcément mutuellement exclusive, loin de là. Pendant deux heures, chacun a pu prendre la parole et expliquer rapidement son point de vue sur la bataille Hadopi, ses motivations pour participer à ce livre qui au final s'inscrit dans une guerre plus large de défense des droits et des libertés sur Internet. Bien que les avis semblaient partagés, un consensus a tout même semblé se dégager sur le fait que la bataille idéologique a été gagnée par les anti-Hadopi. Parmi les moments forts de la conférence, on retiendra l'hommage appuyé à Francis Muguet et l'annonce de Francis Lalanne qui sortira ses prochains disque, livre et film sous licences libres (d'ici le début de l'année prochaine normalement). OxyRadio qui assurait la rediffusion de l'événement a mis à disposition le podcast de la conférence sur son site. Un certain nombre de photos sont aussi disponibles en ligne.

Quant au livre en lui-même, il est divisé en douze chapitres qui reprennent chacun un aspect de cette bataille, voire qui élargissent le débat au-delà du simple combat : remise en contexte d'Hadopi dans le contexte des tentative de contrôle d'Internet, les mobilisations citoyennes, les joutes législatives aux parlements français et européens, le monde artistique, les alternatives existantes et proposées, etc. Il est désormais disponible sous double licence art libre et Creative Commons by-sa via quatre formats différents
  • purement numérique : librement et gratuitement téléchargeable aux formats pdf et epub
  • Bronze : format poche A6 sur papier et couverture ordinaires pour 9 €
  • Argent : format A5 sur du papier supérieur et couverture pelliculée accompagné d'un marque page et autocollant pour 19 €
  • Or : version limitée à 1000 exemplaires numérotés, à la même taille que le précédent, mais avec une finition et un papier de qualité supérieurs, accompagné de tout un tas de goodies : chandail, marque page, carte postale, autocollant, CD avec ressources numériques et documentaires, etc. pour 49 €
Nous ne pouvons que vous recommander sa lecture et de soutenir InLibroVeritas et Mathieu Pasquini dans leur démarche et d'en parler autour de vous, que ce soit du livre et surtout de son contenu. Vous avez tout le matériel pour partager ces connaissances !

NdM : Merci à chezyann pour avoir aussi proposé une dépêche sur cette conférence de presse.
  • # Moi je dis

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    il est quand même chouette notre garage
  • # Photos de la conférence de presse

    Posté par . Évalué à 2.

    Bon ok je range ma dépêche à la poubelle...

    Dans tout les cas, si quelqu'un a un appareil reflex à jeter... je suis preneur histoire d'avoir des meilleurs photos la prochaine fois (vu les conditions d'éclairage, l'éloignement des sujets, ça changerait de mon joli petit bridge).

    Les photos sont sous licence Creative Commons (Paternité - Utilisation non commerciale).

    Les intervenants sont photographiés dans leur ordre de 1ère prise de parole.
    • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ce n'est pas tant un reflex qu'il faudrait mais un bon éclairage. En général, la meilleur sensibilité des reflex ne permet guère de dépasser un compact que de l'équivalent d'un seul niveau f (f-stop). Par exemple en donnant à 800 isos, la qualité d'image du compact à 200 isos. Parfois, on gagne 1,5 niveau f. Mais très difficilement plus. Par ailleurs, à moins d'investir lourdement dans la verrerie les objectifs de reflex ont des ouvertures très inférieurs à celle des compacts. Par exemple les kits de reflexs comprennent en général des objectifs ouvrant de f3,5 à f5,6 quand bon nombre de compacts offrent des objectifs à ouverture constante de f2,8. Tout ça pour dire qu'intrinsèquement un reflex ne serait probablement pas très utile. Même avec un objectif de bonne qualité.

      En revanche un ou des flashs avec des nombres guides de l'ordre de 50 mètres (amenant à des portées effectives bien supérieures à 10 mètres) eux permettraient facilement de créer un signal à capter de qualité. Et pour ça nul besoin d'investir dans ses machines chimériques, mélange d'obsolescence et de technique de pointe que sont les reflex numériques.
      • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

        Posté par . Évalué à 1.

        Ahh donc mon bon FZ-18 (bridge) fait autant le poids que le reste en terme de luminosité? chouette :-)

        Donc les seules vraies stratégies que je peux adopter sont:
        - changement/compensation d'éclairage (les flash autonomes ça se déclenche comment avec un FZ-18 (ou un bridge)?)
        - se rapprocher du sujet pour éviter les longs zooms? (bon la je pouvais pas être plus près)

        Pour les problèmes d'images floues, avec un reflex je n'aurait pas gagné d'avantage en temps d'exposition?

        Merci du temps que tu accorde en tout cas
        • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Avec un objectif à (par exemple) f1,4 le temps d'exposition est divisé par 4 par rapport à celui d'un objectif à f2,8 (le plus courant sur compact) en utilisant la même sensibilité. En augmentant la sensibilité, par exemple en passant de 100 iso à 400 iso on divise encore par deux le temps d'exposition. Voici le bon côté de l'utilisation d'un reflex. Les mauvais, ce sont :
          - à f1,4 la profondeur de champs est très ténue, voire évanescente (à peine quelques millimètres souvent (dépend de la distance, de la focale et de la taille du capteur)).
          - Les objectifs ouvrant à f1,4 sont souvent peu précis utilisés grand ouverts.
          Au final, même avec un bon objectif, les considérations de profondeur de champs forcent souvent les utilisateurs de reflex à fermer le diaphragme bien plus que sur un compact. Le gain en luminosité tient donc bien souvent, pour monsieur Tout le monde (un collègue) ou madame Michue, de la légende publicitaire.
          En revanche, un reflex étant plus lourd, il vibre moins vite et parfois la stabilisation optique y est peut-être plus efficace que sur un compact.


          Revenons au flash :
          Si le fz18 n'a ni griffe porte flash ni prise syncro, il faut effectivement un flash autonome. Il s'agit de petits appareils simplissimes d'utilisation. On leur enseigne comment fonctionne le flash de l'appareil photo (une petite manip pas difficile décrite dans leur manuel). Ensuite, ils se déclenchent au bon moment quand ils détectent la séquence flash de votre appareil photo. L'utilisation en mode manuel est très fiable. Les plus téméraires se risqueront aux mesures d'exposition automatiques. Le très gros problème c'est que ces flashs peuvent être piégés par d'autres appareils.
          J'en ai utilisé un pendant une année. Seul, c'est formidable et ça permet de composer de magnifiques clichés. Lors des fêtes de famille (en particulier les mariage) ou autre, ça passe son temps à gâcher les photos des autres et à recharger ses condensateurs pendant les vôtres...

          Si j'ai bonne mémoire la série des super zoom panasonic dont le fz18 fait parti est assez bonne : bons objectifs lumineux et bien nette (pour cette catégorie), superbe stabilisation. Je ne suis pas certain que le reflex de base sans flash aurait fait mieux. Mais depuis que j'ai un reflex, c'est vrai que le flash autonome reste au placard, remplacé par un cobra bien plus pratique quoique moins souple.


          Conclusion : les deux stratégies évoquées pour améliorer tes photos me paraissent tout à fait valide. Personnellement j'apprécie énormément les flash car non seulement ils améliorent les photos mais en plus ils permettent d'y ajouter une touche de créativité en jouant sur les ombres et les rapports de luminosité des éléments.
          • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci pour le partage de ton expérience de la photographie :-)
          • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

            Posté par . Évalué à 6.

            J'ai dû mal à te suivre sur les performances des reflex par rapport au compact. Soit tu as en têtes des vieux reflex ou alors les compacts ont fait un certain bond en qualité depuis peu de temps.

            Un point fondamental entre les 2 mondes est la taille des capteurs. En gros, un capteur de reflex est minimum 4 fois plus grand et donc capte 4x plus de lumière. D'ailleurs, la profondeur de champ est plus grande sur les compacts grâce à la petite taille du capteur. De plus, les problèmes de profondeur de champs ne jouent que sur les focal longues.

            Il y a aussi une grosse différence concernant le "bruit" sur les capteurs utilisé. Sur 90% des compacts, les images deviennent moche dés 400 iso. Sur un reflex, 1600 iso est encore acceptable. Il n'y a guère que les Fuji qui montent dans les hautes sensibilités sans faire de la bouilli.

            Une autre grosse différence est la vitesse de prise de vue. Même si cela a beaucoup progressé sur les compacts, les reflex sont encore beaucoup plus rapide. Ceux qui essayent de prendre des enfants en photo s'en aperçoivent très vite.

            Concernant les objectifs, f1.4 et f1.8 c'est pour les 50 mm fixe. Sinon, c'est f2.8 qui est justement très bien adapté au portrait, car cela floute l'arrière plan dont on se fout. En général, on reste en f3.5 car un objectif qui ouvre a 2.8 est très couteux.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Un point fondamental entre les 2 mondes est la taille des capteurs. En gros, un capteur de reflex est minimum 4 fois plus grand et donc capte 4x plus de lumière. D'ailleurs, la profondeur de champ est plus grande sur les compacts grâce à la petite taille du capteur. De plus, les problèmes de profondeur de champs ne jouent que sur les focal longues.

              Cela a certes son importance. Mais en regardant d'un peu plus près la technologie des capteurs et du traitement du signal associé, on risque de s'apercevoir bien vite que cette importance n'est pas aussi grande qu'elle n'y paraît au premier abord. Tout simplement parce que la relation entre quantité de lumière captée et surface du capteur n'est pas forcément linéaire et que le bruit dans la mesure est une fonction probablement (et malheureusement) croissante de la taille du capteur. Du coup, il me semble que les capteurs réels des reflex sont un peu moins performant vis-à-vis de leurs confrères en compact que ne le laisse supposer votre message.
              En admettant les choses au plus simple, tel que vous les décrivez, un reflex avec un capteur 4x plus gros aurait un avantage de deux marques f sur un compact. En terme de sensibilité, cela signifierait que le reflex à 1600 isos produirait un rapport signal sur bruit équivalent à celui du compact à 100 isos. Il ne me semble pas que ce soit le cas. Ceci dit, peut-être que dans mon message initiale en disant qu'à 800~isos le reflex produit un rapport signal/bruit grosso modo équivalent à celui d'un compact à 200 isos, j'exagère peut-être un chouilla dans le sens contraire. Chacun peut juger facilement de cela avec les exemples trouvés sur le net. Peut-être y a-t-il une question de goût dans ce genre de jugement ?
              Quoi qu'il en soit cela ne change pas grand chose sur le fond. S'il s'agit de prendre des photos au téléobjectif, dans une ambiance peu lumineuse, sans trépied ou monopode, passer de 1/4s à 1/8s (l'avantage selon moi des reflex) ou 1/20s (l'avantage selon vous) ne permettra pas de résoudre le problème de stabilité, reflex ou pas. Une solution simple est d'accroître le signal.
              • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

                Posté par . Évalué à 3.

                Du coup, il me semble que les capteurs réels des reflex sont un peu moins performant vis-à-vis de leurs confrères en compact que ne le laisse supposer votre message."

                Mon reflex doit avoir en 3200 iso la qualité de la plus part des compact en 400 ou 600 iso.

                Il faut voir aussi que les gros capteurs ne visent pas le bas de gamme et dispose de fonctionnalité spécial pour augmenter la qualité. Par exemple, avoir plusieurs ligne de sortie parallèles pour diminuer le trajet à faire dans le chip, cela diminue d'autant le bruit numérique.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Mon reflex doit avoir en 3200 iso la qualité de la plus part des compact en 400
                  Donc au final sur le fond nous sommes d'accord : l'avantage d'un reflex par rapport à un compact est d'environ une seule marque f. Du coup, avec une même ouverture, le temps d'exposition peut seulement être divisé par deux. Et avec l'ouverture usuelles des objectifs de reflex, un peu moins grande que celle des compact on en arrive bien à dire que les reflex, sauf à investir sensiblement dans les cailloux ne présentent pas vraiment d'avantage en terme de luminosité par rapport aux compact. CQFD. Ou bien y aurait-il quelque chose que je n'aurais pas compris ?
                  • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

                    Posté par . Évalué à 2.

                    La différence primordiale est que je peux prendre des photos d'intérieur sans flash. A part les fuji, c'est impensable de faire de même avec un compact.

                    "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            hmm, c'est moi ou c'est un tas de connerie ?
            Effectivement comme dit plus haut a taille du capteur joue énormément, mais aussi la qualité de la stabilisation.

            Faudra m'expliquer comment un compact/bridge est meilleur qu'un réflex en basse luminosité, t'as pas essayer pour de vrai..
      • [^] # Re: Photos de la conférence de presse

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ouais mais bof, car même si les compactes ouvraient à 1, leur objectif et leur capteur restent minuscules et il y a vachement moins de lumière qui y rentre qu'un gros capteur avec gros objectif à ouverture équivalente.
    • [^] # d'autres photos

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour en revenir au sujet des photos, on en trouvera d'autres ici :
      http://www.affairedopinion.com/photos/conference-de-presse-l(...)
  • # Lecture numérique

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je ne vois pas de liens vers les versions «librement et gratuitement téléchargeable aux formats pdf et epub » sur le site d'ILV, ou alors c'est bien caché.
  • # Prix de la version Or

    Posté par . Évalué à 2.

    Florent, tu as oublié le prix de la version OR: 49€
  • # InLibroVeritas

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je suis ravi que du combat mené pour la culture libre.
    J'espère qu'il y aura d'autres ILV aussi pour ajouter un peu de concurrents dans le domaine (ou alors qu'ils engagent de vrais éditeurs professionnels), car je dois avouer qu'autant je trouve leur philosophie louable, autant de nombreux auteurs sont fortement déçu (et certains même en colère) du travail du mauvais travail d'éditeur d'ILV (à tous les niveaux de la chaîne, de la relecture inexistante à la vente hasardeuse).

    À la décharge d'ILV, Je pense que c'est surtout dû à une méconnaissance du travail d'éditeur (d'ailleurs je dirais que c'est en réalité un "imprimeur" et "hébergeur de livres numériques" plutôt qu'un éditeur) et à une charge de travail très lourde.

    Qu'on ne se méprenne pas, je ne critique pas les objectifs et la philosophie très louables, ainsi que leurs nombreuses actions dans le domaine de la culture libre et la diffusion de certains ouvrages "maison" de qualité, je critique mais les résultats dans l'édition d'auteurs qui peuvent avoir (et qui ont eu) un impact négatifs sur ces mêmes auteurs qui se disent que ce modèle n'est pas viable, croyant que le problème vient du "modèle" et non du mauvais travail d'édition.
    • [^] # Re: InLibroVeritas

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je précise que ces auteurs s'attendaient à avoir peu ou pas de ventes avec modèle, et étaient venu avec une bonne volonté, mais pas à ce que des livres sortent avec des chapitres manquants, des fautes de frappe, des caracatères accentués mal imprimés (mauvais codage) une mauvaise justification...
      D'avoir pratiquement une contrepublicité dans la mise en avant de certains livres au détriment d'autres de manière assez cavalière et injustifiée, notamment avec des comptes (zombies ?) qui ne font que noter positivement certains livres, et noter négativement les livres (je dis ça d'après des expériences de plusieurs auteurs), le soutien, la présence quasi inexistante de l'éditeur (pas de pub, de diffusion), les services payés non rendus (correction, lecture, relecture, mise en page, publicité, diffusion sur amazon) les acheteurs qui ne reçoivent jamais les livres...

      bref, pas de mauvaise volonté de la part d'ILV, mais des nombreux cafouillage par excès de charge
      • [^] # Re: InLibroVeritas

        Posté par . Évalué à 1.

        En meme temps, quand on voit qu'un chapitre entier du livre dont il est question dans la news est consacre a de la pub pour l'editeur, c'est pas trop etonnant. Moi d'habitude le paragraphe sur l'editeur c'est plutot en 4eme de couverture ou dans la preface de l'auteur, la pub integree au livre j'avais encore jamais vu...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.