Le Bitcoin quelque temps après la folie

Posté par . Édité par Nÿco, Xavier Claude, B16F4RV4RD1N et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
18
3
déc.
2011
Technologie

Il y a quelques mois, une sorte de folie Bitcoin s'était emparée de LinuxFr.org, déchaînant les passions au travers de commentaires poignants, de journaux qui dénoncent ou de sondages portant à polémique. La situation des Bitcoins a toutefois évolué depuis les dernières évocations de cette monnaie sur le site.

Une baisse très importante du nombre de contributeurs

En effet, il semblerait qu'il ne soit plus rentable de calculer les vérifications des transferts pour générer des Bitcoins, ce qui rend moins attractif le fait d'offrir du temps de calcul de processeur (certains soupçonnent même l'utilisation de botnets afin d'augmenter les gains de certains utilisateurs de cette monnaie). Le Bitcoin est entré dans une sorte de spirale de déflation qui replace cette alternative aux moyens de paiement à la douce place des systèmes révolutionnaires qui n'ont pas eu le succès espéré (d'un autre côté même si la chute récente a été spectaculaire, le cours actuel, de 3 $ environ, est quand même 10 fois plus important que le cours de janvier 2011, alors à 0,3 $).

Des Bitcoins non virtuels

Depuis les mois de mai-juin, où cette monnaie virtuelle a atteint une valeur impressionnante (plus de 30 $), le Bitcoin a perdu beaucoup de valeur et s'échange désormais entre 2 et 3 $ sur les principaux sites de change (par exemple sur Mt.Gox qui permet de suivre le cours de cette monnaie).

La société américaine Casascius a décidé de sortir les Bitcoins de leur virtualité en mettant en place un système physique : des « pièces » qui comportent grâce à un système holographique l'adresse du Bitcoin ainsi que sa clé privée. Il existe de la sorte des pièces de ฿¹ 1 et de ฿ 25. Casascius tente de cette façon d'introduire le Bitcoin dans les échanges plus ordinaires.

La mise en place d'un système d'échange physique soulève des questions dans certains états, notamment les États-Unis d'Amérique, car une telle pratique peut être considérée illégale. Dans les cas des Bitcoins virtuels, il était souvent dit que l'échange de Bitcoin peut s'apparenter à l'échange d'une monnaie inexistante comme par exemple dans des jeux en ligne.

Photos de Bitcoins sur le site de Casascius

[1] : « ฿ » est un symbole de l'Alphabet thaï souvent utilisé pour désigner le Bitcoin, l'abréviation « BTC » est également courante.

Satoshi Nakamoto

Le créateur des Bitcoins est toujours aussi anonyme qu'il l'était auparavant. L'américain Joshua Davis s'est mis en tête de retrouver notre ami japonais. Sa démarche a été de procéder par élimination parmi les personnes les plus douées en cryptographie. Après ses recherches, il a annoncé que le créateur le plus probable du Bitcoin est Michael Clear, un Australien de 23 ans. Or ce dernier a démenti être à l'origine de la monnaie virtuelle et a annoncé que, pour sa part, il pense que c'est l'œuvre d'un chercheur scandinave.

  • # La fin de la crise de la dette, le début de la crise du Bitcoin ???

    Posté par . Évalué à 2.

    N'est-il pas possible de faire tourner la planche à Bitcoin pour régler la crise de la dette??
    N'y a-t-il pas assez de vieux PC dans le monde, prêt à chauffer inutilement, pour régler ce fléau ?
    En cas d'introduction en bourse de Facebook, peut-on imaginer sa valeur en Bitcoin?

    L'année 2012 qui se profile présente vraisemblablement un bon potentiel de buzz !! :-) et le Bitcoin sera certainement un de ces sujets people qui font la une...

  • # monnaie non viable

    Posté par . Évalué à 2.

    De toute façon par son principe même de création le bitcoin est condamné à mort.

    Les nouveaux entrant n'ayant pas acces à celle-ci, sa diffusion est condammé. C'est une monnaie s'appuyant sur code source libre mais les principes de la monnaie elle-même ne le sont pas.

  • # Symbol hijacking

    Posté par . Évalué à 10.

    [1] : « ฿ » est un symbole de l'Alphabet thaï souvent utilisé pour désigner le Bitcoin, l'abréviation « BTC » est également courante.

    Sauf que ça fait un peu désordre, parce que c'est justement le symbole de la baht.

    • [^] # Re: Symbol hijacking

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce qui explique pourquoi le cours se casse la gueule: en fait, les deux monnaies sont en phase d'alignement...

      ----------> [ ]

      • [^] # Re: Symbol hijacking

        Posté par . Évalué à 8.

        Grosse différence quand même : même alignés, le bitcoin demeurera une monnaie de singe alors que le baht te permettra au moins d'en acheter un vrai.

    • [^] # Re: Symbol hijacking

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est aussi la monnaie dans One Piece. Comme quoi cette monnaie est vraiment fictive !

  • # s/déflation/inflation/

    Posté par . Évalué à 10.

    Quand une monnaie baisse, cela s'appelle l'inflation, pas la déflation, car cela veut dire que les prix montent lorsqu'ils sont exprimés dans cette monnaie.

    (stricto sensu, l'inflation est en réalité l'augmentation du nombre de signes monétaires en circulation - d'où le nom -, mais cela veut la plupart du temps dire la même chose qu'une augmentation des prix, d'où l'utilisation courante en ce sens ; notons que dans le cas d'une monnaie minoritaire, comme le bitcoin, les deux peuvent être décorrélés)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.