Internet Les ennuis numériques ne font que commencer

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
10
nov.
2003
Internet
Les problèmes liés directement ou indirectement au développement de la propriété intellectuelle ne font visiblement que commencer.
Alors que les Européens ont toutes les peines du monde à empêcher leurs dirigeants de lâcher la bride des partisans du tout-brevetable, un certain nombre d'autres problèmes commencent à se faire jour. Et certains sont au moins aussi graves !

Puisque personne ne semble s'en faire l'écho en France, je vous propose un petit panel d'articles américains qui portent sur ces nouveaux sujets :
- un article du Washington Post sur le Broadcast Flag.
- un article du New York Times sur Diebold.
- un article de MSNBC à propos de McJobs. Pour résumer les problèmes qui sont abordés dans ces articles et pour montrer leur importance, voici brièvement de quoi il s'agit.

D'abord le broadcast flag n'est rien d'autre qu'une tentative d'imposer des DRM sur tous les appareils électroniques vendus aux USA. Cela permettrait donc de contrôler, sans limite, l'utilisation qui en serait faite : plus de copie privée, plus de revente, etc.
1984 dans toute sa splendeur!

Au sujet de Diebold, c'est une entreprise qui fabrique des machines de vote utilisées dans les scrutins aux USA. Or, ces machines présentent un défaut qui a été révélé par des chercheurs. Le problème apparait maintenant alors que la société Diebold essaie de faire fermer tous les sites qui expliquent les failles de leurs machines en prenant appui sur le DMCA.

Enfin, McJobs, c'est tout simplement McDonald's qui essaie de faire interdire l'introduction de la marque déposée McJobs dans le dictionnaire parce qu'ils ne sont pas d'accord avec la définition qui y est donnée...
Hallucinant, je crois.

Ces affaires ne sont que trop rarement évoquées en France alors que je crois qu'elles ont leur place dans nos discussions. Sur ce, bonne lecture à vous !
  • # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Éventuellement le monde voudront vraiment plus embarquer avec ce qui arrives côté technologique aux É-U... On veut que ca évolue et eux ils régressent. C'est ridicule. Je suis prêt à parier qu'il va y avoir de plus en plus d'importation de matériel étranger qui n'ont pas les contraintes qu'ils essaient d'imposer sur le matériel électronique.
    • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

      Posté par . Évalué à  10 .

      Ce qui me fait le plus peur, c'est que les Etats-Unis se présentent encore et toujours comme les défenseurs des libertés. Sans faire d'anti-américanisme primaire, il est clair que leur société ressemble de plus en plus à une prison dorée, et que ça déteint sur la notre.
      Il faut donc que l'Europe apprenne à garder son indépendance vis-à-vis de son plus gros concurrent économique, sans céder à des règles qui nous feraient regresser au Moyen-Âge de la liberté d'expression.
      • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

        Posté par . Évalué à  0 .

        >Etats-Unis se présentent encore et toujours comme les défenseurs des libertés

        Et alors, on fait mieux en France?
        Dés que quelqu'un met le doigt là où ça fait vraiment mal: utilisation de la torture en Algérie,etc.., le coté "Liberté" de "Liberté, Egalité, Fraternité" est bien vite oublié!

        Chaque pays se présente toujours sous son jour le meilleur, ceux qui y croient sont des naïfs..
        • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Non, ce qui fait peur c'est qu'on a l'impression qu'ils justifient un peu tout, dont de belles conneries et saloperies, avec leur champs lexical favori (liberté, etc.). Ceci dit, ce n'est évidemment pas une chose rivé aux États-Unis, pas plus qu'ils ne sont les premiers à avoir ce genre de dérive (après tout, on justifiait le colonialisme comme "amenant la civilisation"...).

          Mais bon, vu que c'est eux qui sont les plus puissants en ce moment, et de très loin, forcément, ça fout un peu la trouille. D'autant qu'on ne peut pas vraiment dire qu'ils sont menés par une lumière, et que leurs actions (récentes, mais pas que, il suffit de se souvenir du bordel qu'ils ont mis en amérique du sud par exemple) sont assez souvent discutables, et en contradiction accessoirement avec les principes originaux des États-Unis.

          Enfin, peut être que de cette façon les gens vont petit à petit exercer un peu plus leur sens critique (oui là pour le coup c'est un point de vue candide :) , se rendre compte qu'assez souvent les médias sont du prémaché/langue de bois/manipulations, et qu'entre ce qui est dit et la réalité, il y a un monde ... Ceci est d'ailleurs entièrement valable en france aussi hein... il n'y a qu'à voir les récents traitement par les médias de, par exemple, l'insécurité lors des dernières élections, l'image renvoyé des grèves récentes, ou même les sondages incohérents concernant le jour férié qui est joyeusement viré... etc.

          Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas parce qu'on sait bien que les états-unis (comme tout pays) ne sont pas des anges que pour autant on doit justement se priver de pointer là ou ça fait mal !!
        • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

          Posté par . Évalué à  4 .

          > utilisation de la torture en Algérie

          Attention, je n'ai jamais dit que la France était un "modèle" d'intégrité et/ou de transparence au niveau de ses actions... La guerre d'Algérie a été un massacre sans nom, mais ça fait quand même 20 ans qu'on ne prétend plus que c'était pour la "libérer"... Personnellement, j'ai toujours appris dans les bouquins d'histoire que la guerre d'Algérie était une guerre coloniale, pas une guerre pacifiste.

          A mon avis, quand on aura le même genre de comportement des USA sur la "libération" du pétrole irakien... Je ne veux pas être chauvin, mais j'ai tout de même la nette impression que l'auto-critique est plus présente en Europe que dans ce grand pays à la banière étoilée. Et j'ai parlé d'Europe, pas de la France en particulier :-p

          Enfin, je dis ça, je dis rien.
        • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

          Posté par . Évalué à  2 .

          Je pense qu'il ne parlait pas des fait du passé, mais de ce qui se fait pour l'avenir...
        • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

          Posté par . Évalué à  3 .

          critiquer les USA n'a jamais signifié qu'ou oubliait les horreurs françaises


          je sais bien que c'est a la MODE (oui MODE comme le dernier film matrix! aussi mercantile que cela) de nous rappeler l'algérie, les pauvres gens etc mais cet exemple est mal choisi, parce que ca fait des années qu'on nous as expliqué les catastrophes de la guerre d'algerie

          torture, colonialisme etc, merci, mais j'ai appris à l'école.

          Au lieu de chercher des exemples rabachés, allez vous pencher sur le congo tiens, ca nous changera.

          et combien même pour les USA on ne parle plus d'affaires datant des années 60 (parce que la on aurait pas fini) mais au moins d'histoires des années 80 et 90. et bon dieu, en matière de manipulation internationales et magouilles avec les guerres, je veux bien croire que la France est pas la dernière mais on est clairement pas aussi irresponsables que les USA.

          Et qu'on me sorte pas le "si on etait aussi puissant que les usa, on ferait pareil, na!" , on en sait rien et c'est une vision cynique des gens.

          alors après, si c'est devenu "politiquement correct" de rabacher que l'humanité entière est méchante, et donc qu'on a plus le droit de critiquer une POLITIQUE (et non des peuple au demeurant fort sympathique) , faut nous le dire. on fermera notre gueule on ira comater devant la télé.

          et personnellement, je veux bien être fouetté pour dire cela : J'estime qu'en france, dans les _faits_, la liberté d'expression est bien plus défendue en France qu'aux USA.
      • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Moyen âge... J'suis donc pas le seul à penser à cette idée! Si toutes les technologies DRM/TCPA/whatever apparaissent c'est certain qu'il n'y aura plus de vie privée et que nous seront tous espionné sans arrêt. Une nouvelle aire sombre pour l'humanité..........
  • # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Salut,

    Concernant le vote par machines électorniques, soulignons quand même une note positive : les australiens ont eux réussis à concevoir un système qui fonctionne :
    http://www.wired.com/news/ebiz/0,1272,61045,00.html?tw=wn_tophead_1(...)

    Même si c'est une société privée qui a développé le système, celui-ci est ouvert et tous les citoyens peuvent en examiner le fonctionnement interne en détail. L'article indique que le code source a été publié sur internet, mais pas s'il est sous license libre.

    Soulignons que c'est l'ouverture et la transparence, valeurs propres au Logiciel Libre, qui ont permis que ce projet soit un succès... contrairement à cette honte de Diebold (lisez les articles listés ci-dessus et les commentaires sur /. c'est vraiment effrayant).

    Yann
    • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

      Posté par . Évalué à  3 .

      Le fait que le système de vote soit sous GPL et consultable par tout le monde ( http://www.elections.act.gov.au/evacs.tar.gz(...) ) - à supposer que tout le monde sache lire un programme C - est bien évidemment mieux. Mais quelle garantie ai-je que le code source publié est bien celui qui se trouve dans les machines ?
      • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        Mais quelle garantie ai-je que le code source publié est bien celui qui se trouve dans les machines ?
        Et c'est la qu'intervient Palladium.
        • [^] # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ben non, Palladium il assure que l'exécutable qui tourne a été signé... Aucune garantie sur le fait que cet exécutable:
          1) a bien été produit à partir des sources vérifiées;
          2) n'a pas été produit par un compilateur modifié...

          En gros, Palladium va empêcher un électeur de mettre un autre exécutable sur la machine, que les électeurs suivants vont utiliser, et qui va mal comptabiliser. Mais il n'empêche pas la société qui produit les machines de tourner le vote dans le sens qui les arrange...

          Clôturer la basse-cour alors que le renard est déjà dans le poulailler...

          Snark
  • # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Orthographe :
    tout-brévetable/tout-brevetable.
    aussi grave/aussi graves.

    ++
  • # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

    Posté par . Évalué à  2 .

    En ce qui concerne le macjob je trouve qu'il ont raison de protester, car que l'on fasse une critique dans un article etc.. pas de prob, mais insérer des termes péjoratif dans un dictionnaire à propos d'une société... c'est pas très moral... c'est comme si ils ajouraient dans le dictionnaire,

    [troll]
    "windowsien, personne au quotient intellectuel bas car elle continue d'utiliser un système d'exploitation propriétaire malgré les solutions libres existentes..."
    [/troll]

    faut pas abuser, le dictionnaire ce n'est pas une tribune où l'on affiche ses idées politiques, c'est un recueil de connaissances....
  • # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

    Posté par . Évalué à  0 .

    On pourrait préciser dans le descriptif de la news qu'il faut s'enregistrer pour lire les 2 premiers articles.
    Quelqu'un pourrait en faire un copier/coller svp ?
  • # Re: Les ennuis numériques ne font que commencer

    Posté par . Évalué à  0 .

    Pseudo-code de la machine à compter les votes en Floride en 2000:

    if myVoter.racialBackground==BLACK && myVoter.income<FILTHYRICH {
    myVoter.vote.plonk();
    }

    ===>[-1, pas drôle]
  • # 1 point Orwell

    Posté par . Évalué à  6 .

    D'abord le broadcast flag [...]1984 dans toute sa splendeur!

    Est-ce qu'on pourrait restreindre un peu cette utilisation de "1984" à tout va ?

    1984 c'est l'etat totalitaire absolu, la manipulation mentale, l'ecrasement de l'individu. Quand j'ai lu le livre, ça m'a rendu presque physiquement malade. Le film est pas mal non plus, bien que pas assez oppressif.

    Il y a bien les "télécrans" dans 1984, mais c'est finalement secondaire; les technologies de surveillance sont moins évoquées que l'attitude mentale générale de la société pour créer et maintenir l'oppression. Big Brother, ce n'est pas que un objectif de camera. (D'ailleur les sectes de la vie réelle n'ont pas besoin de ça pour arriver aux mêmes buts)

    Donc, le BroadCast Flag, même si c'est assez ennuyeux, je ne pense pas qu'il mérite ce commentaire.

    En revanche, si la référence à 1984 était en fin d'article et concernait l'ensemble, peut-être que je serais d'accord :) !
    • [^] # Re: 1 point Orwell

      Posté par . Évalué à  3 .

      Évidemment que 1984 est un extrème. Il choque (et t'as rendu presque physiquement malade) pour faire passer un message. On est pas arriver à 1984 d'un coup, mais progressivement. Mieux vaut être trop vigilant et ne pas laisser passer les tentatives liberticides que trop laxiste.

      Chaque fois qu'on a pas été assez vigilant, l'Histoire nous l'a fait comprendre...
      • [^] # Re: 1 point Orwell

        Posté par . Évalué à  2 .

        Je suis quand même pour la création du « Point Orwell » à distribuer gracieusement à chaque référence à MCMLXXXIV.

        Cet ouvrage est effectivement un extrème, et si on le brandit comme une bible à chaque facétie de Big Brother, on va tous passer pour des illuminés et le livre lui-même n'aura plus de poids.
      • [^] # Re: 1 point Orwell

        Posté par . Évalué à  1 .

        Alors il vaut mieux citer "Matin Brun" : c'est une dizaine de pages seulement, et là aussi, il y de quoi avoir peur du "je laisse faire parce que c'est pas grave en soit".
        - Ecrit par Frank Pavlov
        - Edité par Cheyne
        - Prix : 0,95 Euros

        Lisez-le.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.