Lilypond reçoit le prix Lomus 2012 de l'AFIM

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Nils Ratusznik.
38
16
mai
2012
Son

Lilypond est un logiciel destiné à produire des partitions musicales de qualité optimale. Il vient de remporter le premier prix de l'un des concours les plus prestigieux pour les logiciels libres musicaux. Il s'agit du concours international LOMUS 2012 (LOMUS comme LOgiciel MUSical) organisé chaque année par l'AFIM.

LilyPond est un logiciel de gravure musicale, destiné à produire des partitions de qualité optimale. Ce projet apporte à l’édition musicale informatisée l’esthétique typographique de la gravure traditionnelle. LilyPond est un logiciel libre rattaché au projet GNU.

L’AFIM est l’Association Française d’Informatique Musicale. Elle a pour but le développement de l’informatique musicale en France, de ses relations avec les autres disciplines artistiques et scientifiques, de ses liens internationaux. Elle pilote notamment l’organisation de Journées d’Informatique Musicale JIM et participe au comité de pilotage de Sound & Music Computing SMC.
Lilypond

NdM. : le second prix a été attribué à Pyo (un module Python de traitement de signal numérique sous licence GPLv3).

  • # Comme LaTeX mais en musique

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Lilypond est à la musique ce que LaTeX est aux lettres. Dans les deux cas, le résultat est une impression de très grande qualité, voire parfaite.

    On peut utiliser Rosengarden pour composer, écouter la composition avec Midi puis stocker les partitions et les imprimer avec Lilypond. La chaîne de composition libre est maintenant une réalité.

    Le stockage au format Lilypond est particulièrement intéressant car il est naturellement très compact. De plus, les compressions zip ou bz2 sont très efficace sur ce type de données ce qui est très intéressant pour l'archivage et la transmission.

  • # et par rapport aux logiciels propriétaires ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Le concours n'étant ouvert qu'aux logiciels libres, forcément c'en est un qui gagne ! Il me semble quand même qu'il est également important de se confronter aux logiciels propriétaires et sur ce plan là, comment se situe Lilypond ?

    • [^] # Re: et par rapport aux logiciels propriétaires ?

      Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 17/05/12 à 15:50

      Pour info, il y a une comparaison rapide dans leurs essais disponible sur leurs site avec le logiciel Finale 2008.

      D’ailleurs j'ai trouvé ce texte très instructif, notamment sur les choix techniques pour la mise en forme (élection de la moins pire solution).

      • [^] # Re: et par rapport aux logiciels propriétaires ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Un test comparatif entre Finale et LilyPond, par un habitué de Finale.

        Mon propre avis, pour ceux que ça intéresserait et ayant utilisé moi-même Cubase Score par le passé :
        – LilyPond produit « de base » une sortie de meilleure qualité ;
        – ça ne suffit pas toujours, et les partitions complexes peuvent demander pas mal de travail (pouvant impliquer, dans les cas les plus graves, de monstrueuses bidouilles en Scheme)… mais c’est toujours mieux qu’avec Cubase Score, avec lequel il n’était pas possible de faire grand’chose pour les partitions difficiles.

    • [^] # Re: et par rapport aux logiciels propriétaires ?

      Posté par . Évalué à  7 .

      Je suis musicien, et dans l'harmonie où je joue il arrive souvent que les partitions soit des photocopies de photocopies… où l'on n'y voit plus grand chose ! J'ai donc pris l'habitude de les ré-écrire avec lilypond. J'ai également essayé Finale. Et bien je trouve que c'est plus rapide avec lilypond (j'avoue, je suis également utilisateur averti de LaTeX, je pense que ça joue une peu ;-) ) mais aussi que l'impression est meilleure, notamment dans la répartition des mesures sur les pages, donc dans la lisibilité globale de la partition.

      • [^] # Re: et par rapport aux logiciels propriétaires ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        J'avais commencé à taper des partitions lilypond uniquement par besoin de transposition. Je suis corniste et je joue en Fa, or la plupart des marches sont en Mib et une partie des partitions d'harmonie ne sont disponible qu'en Mib.

        Puis j'ai commencé à faire comme toi, le partitions étant parfois difficilement lisible, j'ai commencé à retaper toutes celles qui ne me convenaient pas. Et les autres sont jaloux de mes partitions!

        Pour info, en juin dernier, j'ai dû refaire 42 partitions de marches en moins d'une semaine, et j'ai attrapé un rythme de 15 à 30 minutes par partition. Je doute d'y arriver avec les logiciels clickodromiques…

        Je dirais que lilypond est un des logiciels les plus utiles dans ma vie toutes catégories confondues (avec mon navigateur et mon ide).

  • # énorme

    Posté par . Évalué à  4 .

    lilypond, fantastique !!!!

    ce site, si vous n'avez pas envie de l'installer.
    ça vous compile votre code, à la volée …
    terrible !
    http://www.weblily.net/

  • # Lilypond c'est génial

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Lilypond c'est génial, il fonctionne même avec le mode org d'Emacs ce qui permet d'intégrer du code lilypond dans un document org et créer des documents contenant des partitions très facilement.

    Et puis c'est un outil très riche, par forcément facile à appréhender au début mais qui facilite et accélère grandement l'écriture.

  • # Musescore

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Pour ceux qui aurait besoin d'un logiciel graphique (tous les musiciens ne sont pas des fans de LaTeX), il y a Musescore : http://musescore.org/fr

    Il utilise son format perso, mais il permet d'exporter en lilypond.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.