Maison du libre de Brest : un échec qui réussit

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Florent Zara. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags : aucun
5
5
mai
2013
Communauté

En 2004, l'April lançait le projet de maison du libre, dont l'idée de base était de « créer un pôle associatif et espace citoyen d’appropriation du numérique autour du logiciel libre sur Paris ; regrouper différentes associations qui œuvrent à une appropriation sociale et démocratique de la société de l’information, pour croiser leurs savoir-faire, promouvoir un usage collectif et militant des TIC et ouvrir un espace d’expression citoyenne appuyé sur le multimédia pour l’accueil du public ». Ce projet n'a pas beaucoup évolué même s'il n'est pas abandonné, mais il a su inspirer la communauté brestoise : ainsi en 2010 naissait la maison du libre de Brest (dite MDL29), association regroupant diverses associations œuvrant directement ou indirectement pour le libre.

Cependant, en 2013, la MDL29 décide de mettre fin à ce projet. Il y a certes un échec de celui-ci, mais cela n'est qu'une conséquence de la réussite de l'association : celle-ci est devenue un GULL (groupe d'utilisateurs de logiciels libres) très actif, et même plus actif dans le domaine de la promotion du libre que l'ensemble des associations qui faisaient partie de la maison du libre. Il a donc été décidé de faire évoluer l'objet de l'association pour ne plus regrouper les associations du libre mais pour remplacer les GULL locaux tout en laissant vivre les autres associations à côté.

Le titre de première maison du libre est donc remis en jeu, à vous de faire vivre la communauté de votre région pour porter haut les couleurs de cette belle idée !

NdM. : l'association Maison du libre a tenu à réagir à cette dépêche. Nous publions sa réaction en seconde partie.

Réaction de l'association Maison du libre de cette dépêche :

À Brest, nous avons été surpris, et pour tout dire choqués par la récente publication d'un article sur notre Maison Du Libre, mdl29.net. Celui-ci évoque d'entrée un échec de sa construction et sa logique requalification en GULL. Qui parle d'échec ? Pourquoi changer notre cap en limitant notre action sur le Libre au seul monde du logiciel ? Nous ne pouvons rester sans réagir.

Titre de l'image

Voilà déjà quatre ans, à Brest, faisant suite à quelques actions communes notamment des install-party, quatre associations et des particuliers ont discuté sur l’opportunité de créer un lieu où le libre sous toutes ses formes pourrait s'incarner. Ce lieu donnerait une visibilité plus accrue des différentes communautés tout en permettant la mutualisation des ressources. Voilà comment l'idée d'une maison du libre à Brest a pris naissance. Et c'est en nous inspirant du projet de l'April que le 21 mai 2010, l'association maison du libre sortait de terre.

Depuis, nous multiplions nos actions et nos activités afin de militer pour le libre (c'est dans notre ADN) mais aussi pour devenir un acteur important auprès des collectivités (ville de Brest, Brest métropole océane, le conseil général et la région Bretagne).

Et cela fonctionne, les collectivités (ville de Brest et BMO) nous font confiance. Ils nous ont mis à disposition deux locaux. Un local commun avec deux autres associations (dont l'une d'elle est fondatrice de maison du libre) et l'autre pour notre atelier de fabrication, le “tyfab”.

Nos activités hebdomadaires :

  • Le mercredi, au tyfab, travaux sur des projets personnels.
  • Le jeudi soir, nous organisons un openlab. C'est l'ouverture spécifique de notre atelier de fabrication (le tyfab) pour tout ceux qui souhaitent avoir un coup de main sur leur projet.
  • Le vendredi soir, l'association FINIX anime la soirée autour des logiciels libres.
  • Le samedi toute la journée, ce sont les petits hackers qui occupent les locaux. Ce sont des groupes d'enfants qui bricolent/bidouillent autour de l'informatique et de l’électronique. Nous referons un article sur ce point car le développer ici prendrait trop de place.
  • Et enfin, le dimanche, une semaine sur deux, un atelier électronique pour travailler sur des projets personnels.

Nos projets :

  • Libranet, un cloud associatif pour que nos données personnelles ne soient pas la proie des sociétés commerciales
  • Openstreetview, numériser un environnement pour obtenir un rendu à la google street view
  • Osmose, fabriquer un drone marin pour mesurer la bathymétrie de la rade.

Et enfin, nous organisons ou participons aux install parties, à la fête de la sciences, aux open bidouille camps, etc… Nous animons le territoire pour faire connaître le libre, mais aussi nous faire connaître.

Notre maison du libre se construit pas à pas. Nous allons de succès en succès. En 4 ans, nous avons franchi de nombreuses étapes. Cela ne se fait pas sans peine, chaque bénévole et association a réalisé un travail remarquable. Rien que pour cette année, c'est 2 700 heures de bénévolat à répartir sur 13 bénévoles (et encore ce ne sont que ceux qui ont déclaré leurs heures).

Pour l'année prochaine, nous avons encore à consolider nos différentes activités. Nous lancerons un espace de co-working, pour que les entreprises libristes puissent venir travailler dans un lieu où les valeurs du libre sont partagées. Nous allons aussi réfléchir à créer un atelier où nos aînées puissent venir se rencontrer. Et enfin, nous travaillerons avec la collectivité pour n'avoir qu'un seul local.

Alors, oui, la maison est loin d’être achevée, et même si nous avons réalisé la chambre pour les petits hackers, le coin bricolage pour nos bricoleurs, le salon pour recevoir les invités, il reste quelques pièces à aménager…

Pour conclure, contrairement à ce qui a été annoncé, oui nous continuons l'idée d'une maison du libre à Brest. Non ce n'est pas un échec, mais bel et bien une réussite. Certes, nous nous sommes éloignés de l'idée d'une maison du libre comme l'April l'imagine. Mais, plus que jamais nous restons déterminés à avoir une maison du libre à Brest. Pour nous, une maison du libre c'est un lieu qui permettrait aux entreprises et associations de se côtoyer et de travailler ensemble. Un lieu où tous ceux qui pensent Libre puissent se retrouver que ce soit les musicien-es-s, les couturier-es-s, les producteur-trice-s de contenu. Un lieu où les mots comme le partage du savoir, le partage du savoir faire et le partage du fruit de son travail ne sont pas que des mots, mais des actes. Bref, nous voulons un lieu où toutes les facettes du LIBRE puissent être présentes. Un lieu où nous pouvons rassembler toute la famille du libre. En clair, nous voulons une maison du libre à Brest!

  • # Conservation du nom

    Posté par . Évalué à 1.

    Je regrette que le nom n'ait pas été changé avec les statuts, ça porte inutilement à confusion…

    Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

    • [^] # Re: Conservation du nom

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      L'association commence à bien se faire connaitre dans le paysage local, changer de nom nuirait aux efforts de communication de l'association et prêterait également à confusions auprès de nos différents partenaires.

      Au-delà de ça je trouve ton article limitatif, puisque la Maison du Libre de Brest continue de rassembler les acteurs locaux et les initiatives autour du libre. Du coup je trouve le terme "échec" un peu exagéré.
      De plus l'association va au delà de ce que sous-entend l’appellation GULL puisque les activités de l'association ne se limitent pas au logiciel…

      • [^] # Re: Conservation du nom

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est triste ton avis sur les GULL

        Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

        • [^] # Re: Conservation du nom

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tout comme je trouve triste ton avis ton avis sur la MDL29.
          Et mon avis est juste fondé sur le fait que GULL veut dire "Groupe d'Utilisateurs de Logiciels Libres" et rien d'autre… La MDL fait bien plus que ça !
          C'est peut être le terme GULL qui devrait évoluer s'il ne représente plus ce que sont les GULL plus que le nom de notre association.

    • [^] # Re: Conservation du nom

      Posté par . Évalué à 1.

      La MDL va bien au dela du simple GULL …
      Il suffit d'aller au fablab ( tyfab.fr ) ou aux petits hackers pour s'en rendre compte.
      La MDL rassemble plusieurs projets, qui vont bien au dela des logiciels libres. Du coup je trouve que "maison du libre" correspond a la perfection a ce que fait l'association.

  • # je ne suis pas d'accord avec ton interprétation

    Posté par . Évalué à 5.

    Bonjour,
    Je suis arnaud yonnet, président de l'association maison du libre. Je poste ici ma réaction que j'ai eu sur la mailing de l'asso. Je ne parle qu'en mon nom propre, et cela même si j'ai eu des retours des membres de notre asso qui allait dans le même sens. Je tiens à préciser que je suis en mode furax. Et que malgrès tout, je vais essayer d'être constructif.

    Je ne comprends pas le sens de cette article ? même si à l'Assemblé Générale nous avons changé les statuts, l'objet lui est resté quasiment identique.

    Lors des mdlCamps, (mdlcamp c'est un week dans gite pour bosser sur l'asso) nous nous sommes projetés sur plusieurs années, et en nous projetant, nous nous sommes dit que le possible avenir de MDL(maison du libre) était un lieu physique fonctionnant comme une structure de quartier. Si on a pas communiqué dessus, c'est que ce n’était que de la projection.

    Si on regarde un peu les structures de quartier, elles hébergent et donnent des ressources (locaux, coup de main ..etc) aux assos qu'elles hébergent. Un exemple, le patronage laïque guérin (structure de quartier de brest) accueille différentes assos (amap, sel2mers …). Pourtant ces asso ne sont pas aux CA. Elles peuvent l'être, il suffit de qu'elle se présente a l'AG. Par contre, le fait d'héberger (dans les locaux) des assos ne les empêche pas d'avoir différentes activités.

    Donc en quoi les modifications de statuts ont modifié l'idée d'une maison du libre ? en quoi l'AG a modifié cela ?

    J'en profite pour quelques précisions :

    Si nous avons supprimé la notion de représentant des assos du CA, c'est parce que sur Quatre Asso, il n'y en a plus que deux ! BrestWireless et archipel du libre n'existe plus. (pas d'AG depuis moult pour une et pas de nouvelle pour l'autre). Et pis nous avons supprimer le CA …

    Il est remplacé par un Comité de Pilotage(CP). Tous membres que ce soit une asso ou pas et qui croit à une maison du libre, peut (et doit ?) venir au CP. Il a lieu le premier mercredi de chaque mois. C'est lui l'organe décideur de l'association

    De plus dans les statuts précédant, les membres des asso étaient d'office membre de MDL. on leur demandait même pas leur avis. Sans compter que les assos ne relayaient pas les convocation de l'AG Maison du libre. donc il fallait remettre de l'ordre dans tout ça.

    Comme je le disais au début, je suis furieux, Je pense qu'à minima, denis aurait pu nous tenir au courant de ses intentions et en étant un peu plus constructif , il aurait du nous demander notre avis sur l'article. Ce que je pense, c'est qu'il faut qu'il retire l'article, ou qu'il formule une correction, mais si il le laisse en l'état, il faut qu'il assume le billet. C'est à dire qu'il faut qu'il signe l'article, denis doridogne représentant d'infini ? de l'April ? de lui-même ? ou peut être d'une autre asso ?

    Je vais voir voir avec les copains MDL pour savoir si ma colère est justifiée , ou si c'est un énième coup de sang de ma part.

    Arnaud Yonnet

    • [^] # Re: je ne suis pas d'accord avec ton interprétation

      Posté par . Évalué à 4.

      Hé ben… pour un coup de sang, c'est un coup de sang très calme…

      Je ne connais pas votre histoire, mais je vois sur cet article 3 choses:

      • un article original qui n'apporte pas énormément d'infos (l'association serait devenue un GULL selon lui, mais on ne comprends pas trop ce qui lui as donné cette impression)
      • un commentaire de l'auteur de l'article qui regrette qu'une chose assez ridicule (avis personnel) n'ait pas été faite (changer le nom de l'asso traitée): changer de nom une structure, c'est loin d'être anodin, et c'est une bonne garantie que plus personne ne sache de quoi parler…
      • un commentaire du président de l'association dont il est question qui éclaircit plutôt pas mal (d'un point de vue extérieur) la situation.

      En tout cas, merci pour tes détails.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.