Nouveautés de la Formation Debian GNU/Linux

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
37
1
mai
2011
Doc

À l'occasion de la publication de Debian Squeeze, nous avons mis à jour la Formation Debian GNU/Linux. Cette mise à jour n'avait pas fait l'objet d'une dépêche, mais je profite d'autres modifications majeures pour présenter toutes ces nouveautés en groupe.

La Formation Debian GNU/Linux est un document destiné aux débutants, essentiellement des utilisateurs avancés de Windows, qui souhaitent apprendre l'utilisation avancée et l'administration de Debian. Nous proposons pour cela une démarche d'installation de Debian pas à pas, en détaillant les notions au fur et à mesure qu'elles interviennent : le logiciel libre, Debian, les périphériques et systèmes de fichiers, l'arborescence, la ligne de commande, le système graphique, les services réseau…

Cette mise à jour a nécessité quelques adaptations mineures pour tenir compte des changements de l'installateur Debian et des logiciels, mais elle a surtout été l'occasion de moderniser notre système de publication et de préparer une nouvelle version au format EPUB.

La mise à jour précédente, pour la publication de Debian Lenny, ne contenait pas de modifications majeures du contenu, mais améliorait principalement la rédaction et le rendu graphique final.

Cette fois-ci, nous avons mené plusieurs changements majeurs du système de
publication :

  • passage du système de gestion de versions Subversion à Git ;
  • passage à la nouvelle version du langage de rédaction DocBook 5 ;
  • compilation d'une nouvelle version EPUB destinée aux liseuses électroniques.

Passage à Git

Le passage à Git a été motivé par certaines difficultés rencontrées avec le système Subversion utilisé précédemment. Très concrètement, lors du travail sur l'antépénultième version, correspondant à Debian Etch, j'ai eu l'occasion de mener de front :

  • une réorganisation complète de l'arborescence des sources du document ;
  • un changement de chaîne de compilation ;
  • le tout sans disposer d'une connexion à Internet pour enregistrer mes modification sur le serveur Subversion.

Ce travail m'avait contraint à utiliser le système de gestion de version « cp .old » — c'est à dire la sauvegarde manuelle progressive — pour pallier les défauts de Subversion. Ce qui m'a amené à la conclusion suivante : « plus jamais ça ».

L'utilisation de Git permet maintenant de travailler en mode déconnecté de façon plus sereine, et facilite beaucoup l'élaboration de corrections simultanées sur plusieurs branches du document en dérivant une branche dédiée à la correction depuis l'ancêtre commun puis en la fusionnant dans chaque branche. Cette dernière fonctionnalité est bienvenue puisque nous maintenons simultanément des versions de la formation correspondant aux versions de Debian oldstable, stable et testing.

Passage à DocBook 5

Le passage à DocBook 5 a été effectué alors que cette version de DocBook était encore en phase bêta. Il est motivé par la volonté de suivre, voire de devancer la technologie, plutôt que de se faire dépasser par elle.

De notre point de vue, DocBook 5 apporte surtout une syntaxe plus propre pour certains cas, par exemple par l'utilisation de XLink pour les liens externes et XInclude pour l'inclusion de fichiers.

Version EPUB

Cette nouvelle version est destinée aux liseuses électroniques. Tout comme la version XHTML, elle est générée à l'aide de DocBook XSL, un document EPUB étant pour l'essentiel un ensemble de documents XHTML dans un conteneur Zip.

Cette version est loin d'être parfaite, à cause de limitations de DocBook XSL.
Ainsi, le sommaire logique — par opposition au sommaire physique proposé au début du document — contient la liste de toutes les sections du document, ce qui le rend beaucoup trop long. Je pense malgré tout que cette version EPUB est largement utilisable, et plus pratique que d'imprimer les 292 pages A4 de la version PDF.

Outre les liseuses électroniques, cette version peut être lue sur ordinateur avec un logiciel comme Okular ou FBReader.

  • # cette formation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    est vraiment pratique, c'est avec ca que j'ai commencé à apprendre la linuxerie et je n'en suis pas revenu. Merci aux auteurs/mainteneurs !

  • # \o/

    Posté par . Évalué à 7.

    Très très bonne chose ! Continuez comme ça les gars :)

    • [^] # Re: \o/

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je plussoie et merci pour la version EPUB c'est super :)

      Un message de mon FnacBook : "burp"

      Nasty thoughts are like buses - you don't get one for ages and then a whole army arrive at once.

      • [^] # Re: \o/

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci à toi, c'est chouette d'avoir des retours sur cette version. tu vas te rendre compte qu'elle est loin d'être parfaite, mais c'est déjà ça. :-)

  • # Petits bugs de forme

    Posté par . Évalué à 4.

    (Je parle du pdf)

    • Le nom des auteurs ne tient pas sur une ligne sur la page du garde :"Alexis [...] Burri, et" ?

    • dans "Structure du document", dans la liste numérotée, il y a des "??" au début de chaque ligne.

    • [^] # Re: Petits bugs de forme

      Posté par . Évalué à 3.

      Page 13, §2.3 : la signification pour sid = still in developement n'est pas officielle ( http://en.wikipedia.org/wiki/Unstable_%28Debian%29 )

    • [^] # Re: Petits bugs de forme

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ça, l'ennui c'est que ça provient de la compilation en LaTeX par Dblatex, pour en PDF par pdflatex, sur laquelle on n'a pas de prise directe.

      • [^] # Re: Petits bugs de forme

        Posté par . Évalué à 1.

        Il me semble que ceci est dû aux références qui nécessitent de compiler le document LaTeX plusieurs fois de suite (j’ai vu jusqu’à 3 fois).

        Dans le pire des cas, ne pouvez-vous pas sur-charger (via le PATH, je pense) le binaire de compilation LaTeX par un script qui exécuterait la compilation 2-3 fois de suite ? C’est assez moche comme solution, mais ça devrait marcher.

        • [^] # Re: Petits bugs de forme

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il me semble que ceci est dû aux références qui nécessitent de compiler le document LaTeX plusieurs fois de suite (j’ai vu jusqu’à 3 fois).

          Je sais, je connais LaTeX.

          Dans le pire des cas, ne pouvez-vous pas sur-charger (via le PATH, je pense) le binaire de compilation LaTeX par un script qui exécuterait la compilation 2-3 fois de suite ? C’est assez moche comme solution, mais ça devrait marcher.

          C'est censé être déjà pris en charge par Dblatex…

          • [^] # Re: Petits bugs de forme

            Posté par . Évalué à 3.

            Ah, oki ! Alors ça vient peut-être d’un foirage dans les label/references pas correctement renseignés, et si c’est bien le cas je suppose que ça doit être plus chaud de régler le problème. :(

  • # Confusion libre/gratuit? :D

    Posté par . Évalué à 4.

    Là:

    Il n'existe pas de moyen de remonter aux sources complètes du programme à partir du seul binaire. Quand on achète un logiciel (Microsoft Office par exemple) ou un système d'exploitation (Windows par exemple), on a un CD qui contient le binaire, mais pas les sources.

    Quand j'achète un CD de Debian je peux avoir les sources, mais pas quand je télécharge gratuitement le plugin Flash. L'emploi du mot "acheter" me paraît peu judicieux ici.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Confusion libre/gratuit? :D

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres, le plus pertinent, parce que la plupart des logiciels propriétaires le sont pour protéger leurs ventes.

      • [^] # Re: Confusion libre/gratuit? :D

        Posté par . Évalué à 2.

        Non, non, les logiciels proprios les plus diffusés sous windows (IE, feu WMP, Acrobat Reader) le sont parce qu'ils le sont, pas pour protéger d'hypothétique vente, même si certains (IE par exemple) vendent leur intégration.

        "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

        • [^] # Re: Confusion libre/gratuit? :D

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          feu WMP

          Il n'existe plus ?

          Non, non, les logiciels proprios les plus diffusés sous windows (IE, feu WMP, Acrobat Reader) le sont parce qu'ils le sont, pas pour protéger d'hypothétique vente

          C'est vrai, d'ailleurs je n'ai jamais trop compris pourquoi ils ne les libéraient pas, mais ce ne sont pas les exemples les plus évidents je pense.

          • [^] # Re: Confusion libre/gratuit? :D

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est vrai, d'ailleurs je n'ai jamais trop compris pourquoi ils ne les libéraient pas

            Au hasard: parce que IE et WMP gèrent les DRM Windows, et que Acrobat Reader est un spyware? :]

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Confusion libre/gratuit? :D

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            d'ailleurs je n'ai jamais trop compris pourquoi ils ne les libéraient pas

            Parce qu'ils ont du code qui ne leur appartient pas dedans (sans doute plus probable pour adobe que pour ms). Ou parce qu'ils ont peur de voir apparaître 10k clones verolé (ou sans les mises à jour qui suivent, ce qui revient au même) et que ça fasse une sale réputation.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Confusion libre/gratuit? :D

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 02/05/11 à 00:30.

            Il n'existe plus ?

            Disons qu'en Europe il n'est presque plus installé sur aucun poste. Et il me semble que ce sont des logiciels propriétaires "exemples évidents", ce sont dans l'ordre les premiers que j'ai remplacés par leurs équivalents (ouch, le dépréciatif) libres.

            "The trouble with quotes on the internet is that it’s difficult to discern whether or not they are genuine.” Abraham Lincoln

  • # SVK peut être notre ami !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Ce travail m'avait contraint à utiliser le système de gestion de version « cp .old » — c'est à dire la sauvegarde manuelle progressive — pour pallier les défauts de Subversion. Ce qui m'a amené à la conclusion suivante : « plus jamais ça ».

    À une époque où je manipulais du code stocké dans SVN alors que j'étais régulièrement déconnecté, j'avais trouvé SVK (http://en.wikipedia.org/wiki/SVK), surcouche à SVN autorisant les commits en mode déconnecté. Lorsque l'on n'a pas la possibilité d'initier la migration de SVN vers autre chose, c'est un plus appréciable.

    • [^] # Re: SVK peut être notre ami !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je sais, j'avais envisagé cette possibilité, mais finalement il a été plus simple de passer franchement à Git, ce que je ne regrette pas du tout.

      • [^] # Re: SVK peut être notre ami !

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        D'ailleurs comme je l'explique plus bas, un intérêt non négligeable de Git est de permettre, par une prise en charge efficace des branches, de faciliter grandement l'intégration de corrections à plusieurs branches :

            o--o--o-/ /-o--o--o ← stable
           /                 / 
          /-----------------o ← correction
         /                   \ 
        o---o--o--o-/ /-o--o--o ← oldstable
        ↑
        ancêtre commun à stable et oldstable
        

        Il s'agit d'identifier le dernier ancêtre commun aux deux branches — ici stable et oldstable — pour en dériver une branche dédiée à une correction de problème. Une fois la correction effectuée, on peut fusionner cette branche dédiée dans nos deux branches.

        • [^] # Re: SVK peut être notre ami !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pas mal comme solution, c'est plus propre que de faire des cherry-pick (où dans ce cas-là les commits sont dupliqués).

          Et c'est d'autant plus intéressant si on commence à avoir plusieurs oldstable.

          Par contre si on affiche l'arborescence des branches, ça peut vite devenir le bordel.

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: SVK peut être notre ami !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'avais aussi envisagé d'utiliser SVK pour travailler en mode deconnecté sur un projet SVN. De mon côté, le résultat des courses est que:
        * SVK n'est pas très bien documenté (souvent vague et imprécis);
        * il n'a pas une interface très agréable, quand je l'utilisais j'écrivais des petits scripts pour wrapper tout ça de façon plus sympa;
        * il ne tient pas compte de la variable LANG.
        Très rapidement, j'ai arrêté de considérer SVK comme une solution et ai tout simplement trimballé mon repository avec moi (et ai fait tout un tas de sauvegardes!).

        Un jour j'ai découvert git et sont interface pour subversion, et, même si l'interface de GIT est aussi lourdingue (noms d'options souvent incohérents), je suis heureux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.